Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1296633
Bonjour à tous,

Ravie d’écrire ici pour la première fois, j’ai parcouru pas mal de publications et j’ai apprécié les intéractions entre participants du forum. Veuillez m’excuser pour la longueur.
Mon histoire est la suivante :
Je rencontre “Monsieur propre” (on va l’appeler ainsi car ce surnom le décrit parfaitement bien) en Février 2017 dans un cadre professionnel on va dire. Nous nous sommes bien entendus, nous partagions les mêmes valeurs : foi, famille, etc. Il a manifesté énormément d’intérêt pour moi dès le départ, il cherchait à me connaître personnellement ( mon parcours universitaire et professionnel, ma famille, mes projets personnels, mes passions/loisirs, si je veux des enfants, mon âge, etc). Il y avait aussi son regard insistant, l’humour... Il lui arrivait aussi de regarder très souvent mes activités whatsApp :), c’est quelqu’un qui a un poste à responsabilités et il n’a pas beaucoup de temps libre (il travaille énormément, même certains WE) donc c’est assez étonnant qu’à chaque fois il consultait ce que je publiais sur whatsApp.
Tout cela a fait que je le regarde autrement et petit à petit l’attirance physique vis-à-vis de lui est née. J’ai fait une erreur monumentale en lui avouant cela (c’était trop tôt et j’aurais dû le laisser venir à moi sans doute s’il le voulait), il m’a répondu qu’il appréciait juste ma personnalité, hahaha. Je savais bien qu’il ne disait pas la vérité et je ne comprenais pas pourquoi...
De son côté il se confiait aussi à moi, il me disait absolument tout sur lui, son travail, sa famille et même des choses très personnelles. Ma mission terminée, nous avons néanmoins gardé le contact. Monsieur propre m’appelait parfois pour prendre des nouvelles, moi je lui écrivais sur whatsApp. On continuait à se confier l’un à l’autre, se raconter nos vies, il savait exactement où j’en étais et se rappelait de tout ce que je lui disais, absolument tout.Les mois sont passés, on a continué comme ça une sorte de relation amicale mais assez ambiguë (il n’y avait plus de raison de se parler après que j’aie arrêté de travailler pour lui). Puis ce qui devait arriver, arriva... Nous nous sommes revus, on a bu un café et ça s’est terminé sous la couette.
Il a vécu une mauvaise expérience, c’est un divorcé et il a des enfants. Il m’a tout raconté dans les détails. On a une assez importante différence d’âge (15 ans), à l’époque j’avais 30 et lui 45. Moi j’étais célibataire quand je l’ai connu et sans enfants. Il ne souhaite plus avoir des enfants et moi j’ai tout à construire comme il dit. Nous avions donc convenu d’une relation sans engagement ou “sex friends” (sans employer ces termes) mais notre relation n’a jamais été ça, ce n’était pas purement sexuel. C’était quelque chose de profond et fort mais la peur de l’engagement (de son côté) et mon avenir de l’autre (carrière professionnelle, désir de maternité, etc) ont été pesants.
Il a toujours été à mon écoute, il m’encourageait pour mes recherches d’emploi, me donnait des conseils, je pouvais lui parler de tout comme il le faisait avec moi... Il me trouvait belle, intelligente (me le disait souvent), etc. Mais hélas j’ai déversé sur lui tout mon mal être en lui reprochant de se foutre pas mal de ma vie, de m’utiliser et de n’être qu’un trou pour lui, que je ne voulais plus le voir, etc. J’ai été non seulement dépendante affective (en attente, envahissante, etc) mais aussi égoïste car il traversait également une mauvaise passe et je ramenais toujours tout à moi. Il m’avait interdit de lui écrire quand il est au travail, je l’ai fait hélas 3 ou 4 fois. Et un jour je l’ai appelé très tard dans la nuit car j’avais raté mon dernier train, je voulais savoir s’il était de sortie et pouvait me récupérer, malheureusement non et ça l’avait réveillé, irrité. Le lendemain j’ai envoyé un texto où je lui disais qu’il n’était pas gentil :), ça l’a mis dans tous ses états, il m’a appelé alors qu’il était très très en colère et il m’a dit que c’était terminé. J’ai eu très mal car il a eu des mots très durs envers moi. Il m’a balancé tout ce qu’il avait sur le coeur et ses problèmes personnels à gérer, qu’il ne pouvait pas en plus supporter mes