Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Meltnar
#1295360
Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum et je voudrais avoir votre avis et vos conseils sur le comportement de mon ex et mes chances qu'elle revienne vers moi. Je précise que je l'ai quittée à fin aout dernier.

Par avance, je vous présente mes excuses pour la taille du pavé que je m'apprête à lacher.

Quelques éléments de contexte : nous avons tous deux 28 ans, nous étions ensemble depuis 7 ans, pacsés, propriétaires d'un appartement, etc. Nickel.
Sauf que mon ex a un tempérament très fier, et moi aussi. Donc à chaque engueulade, nous ne nous réconcilions pas vraiment, et j'ai eu de plus en plus la sensation qu'elle n'aimait pas faire de premier pas vers moi... A chaque fois que je proposais ou demandais quelque chose, j'avais l'impression de partir à l'assaut d'une forteresse.

Notre couple s'est donc mis à tourner en rond après 6ans - 6 ans 1/2. En parallèle j'ai rencontré une collègue au travail qui m'a attiré énormément : elle était vraiment à l'opposé de mon ex - j'insiste sur le fait qu'il ne s'est absolument rien passé entre nous. J'ai senti qu'on se rapprochait vite, j'ai donc pris les devants et dit à mon ex que je ne savais pas où j'en étais et que j'avais besoin qu'elle me montre son amour pour me rassurer...

Nous sommes partis en vacances d'été à l'étranger. Et là je n'ai pas vu de signe particulier de sa part, elle était douce et attentionnée, mais elle n'a pas fait le pas que j'attendais (je lui avais dit que j'espérais un signe particulier de sa part)...

Fin août, pour ne pas nous faire davantage souffrir, après 2 mois sans dormir, je prends mes responsabilités et la quitte, la mort dans l'âme. c'est très dur pour nous deux car nous sommes encore amoureux. Fin septembre, elle retrouve un mec, et moi je me mets en couple avec ma collègue. Je suis toujours avec elle à l'heure actuelle.

Elle m'a demandé à plusieurs reprises si j'avais des regrets, je lui ai dit que non ( ce qui était vrai, je voulais vivre, et j'étais allé trop loin pour revenir maintenant). Cependant en parallèle nous n'avons pas cessé de nous parler, et j'ai pu comprendre de mon côté l'ampleur des incompréhensions que nous avions. A mi octobre, elle me dit qu'elle m'aime encore, mais qu'elle a commencé à tourner la page, et qu'elle pense qu'il faut qu'on sarrête, même si ça fait un mal de chien.
En parallèle je désillusionne de ma relation avec ma collègue, qui est certes adorable et attentionnée, mais qui ne me porte pas comme mon ex.

Je mets donc mon égo entre parenthèses, et décide de lui demander de recommencer, une première fois à fin Octobre (je ne savais pas qu'elle fréquentait quelqu'un à cette date). Elle me dit qu'elle prend acte de mon repentir, mais que pour le moment elle a besoin d'être éogiste pour un temps, me dit qu'à court terme je lui ai fait trop de mal et qu'elle ne veut pas se remettre avec moi. Même si elle dit qu'elle s'en mordra surement les doigts dans quelques mois.

Deux semaines plus tard, je l'appelle pour essayer de rediscuter avec elle de cela. Elle me dit qu'elle a rencontré quelqu'un à ce moment là, en ajoutant "après je dis pas que c'est l'homme de ma vie". Elle reste sur la même ligne.

Je décide ensuite de lui laisser de l'air. Au bout de deux semaines, je la recontacte et lui repropose de prendre un verre. Elle accepte, mais me demande de lui laisser davantage d'air - il est vrai que j'avais été un peu insistant pour l'obtenir. Et là, notre verre se passe vraiment bien, elle fait des concessions de son côté, dénotant d'une remise en question que je ne lui avais jamais vu jusqu'à présent (elle m'avoue qu'elle a eu tort de tout me mettre sur le dos dans notre rupture, et qu'elle a clairement trop de mal a avouer quand elle a tort...). Encore une fois, je ne l'avais jamais vu faire cela en 7 ans de relation. De mon côté, je lui dit que je l'aime encore, qu'on a fait trop de premières fois ensemble pour que je la perde, et que je préfère mettre toute mon énergie dans nous reconstruire en mieux, que dans quelque chose de nouveau. Mais au final, elle reste sur sa ligne habituelle. Mais elle comme moi avons malgré tout passé un bon moment en comparaison des deux premières fois.

