Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1277982
Bonjour,

Après avoir vu beaucoup de sujets j'ai décidé de vous partager mon histoire afin d'avoir peut-être des conseils ou des avis. :)

C'est assez long à expliquer, vraiment, mais je vais essayer d’aérer ^^ Merci si vous avez le courage de lire, j'ai besoin d'aide.


Alors voilà, mon ex vient de me quitter après 3 ans et 2 mois de relations, dont plus de deux ans de vie commune. Elle a 22 ans et moi 20.
On s'est rencontrées au lycée, on étais amies, avec quelques ambiguïtés mais sans plus. En terminale j'avais un copain, mais on était pus amis qu'autre chose. A mon entrée de fac (elle y était déjà depuis un an), on avait beaucoup parlé pendant l'été, je lui ai proposé de venir m'aider à m'installer dans ma petite chambre universitaire, et elle a commencé à me draguer. J'ai mis du temps à capter, et au final j'ai cédé tellement j'étais bien avec elle, je l'ai embrassée et j'ai quitté mon copain le lendemain (j'avais 17 elle 19).
On a des passés très différents, moi j'ai presque pas vécu car beaucoup de pb familiaux, battue, isolée etc..et j'avais couché avec personne, elle a beaucoup vécu, beaucoup couché, et je la savais totalement infidèle et volage.

Mais ça a été une sorte de coup de foudre, tout a été très vite. on état bien ensemble, la plus part du temps on été chez sa mère ensemble ( elle avait du mal avec l'homosexualité de sa fille mais m'a bien acceptée). Au bout d'un peu plus d'un mois elle m'a demandé en mariage, car son ex plan-cul lui tournait autour et elle ne voulait pas craquer, et m'aimait tellement qu'elle voulait s'engager. Au début elle était très jalouse et comme je lui ai dit stop elle a vite arrêté de regarder les messages etc.. On s'écrivait des lettres, tout était parfait.
On s'est installées ensemble au bout de moins d'un an, avec des difficultés du côté de mon père, mais on était heureuses.

Mais récemment tout est partit en vrille.
En fait, on a eu des difficultés dès le début, car jusqu'à récemment (hormis 3 mois où j'ai coupé les ponts), notamment car mon père me téléphonait tous les jours et je n'arrivais pas à faire autrement (situation vraiment très compliquée).
On a souvent eu des disputes, car on a des caractères relativement différents, et on a eu des problèmes par rapport à son caractère volage. Au départ je n'étais réellement pas jalouse, normal, mais à force de problèmes j'ai commencé à regarder ses messages. Elle a plusieurs fois dragué en boite, à déjà embrasser, a laquée une pote contre un mur, bourrée, messages douteux à son ex etc... Donc j'ai laissé passé beaucoup de choses, mais malgré tout on s'aimait de ouf, je pensais qu'elle ne dépasserai jamais LA limite, et on été très complices, vraiment. Donc à force de soucis je suis devenue assez jalouse et méfiante, et je ne lui fait plus confiance.

Et autre problème, je suis dépendante d'elle, vraiment. Elle est tout ma vie, et même si il y a des choses que j'adore dans la vie avec tout ce qu'on a vécu, le soutien qu'elle m'a apporté, et avec tous mes problèmes familiaux, elle était réellement mon pilier. Ma meilleure amie aussi.

Et donc , en juin dernier on a déménagé. L'appart parfait, dont on rêvait. Assez de place pour notre chien, neuf, etc... Elle a commencé une alternance en septembre, à une heure de route avec appart payé là-bas. Donc elle revenait assez souvent mais avec de grandes périodes absentes tout de même. Juste avant elle était partit deux semaines à la réunion, voir une de ses meilleures amies et premier amour. J'étais méfiante mais il ne s'était rien passait et je la croyais. On avait aussi beaucoup de reproches, moi je prend pas assez soin moi et elle me le reproche, elle est assez autoritaire et pas assez gentil et je lui faisait beaucoup de reproches, souvent.
Au cours du temps, j'ai commencé à m'habituer son absence car elle revenait, et on se parlait souvent, mais depuis des mois, bien avant même elle a commencé à être assez froide et distante, avec moins d'affection maintenant. Mais naturellement elle est assez froide.
Et là où la vie a basculé c'est en novembre.