crises à répétition, ma pression sur lui alors qu’il ne m’avait rien promis, qu’il comprend que je vive des moments difficiles et il est à mon écoute mais moi je ne le vois pas, que j’agissais comme une gamine et qu’il voit bien la différence d’âge entre nous, que d’ailleurs je lui ai balancé qu’il me voit uniquement comme un trou et que je ferais mieux de trouver quelqu’un qui s’intéresse à autre chose qu’à mes fesses et mes seins, qu’il va bloquer mon numéro, il me faisait confiance, que je lui manque de respect et cela l’agace, etc. Il m’a dit tellement de choses dans sa colère, que je perds du temps avec lui et je n’avais qu’à trouver quelqu’un avec qui construire parce que je suis adorable (bizarre qu’il dise ça dans le flot de méchancetés). Je ne le reconnaissais pas, c’était la première fois qu’il se mettait en colère. Il me demandait de lui dire tout ce que je pensais de lui une bonne fois pour toutes car c’était terminé. Tout de suite je me suis rendue compte de toutes mes erreurs, je me suis excusée mais il n’a rien voulu entendre. J’ai proposé de lui parler quand il se sera calmé plus tard dans la journée, il a dit non et lui-même m’a demandé de le recontacter 15 jours plus tard... J’ai été si triste, abattue. J’ai mal agi mais il a aussi fait retomber toutes ses frustrations sur moi (mauvaise passe au travail, rapports difficiles et disputes récurrentes avec son ex femme, problèmes de santé de son père, etc). Deux semaines après je lui ai envoyé un message comme convenu (comme son “gentil toutou” et respecté le silence demandé sans sms et appels pendant ce laps de temps), il m’a totalement ignorée. Je n’ai pas compris, je pensais que sa colère serait retombée. J’ai insisté et commis plein d’erreurs ( d’innombrables appels et sms, pleurs, visite inopinée chez lui, etc), il n’a plus jamais voulu me reparler. Il avait répondu à un message me disant de lui donner mes disponibilités un ou deux soirs afin qu’il m’appelle et qu’on discute calmement, je l’ai fait mais il n’a pas appelé, au contraire il m’a bloquée sur whatsApp, j’étais désagréablement surprise. Le lendemain il m’a débloquée, je ne sais pour quelle raison, j’ai eu une crise de larmes et là il me demande s’il peut m’appeler j’ai dit non car son message est clair et son attitude éloquente, je lui ai demandé de me bloquer définitivement. Il a laissé whatsApp comme ça mais n’a plus jamais répondu ou même lu mes messages. J’ai fait un silence radio d’un mois, aucune nouvelle de sa part. Pendant cette période de silence je me suis rendue compte que j’avais de la chance de l’avoir rencontré et ce qu’on partageait était important pour moi, que j’avais tout gâché. Je l’ai recontacté pour son anniversaire, Noël, etc il m’ignore royalement. J’ai mal qu’il m’ait ainsi rayée de sa vie, qu’il se comporte comme si je n’avais jamais existé, qu’il me méprise autant, etc. Amie/amante/confidente, j’avais tous les “rôles”. Je pensais qu’il me pardonnerait les erreurs que j’ai faites, tout le monde a droit à une seconde chance on dit mais il ne le pense pas visiblement. Ai-je une chance de le voir revenir ou s’excuser ? Je ne lui manque donc pas ? Il n’a pas été tendre avec moi, son attitude a été cruelle et odieuse, disproportionnée par rapport aux reproches qu’il m’a faits. Il me manque en tant que personne et je l’aime (je m’en suis rendue compte il y a peu de temps) et je souffre de son silence. Je croyais qu’on pouvait au moins rester en bons termes et se reparler, il m’en veut à mourir et je ne sais même pas pourquoi du moins je ne comprends pas, quel crime ai-je commis ? Il est assez fier, autoritaire (c’est peut-être aussi dû à sa fonction, je ne sais pas), il vient d’un peuple qui a la réputation d’être têtu :)... Il est rancunier aussi visiblement.
J’ai décidé de le laisser enfin respirer, de respecter sa décision de ne plus vouloir entendre parler de moi et je l’ai bloqué à mon tour sur whatsApp mais aussi supprimer son numéro (je ne voulais pas le faire mais ça m’empêchera de le contacter). Trop de temps à lui courir après et m’épuiser. Je vais me concentrer sur mon avenir (expérience professionnelle entre autres) et aller de l’avant bien que je sois meurtrie au-dedans de moi.
#1296639
Bonjour