En parallèle je précise que nous sommes régulièrement en contact pour gérer notre rupture et la vente de l'appartement. Elle est toujours extrêmement froide par SMS, mais me répond toujours en moins de 10 secondes dès que je lui en envoie un...
En parallèle je contacte sa soeur pour lui demander de me détagger comme "beau frère" sur facebook, car cela me fait mal à chaque fois. Je lui pose 2 questions en lui demandant si mon ex lui a dit qu'elle m'envisageait, et si c'était sérieux entre mon ex et son nouveau mec. Sa soeur ne m'aide pas beaucoup, car visiblement elles sont complètement brouillées depuis 2 mois. Sa soeur est égalemement assez ambigue, en essayant de me décourager de me battre. Je précise que la soeur s'est faite larguer par son mec après 7 ans de relation il y a 1,5 an, et que ce dernier n'est jamais revenu vers elle. Elle est également extrêmement jalouse de mon ex.

Bref, retournons à nos moutons: je laisse à nouveau 2 semaines de paix royale à mon ex (hormis les SMS pour gérer l'appart). Et ce vendredi, je lui propose un dîner dans 2 semaines, dans un étoilé dans lequel on avait l'habitude de fêter nos anniversaires. Et là, elle me répond "On verra, je te dirai, cela dépendra de mon boulot". Sachant que pour la connaitre, elle ne se serait pas privée de me dire qu'elle ne voulait tout simplement pas me voir... Je suis donc extrêmement heureux de mon côté. Mais là, patatras !

Sa soeur, avec qui elle a des relations exécrables depuis fin octobre (je l'ignorais à ce moment-là) l'appelle. Et lui dit que je lui avais demandé des infos sur mes chances et sur sa relation avec son mec (elle utilise une formulation drôle "le gars que j'ai rencontré". Mon ex était furieuse et me demande de lui envoyer les captures d'écran des échanges. Je m'exécute. Le seul point positif est que dans les échanges on voit clairement apparaître deux répliques dans lesquelles je dit que je l'aime encore, comme elle est, et que je ne renoncerai pas à me battre. La soeur est infoutue de m'expliquer son geste. Je soupçonne qu'elle ne supporte pas que je revienne vers mon ex car son ex n'est pas revenu vers elle.

Enfin bref, on échange, et je lui dit que je voudrais qu'on oublie cela car "je ne veux pas la perdre davantage à cause de cet épisode stupide". Elle me répond "tu ne me perdras pas la dessus car ce n'est pas le sujet, mais ce genre d'épisode ne m'aide pas à réfléchir en paix". Donc on se remet d'accord pour oublier cela et je lui dit que je ne l'embêterais plus de la semaine (hormis pour lui dire quand elle reçoit du courrier ou ces sujets logistiques). inutile de vous dire qu'elle était extrêmement froide par SMS à nouveau après cet épisode... Du coup là je la laisse en paix, je fais ma vie, mais je pense à elle H24, en espérant qu'elle accepte.

Qu'en pensez-vous? Est-ce que vous pensez que j'ai raison de continuer à me battre pour la récupérer? Avez-vous des conseils que je pourrais mettre en oeuvre ?
par Meltnar
#1295414
Bonsoir,

Bon je m’autoflood mais on a eu une brève discussion par sms hier qu’elle a conclu en disant « merci ! Il faudrait quand même qu’on se sms un peu moins »

J’ai toutes les peines du monde à m’empecher de la contacter... j’ai l’impression de ne plus être entier, je me réveille la nuit à 4 heures du mat’... il parait que les américains appellent ça une Walking Ghost phase.

Je pense que la bonne stratégie serait de la laisser tranquille jusqu’à ce qu’elle confirme / infirme le rendez vous, mais avez-vous des conseils / avis complémentaires ?

Merci beaucoup pour votre aide,
par Kakahuet
#1295423
Bonjour
Un petit conseil qui vaut ce qu'il vaut... elle t'a demandé de la laisser tranquille.... dont acte, non ?
Si elle a envie de revenir vers toi, elle saura le faire, la balle n'est pas dans ton camp ... question de respect de l'autre mais de soi-même aussi.
Si tu continue à la contacter, tu vas finir par devenir plus lourd qu'autre chose....

De plus, si elle est en couple, laisse lui vivre cette expérience ...elle en tirera (ou non ) les conclusions qui s'imposent.
par Meltnar
#1295425
Bonjour,

En ligne avec ce que tu dis. Il faut que j’arrive à la laisser partir en effet...