En fait j'organisais une soirée pour Halloween, ma copine devait venir vers minuit après le travail. Et j'ai voulu lui faire une surprise en ramenant une amie : c'est une fille qu'on connais du lycée, surtout mon ex. J'ai eu bcp de problèmes avec cette fille et j'ai mis quatre ans à réellement lui pardonner. mon ex était assez proche d'elle elles ont souvent couché ensemble etc...Je le savais. Mais elle lui parlait pas spécialement, on l'avais un peu revu, on a appris qu'elle avait un cancer.
Donc je lui avait enfin pardonné et je l'ai ramené à la soirée. Elle m'a un peu chauffé, et je me sentais risquer de craquer donc je lui ai mis un gros stop. Ma copine était ravie de sa présence, soirée et nuit super, fermeture de boite, et moi j'allais directement au boulot. Elle restait dormir à la maison, je savais qu'elles ont dormi ensemble et j'ai demandé si il y avait eu quelque chose mais elle a dit non.
On devait se revoir une semaine et demie après, elle devait dormir deux jours à la maison. J'hésitais à rentrer le samedi chez mes parents, j'y suis allée.
Le vendredi finalement elle n'a pas dormi à la maison. Le samedi je bossais, je suis partie chez mes parents en passant par l'appart et j'avais un mauvais pressentiment. Mais rien elles étaient chez la mère de ma copine.
Le lendemain je rentre, on va direct à un concert (elle faisait la gueule un peu, je l'avais forcé à venir). Elle me parle de leur we etc... normal.
Le soir je vais prendre ma douche, elle s'endors dans le lit devant Netflix sur son téléphone. Qui est donc resté déverrouillé. Je lui avais fait mettre un code récemment car je ne pouvais pas m’empêcher de regarder ses messages, et je n'ai pas résisté à regarder.

Et là j'ai cru que mon coeur allait s'arrêter. J'ai regarder leurs messages, je savais qu'elles parlaient beaucoup ça m’agaçait d'ailleurs. Et je vois des messages sans équivoques, parlant d'orgasmes des je t'aime (apparemment amicaux et ça je le crois car elle est du genre à dire je t'aime à ses amis, même si j'ai eu des doutes). Je les screens, j'attend le lendemain pour lui en parler, limite hystérique. Au début elle dit que non, ce n'est que des délires etc... se foutait de moi, et à finir par dire la phrase "oui je t'ai trompée, c'est ça que tu voulais entendre ?".
C'était très dur, mon monde s’effondrait. J'ai enlevé mon alliance, puis je l'ai remise en allant la voir à midi, me disant qu'on allait s'en sortir. j'ai téléphoné à la fille qui s'est excusée et savais pas quoi dire. Elle est allée dormir chez sa mère, et après avoir vu un ami le soir je suis allée la voir, dégoutée, en lui rendant finalement mon alliance. J'essayais de ne pas m'énerver, mais elle me disait "vas-y, réagis, frappe moi", j'ai craqué et je lui ai mis trois baffes, elle a eu un acouphène. Le reste de la semaine c'était compliqué, elle s'excusait, on en parlait c'était dur, au début elle voulait pas couper les ponts avec la fille, je l'ai obligé.
Le jeudi re-désillusion, j'apprends par un ami qu'il sait des choses et veux pas me le dire.
J'oblige donc ma copine a me montrer leurs messages avec ce pote. Je vois qu'elle dit que elles se cherchent avec la fille, que moi je suis bloqué dans mon petit monde où elle est une femme fidèle. Je pense alors à faire ce que je n'avais pas pensé : regarder les messages d'avants le we. Et là je vois qu'elles se draguaient, j'apprends qu'elles se sont embrassées le lendemain d'Halloween (pour moi embrasser c'est trompé, pour mon ex-fiancée pas du tout, et en plus elle distingue totalement le sexe du sentiment, pour elle il y a sa femme qu'elle aime, et le cul c'est le cul). Qu'elle a rêvé coucher avec elle, qu'elle s'est défoulée sur moi quand on a fait l'amour, qu'elle résistait pour ne pas craquer, qu'après tout si elle craquais est-ce que c'est si grave...


Donc là j'ai eu beaucoup de mal. Elle m'écrivait des mots pour s'excuser, me jurait que ce n'était pas prévu, qu'elle a craqué, que c'est moi qu'elle aime. J'ai commencé à faire une depression, en plus en même temps j'ai recoupé les ponts avec mon géniteur. Tout le monde m'a dit de la quitter etc..mais je l'aime tellement que je n'ai pas pu. J'ai voulu faire une pause, le lendemain je me suis "vengée" en essayant de coucher avec mon meilleur ami (son cousin au deuxième degré accessoirement), mais je ne suis pas allée jusqu'au bout et je me suis rendue compte que non je l'aime trop et on essaye.