Effectivement il vaut mieux que tu laisses tomber cet homme. Ne t accroche pas plus à lui car au vu de ce tu as décrit, il n a pas pas une once de considération pour toi. Je retiens en particulier le coup de fil que tu lui as passé pour qu' il te dépanne en voiture. En pleine nuit, il ne s est visiblement pas inquiété de ce qui aurait pu t arriver. C est la réaction de qqun qui s en fiche royalement. Parfois il faut voir la vérité en face même si ça fait mal.
Bon courage à toi.
#1296640
Bonjour Lyreca,
Je te remercie pour ta réponse, tu viens de m’ouvrir les yeux sur cet épisode de l’appel. Je n’avais même pas vu cela comme ça, pourtant j’aurais dû. Effectivement s’il tenait à moi il se serait inquiété, le lendemain il ne m’a même pas contactée de lui-même pour savoir si j’étais bien rentrée. Il a appelé après mon message, m’a accablée de reproches ( pourquoi je l’ai appelé à 1H00 du matin et l’ai réveillé, je devais me dépatouiller en prenant un bus de nuit comme lui il l’aurait fait sans déranger personne même pas ses plus proches amis qu’il n’a jamais appelé à pareille heure, je l’agace et lui manque de respect avec mon comportement de ces derniers temps, j’ai franchi des limites, etc) et quasiment insultée puis dit qu’il ne voulait plus me voir. J’ai eu si mal...
#1296656
Bonsoir,

Tu fais bien de vouloir passer à autre chose car ça ne sert à rien de vivre dans le déni. C'est très difficile d'être confronté à la désillusion de l'amour non partagé, et plus particulièrement dans ton cas au rejet de l'autre. Mais on s'en remet une fois que l'on a compris et décidé que tout ça est derrière nous.

Courage pour la suite
#1296663
Bonsoir 7Zen8,
Merci beaucoup ! Oui, c’est ce rejet qui me fait beaucoup souffrir... Que quelqu’un ne nous aime pas, rompe, etc on s’en remet plus ou moins rapidement mais quand une personne nous méprise et nous amoindrit ça crée une blessure profonde... Il n’avait pas besoin de se montrer cruel comme ça.
J’ai hâte de ne plus passer des nuits horribles et ne plus ressentir cette douleur dans mon coeur.
#1296693
Bonjour Elam,

Au vu de ce que tu nous raconte, c'est presque une aubaine que ce monsieur t'ait larguée hein...
Quel homme digne de ce nom laisserait sa compagne en galère en pleine nuit, déja? Ca, ça m'a particulièrement choquée.

Quand a t'interdire de lui écrire quand il travaille...mouais...et même si tu l'as fait 3-4 fois, y'a quand même pas de quoi fouetter un chat.

De ma fenêtre, je vois surtout un monsieur (très) égoïste et auto centré, peu soucieux de tes besoins a toi (cette manière de t'interdire des choses ou de te faire culpabiliser par rapport a son expérience passée, par exemple), et même si tu as été "dépendante affective" (je n'aime pas ce terme, ou le fait de tout ramener a des pathologies pour expliquer des comportements: si il avait été plus ouvert, peut être n'aurais tu pas eu ce comportement non plus), ca ne justifie pas son comportement et ses attitudes.