Merci d’avoir pris le temps de me répondre.
par Meltnar
#1295645
Bon, voici les nouvelles du front . On s'est reparlé brièvement au sujet de l'appartement, et la conversation a dérivé.
Elle m'a dit qu'elle avait besoin de faire le point et de comprendre ses sentiments avant de pouvoir envisager quoi que ce soit, pour être sur que si on se remettait ensemble, les fondation de notre nouveau couple soient solides. Elle a ajouté qu'elle reviendrait vers moi après les vacances pour me faire part de ses conclusions.
Elle m'a aussi demandé de commencer à refaire ma vie malgré tout. Je lui ai dit que je ne vivais pas suspendu à sa décision (de fait j'ai repris énormément de choses que j'avais laissé tomber - musique, pilotage, danse, etc. ), mais que j'attendrais tranquillement qu'elle revienne vers moi une fois sa décision prise, parce que de mon côté j'étais sûr de mes sentiments.
Je me sens néanmoins beaucoup plus apaisé qu'au début. Je pense que ce que tu m'as dit Kakahuet m'a fait pas mal de bien. Merci pour cela. J'ai accepté que la décision n'était pas chez moi, et je lui ai fait part de la sincérité de mes sentiments pour elle, car ma crainte c'est qu'elle pense que je m'amuse ou que je vais la laisser retomber à la première occasion...
par Kakahuet
#1295649
Bah, de rien, si ça a pu t'aider c'est bien là le principal !

Ne jamais oublier que "l'autre" ne peut deviner nos pensées et que la communication est la base de toute relation;
Que l'on y gagne à dire ce que l'on a vraiment sur le coeur, à condition de ne pas en faire des caisses, de rester honnête et respectueux avec soi-même et avec l'autre.
Une fois que l'on a dit ce que l'on avait sincèrement à dire, que cela a été exprimé et compris clairement, d'un ça soulage et de deux, on s'aperçoit que la patate chaude n'est plus dans nos mains... et mine de rien, c'est un peu jubilatoire.

bon courage à toi !
par Meltnar
#1295653
Oui exactement ! Je me suis rendu compte que si elle décidait de partir sans que j'ai pu lui dire à quel point je voulais reconstruire ma vie avec elle et la rendre heureuse, je me le serais jamais pardonné - je ne l'ai pas fait de façon larmoyante, mais vraiment de façon posée ...

A présent, je vais attendre tranquillement qu'elle réfléchisse. Je croise les doigts sans trop d'espoir car je la connais et je sais que si elle revient, c'est qu'elle aura fait un travail démentiel sur elle-même et sur ses valeurs.
par Meltnar
#1295840
Bon on s’est parlé au téléphone aujourd’hui (sur ma proposition)... elle était un peu énervée car cela ne faisait que 2 semaines que je lui avais laissé la paix, mais je lui avais proposé qu’on prenne de nos nouvelles pour noël. Ça devait durer 5 minutes ça a duré une demi heure.
Elle m’a dit que je lui manquait énormément malgré le fait qu’elle voyait quelqu’un, et qu’elle avait régulièrement envie de décrocher son téléphone pour me parler. Elle m’a aussi dit qu’elle voulait comprendre si ce qui lui manquait c’etait le fait d’etre en couple ou si c’était d’etre en couple avec moi.
Je lui ai dit que je voyais quelqu’un également, je crois qu’elle ne le savait pas.
Elle m’a proposé qu’on se reparle fin février / mars, je lui ai dit que je trouvais que c’etait trop tard et que ce serait bête de se perdre par manque de communication... elle a été d’accord et m’a proposé deuxième moitié de janvier.
En fait c’est hyper compliqué à gérer pour moi, l’equilibre entre lui donner de l’oxygène (et dieu sait que j’ai commencé à le faire) et ne pas se perdre...
Qu’est-ce que vous en pensez de votre côté ?
par Elieza
#1295841
Meltnar a écrit :
25 déc. 2018, 18:13

Qu’est-ce que vous en pensez de votre côté ?
J'en pense personnellement, que l'un comme l'autre vous voyez d'autres gens mais que vous "prévoyez éventuellement de refaire un couple", c'est doc un manque des respect total de vos partenaires respectifs.
RealLife ont aimé ça
par Meltnar
#1295871
Je me garderai bien de juger ou de parler de "manque de respect" pour mon ex, car je ne connais pas son contexte et ne suis pas dans sa tête.

Pour ma part, si je n'écris certainement pas les pages les plus glorieuses de ma courte vie, je dois néanmoins objecter que ma compagne actuelle est tout à fait au courant de mes états d'âme, et qu'elle est dans le même cas. Il est vrai que je n'ai pas donné le contexte de cette nouvelle relation de mon côté, et que mon message portait à confusion.

Nous sommes parfaitement alignés sur le fait d'être dans une sorte de relation rebond réciproque. Même si cela ne nous empêche pas de faire autre chose que coucher ensemble.


Pour revenir à nos moutons, et pour avoir été le quittant (pour la première fois) et le quitté (toutes les autres) tour à tour, à chaque fois dans des relations longues, je trouve que la position du quittant est extrêmement difficile, peut-être plus encore que celle du quitté...

