Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Premier rendez-vous, nouveau contact et suite des évènements
par Mew
#1251308
Albane06 a écrit :
12 août 2017, 19:33
Plus que 15 jours à tirer...
Tu ne peux pas aller chez un pote ou une copine une tante ta grand mère?
:lol:
Malheureusement non, je vais devoir me contenter d'être patiente
par Mew
#1251312
Albane06 a écrit :
12 août 2017, 20:13
Je suis sérieuse.
Quand je n'arrivais pas à gérer ma mère, je partais et abregeais mon séjour. En général à ma visite suivante elle mettais de l'eau dans son vin.
Excuse moi pour le sourire, ce n'est pas parce que je ne te prends pas au sérieux c'est parce que cela me fait rire jaune, car je n'ai pas de grands parents, je ne les ai jamais connus et pour ce qui est des tantes nous ne sommes pas très familles alors je les connais seulement de vu donc pas possible de compter sur la famille...
Pour les copines ou autre, j'ai déjà essayé mais ma mère vient me chercher de force et faire des scandales sans gêne devant mes amies alors je me sent vraiment honteuse, et en plus pour le moments toutes celles qui pourraient me loger sont en vacances donc impossible

Je vais juste prendre sur moi, ce n'est qu'une période a passer. J'essais un maximum de sortir même si c'est un peu compliqué, plus que quelque temps à attendre !
par Mew
#1251370
Bonjour, concernant le fait d'aller consulter quelqu'un, dois-je forcément passer avant par un médecin généraliste afin d'avoir un rendez vous avec un psy ?

Car mes parents semble formels là dessus
par Allys
#1251372
Mew a écrit :
13 août 2017, 12:05
Bonjour, concernant le fait d'aller consulter quelqu'un, dois-je forcément passer avant par un médecin généraliste afin d'avoir un rendez vous avec un psy ?

Car mes parents semble formels là dessus
Absolument pas!

Voici les 4 praticiens que l'on peut consulter sans passer par le généraliste et qui sont tout de même remboursés:
le gynécologue, l'ophtalmologue, le psychiatre et le stomatologue.
par Mew
#1252023
Merci a vous ! :D
Ça tombe bien je suis pile dans ces tranches d'age. Je vais bientôt pouvoir voir pour un rendez vous, j'attends la rentrée. Ça prends combien de temps environ pour avoir un rendez vous, de manière général ?

Ah la la ce fameux ameli.fr qui m'a posé tant de problème durant toute une année étudiante... :lol:
Il fonctionne bien maintenant ? Parce qu'il faut dire que niveau remboursement de sécu, personnellement, ce n'est pas trop ça, j'avais beau faire des démarches je n'ai jamais eu de nouvelle de se coté là :F



Mis à part ça, rien à voir mais... :roll:
Comment éduquez vous vos enfants, vous, vis a vis du ménage ?
Ce soir ma mère m'a fait un énième discours a ce propos, ça ne tourne qu'autour de ça au final de toute façon. Toujours à me dire que je ne fous rien, que je passe mon temps a sortir, que je ne suis qu'une fainéante, etc, etc.
Je trouve ça normal de rendre service, mais je ne suis pas non plus chez mes parents pour tout faire dans la maison. Pour qu'elle soit contente il faudrait que je passe mes journées entière à faire ci, faire ça, rien d'autres que des corvées. Passez 2-3h parfois à faire le ménage correctement, d'accord, mais faire de moi la femme de ménage, non. J'ai l'impression des fois que dans son esprit c'est "faites des enfants pour qu'ils entretiennent votre maison".
C'est comme l'autre fois quand elle m'a donné pleins de trucs à faire (où bien sur elle a réussis encore et toujours à retrouver des trucs à critiquer), pendant ce temps là elle allait tranquillement faire son tricot. Elle donne ses ordres et puis s'en va tranquillement elle a ses occupations.

Peut-être est-ce moi qui ai une mauvaise vision de la chose, qu'elle a raison de se comporter comme cela avec moi. Au final je ne sais même pas, elle me fait tellement culpabiliser, et a force de me répété la même chose de toute façon je n'ai pas du tout une image de moi qui est valorisante. Je me vois comme elle me décrit sans arrêt, comme une fainéante (pour ne pas dire une mrde) et rien de plus. :|
par Mew
#1252751
Rosewater a écrit :
23 août 2017, 12:58
Tu peux me redonner le lien de ton histoire?
Voilà le lien:
viewtopic.php?f=6&t=62061

