Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Janysse
#1003785
Bonjour,

j'avais déjà fréquenté ce forum à une époque. De nouveau en situation de rupture, je reviens y chercher le soutien que j'y avais puisé il y a quelques années (au passage, je n'arrive ni à modifier mon pseudo, ni à supprimer mon compte, ni à supprimer mes anciens sujets, si quelqu'un sait... merci !). J'avais également pris beaucoup de plaisir à conseiller les autres membres.

Pour faire court : un an de relation, une évidence pour nous deux. Il y a une semaine il me quitte parce qu'il n'est plus amoureux et qu'il n'arrive pas à se projeter (ce sont ses mots). Que je suis fragile et que ça lui fait peur.

Je l'avais senti venir depuis 2-3 semaines, mais sans penser que ça arriverait vraiment.

Depuis ce jour aucun contact, je n'en veux pas pour le moment. Il y aura zéro message de sa part, zéro message de la mienne - de toute façon il n'y répondrait pas.

Ca fait un mal de chien parce que je suis folle de lui et que je suis absolument convaincue qu'on a encore de belles choses à vivre ensemble, mais malgré ça j'accepte cette rupture parce que je sais également qu'on n'aurait pas pu être heureux sans régler nos problèmes (personnels, pas ensemble).
Je suis effectivement quelqu'un de fragile (pas faible, nuance), petite jeune femme de 21 ans et j'ai eu tendance à me reposer entièrement sur lui, à lui imposer mes troubles psychologiques sans en parler plus que ça avec lui. Je suis consciente que de cette façon on n'aurait pas pu être heureux bien longtemps. Il est tombé amoureux de moi parce que j'avais "l'air heureuse", et ces derniers mois je passais mon temps à déprimer et pleurnicher. Donc bon.

Il m'a dit qu'il ne reviendrait pas, qu'il a déjà fait l'erreur et qu'il ne la referait pas, qu'il était sûr de lui, que c'était définitif.

Malgré cela, j'ai envie de le récupérer. Pas tout de suite, je ne suis pas en état, lui non plus, ça serait trop moche (et il ne changera pas d'avis). J'ai envie qu'on recommence quelque chose quand je me serai reconstruite, que j'irai bien et que je serai forte, quand j'aurai réglé mes problèmes.

Je suis amoureuse et triste mais, je l'espère, lucide.

Pensez-vous que cela soit possible ? Ou bien c'est totalement foutu parce qu'il a été clair sur le fait qu'il ne reviendrait pas, et aussi parce qu'il ne m'aime plus ? (mais "énormément d'affection")

Merci d'avance pour vos réponses, je suis un peu paumée :)

Des bisous
#1003787
Déjà pour commencer, les paroles que tu peux entendre dans ce genre de situation sont bien souvent motivées par un regroupement d'émotions négatives donc tu ne peux pas trop te baser là-dessus, c'est ce qui rend les relations humaines bien complexe ! (Même si elle ne sont pas forcément fausse hein ;)) dans l'immédiat ça me semble perdu d'avance en effet, je ne dis pas que ça l'est dans le futur mais en l'état tu n'as pas d'autre choix que de faire un bout de chemin sans lui, sans aucune certitude et travailler sur toi et je pense que ce n'est pas plus mal compte tenu de tes propos, pas facile serte mais ça me semble judicieux. Et surtout laisse le faire les choses pas lui-même si elle doit être faite !
#1003792
Merci pour ta réponse :)

Je ne veux surtout pas brusquer les choses, et prendre le temps de me récupérer moi d'abord ; je sais aussi que je DOIS avancer sans lui pour le moment, mais c'est dur.

En fait ma présence ici est idiote puisqu'il a clairement dit qu'il ne reviendrait pas. :/
#1003859
Bonjour!

Je trouve que tu as une vision très juste et très saine de la situation. En fait, je n'ai pas grand chose à ajouter à ton message...

Mais ne t'en fait pas trop avec ses affirmations définitives "je ne reviendrai pas", "je ne suis plus amoureux", etc... À mon avis, vous avez vécu une situation difficile ces derniers temps qui a "contaminé" votre amour et votre relation.