Car je trouve que lorsqu'on quitte, on est vraiment seul, et on prend sciemment la décision de briser quelqu'un. Les amis, les parents... nous disent : "tu l'as quitté, donc tu dois te sentir libéré, c'est le premier jour du reste de ta vie". Mais non, je l'ai quitté parce que je n'arrivais plus à lui parler, plus à l'atteindre... mon amour, ma tendresse et mon respect pour elle sont intacts.

J'imagine que lorsqu'on quitte parce que l'on a été trahi, trompé, frappé, etc. la situation est différente... Mais dans mon cas, quitter quelqu'un que l'on aime profondément juste parce qu'on est usé de partir à son assaut à chaque fois qu'il faut faire quelque chose, et ce depuis 1 an, malgré toutes les tentatives d'établir une communication, est pire que tout. Je ne me dédouane pas, je porte clairement une lourde responsabilité dans cet échec. Je n'ai clairement pas su parler quand il l'aurait fallu. Alors que parler, c'est pour ainsi dire mon métier.

Et ce qui est encore pire, c'est de se rendre compte au bout de 3 mois que malgré tout, malgré toutes ces fois où on n'a pas réussi à discuter ni à communiquer, malgré toutes ces nuits blanches à ressasser son sentiment d'étouffer dans sa relation, malgré le notaire, la banque lancés, le PACS rompu... se rendre compte que malgré tout on y croit encore. Et que finalement ce qu'on avait, même si c'était loin d'être parfait, c'était finalement pas si mal...

Et là on enfile le bleu de chauffe et on repart pour refaire du mal à celle qu'on aime et brouiller encore plus ses sentiments, parce qu'on est persuadé que c'est avec elle qu'on veut construire un futur. Et on se pète les dents, encore, encore, et encore... C'est d'autant pire que là, plus personne ne comprend ce que l'on fait. "Mec t'es en pleine nostalgie, tu vas voir ça va passer..." ou bien "mais je comprends pas, quand tu quitte quelqu'un c'est que tu l'aime plus pas vrai?". Eh ben non... J'aimerais pourtant beaucoup ne plus avoir de sentiments pour elle, et qu'elle n'en n'ait plus pour moi. Que tout soit consumé. Tout serait beaucoup plus simple. Elle ou moi nous dirions juste "Non". Et ce serait clair et fini.

Mais c'est pas le cas, et même si je commence à réussir à prendre du champ, je continue à penser à elle chaque heure de chaque jour...
par Meltnar
#1295961
Bon j’ai décidé d’utiliser ce thread comme un journal de bord.

Aujourd’hui ça va vraiment bien. C’est sans doute dû aux vacances et peut-être aussi à mes mécanismes de défense qui se mettent en place.

J’ai pas mal réfléchi aux raisons qui m’ont fait la quitter. En fait il n’y a qu’une cause racine de son côté, et qu’une seule du mien.
De son côté : un manque d’ouverture. Ç’a toujours été une femme complexe, élevée avec un déficit d’amour et de tendresse, et qui avait donc énormément de mal avec ses sentiments. En somme très peu d’ouverture aux autres. Peu d’amis, très proche de ses parents, etc. Elle a toujours eu tendance à considérer notre relation comme un jeu à somme nulle : quand elle faisait une concession, elle perdait et je gagnais. Cela s’est accentué au fil du temps, et a fini par toucher tous les aspects de notre vie. À la fin je ne tentais plus rien car tout ce qui sortait de l’ordinaire était compliqué. Sauf que l’ordinaire se rétrécissait de jour en jour. Avec une réelle accélération les 6 derniers mois. Quand je lui ai dit que je la demanderais sans doute en mariage l’été suivant, j’ai eu l’impression qu’elle a arrêté tous les efforts : on ne faisait plus l’amour, on allait chez ses parents passer le WE 2 fois par mois, on ne voyait plus mes potes ni les siens etc. Et c’est la qu’on arrive sur ma grosse part de responsabilité.
Ma responsabilité c’est que je suis quelqu’un de très plastique, qui s’adapte, qui intériorise énormément mais qui au final exprime beaucoup quand ça va bien, mais très peu quand cela va mal. Donc au cours de ces 7 ans j’ai énormément encaissé, les mots blessants qu’elle me disait sans s’excuser, mon couple qui se rétrécissait, l’horizon qui devenait limité aux enfants et au mariage... j’ai commencé à avoir des doutes fin 2017. Mais je ne les ai pas exprimé, car c’était très diffus. Et puis j’ai rencontré cette collègue : dynamique , drôle partante pour tout et n’importe quoi. Et en une semaine elle a cristallisé toutes mes frustrations, tout ce qui n’allait pas dans mon couple tout mon mal-être. Et trois jours après j’annoncais à mon ex que j’étais perdu, et je nous laissais deux mois dont un mois de vacance pour avancer sur deux sujets concrets : nos problèmes au lit et ses parents qui prenaient trop de place... je lui ai dit que j’aimerais que pour la première fois depuis 7 ans elle me demande de faire l’amour, car je ne me suis jamais senti particulièrement désiré par cette femme (je ne sais pas si c’est moi qui ne l’excitait pas ou si c’est plutôt de son côté), et également qu’on vive pour nous et plus avec ses parents... peine perdue. Elle n’a fait aucun pas vers moi en 2 mois, en se justifiant « j’ai mis déjà tous mes efforts à faire comme si de rien n’était, le reste était au dessus de mes forces ». Et à la rentrée alors que c’était mon anniversaire, la première chose qu’elle a fait fut de me demander de bloquer un week-end pour le fêter chez ses parents. Cette fois la coupe était pleine, et je lui ai annoncé mon solde de tout compte trois jours plus tard. Elle m’a avoué plus tard qu’elle avait réservé un resto avant pour qu’on le fête ensemble... mais qu’elle voulait me faire la surprise. Ce que j’ai trouvé triste : notre couple était en train de mourir, elle sentait parfaitement que les vacances ne m’avaient pas rassuré, et malgré cela elle m’a parlé de ses parents et m’a caché qu’elle avait prévu un truc pour nous... a aucun moment elle ne s’est mise à ma place. Elle est restée concentrée sur elle-même jusqu’au bout.
Et même maintenant elle me dit encore que je suis entièrement fautif car j’ai tout gâché et que c’etait ma décision de la quitter... etc.
par Selmasultane
#1295963
Bonjour Meltnar,