Mais je ne crois pas avoir détaillé vraiment les aspects manipulateurs le concernant (enfin tous les trais que je retrouve par exemple chez les PN etc).
De toute manière j'en parlerais lorsque je commencerais à consulter quelqu'un, je pense qu'en détaillant bien j'aurais des réponses a tout mes questionnements :D
Elieza78 a écrit :
23 août 2017, 13:05
Le PN, ca n'existe pas. Pas en psychiatrie, en tous cas, ce n'est donc pas une maladie.
Et c'est tellement plus facile de dire de son ex que c'est un "PN" ou un dépressif, ou qu'il est "perdu", plutôt que de s'avouer tout simplement que c'est un gros con, que voilà hein....
Pour les PN oui, par contre la psychopathie est une maladie.
Mais quand on lit des articles ils disent toujours que une personne comme ça ne change pas, a moins qu'elle se rende compte que quelque chose ne va pas et qu'elle suive une thérapie car c'est un caractère pathologique. D'où cela peut-il provenir ?
Paige a écrit :
23 août 2017, 13:19
1°) le manipulateur manipule POUR obtenir quelque chose: un poste, un rdv, une baise, un mariage, un objet, des vacances, etc...
2°) le pervers manipule POUR le plaisir de voir l'autre manipulé et malheureux.
En effet je suis d'accord avec ça, c'est pour ça que ça m'énerve de ne voir que des définition de PN pour tout et n'importe quoi et de ne rien trouver sur le manipulateur tout simplement.
Parce que comme je l'ai dit, personnellement, je retrouve des similitudes mais je ne suis pas d'accord avec tout, notamment le fait que tout était dans le but de me détruire, ou encore que il agit de cette façon car l'amour le dégoûte, ça non.
Oph a écrit :
23 août 2017, 13:27
Tu ne trouves rien parce que la manipulation n'est pas une maladie, la manipulation est quelque chose qu'on pratique tous et d'ailleurs il existe une manipulation positive (oui oui). Le problème n'est pas là manipulation en soi mais le fait qu'elle soit malsaine, et répétee, et c'est en ce sens qu'elle est le plus connue, et se retrouve beaucoup dans des profils du type pervers parce que c'est une de leurs caractéristiques.

En psychologie il existe 3 psychés de base : la névrose, la psychose, et la perversion. Pour résumer grossierement, La névrose étant le profil "classique", la psychose étant le fait de ne pas savoir distinguer le bien du mal ou la réalité des délires, et la perversion c'est distinguer très bien les 2 (comme le névrosé) mais choisir volontairement de faire mal (le pervers est censé être dépourvu d empathie d ou cette facilité). Le psychopathe rentre dans la case pervers je crois mais la dessus j'en suis pas spécialement sur il y a sûrement des psychopathes psychotiques.

Enfin tu sais tout ça c'est du Freud hein tout ce qui concerne la psycho c'est souvent un bordel sans nom, et d'ailleurs il y a autant de courants psychos que d avis sur la question et pas un n'est d'accord avec l autre. Parfois ça se complete, parfois c'est en total desaccord.

Dans tous les cas ne cherchent jamais a diagnostiquer via internet, même un psy aura du mal à faire le point parfois. Alors c'est certainement pas google qui va t apporter des certitudes. Ta seule certitude c'est que ton ex est soit un égocentrique, soit un pervers mais que le résultat est de tte façon le même, la manipulation et ta souffrance.

C'est sur toi que tu dois travailler car tu n as de prise que sur toi, et si il peut te manipuler c'est que tu as une faille qui le permet. Et ça ca se travaille avec un psy et de la volonté.
En effet tout ça est vraiment complexe.

Entre le fait qu'il soit égocentrique ou pervers, j'avoue ne pas trop savoir. Peut être bien un peu les deux.
Mais tu as raison sur un point, c'est que je dois travailler sur moi à ce propos et que je prendrais rdv assez rapidement pour commencer quelque chose (enfin tenter du moins, car je risque de ne pas tomber directement sur un psy avec qui je me sent bien).

Ce qui tourne en rond dans ma tête, c'est toujours la même chose:
Est-ce que il a été comme ça avec moi, parce que c'était moi, que je suis une idiote naïve etc ? Ou est-ce que il sera pareil avec les autres ? Je me sent vraiment humiliée d'avoir laisser faire comme ça, d'où mon blocage sur ces questionnements là
par Elieza
#1252752
Tu ne feras pas son diagnostic de toutes façons, pas plus que ton psy ne le fera non plus, car si diagnostic il doit y avoir, ca sera te concernant toi, et non pas une tierce personne que le psy n'a jamais vu et qu'il diagnostiquerait selon tes dires, donc de façon biaisée.