Est-ce que c'est définitivement foutu? Est-ce qu'il y a encore de l'amour? Est-ce qu'il va revenir? Personne ne le sait pour l'instant.

La seule chose que tu as à faire, tu l'as très bien comprise: Prendre soin de toi, te "récupérer" et reconstruire ta vie.

D'ici quelques semaines, la poussière va être retombée et vous allez tous les deux y voir plus clair. La colère se sera estompée et vous pourrez voir si vous ressentez encore de l'amour l'un pour l'autre ou si c'est définitivement terminé.
crazyy2 ont aimé ça
#1003982
Merci infiniment,

ton message m'a fait le plus grand bien :)

Je me sens plus forte en me levant ce matin. Je me suis même replongée dans mon travail pour la fac !

Je le recontacterai d'ici quelques semaines, un mois ou deux, le temps de me reconstruire, travailler sur moi et être sûre de ce que je veux. Pas dans le sens, est-ce que je veux le récupérer ? Car ça oui, sûr sûr sûr. Plutôt, est-ce que j'ai envie de le recontacter pour qu'il me rejette de nouveau ?

Je reste forte !

Merci encore :)
#1004242
Coucou Janysse,

Je tiens à te remercier d'avoir répondu à mon sujet. J'ai bien lu ton histoire, si j'ai bien compris il était déjà revenus une fois ?

Ou en est tu aujourd'hui ? Tu arrives à gérer le SR ?
#1004243
Coucou Memeuil :)

Avec plaisir :)

Sur ton sujet je parlais d'un autre ex !^^

Avec celui-là nous n'avons jamais été séparés (enfin maintenant si).

Aujourd'hui ça va. Enfin pas trop trop non, hier je pétais la forme, aujourd'hui j'ai un peu le moral dans les chaussettes... Ca m'agace ces montagnes russes.
Je reprends doucement des forces. Oui parce qu'en fait j'ai été opérée lundi matin (dents de sagesse, rien à voir) donc j'ai passé la semaine sans manger haha... l'idéal !

Le SR ça va nickel. C'est un peu dur de perdre les réflexes de sms à longueur de journée dès que je vois/lis/entends un truc qui me fait penser à notre univers. Mais ça va. Je m'en remets.
Là il est parti au ski pour une semaine à l'étranger, donc déjà j'ai pas envie de le contacter.

Pour lui dire quoi ? Coucou j'ai mal tu me manques reviens bisous. ?

IJe n'aurai pas de message de sa part c'est sûr. Ce sera à moi de le recontacter si j'en ai toujours envie dans 2 mois.
Je me suis fixée deux moi, histoire de régler mes petits soucis/troubles psy et surtout de réussir mon semestre (mal barré pour le moment).

Après on verra.

Et toi ? :) :)
#1004251
Moi aussi je vis des montagnes russes. Hier par exemple j'allais plutôt bien, et puis dans la soirée... J'ai littéralement craqué :/. Je tente de reprendre des forces aussi mais c'est assez dur... De plus durant ma relation, nous étions tellement fusionnels, que je me suis enfermé de tous mes amis. Du coup maintenant je suis seul... Et comme toi je dois bientôt me faire opérer des dents de sagesses lol.

Je me suis aussi fixé comme objectif de régler mes soucis personnel. Je vois un psy régulièrement pour m'aider à battre la dépression (elle n'est pas liée qu'à la rupture, j'ai vécus certaines choses qui me bloque totalement).

Le SR est pour ma part très dur à vivre, et j'ai décidé de reprendre contact avec elle que lorsque j'irai mieux déjà en moi (chose qui risque d'être un peu long =/). Mais étrangement, je sens qu'elle reviendra d'elle même d'ici quelques temps.

Je te souhaite aussi bien du courage surtout ! On a tous besoin lors de cette mauvaise passe :(
#1004256
Le temps est notre allié !!

Si tu sens qu'elle reviendra d'elle même c'est tant mieux.

Tu sais que d'ici là tout ce que tu as à faire c'est prendre soin de toi et aller mieux, pour être prêt pour ce moment :)
#1004430
J'ai peur ce soir.

Je suis rentrée de chez mes parents dans la ville où j'étudie.

Je suis de nouveau toute seule.