J'ai lu ton sujet, tes tentatives de reconquête et je me pose cette question "qu'est ce qui te fait dire que si vous repreniez cette relation maintenant , soit 4 mois après la rupture, vous ne feriez pas face aux mêmes écueils que ceux qui vous ont déjà fait échouer ? " .
Les problèmes que tu décris, c'est des vrais problèmes structurels hein ( vie familiale, place des amis , activités et , last but not least, vie sexuelle ). Des problèmes qui ont commencé au moins un an avant la fin . Avec ultimement, une attirance pour quelqu'un d'autre , ce qui est n'est jamais anodin.
En quoi les causes qui ont fait que tu as rompu ont elles disparu ?

Bon sinon, j'essaie de me mettre à sa place à elle ( facile , mon ex a décidé de rompre pour problème de communication aussi, il n'a absolument rien dit de ses doutes avant de me les balancer à la tête à la rupture en me disant qu'il était usé , et en admettant génreusement, au bout de qqs semaines, que sa faute avait été de s'être auto censuré )
Et je t'avoue que 1- me faire larguer ( ça fait mal ) 2- que mon ex me réponde à plusieurs reprises qu'il n'en a aucun regret ( le truc qui t'aide bien à faire ton deuil ) 3-pour finalement revenir 2 mois plus tard 4- en m'inondant de messages et de RV y compris par famille interposée alors que je lui demande de souffler 5-et en omettant ce menu détail qu'il est en couple depuis la rupture .....eum comment dire j'aurais du mal à discerner la cohérence globale du projet .

Et si tu lui fichais la paix vraiment ? ( 2 semaines de silence entrecoupé de messages pratiques, ce n'est pas laisser souffler quelqu'un ) . Et si tu en profitais pour toi aussi déterminer si c'est elle ( telle qu'elle est hein ) et pas vos habitudes qui te manquent ? Pour apaiser cette rancoeur aussi , car tu es encore beaucoup dans le " à qui la faute ? "
par Meltnar
#1295966
Hello Selmasultane !

Tout d'abord MERCI d'avoir tout lu, car je devine que tu t'es tapé tous mes posts, et que tu as de quoi recouvrir une route de pavés maintenant.
Merci également pour tes remarques et ton avis, qui sont extrêmement pertinents. Cela m'est précieux d'autant plus que cela vient de l'autre côté du miroir.

Concernant les causes, j'ai compris quelque chose d'essentiel, qui est que l'herbe n'est pas plus verte ailleurs et que j'aurais dû mieux me battre pour ce que j'avais plutôt que renverser la table sous le coup de la frustration accumulée. Si je voulais me caricaturer et être méchant avec moi-même, je dirais que je l'ai presque regardée se planter sans rien dire...

Je ne pense pas que les causes ont disparu, ni qu'elles disparaîtront un jour, elles sont bien trop profondes. En revanche elles sont maintenant clairement identifiées : manque d'ouverture de son coté, incapacité à dire ce qui ne va pas du mien. Les deux mois que tu mentionnes durant lesquels je n'avais aucun regret correspondent à cette période de "nommage" des problèmes et d'extériorisation de la frustration accumulée. Sur le moment je l'ai quittée en donnant davantage des symptômes que des causes. Mais maintenant que j'ai fait ce travail d'introspection de mon côté, je me suis rendu compte que je voulais recommencer avec elle et qu'on travaille ensemble là-dessus.