La vraie question comme tu le dis très bien, c'est "pourquoi ai je laissé faire", pas "est il çi, ou ça?".
par Mew
#1252753
Oui et je reste toujours bloquée là dessus. Est ce normal que je me sente toujours humiliée de cette façon?
Je n'arrive pas encore à vraiment lâcher prise et cela m'énerve car sans arrêt je me dis "tu as été stupide" et le fait de pouvoir penser que justement avec une autre cette fois il pourrait être vraiment sincère, different, c'est difficile à avaler. Car dans l'histoire je suis justement la fille idiote facile à manipuler
Avatar du membre
par Numéro 7
#1252756
Est-ce que toi, Mew, tu te définie par " idiote et naîve ", et surtout, as tu été avec tes exs d'avant, comme tu l'as été avec celui-ci ?
par Mew
#1252757
Merci Oph pour ta réponse, ça m'aide à y voir plus clair et surtout à me dire "Tu verras avec de l'aide tu ne te feras plus avoir car tu auras compris d'où venait ton problème".

Numéro7, les réponses sont oui, a toutes tes questions. Mais avec celui là contrairement aux autres je n'arrive pas à avancer je reste toujours bloquée pour le moment. Enfin j'avance mais tellement lentement que j'ai l'impression de n'avoir pas bougé d'un pouce. Peut être parce que j'ai toujours agis de manière naïve avec les autres, j'ai cru que lui c'était différent et finalement je me retrouve face à un nouvel échec, encore. Et cette fois si je suis tombée d'encore plus haut que les autres, peut être parce que justement je pensais ne plus me faire avoir et que je me suis encore plus plongée tête baissée. C'est comme la goutte d'eau, la fois de trop
Avatar du membre
par Numéro 7
#1252760
Effectivement, Mew, si tu as cette certitude d'être cela, et que tu ressors de toutes tes histoires avec le sentiment d'avoir été manipulée, " stupide ", il te faut impérativement faire un travail sur toi... Retrouver confiance en toi, savoir quel genre d'homme te convient - parce qu'on peut être attiré(e) par des hommes-femmes qui ne nous vont pas au quotidien - et savoir quelle relation tu souhaites vivre te permettrait d'être plus déterminée... et de t'affirmer plus... et de te retirer à temps d'une relation qui ne t'épanouirais pas...
par sandstorm
#1252783
Mew a écrit :
23 août 2017, 13:55
Oui et je reste toujours bloquée là dessus. Est ce normal que je me sente toujours humiliée de cette façon?
Je n'arrive pas encore à vraiment lâcher prise et cela m'énerve car sans arrêt je me dis "tu as été stupide" et le fait de pouvoir penser que justement avec une autre cette fois il pourrait être vraiment sincère, different, c'est difficile à avaler. Car dans l'histoire je suis justement la fille idiote facile à manipuler
Bonjour

tu te dis bloquée, tu te sens humiliée et stupide.
Au lieu de chercher à trouver le "profil" de ton ex (chose qui de toute façon est impossible car chaque cas est différent et aussi même en consultant un psy, c'est toi qui consulte, pas ton ex donc il y a aura toujours une part de "mystère" par rapport à ton ex), ne serait il pas mieux pour toi de te concentrer sur toi, sur tes ressentis et blocages? parce qu'in fine, comprendre pourquoi ton ex a agit de telle ou telle façon peut t'aider peut etre à comprendre certaines choses, mais cela ne t'aidera pas forcément à tourner la page.
dans la citation ci dessus il existe quelques pistes que tu devrais explorer avec ton psy. tu te sens humiliée et stupide, dit autrement tu es fachée avec toi même (même inconsciemment) de t'être pris au piège de la manipulation de ton ex. Admettons que ton ex t'as manipulé, pourquoi se sentir stupide et humiliée? Tu sais ça peut arriver à n'importe qui de se faire manipuler, tout le monde peut connaître des moments de faiblesse. l'enjeu est de comprendre si toi, ton mode de fonctionnement sont propices à te faire manipuler, ou bien si c'est une question de circonstances (cette histoire particulière, le contexte plus général, etc). aussi l'enjeu c'est de faire un travail avec le psy afin de détecter qu'est ce qui t'as rendu manipulable de sorte que si jamais tu retombe sur un manipulateur, la manipulation ne sera plus effective
par Daenyan
#1252789
Mew, je rejoins l'avis general, il faut te concentrer sur la raison qui a fait que tu l'as laissé te manipuler. Tu ne peux pas tout lui mettre sur le dos, cette relation te convenait si tu l'as continuée pendant un moment. Qu'est-ce qui te motivait ?

Tu te sens humiliée aujourd'hui parce que tu te rends compte que c'était une mauvaise relation. Mais tu ne le voyais pas ainsi quand tu étais dedans. Qu'est-ce qui t'a fait change de point de vue ?

Tu sais, Mew, tu vas t'en sortir, parce que tous ces questionnements, ça prouve que tu as compris qu'il y a quelque chose qui n'allait pas et que tu ne veux plus reproduire ce schema, et c'est une très bonne chose. Réfléchir sur lui ne te mènera à rien puisque tu n'es pas dans sa tête et tu ne pourras jamais savoir ce qui le motivait sur le moment.