A Noël elle m'a fait une magnifique lettre me redemandant en mariage, disant que je suis l'amour de sa vie qu'elle a renoncé aux autres femmes...et mon cadeau c'était justement remettre mon alliance. Le temps passe, elle revient car elle a eu un arrêt de travail. Et durant janvier tout est allé mal, j'étais de plus en plus jalouse, de grosses crises, j'ai changé, j'étais très dépressive, de plus en plus désagréable, et si elle elle essayait au début de me reconquérir elle est vite devenue assez froide.
Je sentais que ça n'allait pas, et un soir fin janvier elle me parle, me disant qu'elle était malheureuse, qu'elle ne savait plus quoi dire de positif sur notre couple quand on lui demande que ça va mal. Je pleure, je lui demande de décider assez vite quoi faire. Le lendemain elle me dit qu'elle veut faire une pause, ok. Le lendemain tout bascule encore. Au lieu de lui laisser du temps et de l'espace je lui parle, on se dispute elle me dit qu'elle ne sait pas si elle veut me quitter, qu'elle a même pensé prendre un appart, que je suis égoiste de ne pas vouloir rester son ami si on se sépart, et toute la journée au lieu de me détendre je cogite je regarde ses messages pv et voit qu'elle parle de moi à une camarde genre qu'elle me supporte plus, que je crois tout faire mais non, que je sais qu'elle reste par pitié.
Elle sort, quand elle revient je lui dit vouloir lui parler, et elle aussi (c'était pour s'excuser elle), erreur fatale, on se dispute, je lui sors un truc méchant, elle se lève du lit dit "trouve toi un apart", et là je pète un câble. je voulais la retenir, et jai craqué je lui ai donné un coup de point à la tête, je ne sais pas pourquoi...

Elle avait déjà peur de moi car je suis assez violente à cause de mon enfance, et j'ai fait la plus grosse erreur de ma vie. j'ai crisé, m'excusant à genoux, et elle me dit que c'est soit ele reste 6 mois en coloc et je change, soit elle part de ma vie.
Le lendemain elle change d'avis, me dit rester chez sa mère, et puis très vite en fait elle veut partir de l'appartement et si on se remet ensemble c'est doucement. elle part pour "mieux revenir".

J'ai fait tout ce qu'il ne faut pas après : limite la harceler, beaucoup de messages. On s'est disputées car elle est partie trois jours chez la fille chez qui elle m'a trompée, sans coucher mais quand même.
J'ai fait une tentative de suicide, elle l'a su.
J'ai découvert sur son ordi qu'elle avait laissé que le jour où elle a voulu faire une pause elle avait en fait préparé deux letttres de ruptures, pensant que même si elle m'aimait elle était malheureuse etc...que si elle m'avait trompée c'est sans doute parce qu'elle était déjà malheureuse, qu'elle y pensait depuis quelques mois.

Mais ça a été très compliqué. Là ça fait 1 mois et demi et on est passé par pleins de phase : je lui ai dit vouloir coupé les ponts à cause de tout le mal qu'elle m'a fiat, puis non parce que c'est ma meilleure amie aussi, elle voulait de l'espace mais m'envoyait elle des messages. Elle m'a dit m'aimait, puis un soir qu'elle avait plsu envie de revenir et qu'elle m'aimait qu'en amie, plus amoureuses, puis en fait non. On s'est vues, pour des activités communes notamment et à chaque fois tout se passe bien sauf quand on parle des soucis, mais elle a toujours de l'amour dans les yeux et on s'entend toujours hyper bien, on délire.
On a refait l'amour deux fois mais on a vu que ça me faisait trop de mal et trop de faux espoirs.

J'ai dragué un mec elle m'a fait des crises de jalousie.

Jusqu'à mardi dernier j'ai eu de l'espoir mais elle a signé pour son appart et ne veut pas revenir.