Et j'ai peur.

J'ai peur de faire encore une connerie, une énième. De me perdre dans cette envie de le récupérer.
J'avais déjà fait un tour sur ce forum il y a quelques années (3 ? 4 ?). Je me suis relue, un peu. Pas tout, je n'ose pas.
Je disais les mêmes choses à l'époque "je suis convaincue qu'on est faits pour être ensemble". Alors qu'en regardant aujourd'hui qui il est (mon premier ex donc), limite il me dégoûte, dans tous les cas m'indiffère royalement. Rien ne brille chez lui. Et entre temps j'ai passé plus d'une année (2 ? plus?) à me détruire en espérant son retour.

J'ai tellement peur. Je ne sais pas où je vais. J'ai peur de ce que je fais. Pourquoi suis-je revenue ici ?
C'est moi qui lui ai demandé qu'il y ait aucun échange entre nous. Pour pas espérer. Je crois même lui avoir dit que j'avais peur d'espérer son retour et d'avoir envie qu'il revienne. Il m'a répondu que ça n'arriverait pas, qu'il ne reviendrait pas. Qu'il ne m'aimait plus.

Pourquoi suis-je ici bordel ? Je suis tellement en colère. Contre moi. Je me mens. Je me dis que je vais me reconstruire pour aller bien, mais c'est pour le récupérer lui que je fais ça. Je me déteste de penser ça.

J'ai peur de l'avenir je crois. De cet avenir où je dois réapprendre à vivre seule. Où je rencontrerai quelqu'un d'autre. Qui me brisera de nouveau le coeur. Et ainsi de suite.

Franchement ça donne pas envie de vivre la suite.

Je suis quelqu'un de carriériste, brillante, battante, ambitieuse, déterminée. Mais mon plus grand rêve dans la vie, c'est de trouver l'amour de ma vie, fonder une famille. J'ai l'impression que ça n'est pas pour moi. Les rêves de gloire ne m'intéressent pas. Je l'aurai quand et si je veux. Ca n'est rien pour moi. Rien comparé à la tendresse du quotidien, les caresses à moitié endormies, les je t'aime au creux du lit. A côté de sa douceur, son amour, sa tendresse.

Une rupture, c'est vraiment injuste quand la décision est unilatérale. Purée je lui en veux. Je lui en veux d'avoir pris cette décision sans m'en parler, d'avoir arrêté d'un coup cette "relation très épanouie" (je le cite) sans me parler avant des choses qui n'allaient pas pour lui.

C'est incroyablement blessant et brisant de s'entendre dire "je sais que tu te projetais loin pour nous deux, que tu es vraiment amoureuse, et moi je m'y voyais pas, je me projette pas avec toi, je suis plus amoureux".
Je trouve qu'un an c'est extrêmement court. Et trois semaines aussi pour décider qu'on aime plus quelqu'un. Enfin c'est mon avis, ça ne m'est jamais arrivé à moi. Je suis toujours celle qu'on largue, moi. J'aime toujours jusqu'au bout moi.

J'ai envie d'être forte tout de suite et d'aller bien, je ne veux pas plonger dans la tristesse, je hais cette situation où je suis, où je pleure, où je rage, où je meurs tout à la fois.
Je veux aller bien.

Je veux qu'il revienne, parce qu'il est la personne la plus magnifique que j'ai rencontrée dans ma vie. Il est ailleurs. Il est beaucoup plus brillant que les autres. Beaucoup plus sombre aussi. Fragile lui aussi. Trop pour moi visiblement. Difficile, entier, franc, indépendant. Pas forcément très stable ni confiant, même s'il nie totalement.

J'ai l'impression que des filles comme moi, il peut en trouver mille (d'ailleurs il a eu un tas de copines avant moi, moi seulement 2), mais que des types comme lui... il n'y a que lui.

S'il vous plaît, sortez moi de ces idées... Je ne veux pas souffrir, pas encore. Je veux aller bien.

Il ne reviendra pas, pitié fais toi à l'idée. Et même s'il revient ? Vous avez 21 ans. Il n'est pas l'homme de ta vie. Autant l'oublier maintenant.
Je sais que tout ça est vrai et raisonnable. Je le sais.