Mais la clé est en toi.
Avatar du membre
par Albane06
#1252798
Mew,
De par nos échanges en mp...
Je crois que tu devrais chercher dans ton rapport à tes objets de premier attachement la raison qui te fait vivre ce genre de rapport avec tes partenaires.
Et tu sais que je sais ce dont je te parle.
par Mew
#1252806
Numéro 7 a écrit :
23 août 2017, 14:25
Effectivement, Mew, si tu as cette certitude d'être cela, et que tu ressors de toutes tes histoires avec le sentiment d'avoir été manipulée, " stupide ", il te faut impérativement faire un travail sur toi... Retrouver confiance en toi, savoir quel genre d'homme te convient - parce qu'on peut être attiré(e) par des hommes-femmes qui ne nous vont pas au quotidien - et savoir quelle relation tu souhaites vivre te permettrait d'être plus déterminée... et de t'affirmer plus... et de te retirer à temps d'une relation qui ne t'épanouirais pas...
Avec le recul, je sais que je ne peux être heureuse avec lui car il ne me convient pas. Néanmoins, je ne sais pas si avant c'était le cas, ou si c'est parce que aujourd'hui je prends du recule et que donc mes attentes ont changé.
Ce que je veux dire c'est que: le fait de voir qu'une relation avec lui n'a pas marché, me pousse peut-être à vouloir un autre type d'homme. Peut être que si la rupture s'était bien passé, que je l'avais très bien digérée, alors aujourd'hui je penserais toujours qu'il me convient.
Oph a écrit :
23 août 2017, 15:35
Courage mew tu verras quand on arrive à faire ce travail sur soi on est très fier.
Merci beaucoup,
C'est vrai que rien que l'idée de penser au futur me donne espoir. Imaginer que je me suis relevée de cette épreuve qui aura été si difficile pour moi, cela me fait un bien fou. Je sais que je m'en sortirais, je fais tout pour et de toute manière je n'ai pas d'autre choix que d'avancer. Je ne peux qu'en sortir plus forte.

Mais bon, c'est trèèèèèèès long :lol:
sandstorm a écrit :
23 août 2017, 16:49
Bonjour

tu te dis bloquée, tu te sens humiliée et stupide.
Au lieu de chercher à trouver le "profil" de ton ex (chose qui de toute façon est impossible car chaque cas est différent et aussi même en consultant un psy, c'est toi qui consulte, pas ton ex donc il y a aura toujours une part de "mystère" par rapport à ton ex), ne serait il pas mieux pour toi de te concentrer sur toi, sur tes ressentis et blocages? parce qu'in fine, comprendre pourquoi ton ex a agit de telle ou telle façon peut t'aider peut etre à comprendre certaines choses, mais cela ne t'aidera pas forcément à tourner la page.
dans la citation ci dessus il existe quelques pistes que tu devrais explorer avec ton psy. tu te sens humiliée et stupide, dit autrement tu es fachée avec toi même (même inconsciemment) de t'être pris au piège de la manipulation de ton ex. Admettons que ton ex t'as manipulé, pourquoi se sentir stupide et humiliée? Tu sais ça peut arriver à n'importe qui de se faire manipuler, tout le monde peut connaître des moments de faiblesse. l'enjeu est de comprendre si toi, ton mode de fonctionnement sont propices à te faire manipuler, ou bien si c'est une question de circonstances (cette histoire particulière, le contexte plus général, etc). aussi l'enjeu c'est de faire un travail avec le psy afin de détecter qu'est ce qui t'as rendu manipulable de sorte que si jamais tu retombe sur un manipulateur, la manipulation ne sera plus effective
Tu as raison, comprendre mon ex ne m'aidera pas MOI.
Je crois que le problème vient vraiment du fait que je bloque par rapport a mes sentiments. Je me suis sentie utilisée à partir du moment où il a rompu car j'étais en position de faiblesse et il a su à chaque fois me prendre entre ses griffes très facilement, je suis à chaque fois retombée dans le panneau tête baissée.
Je sais que cela peut arriver à tout le monde, le problème c'est que ce n'est pas la première fois que cela m'arrive, et qu'auparavant je m'étais déjà mis une grosse claque en me disant "plus jamais !", pour qu'au final de nouveau recommencer les mêmes erreurs. C'est comme si je n'avais pas du tout évoluée.