Aujourd'hui on en est là : elle m'aime, mais s'est rendu compte ne pas être encore capable de vivre à deux, habiter ensemble, la routine etc... (après 2 ans). Elle sait que si elle se marie et a des enfants elle veut que ce soit avec moi et personne d'autre. On s'est dit que si on est vraiment des âmes soeurs on se retrouvera.
Elle part parce qu'elle n'arrive pas à pardonner mon geste (si je l'avais trompée elle m'aurait pas quittée, c'est la seule chose qui pouvait casser notre lien de sa part), et m'a fait tellement de mal qu'elle veut changer et ne pas recommencer à faire du mal, espérant que ce sera pour moi.
J'avance un peu mieux, je vais chez le psy et je règle bien mes problèmes familiaux et tout ce qui a pourri notre relation et ma relation avec la vie.
Jusqu'à hier je lui parlait, mais même si elle veut qu'on reste amies car elle a besoin de moi dans sa vie, c'est trop dur, et je me dis qu'en coupant les ponts quelques temps j'arriverai à me reconstruire et si je lui manque elle s'en rendra compte.


Même si c'est fini je nourrit un espoir qu'on recommence, et c'est vrai que je me dis que j'aurais du la quitter moi avant pour aller mieux et la faire réagir, mais comme c'était partit on s'est toutes les deux détruites et ça n'allait surement pas marcher longtemps. Il est vrai que je lui en veut de ne pas m'avoir laissé de chance alors que je lui en ai laissé plus d'une.

Mais j'arrive pas à croire que c'est fini. Oui elle m'a beaucoup fait souffrir moi je devenais violente et elle a peur. Mais malgré le fait qu'elle se plaignait très souvent de moi, qu'elle m'a fait des crasses, que moi aussi quand même, on a eu une relation très fusionnelles. Beaucoup de disputes, mais un amour sincère. je sais que même si elle m'aime de la mauvaise manière elle m'aimais sinon elle ne serait pas restée si longtemps.
C'est pas mon premier amour mais c'est ce genre de relation ou c'est pas juste que t'as une copine, non t'as une moitié avec qui tu partages tout, amantes, amies, complices. beaucoup de froids oui, mais beaucoup de bonheur aussi.

Les gens sont choqués vraiment quand je dis que c'est fini.

Mais beaucoup de mes amis me disent que c'est mieux, qu'elle a trop joué avec moi et qu'elle changera jamais. Mais d'autres aussi sont persuadés que ça ne peut pas finir nous deux.
Je sais que moi ma violence change et que jamais je la ferais soufftir comme ça, je ne battrai jamais ma moitié, j'ai fait une erreur mais l'erreur est humaine non ? Alors je me dis que elle aussi peut changer.
Elle va aussi aller voir un psy pour plusieurs choses, et là du coup elle va vivre dans son appart.


Aujourd'hui, je lui ai dit de ne pas m'envoyer de messages, sauf si elle a vraiment besoin (car elle a toujours dit que si j'ai besoin elle est là pour me soutenir elle est là et inversement, on a toujours un lien d'amitié très fort). je l'ai bloqué sur snap etc...pour ne pas être tenté), et que pour l'appart je la verrai dimanche quand elle prend ses affaires mais qu'elle passe plutôt par ma mère.

Comme ça ce silence radio permet
1) que je me reconstruise. Je vais apprendre à vivre seule et pas aux crochets affectif de quelqu'un, grâce au fait que je chasse mes démons passés et problèmes psychologiques à cause de ce salopard de géniteur qui non-content de me voler mon enfance m'aura beaucoup influencé dans la relation avec l'amour de ma vie...). Je vais avoir des expériences, coucher sans sentiments (elle est la première à m'avoir dit de ne pas l'attendre et de vivre, d'en profiter).

2) Elle je la laisse respirer enfin, elle peut réfléchir, grandir, voir si effectivement elle est pas faite pour vivre à deux ou si c'est juste que je devenais vraiment trop insupportable. Si elle m'aime vraiment elle s'en rendra compte, si elle n'a plus de sentiments aussi, et ça lui permettra de faire le point.


Je sais que je dois vivre par moi-même, mais j'ai l'impression qu'on gâche notre jeunesse qu'on aurait pu passer ensemble...on rêvait de notre vie, de nos enfants. Des batailles de déambulateurs qu'on ferait quand on serait vielles et en maison de retraite. Même dans les moments difficiles on s'étaient pas quittées, elle a supporté les coups de fils incessants de mon père (je le hais, je sais que ça a beaucoup gâché une partie de notre relation).