Sur ton point sur est-ce que c'est nos habitudes vs. ELLE qui me manque, je me suis beaucoup posé la question. Je me suis aussi demandé si je ne voulais pas la reconquérir par égo... J'ai fait pas mal de projections en me disant "est-ce que si j'avais la même relation, je serais heureux", la réponse est clairement non de mon côté : c'est précisément la relation qui m'étouffait. Mon ex et moi avions clairement des points d'incompatibilité mais quand je me pose la question et que je me dis, est-ce qu'en adoucissant ces points d'achoppement (je ne parle même pas de les supprimer car je ne pense pas que les gens changent, juste qu'ils font des efforts et s'adaptent à la marge) on arriverait à construire quelque chose de long terme, la réponse est clairement oui. Oui, je me vois avec elle, avoir des enfants avec elle, etc.

Et tu as parfaitement raison, de son point de vue mon comportement doit être illisible voire même blessant et insultant. Elle me l'a clairement dit "tu n'as jamais été égoiste en 7 ans, pourquoi l'es-tu maintenant?". Enfin bref. Et tu as à nouveau parfaitement raison sur le fait que je dois lui foutre la paix, au moins 1 bon mois à mon avis.

La seule question que je me (te?) pose c'est : elle m'a proposé qu'on se reparle février ou mars, puis fin janvier quand je lui ai dit que j'avais peur que ça fasse trop long, est-ce que je la laisse revenir vers moi ou est-ce que je peux tenter de la contacter le moment venu ?

Là-dessus je ne suis pas clair car j'ai peur qu'elle pense que mes sentiments sont repartis si je ne la contacte pas, surtout vu ma volte face en cours de route. Est-ce que cette crainte te paraît pertinente ?

Et question subsidiaire : je sais que tu n’es pas à sa place mais je pense que tu la comprends assez bien. Est-ce que tu m’accorderais une deuxième chance ou est-ce que tu m’enverrais chier in fine ?
par benitotvh
#1295967
Bonjour,
Désolé tout d'abord de ce que tu vis. Une reconquête, même du ex qu'on a soi-même quitté, est psychologiquement difficile.
Tout d'abord, d'après moi, pour qu'une relation fonctionne, il faut des compromis. Vous devez tous les deux faire des concessions pour que votre union puisse grandir et évoluer. Sans ça, toute relation fonce vers la rupture. C'est ce qui t'a poussé à la quitter d'après ce que j'ai lu dans tous tes messages. L'omni présence de ses parents (que tu as du mal à supporter) fait parti de ces choses qu'elle aurait dû "mettre de côté", afin que tu te sentes bien dans la relation. Que tu aies des sentiments amoureux pour elle est plutôt rassurant, c'est donc bon votre vie au quotidien qui t'avait poussée à la quitter, et non pas une baisse de sentiments. D'après moi, il n'y a pas eu de baisse de sentiments de son côté, elle sent juste que t'as un peu joué avec elle, un jour tu la quittes, puis après tu reviens comme une fleur. Le fait qu'elle te réponde est encourageant. Cependant, elle t'a demandée du temps pour réfléchir, donc jusqu'à la période qu'elle t'a demandée de respecte, aucun signe de vie, aucun message, elle sait que t'es là et que tu penses à elle tu lui as dit plusieurs fois.
D'après moi, elle va t'envoyer un message avant février, et là tu aviseras.Mais laisse lui du temps, la meilleure moyen d'arriver à ce que tu veux est de la laisser tranquille, de la laisser respirer, afin de revenir vers toi avec une vrai décision. Donc "fous lui la paix!", c'est la meilleure façon d'arriver à tes fins.
Bon courage en tout cas. Patience ! Et pendant ce temps là, toi fais ta vie, sors, fais du sport, et va t'enrichir l'esprit, afin d'être encore plus attirant et d'avoir plus d'arguments afin qu'elle revienne. Bon courage !
par Selmasultane
#1295975
Bonjour Meltnar,

C'est intéressant d'avoir ton point de vue ( en fait ça me fait limite du bien de lire " je l'ai laissée se planter sans rien dire " , c'est un sentiment que j'ai eu lors de ma rupture, mais jamais mon ex ne l'a reconnu :D )

Ceci étant, pour répondre à tes questions :

- sur le temps à laisser , je dirais que c'est la progression de chacun qui doit déterminer le moment où faire le point , et pas l'inverse ; et pas une stratégie ou la peur ; pourquoi ne pas lui dire clairement " je ne vais plus te contacter pour respecter ta demande . Je ne t'oublie pas pendant ce temps , mais nous avons besoin de réfléchir tous les deux " .