Durant notre relation sur le coup je ne me suis pas sentie spécialement manipulée, sauf sur certains points, mais dans l'ensemble ce n'était pas si malsain que ça. Enfin bien sur là c'est en comparaison avec la fin de relation, qui a été vraiment bien pire. Avec le recul je me rends compte quand même que j'ai accepté des choses que je n'aurais pas du laisser passer du tout et que lui en a bien profité. Finalement, je n'ai rien vu sur le coup alors que je pensais vraiment avoir les yeux bien ouverts sur notre relation. Pendant tout ce temps là je ne me sentais pas humiliée maintenant je me rends compte que il se servait toujours de mes faiblesses pour avoir ce qu'il voulait et je capitulais. Je n'ai rien vu du tout, et surtout je n'ai pas voulu voir car à part ça tout allait bien (enfin je le crois, est-ce possible de se convaincre qu'on est heureux alors qu'en réalité ce n'est pas le cas ?)

A partir du moment où il a su qu'il allait rompre il a décidé de se comporter de manière vraiment invivable. Moi par le fait qu'il avait annoncé qu'il devrait partir, j'étais dans l'optique qu'on devait absolument profiter un maximum du temps qu'il nous restait ensemble. A la base lui aussi, du moins c'est ce qu'il disait. Puis finalement il a trouvé que profiter ne rendrait la rupture que plus douloureuse alors il a préféré essayer de faire en sorte qu'on se détache l'un de l'autre petit à petit en prenant un comportement très mesquin. En fait c'est toujours lui qui décidait de tout, et moi j'étais juste la suiveuse. A ce moment là pour moi rien n'allait plus, j'étais vraiment au plus mal, déjà par l'annonce de son départ, plus le fait qu'il se comporte d'une façon que je n'arrivais pas a comprendre. Je m'étais tout à coup retrouvée face à un autre homme, j'étais complètement perdue et désemparée par la situation, je ne comprenais plus rien c'est comme si tout me tombait sur la tête d'un seul coup. Et face à tout ça, j'ai été complètement incapable d'agir et j'acceptais absolument TOUT ! Il pouvait me faire les pires crasses, je n'avais plus aucune limite d'acceptation, parce que pour moi ça ne servait plus à rien, le résultat aurait toujours été le même, il partirait. A quoi bon tenter de le raisonner ou le faire réagir, il ne changerait pas et il me l'avait d'ailleurs lui même dit puisqu'il allait partir il n'y avait rien à faire et il ne ferait aucun effort pour être ne serait-ce qu'agréable envers moi.

De mon côté, mon comportement, celui où j'ai tout accepté sans réagir, bien entendu je le regrette. Je n'ai eu aucune fierté, rien, et je n'ai jamais autant souffert que pendant cette période là. J'étais comme en train de mourir intérieurement.

Et puis j'ai bêtement continué à agir toujours dans ce sens là après son départ. Lui s'est remis avec quelqu'un et continuait à jouer sur deux tableaux, à me donner espoir encore et toujours. Un coup c'était "je t'aime", le lendemain "je ne t'aime pas, on ne se remettra jamais ensemble" tout en restant sans arrêt ambiguë avec moi dans ses actes.
Moi, je me suis sentie abandonnée et je n'ai pas réussis à accepté sa manière de me traiter. J'ai toujours, depuis, le sentiment qu'il s'est fichus de moi, et j'ai remis toute la relation en cause. Par le fait que j'avais le sentiment qu'il n'avait pas été sincère avec moi, j'ai alors continué à accepter son petit jeu. En fait, j'avais besoin je crois, qu'il me prouve que non, que je me trompe et qu'il ne s'est pas fichus de moi, qu'il a été sincère pendant la relation tout comme moi j'ai pu l'être. Mais finalement je n'ai fait que me faire du mal encore plus, car si j'avais coupé les ponts dès le début, je serais au moins restée sur une note un peu plus positive concernant sa sincérité même s'il a pu être odieux avec moi.

Tout ce mal est de ma faute, si j'en suis là c'est uniquement parce que j'ai été incapable de mettre de barrière, de dire stop. J'avais mal, et je n'ai jamais su réagir en conséquence. J'avais peur de le perdre alors que je l'avais déjà perdu, il allait partir, il me l'avait dit, et je me raccrochais à un espoir qu'il puisse changer d'avis. Je ne voulais pas accepter son départ.
Daenyan a écrit :
23 août 2017, 17:08
Mew, je rejoins l'avis general, il faut te concentrer sur la raison qui a fait que tu l'as laissé te manipuler. Tu ne peux pas tout lui mettre sur le dos, cette relation te convenait si tu l'as continuée pendant un moment. Qu'est-ce qui te motivait ?

Tu te sens humiliée aujourd'hui parce que tu te rends compte que c'était une mauvaise relation. Mais tu ne le voyais pas ainsi quand tu étais dedans. Qu'est-ce qui t'a fait change de point de vue ?

Tu sais, Mew, tu vas t'en sortir, parce que tous ces questionnements, ça prouve que tu as compris qu'il y a quelque chose qui n'allait pas et que tu ne veux plus reproduire ce schema, et c'est une très bonne chose. Réfléchir sur lui ne te mènera à rien puisque tu n'es pas dans sa tête et tu ne pourras jamais savoir ce qui le motivait sur le moment.