Je ne peux que t'encourager a continuer dans ta lancée et ne plus le contacter.
#1296702
Bonjour Elieza,

Merci beaucoup pour ton retour. Je suis parfaitement d’accord avec toi, je n’ai aucune pathologie pour qualifier mon attitude de telle sorte (dépendance affective). Effectivement s’il ne m’ignorait pas tout le temps, j’aurais eu un autre comportement et je ne l’aurais pas inondé d’appels et sms. Il lui arrivait souvent d’annuler des rdv et même ne pas me prévenir, il fallait toujours fixer un jour et une heure pour les appels/messages et la plupart du temps il n’appelait pas comme convenu, moi je le relançais. Avec du recul je me rends compte que c’est lui qui m’a habituée à toujours aller vers lui dès le départ, il décidait de quand je devais le contacter (ex le Mercredi après-midi, tel week-end). C’était devenu une habitude de toujours faire le premier pas vers lui. Le jour où « il m’a larguée » il m’a sorti que mon attitude ne donne même pas envie d’appeler, que je lui écris tout et n’importe quoi, que ça va dans tous les sens (employer l’expression bisous d’amour qu’ils se disent avec ses enfants, parler de mes problèmes, me plaindre, etc)... Et que pour la fois où on devait se voir, sa soeur et son copain lui ont fait une surprise car ils étaient en week-end dans sa ville et voulaient qu’il sorte avec eux, que ce n’est tout de même pas sa faute si sa soeur l’appelle et qu’il doive changer de programme. Ce jour-là il ne m’a même pas informée de ça, et moi je lui ai écrit pour lui faire part de ma déception encore une fois.
Merci encore de me ramener à la réalité.
#1296705
De rien Elam.

Dis, tu es sûre et certaine qu'il n'y a pas une autre femme? Genre une officielle cachée ce qui expliquerait les rendez vous pour s'appeler ou s'envoyer des messages, les rendez vous reportés ou annulés??
De toutes façons, il ne transpirait quand même pas beaucoup d'enthousiasme par rapport à votre relation.

Mais ne te blâme pas trop, une relation c'est 50/50, et son attitude à lui, ben elle me fait pas rêver.
Qu'il reste sur son piédestal...vu son attitude, ca m'étonne qu'a moitié qu'il soit divorcé tiens...;)
#1296710
Hahaha, bien dit mais c’est lui qui a pris la décision de divorcer il m’a dit :) ! Il a préféré le faire pour ne pas sauver les apparences en restant marié et en trompant sa femme comme d’autres personnes le font, il est fidèle et l’a toujours été durant toute la durée de son mariage dit-il 😃.
Pour une autre femme (officielle cachée) je suis sûre qu’il n’a personne, mais peut-être qu’il voyait d’autres femmes pour « se faire plaisir » je ne sais pas... Il vit pour son travail et ses enfants qu’il ne voit pas très souvent (2 week-ends par mois, quand il peut il passe aussi beaucoup de temps avec ses amis de longue date (une trentaine d’années). Pour ce que j’ai pu observer chez lui, aucune trace de femme quelque part (un rouge à lèvres oublié, parfum, ou brosse à dents, etc), après ça ne veut rien dire. Sa dernière relation sérieuse date d’il y a trois, il s’était installé avec cette ex mais il a rompu car elle devenait envahissante ou exigeante avec des réflexions sur ses horaires de travail notamment et ça l’a gonflé (c’est son expression 😅).
#1296713
Oui alors je me méfie toujours des explications sur les exs...bizarrement jamais personne va te dire "ah nan mon ex il/elle était géniale, on est restés super amis"...a prendre pour ce que ca vaut donc, tu as qu'une version de l'histoire.

Tiens donc, envahissante et exigeante? Ou lui qui en voulait pas lui faire de la place/lui dégager du temps? Tu vois, selon comment on se place, on peut voir les choses de façons vraiment différentes...
#1296734
Elieza a écrit :
14 janv. 2019, 15:10
Oui alors je me méfie toujours des explications sur les exs...bizarrement jamais personne va te dire "ah nan mon ex il/elle était géniale, on est restés super amis"...a prendre pour ce que ca vaut donc, tu as qu'une version de l'histoire.

Tiens donc, envahissante et exigeante? Ou lui qui en voulait pas lui faire de la place/lui dégager du temps? Tu vois, selon comment on se place, on peut voir les choses de façons vraiment différentes...
Oui c’est vrai, les ex sont toujours coupables ou presque, lol, chacun sa version. Pour son ex femme il avait quand même admis que les torts étaient partagés...
#1296988
Coucou Elam,

Je suis désolée, non pas pour ta rupture, mais pour ce que tu as vécu avec cet homme. Elieza a raison, au-delà d'une tendance à la dépendance ou autre, son comportement était très insécurisant.....

