Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par alithexplorer
#1298102
Bonjour à tous,

Je vous livre aujourd'hui mon histoire, un voyage, une bataille que j'ai mené pendant plusieurs mois et qui au final se conclue par une douloureuse défaite.

Jeune étudiante, fraichement parisienne et indépendante, je découvre en septembre 2018 ce garçon, Loan. A 23 ans, il semble avoir son avenir en main en composant son mémoire de master et en endossant le rôle de professeur en alternance dans la semaine.

Nos rencontres sont excitantes, originales (musées, cinéma d'auteur, bar d'hôtel de luxe) et le rapprochement se fait naturellement. Nous nous contactons régulièrement dans la semaine, sommes intrigués l'un de l'autre et échangeons des moments passionnés. Sans même être en couple officiellement, nous partons 1 mois après notre rencontre en Belgique le temps de quelques jours. A ce moment précis, je comprends doucement que ce garçon n'est pas comme les autres, il est intelligent, fait preuve d'empathie et surtout se trouve sur la même longueur d'onde que moi.

Malencontreusement, notre relation fut prise dans un tourbillon d'émotion le 8 novembre 2018. A seulement 19 ans, j'ai vécu ce qu'il "n'arrive qu'aux autres" : un viol. Une épreuve traumatisante que je n'ai réussi à surmonter qu'avec l'aide de Loan, devenu non seulement mon partenaire mais également mon "doudou", mon sauveur. La dépendance affective commença à cet instant précis, pourquoi vivre sans lui ? Comment avoir la force de se lever le matin si je ne le vois pas ensuite ?

Un malheur n'arrivant jamais seul, ma contraception n'étant pas adaptée à mon métabolisme, j'apprends un mois après que je suis en réalité enceinte de Loan. La question ne se pose pas, nous ne le garderons pas. Je ne peux pas. Il ne peut pas.
Nos rapports se dégradent pendant la période de grossesse car il ne peut gérer cette pression sur ses épaules, l'angoisse le prend par la gorge et bien qu'il me considère et tienne à moi... Comment peut il gérer cette situation calmement ?

Loan restera avec moi jusqu'à la fin de mon avortement.
Il démissionnera de son alternance car il n'arrivera plus à gêrer son temps.
Il commencera à livrer des repas à domicile le soir pour mettre de l'argent de côté.
Il m'enverra de moins en moins de message et deviendra distant.

Notre rupture a eu lieu le lundi 4 février 2019, devant une église, à la sortie du dernier examen de contrôle à l'hôpital pour vérifier la fin de ma grossesse.

"je ne suis pas stable, je ne peux pas continuer ainsi, je sais que je vais regretter cette situation mais maintenant je ne peux pas" me déclare Loan.
Il est prêt de moi, tout prêt, mais il est en réalité parti, mon "doudou" est parti.

Je commets également des interdits puis coupe contact pendant quelques jours.
Il faut convenir d'une date pour qu'il reprenne ses affaires.
La saint valentin approchant, je lui avais commandé un cadeau qui arrivera prochainement chez lui avec une petite lettre de ma part.

Comment régler la situation ? Surmonter cette dépendance affective ?
Un tourbillon d'émotion traverse quotidiennement mon esprit : le manque, la curiosité, la tristesse, la colère, la mélancolie, le soulagement...
#1298105
votre relation est allée très vite apparemment. Cela fait une semaine seulement, laisse le un peu respirer effectivement. Cela fait beaucoup de choses à gérer, pour lui, mais surtout pour toi ! Que vas tu mettre en place pour régler tes traumas passés et actuels ? Psy ? Je suis désolé de ce qu'il t'arrive quoiqu'il en soit... Il te faut t'occuper de toi, pour espérer quelque chose avec lui je crois.
#1298106
Bonsoir,
je vais actuellement voir un psychologue pour parler de mon viol, de mon avortement, de ma rupture et je me rends doucement compte que je dois prendre les choses en main seule et non plus espérer que quelqu'un partage cette charge émotionnelle avec moi.
Merci de ton gentil message de soutien :grinning:
Avatar du membre
par miu
#1298107
Salut Alith,

Tout d'abord, je suis désolée pour tout ce que t'as traversé et t'es en train d'affronter. Ce sont les épreuves très dures que la vie t'impose.

Je trouve que tu es sur la bonne démarche de consulter un psy, ce qui est très nécessaire pour te vider la tête, le coeur et trouver la solution pour t'en sortir.

Ta rupture est très fraiche. La grossesse et l'avortement sont quelque chose très difficiles à vivre. Dans votre cas, toi et lui, vous deux n'y sont pas tout du prêts.

Il est qu'un jeune garçon et sa façon de réagir est malheureusement comme beaucoup d'autres jeunes hommes, prennent la fuite manque de maturité, de courage, d'expériences et de responsabilité.

Et l'amour naissant entre vous n'est pas suffisamment fort pour l'instant.

Prends du temps pour te reposer, pour prendre soin de toi, de ton esprit et de ton corps, car c'est très important. Tu es en train de traverser l'extrême douleur physique à la fois mentale.

Je ne peux que t'envoyer milles d'encouragements, des câlins et des douces pensées à toi.

Bon courage et sois forte. La jeunesse est encore là et nous préserve beaucoup de belles choses.

Bisous à toi.
#1298122
Update :

Un nouvel interdit, prise d'une colère noire car il ne me demande même pas comment je vais ni comment je gère la période post-avortement, je lui demande par message de venir au plus vite chercher ses affaires pour que je puisse passer à autre chose.

Il a vu le message mais n'y a toujours pas répondu.

Après une phase d'une semaine de regret et de manque, je suis dorénavant en colère de son manque de réactivité, je me rends progressivement compte qu'il ne tient pas à moi, qu'il ne veut pas arranger les choses. Bref, j'accepte cette rupture...

Au fond de moi, l'espoir règne cependant. Un scenario où il viendrait s'excuser en récupérant ses affaires et en me demandant de continuer la relation. C'est bien trop beau pour être vrai n'est ce pas ?
#1298138
keeping_true a écrit :Je crois que tu connais la réponse... Nous ne sommes pas à Hollywood...
Exactement, il est primordial d'arrêter de se faire des illusions, j'accepte la réalité, d'aller de l'avant sans lui et de porter cette charger émotionnelle seule
Séparation après plus de 3 ans

Il n'y a pas d'autre choix que de " faire ave[…]

Salut Elinell ! ce n'est pas tant l'aspect &quo[…]

La Souffrance Récurrente

Hello zeyzette ! je n'avais pas vu ton message :[…]

Et bien, de mon point de vue, tu n'as pas pris de […]