C'est dur de couper les ponts mais c'est nécessaire. Mais malgré tout je rêve que ce ne soit pas le point final à notre histoire...




Désolée j'ai été extrêmement longue, mais j'avais besoin de me confier et à force de ne parler que de ça mes amis en ont marre et je les comprends. Si quelqu'un à la force de me lire merci, je suis désespérée d'avoir perdu mon oxygène, l'amour de ma vie, celle qui me redonnait la force...
#1277990
Bonjour
Je peux comprendre ton besoin de t'épancher afin d'évacuer, mais là, honnêtement, je n'ai pas tout lu en détail, ayant sauté direct à la fin après avoir lu que tu avais porté la main sur elle deux fois...
Désolé, mais je pense que tu dois bosser sur ça, et acquérir un peu plus de maturité affective (quitte à te faire aider par un pro - désolé si c'est le cas mais j'ai pas tout lu) cela ne peut te faire que du bien.

Il est quand même triste de lire "je suis désespérée d'avoir perdu mon oxygène, l'amour de ma vie, celle qui me redonnait la force..." à 20 ans ...
Ton oxygène, c'est toi , l'amour de ta vie, c'est toi, ce qui te donne la force , c'est toi et non les autres...
Quand tu auras appréhendé ce concept, je pense que tu remettras le puzzle dans l'ordre.

Après je peux me tromper bien entendu et je laisse mes camarades commenter.
#1277991
Je peux comprendre que tu n'es pas tout lu, c'est vraiment long effectivement.

Je sais que c'est triste, mais c'est la première fois de ma vie que je me suis sentie heureuse, justement je vais chez un psy et ça va mieux, je sais que je ne recommencerais jamais cette violence...
Mais elle m'a tellement fait souffrir aussi que mes nerfs ont lâché et je m'en voudrais toute ma vie.

Après concernant mon âge, j'ai été sous l'emprise d'un père horrible jusqu'à il y a seulement deux ans, et elle m'a aimée malgré tout ça, donc même si maintenant qu'elle est partie j'apprend à vivre seule et à "apprécier" la vie, c'est dur d'être loin d'elle, surtout sachant qu'elle dit encore m'aimer.
#1277997
Alors bonjour, je vais aussi réagir à ton histoire, pardon si ca pique un peu, mais d'un point de vue extérieur, votre histoire elle est pas jolie jolie hein....Tromperies, trahisons, jalousies, disputes, violence....et ce quasiment dès le début.

Tu ne crois pas qu'il serait temps d’arrêter les frais?
Ce n'est pas de l'amour ça.
#1278000
Je plussoie...

Cette fille et son univers étaient malsains pour toi. Il faut que tu renforces ton amour-propre et t'éloignes de tout ce qui pourrait être toxique pour toi.
Trouve-toi des passions, inscris-toi à un cours de boxe pour évacuer tout ce que tu as sur le cœur, continue à suivre ta thérapie et laisse-toi le temps de te reconstruire. Et pitié, une nana qui a sans arrêt besoin de chercher des gratifications en draguouillant à droite à gauche, c'est à fuir direct...
#1278004
C'est vrai que c'était assez malsain, mais est-ce que vous ne pensez pas qu'avec l'amour (car je suis toujours persuadée qu'elle m'a aimée malgré tout, elle a toujours été destructrice en amour et je pense que v'est la première fois de sa vie qu'elle regrette réellement d'avoir trompé) elle peut changer ?

Je me dis que si je suis capable de faire fuir mes démons et de guérir mes problèmes psychologiques et mes traumatismes d'enfance (je ne pensais pas mais en réalité être élevée dans la violence ça m'a marquée), elle aussi peut en être capable. Elle a aussi eu de gros problèmes qui ont dû influencer sa manière d'être aussi destructrice en amour.

Dans tous les cas tout le monde me dis de me reconstruire et c'est ce que je fais.
Je vais tenir au maximum le SR même si mon but final est d'arriver à être son ami sans espoirs, car on s'entend réellement bien.

Le sport j'ai repris, le psy aussi donc là je suis dans de bonnes condition pour avancer et aller mieux sur le plan personnel, mais déjà je suis terrorisée par le fait d'être seule en fait c'est la première fois de ma vie vraiment que je suis pas en famille ou en couple et ça me fait peur.

Et sa présence me manque...
De toute façon ne se sentant pas prête et ne voulant plus me faire du mal je sais qu'elle ne reviendra pas tout de suite.