Mais la clé est en toi.
Pour ta première question, je pense que ma réponse plus haut y répond.

En ce qui concerne le fait que j'ai changé de point de vu j'ajouterais que: je pense que c'est le fait de voir que je n'avançais pas. Je me suis rendue compte que j'apportais de l'importance aux mots de mon ex, et que lui le savait d'ailleurs très bien, mais que ses actes ne suivaient pas.
Lui dans l'histoire il avait le beurre et l'argent du beurre, parce que moi je le lui donnais à sa demande. Ce n'était plus possible, je ne peux pas continuer comme ça à m'épuiser dans une relation qui ne renaîtra jamais. Cela ne m'apporte rien de bon, a moi.
Je ne peux pas donner corps et âme à quelqu'un qui en profite et qui joue sur deux tableaux comme il le fait. Je ne pouvais plus accepter de voir à quel point tout ça était malsain (que ce soit pour moi, pour lui, ou pour sa copine), il n'y a aucun respect nul part là dedans.

Et puis je me suis également rendue compte que si je suis toujours dans l'attente face à lui, ce n'est peut être pas parce que je l'aime encore finalement, mais plutôt parce que j'ai un problème et que j'ai ce besoin de voir qu'il ne s'est pas fichus de moi.
Elieza78 a écrit :
23 août 2017, 17:20
Tu sais, dès fois on tolère des choses parce qu'on a peur de se retrouver seule, ou pour d'autres raisons. Quand la relation se termine, on a l'impression d'avoir été manipulée, mais n'est ce pas au fond, nous, tout simplement qui a un moment donné avons manqué de courage pour regarder la relation en face et avoir le cran de dire "stop, ca ne me convient pas"?
Dans ce cas là, qui est le fautif? Le "manipulateur", qui au fond, soit ne peut pas deviner nos désirs ou est bien content d'avoir la paix, ou nous, qui nous infligeons quelque chose qui nous fait du mal ou tout du moins ne nous fait pas de bien?
Oui en effet, depuis le collège je n'ai fait qu'enchaîner les longues relations et je ne me suis jamais vraiment retrouvée seule face à moi même, seule à devoir me reconstruire.
Je suppose donc que je devais avoir peur d'être seule, et que puisque je ne m'aimais pas moi même j'avais absolument besoin de vivre à travers les yeux de quelqu'un d'autre, que l'autre m'apporte l'amour que je ne me donne pas. J'avais aussi ce besoin d'aimer, c'est comme si quand je n'aime personne cela n'a aucun intérêt.

Je suppose que pour te répondre il y a des deux:
D'une part le manipulateur qui sait qu'il peut manipuler. Car bien sur on ne choisit pas une cible au hasard, puisque les stratégies ne fonctionnent évidement pas sur tout le monde.
D'autre part le manipulé est également fautif puisque il se laisse manipuler alors qu'il pourrait en effet être ferme et dire stop.