Mais moi je voulais que ce soit lui, l'homme de ma vie. Je crois aux belles histoires qui durent. Je suis brillante aussi mais d'une naïveté à pleurer. Le prochain doit forcément être plus beau, plus drôle, plus intelligent, plus brillant, plus.... PLUS encore. Sinon je ne pourrai jamais l'oublier et vivre sans le regretter.

J'ai vraiment très peur de ce que demain m'apportera.

En fait c'est ça, j'ai peur de la vie.

...

Désolée pour ce pavé/monologue. J'ai besoin d'écrire. Et j'ai le sentiment que si j'écris la fameuse "lettre à un ami" pour me libérer (mais si, celle qu'on envoie pas au final), ça rendra tout trop vrai trop dur.

Je ne réalise pas encore totalement qu'il m'a quittée et que c'est fini pour toujours.

Je coule.
#1004508
La nuit porte conseille comme on dit.
La mienne a été très agitée, j'ai vraiment mal dormi.
Mais je tiens le coup.

Pas cours ce matin, mais je me suis boostée, j'ai fait une petite commande Aroma zone pleine de produits réconfort, j'ai réglé quelques trucs administratifs (loyer mon amour), je me suis habillée avec mes jolis nouveaux vêtements, je me suis même maquillée (eh non, mascara tu ne couleras pas aujourd'hui). Je me suis remise à travailler mes cours.

Et surtout j'ai pris un rdv chez la psy pour dans deux semaines.

Je me reprends en main, doucement.
#1004517
Hey !

Courage essaie de tenir bon... C'est plus facile à dire qu'à faire je le conçois et le vis aussi... Mais il faut tenter de tenir quand même. L'amour peut faire tellement mal... C'est comme un deuil mais en pire j'ai envie de dire. Car bon tu sais que tu as perdu une personne, mais qu'elle est toujours là quelque part, mais elle refuse de te revoir... Il faut apprendre à survivre avec. Essayer de se reconstruire soit même, si déjà tu arrives à le faire, il se peut qu'il revient de lui même. Il faut montrer qu'on peut être fort. Mais bon c'est extrêmement dur...

Comme toi, j'ai des périodes, je vais aller bien là et le lendemain passer ma journée à pleurer, à me poser des milliers de questions. Jusqu'à en devenir un peu parano peut-être...

Concentre toi sur quelque chose, ça peu aider, comme tes cours par exemple. Mais bon le soucis c'est que souvent y'a toujours une chose qui rappel l'être aimer. Une musique, un film, un lieu, un objet... Et quand on s'en rend compte on retombe de nouveau. C'est sans doute l'une des choses les plus dure justement.

Tiens bon surtout ! Le psy peut t'aider à aller mieux, le miens m'aide pas mal.
#1004548
Courage à toi Janysse j'espère que tu te sens mieux aujourd'hui...

Malheureusement, laisses le temps faire son chemin. Je sais, plus dur qu'à faire... Reprends ta vie en main, essayes de voir le positif dans le plus de situations possibles.. Et comme dis plus haut, essayes de te trouver je dirais un échappatoire. Pour ma part j'ai repris le sport alors que je n'en avais pas envie mais bon, c'est parce que je suis pas bien non plus. Et une fois que je me suis mis un bon coup de pied dans le derrière, eh bah je fais mon sport et pendant un temps j'oublie tout, et ce temps, je pense qu'il va peu à peu me permettre de me reconstruire...

En tout cas courage à toi, ne baisses pas les bras, si jamais tu as besoin de parler juste comme ça n'hésites pas... :)
#1004660
Merci à vous :) :)

vos mots me redonnent le sourire !

Première journée de retour dans le vrai monde mitigée. J'ai eu de gros moments de vide (surtout entre deux cours) et dieu merci je suis tombée sur une amie proche qui m'a remonté le moral.

Victoire du jour : mon mascara n'a pas coulé héhé !!

J'ai envie d'aller bien tout de suite, mais ça n'est pas possible et ça me fait enrager...
J'aimerais pouvoir dégager cette tristesse de ma tête.
Arrêter d'espérer qu'il reviendra. Tuer cet espoir ridicule.