- sur la deuxième chance, je vais être honnête avec toi, le fait que tu sois en couple avec qqn d'autre enlèverait à mes yeux toute crédibilité à ta démarche ( quelle que soit la façon dont tu qualifies cette relation ) . Mon ex me demande de mes nouvelles de temps à autre, je réponds de façon neutre, je suis cordiale quand on se voit dans le cadre du boulot. Le jour où il se remettra en couple , je couperai le peu de ponts qu'il reste . Parce que je souhaite ne rien savoir sur cette relation , parce qu'à ce moment là il sera mieux, plus sain pour tous les deux qu'on sorte complètement de la vie de l'autre .
Par ailleurs, tu sembles prêt à travailler sur vos problèmes. Mais garde en tête la possibilité qu'elle n'a peut être aucune envie de travailler sur ces problèmes. Envisage aussi la possibilité qu'elle n'était peut être pas heureuse non plus dans votre relation, qu'elle a présent envie de vivre comme bon lui ensemble sans qu'on lui intime de changer (parce que passer tout un été avec qqn qui dit " j'attends un signe de ta part " , avoir l'impression d'être en examen tout le temps , et de perdre des points quoi qu'on fasse , je l'ai vécu, c'est juste insupportable ) .
Le cerveau humain est résilient, après deux mois où tu lui as dit que tu n'avais aucun regret, elle a surement fini par trouver quelques avantages à la rupture . Crois moi, j'étais au fond du trou et prête à tout pour récupérer mon ex les 2-3 premiers mois . Après je me suis dit qu'il y avait quand même des points positifs à cette liberté . Et maintenant 6 mois après, ma foi, je me dis que ce serait sympa de rencontrer qqn qui m'aime pour ce que je suis.

Globalement, il me semble que pour vous il est trop tôt pour reprendre une relation qui qui ne retomberait pas à court terme dans le sillon de la précédente. 4 mois c'est trop peu pour changer vraiment ( surtout après une relation longue ) . Je pense que tes actions sont actuellement gouvernées par le manque, la peur de la perdre, la volonté de rattraper le coup , et pas une vraie réflexion à long terme.
par Meltnar
#1295976
Hello Selmasultane,

Bon... tu es franche mais pas très encourageante.

Sur le temps à laisser effectivement c’est ce que je lui ai dit : je suis là, et je pense à toi, mais je respecte ta demande. Maintenant c’est à moi de tenir ma parole.

Concernant la seconde chance, j’ai l’impression qu’elle a effectivement suivi le même cheminement que toi : lorsqu’on s’est reparlés la première fois elle trouvait ça génial de sortir à nouveau, faire plein de trucs... elle m’a même remercié d’avoir eu le courage de mettre fin à la relation. Alors même si elle compensait pour apparaître plus forte qu’elle ne l’était j’imagine qu’il y avait quand même du vrai derrière.
Concernant le fait que je sois en couple c’est vrai également j’en suis conscient. Et elle est également en couple de son côté, même si elle ne le présente pas de cette manière.

Une rapide question : ton ex a essayé de revenir ou pas ?
par Meltnar
#1295981
Benitotvh : merci pour ton optimisme, mais je dois avouer qu’aujourdhui je le sens moyen... à vrai dire parfois je sens au fond de mon cœur qu’elle va être d’accord pour mettre une pièce dans le jukebox, et le jour suivant je me dis que c’est mort et qu’elle n’a aucun intérêt à faire ça vu ce qu’elle a subi lors des 2 derniers mois de relations...

En fait le plus compliqué à gérer pour moi c’est ce que dit mon ex : « je ne sais pas ce que je pense, je ne comprends pas mes sentiments, et je ne sais pas si c’est toi ou notre couple qui me manquez ». Je préférerais tellement qu’elle me dise « non c’est mort », qu’elle m’insulte, qu’elle me déteste. Mais comme elle dit « elle n’arrive même pas à m’en vouloir, ni d’etre parti, ni d’essayer de revenir » ... mais non, elle me dit juste des peut-être et des je ne sais pas...
par Selmasultane
#1295986
Hello Meltnar,

Pour répondre à ta question , non mon ex n'a jamais tenté de revenir. Quand je lui avais posé la question du caractère définitif de sa décision les premières semaines ( les figures imposées classiques dans la catégorie " interdits du largué" :lol: ), il m'avait dit qu'on ne savait pas de quoi l'avenir serait fait, qu'il avait besoin de se reconstruire, qu'on avait besoin d'avancer et de se relever chacun de notre côté, sans s'accrocher ( les réponses classiques dans la catégorie " largueur qui ne veut pas paraitre trop méchant et ne pas fermer complètement la porte " :lol: )
J'ai fini par me ranger à son avis , à tel point que je m'interroge maintenant sur l'utilité de lui répondre quand il me demande de mes nouvelles .