Pour ma part, je sais que je m'en veux d'avoir laisser passer autant de choses, mais d'un autre côté je lui en veux également à lui de s'être servie du fait que j'étais si faible.
A chaque fois que je me suis montrée ferme il a toujours trouvé la faille pour me replonger dans ses filets. Il savait très bien ce qu'il faisait vis a vis de moi. Et moi, j'ai a chaque fois été naïve de penser qu'il pouvait changer et de croire à ses promesses et tout son blabla.
Albane06 a écrit :
23 août 2017, 17:45
Mew,
De par nos échanges en mp...
Je crois que tu devrais chercher dans ton rapport à tes objets de premier attachement la raison qui te fait vivre ce genre de rapport avec tes partenaires.
Et tu sais que je sais ce dont je te parle.
Oui je vois parfaitement, je cherche beaucoup de ce côté là.
Plus je creuse et plus cela me paraît logique que je me retrouve à chaque fois dans ce genre de situation.
Le problème maintenant c'est de travailler dessus et de comprendre plus en détails mes réactions et agissement pour pouvoir les contrer.
Avatar du membre
par Rue Sarraute
#1252810
Bonjour Mew,
Je suis hyper intéressé par ce que tu peux écrire (bien que je n'ai pas tout lu je l'avoue) car la question de la manipulation s'est posée pour moi aussi.
Je m'explique :
- mon ex sortait avec un next qui l'était énormément (chantage affectif, tout contrôler, arrivée chez elle sans rien dire, tjs demander ou elle est , appeler la mère de mon ex pour le savoir (il a 40 et qq années) bref . un tyran) et il s'est avéré que comme elle était dans une période un peu down (notre rupture, son travail etc..), elle s'est laissée entrainer dans cette histoire pendant 5 mois en ramassant énormément.
Je me réveillé entre temps et j'ai tenté une reconquête durant 3 mois et demi .. pour y arriver 3 jours :(
(je résume mon histoire car là n'est pas le propos).
Tout cela pour dire que mon ex m'a quitté ces derniers jours en m'avouant qu'elle était perdue, au bout du rouleau et qu'elle n'avait plus de sentiments pour moi (alors qu'elle a quitté sont next pour moi).
Bref, je crois vraiment qu'elle est perdue mais je crois surtout que la manipulation a éteint la flamme qui était en elle et que résultat :
- plus d'estime d'elle, gros manque de confiance, doutes sur tout ..
J'aimerais échanger avec toi sur ce point afin de savoir (si tu le veux bien évidemment, car je pense que vos histoires coincident) comment tu t'en sors et ce que tu as fait pour cela ?
Merci de ton retour.
Je vais prendre le temps de bien tout lire.
Je me sers un petit Kir d'abord :)
A plus tard
Koala
par sandstorm
#1252815
Mew a écrit :
23 août 2017, 19:15
Je crois que le problème vient vraiment du fait que je bloque par rapport a mes sentiments. Je me suis sentie utilisée à partir du moment où il a rompu car j'étais en position de faiblesse et il a su à chaque fois me prendre entre ses griffes très facilement, je suis à chaque fois retombée dans le panneau tête baissée. Je sais que cela peut arriver à tout le monde, le problème c'est que ce n'est pas la première fois que cela m'arrive, et qu'auparavant je m'étais déjà mis une grosse claque en me disant "plus jamais !", pour qu'au final de nouveau recommencer les mêmes erreurs. C'est comme si je n'avais pas du tout évoluée.
alors déjà l'autre relation (où tu as fini par dire "plus jamais") c'était une autre relation.
aussi c'est APRES la rupture que tu as ressentis que tu es utilisée, donc faut faire attention à ne pas tout mélanger et dire que tu l'étais aussi AVANT. ça arrive souvent les ruptures pas facile où l'un joue (souvent inconsciemment) avec l'autre, et il est important de se rappeler que c'est due à une perte de sentiments.
Durant notre relation sur le coup je ne me suis pas sentie spécialement manipulée, sauf sur certains points, mais dans l'ensemble ce n'était pas si malsain que ça. Enfin bien sur là c'est en comparaison avec la fin de relation, qui a été vraiment bien pire. Avec le recul je me rends compte quand même que j'ai accepté des choses que je n'aurais pas du laisser passer du tout et que lui en a bien profité. Finalement, je n'ai rien vu sur le coup alors que je pensais vraiment avoir les yeux bien ouverts sur notre relation. Pendant tout ce temps là je ne me sentais pas humiliée maintenant je me rends compte que il se servait toujours de mes faiblesses pour avoir ce qu'il voulait et je capitulais. Je n'ai rien vu du tout, et surtout je n'ai pas voulu voir car à part ça tout allait bien (enfin je le crois, est-ce possible de se convaincre qu'on est heureux alors qu'en réalité ce n'est pas le cas ?)
encore une fois: attention. des moments de faiblesse on en a tous, et aussi dans une relation il peut y avoir des négociations sur certains points, et ça n'a pas forcément avoir avec de la manipulation.
A partir du moment où il a su qu'il allait rompre il a décidé de se comporter de manière vraiment invivable. Moi par le fait qu'il avait annoncé qu'il devrait partir, j'étais dans l'optique qu'on devait absolument profiter un maximum du temps qu'il nous restait ensemble. A la base lui aussi, du moins c'est ce qu'il disait. Puis finalement il a trouvé que profiter ne rendrait la rupture que plus douloureuse alors il a préféré essayer de faire en sorte qu'on se détache l'un de l'autre petit à petit en prenant un comportement très mesquin. En fait c'est toujours lui qui décidait de tout, et moi j'étais juste la suiveuse. A ce moment là pour moi rien n'allait plus, j'étais vraiment au plus mal, déjà par l'annonce de son départ, plus le fait qu'il se comporte d'une façon que je n'arrivais pas a comprendre. Je m'étais tout à coup retrouvée face à un autre homme, j'étais complètement perdue et désemparée par la situation, je ne comprenais plus rien c'est comme si tout me tombait sur la tête d'un seul coup. Et face à tout ça, j'ai été complètement incapable d'agir et j'acceptais absolument TOUT ! Il pouvait me faire les pires crasses, je n'avais plus aucune limite d'acceptation, parce que pour moi ça ne servait plus à rien, le résultat aurait toujours été le même, il partirait. A quoi bon tenter de le raisonner ou le faire réagir, il ne changerait pas et il me l'avait d'ailleurs lui même dit puisqu'il allait partir il n'y avait rien à faire et il ne ferait aucun effort pour être ne serait-ce qu'agréable envers moi.
ce qui te fâche c'est d'avoir accepter ses termes alors que tu te rends compte maintenant que c'était pas bon pour toi.
soit douce avec toi même, ne t'en veux pas... tu étais dans une situation où tu n'avais pas la distance nécessaire pour voir les choses avec lucidité. maintenant tu peux le faire mais maintenant c'est maintenant. quand les situations sont difficiles à gérer on commet tous des erreurs, faut pas se flageller à cause de ça, faut juste te dire "ok j'ia fais des erreurs" et chercher à tirer des leçons de cette situation. apprendre à mieux poser tes limites, à ne pas accepter toujours ce que l'autre veut si toi tu ne le veux pas, si tu sens que ça ne te convient pas.
De mon côté, mon comportement, celui où j'ai tout accepté sans réagir, bien entendu je le regrette. Je n'ai eu aucune fierté, rien, et je n'ai jamais autant souffert que pendant cette période là. J'étais comme en train de mourir intérieurement. Et puis j'ai bêtement continué à agir toujours dans ce sens là après son départ. Lui s'est remis avec quelqu'un et continuait à jouer sur deux tableaux, à me donner espoir encore et toujours. Un coup c'était "je t'aime", le lendemain "je ne t'aime pas, on ne se remettra jamais ensemble" tout en restant sans arrêt ambiguë avec moi dans ses actes.Moi, je me suis sentie abandonnée et je n'ai pas réussis à accepté sa manière de me traiter. J'ai toujours, depuis, le sentiment qu'il s'est fichus de moi, et j'ai remis toute la relation en cause. Par le fait que j'avais le sentiment qu'il n'avait pas été sincère avec moi, j'ai alors continué à accepter son petit jeu. En fait, j'avais besoin je crois, qu'il me prouve que non, que je me trompe et qu'il ne s'est pas fichus de moi, qu'il a été sincère pendant la relation tout comme moi j'ai pu l'être. Mais finalement je n'ai fait que me faire du mal encore plus, car si j'avais coupé les ponts dès le début, je serais au moins restée sur une note un peu plus positive concernant sa sincérité même s'il a pu être odieux avec moi.
il ne s'est pas fichu de toi, il a juste agi selon ses propres intérêts (qui étaient différents des tiens) mais il n'a pas agis contre toi, c'est très différent.
quand on sent que quelqu'un nous traite mal, on ne cherche pas à le changer, on lui dit "non, ce n'est pas acceptable: ciao".
Tout ce mal est de ma faute, si j'en suis là c'est uniquement parce que j'ai été incapable de mettre de barrière, de dire stop. J'avais mal, et je n'ai jamais su réagir en conséquence. J'avais peur de le perdre alors que je l'avais déjà perdu, il allait partir, il me l'avait dit, et je me raccrochais à un espoir qu'il puisse changer d'avis. Je ne voulais pas accepter son départ.
oh non Mew! non
ce n'est pas de ta faute. tu as certainement une part de responsabilité là dedans, mais n'oublie pas que les deux personnes concernées ont leur part dans un état de choses. je dirais plutôt que ton ex s'est mal comporté (pour ses raisons à lui) et il en est responsable. toi tu es responsable d'avoir accepté cette situation pendant un temps. mais tu n'es absolument pas responsable de ses propres actes.