Revivre.

Peut-être que cette rupture amènera au final une belle histoire avec un autre ? J'ai relu un topic d'une amie chère sur ce forum, la fin tragique de son histoire s'était finalement rouverte sur une histoire encore plus belle.

Je veux espérer que cette rupture ne sera pas pour rien, et au final ne fera que me rendre plus belle et plus forte. Brillante.

Pour un homme qui saura m'épauler, même si je suis fragile, car cette hypersensibilité fait partie de moi.

Hauts les coeurs les amis !!
#1004767
Je continue mon journal de bord. 9 jours.

Rêve très bizarre cette nuit (j'ai mieux dormi !), j'ai rêvé qu'on partait en Thaïlande tous les deux avec un couple de ses amis que j'aime beaucoup. C'était vraiment chouette. Dommage.

C'est difficile à certains moments. Quand j'avais un temps mort (attente des transports en commun), cours un peu chiant, j'avais l'habitude de lui envoyer des messages. En soi rien de grave, mais juste une petite morsure à chaque fois que mon cerveau veut prendre mon téléphone pour lui dire "hey, tu te rappelles ce truc ?". Je ne le fais pas évidemment. Ce SR forcé (dieu soit loué) m'aidera et m'aide déjà.
Mais je me sens terriblement seule. Mon petit univers à deux s'est effondré et ça, c'est dur à avaler.

Le temps passe lentement. J'ai hâte d'aller bien. Cette fois j'y crois.
#1005233
10 jours !

Pas une larme. Juste une immense nostalgie. Il me manque énormément. C'était plus que mon amoureux ; il était mon confident, mon ami, ma moitié.

Justement. Je réfléchis beaucoup, et j'en viens à penser, plutôt à comprendre, que je me suis noyée dans cette relation. J'étais belle et forte et indépendante, et puis de "moi", je suis devenue "nous" et "nous" uniquement. Bien sûr c'est bien de se projeter, mais le Je doit rester debout, rester fort pour quand le "nous" n'est plus là.
J'ai dilué mon Je dans ce Nous. Et ça lui a fait peur, parce qu'il a dû me voir m'y perdre, m'y raccrocher.

J'ai arrêté de m'aimer et ne me suis plus vue qu'à travers ses yeux - du moins le pensais-je car je ne suis pas dans sa tête. Naturellement, lui aussi a arrêté de m'aimer. Comment aimer quelqu'un qui ne s'aime pas ? Se raccroche à vous au moindre problème ?
Je suis devenue une pleurnicheuse qui comptait sur lui pour tout au lieu de résoudre moi-même des problèmes souvent minimes et me prendre en main.

Une chouineuse.

Et ça n'est pas moi, je ne veux pas être cette personne - demi-personne. Mes weekends avec lui étaient devenus mes seuls horizons. Quel gâchis. Bon dieu, je suis quand même dans une grande école, dans un master génial, à Paris, là où il y a mille choses à faire !!!!

Bien sûr, il a aussi ses torts. Il ne m'a jamais poussée à vivre ma vie ici dans la capitale. Il allait dans mon sens, peut-être pour ne pas me contrarier, au lieu de me secouer comme j'en avais besoin.
Je lui en veux. Pas de m'avoir quittée (enfin si quand même, mais pas surtout pour ça). Je lui en veux de ne pas m'avoir donné de deuxième chance. De m'avoir laissée sombrer au lieu de me secouer le bourricot. De ne pas m'avoir dit "écoute là tu vas trop loin, j'en ai marre de t'entendre chouiner, il va falloir que ça change. Regarde un peu où tu es ! Profite de la vie !".

Il ne disait jamais rien. Me laissait pleurer. C'était pas comme ça au début.

Cette rupture est une grosse claque, mais au final elle m'est bénéfique. Mes horizons ayant disparu d'un coup, je dois m'en trouver de nouveaux. Et en fait, il y en a plein !
J'apprends à m'aimer de nouveau, pas à pas, jour après jour.
J'apprends à vivre de nouveau, à voir le beau dans la vie, sans lui.
Je prends soin de moi, je réfléchis, je me pardonne aussi, petit à petit.

Je me prends en main, je veux redevenir forte.