Sinon, mon but n'est pas de te décourager . Mais de te faire envisager toutes les possibilités. Ce que je lis de ton couple à travers ton récit , c'est qu'il ne vous convenait pas à tous les deux . Par exemple tu trouvais la relation étouffante , tu lui reprochais de ne plus voir vos amis, et curieusement sans toi elle s'est remise à sortir et à voir du monde.

Je suis assez d'accord avec l'assertion qui dit qu'on ne recommence pas une relation avec un ex, mais qu'on commence une nouvelle relation ( ou pas hein ) .Sinon, on retombe dans les mêmes écueils, et on se plante à nouveau.
A mon avis , il faut plus de 4 mois pour faire la part des choses entre la peur d'être seul/ l'envie de retrouver qque chose de connu/ le besoin de réparer son ego et pour faire le deuil et de cicatriser , calmer les rancoeurs.
par Meltnar
#1295992
C’est très intéressant Selmasultane, tu as l’air câblée comme mon ex (Bon c’est sur la base de 4 échanges), ou du moins avoir eu un parcours similaire. Tes messages sont de l’or car je suis un peu en vase clos (je vis dans un milieu où les gens se séparent peu et où quand on se sépare c’est fini fini même si on ne retrouve jamais un réel équilibre derrière).

Oui, mon ex m’a pas mal de fois posé la question de savoir si j’avais des doutes, m’a demandé une deuxième chance etc. Mais sur le moment j’avais passé tellement de nuits sans sommeil, tellement de journées à pleurer que je voulais juste mettre un point final, et que ça s’arrête le plus vite possible... au final j’ai recommencé à dormir mais ça n’a pas duré longtemps.

Tout à fait d’accord ! Mon couple ne me convenait absolument pas, et si on me proposait de récupérer mon ex avec le même couple, je dirais non. Plus jamais ça. En revanche, je sais que j’aime toujours cette femme, et que j’ai compris ce qui n’allait pas dans notre relation, et que je veux construire quelque chose de nouveau avec elle. Moi je suis prêt à faire le premier pas et à travailler sur tous mes défauts pour qu’elle revienne. Je lui demande juste de s’ouvrir un peu plus à moi...

Après je pense que notre couple lui convenait, mais parce qu’elle ne s’était jamais posé la question. Elle a effectivement commencé à revoir du monde, et m’a dit qu’elle avait pris beaucoup de recul vis à vis du boulot. Mais c’était en octobre. Quand on s’est parlés à Noël, elle m’a dit qu’elle n’en pouvait plus et que son boulot était infernal... elle avait l’air d’aller mal. Elle m’avait aussi dit qu’elle voulait m’appeler quasiment tous les soirs pour parler mais qu’elle s’en empêchait. Elle était tellement forte. Surtout comparé à moi qui suis en mode fébrile... je lui ai dit d’ailleurs quand elle m’a dit que je la sollicitais trop « j’avais l’habitude d’etre une solution pour toi, je comprends que je suis plutôt un problème en ce moment, donc je vais te foutre la paix. Sache juste que je suis là pour toi. » elle m’a juste répondu « je sais, tu me manques beaucoup, je t’embrasse fort »

Au final cette discussion n’a fait que renforcer le respect et l’admiration que je lui ai toujours voué. Et ça a renforcé mon envie de commencer quelque chose de neuf. J’aimerais lui dire ça fin Janvier si on se reparle mais je ne sais pas si c’est une bonne idée de lui dire cela.
par Selmasultane
#1295995
Tu sais , 5 mois c'est un peu comme 4 mois, c'est un peu tôt pour faire réellement la part des choses ;)
Surtout si tu ne passes ce 5 ième mois à ressasser ta reconquête. Toi tu te sens prêt , tu lui demandes " juste " de s'ouvrir un peu ( après l'avoir larguée, lui avoir refusé une seconde chance , et t'être remis en couple, encore une fois ) , peut être n'a t elle aucune envie de " s'ouvrir un peu ".

Elle t'a parlé de mars, tu lui imposes janvier ... Il te faut à ton tour lâcher prise, et comprendre qu'elle a subi tes décisions depuis 4 mois , qu'elle a envie de vivre à son rythme.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 11

Félicitations Mumtobe ! Des bisous à[…]

Elle mets fin à notre relation

Par ailleurs, tu éludes savamment toutes l[…]

Merci Edgar pour tes réponses, oui je compr[…]

Haha, oui malheureusement (ou heureusement ?), ell[…]