je crois que la dernière phrase résume la situation: "je me raccrochais à un espoir qu'il puisse changer d'avis. je ne voulais pas accepter son départ". Cet espoir là tu l'avais parce que tu étais encore amoureuse de lui, et une personne amoureuse qui n'a pas accepté la rupture espère toujours. il a sans doute contribué d'une façon ou d'une autre dans l'entretien de cet espoir par son ambiguité ou du moins ses actes, ambigues, pouvaient être interprété par toi, amoureuse, dans le sens que tu voulais. c'est donc dans l'espoir qu'il ne parte pas, parce que tu n'acceptais pas la rupture que tu as tout accepté. c'est aussi pour ça peut être que tu es bloquée encore dans cette histoire, que tu te sens humiliée, pas respectée. Or on ne garde pas quelqu'un qui ne veut plus être avec nous, même si on se fait tout petit, même si on accepte tout ce qu'il donne, fait ou dit.
en tout cas moi je vois une prise de consciente de ta part, un travail sur toi, tes ressentis, tes limites. et c'est très important pour toi, pour ta reconstruction et ton épanouissement futur même si ça peut être un peu douloureux pour le moment. Keep going!
allez courage! ;)
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Mikoto, ta psy n'est pas là pour poser des […]

Bonjour, Le problème est que tu "fais[…]

SR après 1 an et 10 mois

il faut du temps pour digerer tout ca et le compre[…]

Merci Carrie007. Ton retour sur la vision que tu […]