Mais, il y a quelque chose que je n'ai pas bien compris (et qui m'a fait me poser la même question qu'Elieza, direct, concernant une autre femme), étiez-vous officiellement en couple ? Tu dis qu'il voulait une relation de sex friends. Que pour toi c'était beaucoup plus. Mais pour lui ? Auquel cas, pas bien compliqué de comprendre sa réaction (nulle au demeurant hein, je ne cherche absolument pas à excuser ce bonhomme) lorsque tu l'as appelé en pleine nuit à cause de la fameuse panne : aucune envie de se déplacer, de se faire ne serait-ce que déranger, par ce qui n'est qu'un plan cul. Idem, pour les coups de fil etc.. Ce que j'y vois, c'est que tu as été une activité comme une autre, exactement de la même façon que je vais au yoga le mardi soir de 18h à 19h30, eh bien ton ex, se calait un petit coup de fil entre deux dossiers, et pas question que ça déborde.

Prends le temps de te reconstruire, de te faire du bien, parce que tu as été sacrément violentée avec lui. Même si on finit par ne pas tomber amoureu.x.se de la personne qu'on fréquente, rien ne justifie un tel irrespect.

Courage ! :)
lyreca ont aimé ça
#1296989
Janysse a écrit :
17 janv. 2019, 21:18
Coucou Elam,

Je suis désolée, non pas pour ta rupture, mais pour ce que tu as vécu avec cet homme. Elieza a raison, au-delà d'une tendance à la dépendance ou autre, son comportement était très insécurisant.....

Mais, il y a quelque chose que je n'ai pas bien compris (et qui m'a fait me poser la même question qu'Elieza, direct, concernant une autre femme), étiez-vous officiellement en couple ? Tu dis qu'il voulait une relation de sex friends. Que pour toi c'était beaucoup plus. Mais pour lui ? Auquel cas, pas bien compliqué de comprendre sa réaction (nulle au demeurant hein, je ne cherche absolument pas à excuser ce bonhomme) lorsque tu l'as appelé en pleine nuit à cause de la fameuse panne : aucune envie de se déplacer, de se faire ne serait-ce que déranger, par ce qui n'est qu'un plan cul. Idem, pour les coups de fil etc.. Ce que j'y vois, c'est que tu as été une activité comme une autre, exactement de la même façon que je vais au yoga le mardi soir de 18h à 19h30, eh bien ton ex, se calait un petit coup de fil entre deux dossiers, et pas question que ça déborde.

Prends le temps de te reconstruire, de te faire du bien, parce que tu as été sacrément violentée avec lui. Même si on finit par ne pas tomber amoureu.x.se de la personne qu'on fréquente, rien ne justifie un tel irrespect.

Courage ! :)
Bonsoir Janysse,

Merci pour ton intervention. Tu as vu juste :grinning: , c’est exactement ce que j’étais pour lui « un plan cul » (j’ai horreur de ce mot et c’est même la première fois que je l’emploie, lol). Moi je pensais qu'il avait au moins un peu d’estime pour moi même si nous ne parlions pas de construire ensemble... Chacun avait son vécu difficile et nous n’en étions pas vraiment guéris à vrai dire et aussi le fait qu’il ne veuille plus d’enfants, moi oui et je n’en ai pas encore. Je n’étais qu’un trou selon l’expression qu’il a utilisée quand il s’est fâché après que je lui ai fait la remarque que je me sentais chosifiée. Mais aussi j’étais la « psy » à qui il racontait sa vie dans les moindres détails, celle qui avait toujours une oreille attentive et se montrait disponible. Aujourd’hui je ne crois même pas que c’est parce qu'il y avait de la complicité entre nous, c’est juste parce qu'il avait envie de s’épancher et que j’étais là...
C’était violent oui, les mots durs, l’ire, le rejet pire le mépris... Je ne l’ai pas reconnu. Et malgré ça j’ai quand même couru après lui pendant 3 mois, à essayer de discuter, m’excuser et rechercher son pardon comme si j’avais commis un crime. Il a été d’une indifférence inqualifiable, si méprisant envers moi, il a gardé le silence pendant tout ce temps en ignorant tous mes appels/messages et fait comme si je n’avais jamais existé. C’est très très dur.
Oui je vais me reconstruire, guérir de cette blessure profonde ( que quelqu’un ne nous aime pas on s’en remet plus ou moins rapidement, une rupture aussi mais être méprisé-e cause une immense souffrance morale, comme si on n’était rien...)
J’espère avoir tiré les enseignements de ce désastreux épisode.
#1296993
Si vous n'étiez pas en couple... Effectivement, il ne te devait rien (dans sa tête hein !).