Je ne suis déjà absolument plus la personne qu'il a quittée il y a 10 jours. La petite fille triste et seule blottie dans ses bras, en pleurs, lui demandant de ne pas me lâcher, lui disant que je ne saurai pas vivre sans lui pour me soutenir.

Eh bien, si, je peux.

Et je vais.
#1005258
Bravo, mais voilà aussi ce que m'inspire ton changement :
Il est fréquent, commun de basculer, de switcher d'un extrême à l'autre. De dépendante à sur-autonome, de pleureuse à femme forte. En fait, faire un basculement, c'est facile. Ça ne dure que quelques jours, le temps du choc, de la prise de conscience de choses qui remuaient tranquillement au niveau inconscient, dans le non-dit explicitement de ton esprit.
C'est une étape que d'être presque dans la méthode Coué : le "je veux", les répétitions encore et encore pour qu'elles se gravent dans la personnalité. Et ça marche bien sûr, je ne dirais pas le contraire ! Par exemple, moi-même je me récite des mantras psy tous les jours, matin et soirs, et encore dans la journée, quand je sens que je craque dans l'anxiété...
Tu auras des hauts et des bas, des moments sans, mais un changement (ou renforcement ? ajustement des failles psy ?) demande bien quelques semaines, pour les plus rapides d'entre nous, voire quelques mois s'il y a vraiment de grosses failles à colmater.
Courage, et hauts les coeurs ! :)
#1005266
Après que tu aie posté sur mon sujet, je suis un peu venu voir ton histoire et ça m'a beaucoup touché ... C'est fou les réflexions que tu arrives à avoir, tu te pose énormément de questions (comme moi) mais tu arrives à exprimer tous tes problèmes et ça rend la situation très touchante. Je sais que je ne suis pas le meilleur pour te conseiller en ce moment car moi aussi je souffre énormément, et je ne vais pas chercher à te conseiller, je ne suis pas fait pour ça mais le fait d'exprimer ces sentiments à quelqu'un fait énormément de bien. Une rupture en soi, ça fait super mal, on en pleure, on a l'impression que tout s'écroule autour de nous, que plus rien n'a de sens sans elle/lui mais le truc qui, personnellement me fait le plus souffrir en ce moment, c'est l'espoir ... J'ai malheureusement ou heureusement l'espoir qu'elle reviendra, toi aussi j'ai l'impression ... Cet espoir nous fait nous raccroché à la personne, on ne peut penser qu'à elle, on essaye d'améliorer notre quotidien en se faisant croire que c'est pour nous, mais au fond on fait tout ça pour elle, dans l'espoir qu'elle voit que l'on a changé, que l'on s'est amélioré pour qu'elle revienne ... Pour ton cas, je ne sais pas trop quoi penser, ton ex copain semble s'être détaché de toi mais peut-être que lui aussi souffre de cette rupture et cherche à revenir, ou peut être pas, ça se trouve il est passé à autre chose et ne souhaite que t'oublier. On ne peut pas savoir ce que l'autre ressent vraiment, surtout si il nous le cache. En attendant, c'est peut être con que je te dise ça vu que je suis aussi dans une situation compliquée, mais le meilleur conseil que je puisse te donner c'est : "ouvre les yeux, regarde qui tu es, qui il est, analyse clairement la situation pour voir si il y a encore une chance, ne cherche pas à comprendre ces intentions mais concentre toi sur toi ; sur tes études, ton esprit et ton corps. Fais en sorte de devenir une meilleure personne, pas pour lui plaire davantage pour qu'il revienne mais pour regagner confiance en toi et en la vie" Ton histoire me touche beaucoup et, même si elle est différente de la mienne, ça m'a fait un bien fou de t'apporter pas mon aide mais au moins mon point de vue. J'espère sincèrement que tu aille mieux, que tu te focalise uniquement sur toi et que tu laisse le temps faire ... Bsx
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 45

je n'arrive pas à savoir si c'est termin[…]

Retour envisageable ?

Bonjour, donc Elle trouve que je devenais tro[…]

" mais un véritable amour ça ne[…]

que penser que faire

Et bien tu sais ce qu'il te reste à faire..[…]