Mais pensez vous que si on grandit, qu'on change réellement (moi aussi j'ai de gros défauts), si l'amour est toujours présent, que ce soit possible de re-essayer ?

C'est sûrement naïf et sûrement du au fait que je n'ai que 20 ans mais je crois en notre âme-soeur, et je me dis que si deux personnes sont faites l'une pour l'autre elles peuvent se retrouver..
#1278009
Merci beaucoup pour le soutien, ça fait du bien.

Alors oui je savais qu'elle était volage mais je pars du principe que le passé c'est le passé, et oui je pensais qu'elle changerait pour moi, même elle le pensait sincèrement, au début avec moi elle avait plus envie d'aller voir ailleurs.

Pour la demande en mariage en fait elle m'e' avait déjà parlé un peu avant. Oui tout est allé beaucoup trop vite, et le pire c'est que c'est elle qui le voulait (si j'avais pas freiné les choses actuellement on serait en divorce...).

Et c'est vrai que elle a pas la même vision des choses pourtant je pensais que ça marcherait.

Pour le fait d'être accro étonnamment avec celui avec qui j'étais avec elle il était "la cerise sur le gâteau", alors qu'avec elle elle m'a justement apporté tant de bonheur malgré tout que je me suis vraiment trop attachée.

Mais vraiment ça aurait pu être autrement si je n'avais pas tous ces traumatismes à la con. Mais elle aussi, je ne sais pas si c'est son caractère de mentir et.. Ou si elle doit justifier elle aussi règler ces problèmes.

Pour la fille oui effectivement, je pensais pas qu'il y aurait le moindre problème mais c'est fou comme dès qu'elle apparaît dans ma vie tout s'effondre, à ce demander si c'est pas un démon...

Et oui effectivement c'était toxique et pourtant au fond il y avait vraiment de l'amour, mais je crois qu'on l'a brûlé beaucoup trop vite. Connaissant son passé elle avait déjà beaucoup changé pour moi malgré tout, donc je sais qu'au fond ses sentiments étaient bien là.
Et pour l'amitié ce ne serai pas une pseudo amitié, car on a toujours été amies avant tout, même là quand il se passe un truc dans sa journée c'est à moi qu'elle a envie d'essayer parlé, moi idem.

En fait c'est ça qui est bizarre, avec mes actes elle aurait pu juste me jeter et basa mais non, on est restées proches et c'est super déroutant.
#1278463
Bonjour,

Aujourd'hui ça ne va pas très bien, je n'ai pas de rdv chez le psy cette semaine et ça m'embête.

Mon ex a réccupéré dimanche ses dernières affaires et ça ne va pas du tout.
Je ressasse tout ce que j'ai fait ou pas fait justement et qui aurait pu arrêter la situation, et je me dis que j'ai était violente avec la femme que j'aime et je me dégoute.
J'ai beau savoir que ça n'allait déjà pas et qu'elle hésitait déjà à me quitter j'ai l'impression que c'est le plus gros échec de ma vie et que j'ai râté LA chance de sauver notre couple
#1279325
Bonjour,
Je viens un peu aux nouvelles

Ça va un peu mieux, j'arrive enfin à me dire qu'on est plus ensemble et que je n'ai pas besoin d'elle (le SR aide vraiment beaucoup)
Plusieurs personnes m'ont parlé du fait qu'elle était beaucoup trop autoritaire avec moi, et je me rends vraiment compte que j'aurais pas supporté toute une vie dans ces conditions.

Le psy aide beaucoup, on va essayer de comprendre ce qui a fait que j'ai eu ce geste, et il trouve que vu les horreurs que j'j'ai vécu de mon enfance à mes 18 ans (il y a seulement 2 ans donc) plus cette rupture je suis vachement forte ^^

Mais vraiment le SR aide beaucoup. C'est dur, elle me manque et je me demande ce qu'elle fait, pense, mais je tiens bon jusqu'a avril (on est obligées de se voir)

Voilà les nouvelles si jamais ça intéresse quelqu'un ^^
Son ex revient

Bonjour Esse-be, ce message n'est pas bizarre e[…]

Merci de ta réponse, je suis d'accord sur p[…]

Besoin de conseils...

Il a eu une histoire assez compliquée avec […]

Message bizarre de mon EX.

https://forum.jerecuperemonex.com/viewtopic.php?f=[…]