Tu y as mis plus d'engagement et d'envie que lui et de son côté, quand il a vu qu'il pouvait ne rien donner, mais quand même avoir en retour (le sexe, l'affection, l'oreille attentive, etc)... il a continué ! Pourquoi changer une situation qui l'arrangeait ? Et puis, quand tu as commencé à devenir "envahissante", "pressante", "exigeante" (c'est-à-dire légitimement demander un peu d'engagement de la part de ton partenaire - que pour lui il n'était pas, tu vois le hiatus ?), il s'est mis en colère et s'est débarrassé de toi. Littéralement. Et c'est injuste, c'est profondément injuste. Tout son comportement a été pourri (bien qu'explicable dans son propre système de valeurs et considérant que tu n'étais pas sa compagne mais son amante à heures fixes), mais ses insultes au téléphone sont vraiment de trop. Même si c'est un plan cul, un coup d'un soir, un rendez-vous Tinder, peu importe, tu y mets fin calmement et dans le respect de l'autre. Pas besoin de lui hurler dessus et de l'écraser, de le/la mépriser et l'humilier.

Tu n'as rien à te reprocher, tu es tombée sur un sale type.
Elieza ont aimé ça
#1296995
Janysse a écrit :
17 janv. 2019, 22:50
Si vous n'étiez pas en couple... Effectivement, il ne te devait rien (dans sa tête hein !).

Tu y as mis plus d'engagement et d'envie que lui et de son côté, quand il a vu qu'il pouvait ne rien donner, mais quand même avoir en retour (le sexe, l'affection, l'oreille attentive, etc)... il a continué ! Pourquoi changer une situation qui l'arrangeait ? Et puis, quand tu as commencé à devenir "envahissante", "pressante", "exigeante" (c'est-à-dire légitimement demander un peu d'engagement de la part de ton partenaire - que pour lui il n'était pas, tu vois le hiatus ?), il s'est mis en colère et s'est débarrassé de toi. Littéralement. Et c'est injuste, c'est profondément injuste. Tout son comportement a été pourri (bien qu'explicable dans son propre système de valeurs et considérant que tu n'étais pas sa compagne mais son amante à heures fixes), mais ses insultes au téléphone sont vraiment de trop. Même si c'est un plan cul, un coup d'un soir, un rendez-vous Tinder, peu importe, tu y mets fin calmement et dans le respect de l'autre. Pas besoin de lui hurler dessus et de l'écraser, de le/la mépriser et l'humilier.

Tu n'as rien à te reprocher, tu es tombée sur un sale type.
Je t’engage comme psy ou coach Janysse, Elieza et toi :grinning:
Tes mots me font tellement de bien et me ramènent à la réalité, à sa véritable personnalité et cette relation inexistante. Bien sûr tu imagines bien qu’il se comportait différemment quand je lui étais « utile », il me venait me chercher et me raccompagnait toujours (pseudo galanterie), jamais il ne voulait me laisser rentrer seule, il se montrait attentionné, etc, bref comme un homme respectueux et adorable qui avait évoqué l’idée de me présenter à ses enfants, qui se proposait de m’aider avec excel car c’est indispensable d’avoir un excellent niveau dans mon métier, etc. Ce qui m’a donné des illusions. J’ai vite déchanté. J’ai encore très mal mais tout ira bien. Mille mercis encore de m’avoir éclairée.
Break ou rupture définitive ?

Salut, si je comprends bien, je dois me faire au[…]

Merci de ta réponse. J'ai conscience que j[…]

L'ex et l'amitié

Merci pour vos réponses. En faite , je voi[…]

C'st une bonne chose de t'occuper l'esprit... de p[…]