Obstacle à la remise en couple

Premier rendez-vous, nouveau contact et suite des évènements
Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Mew » 30 juil. 2017, 19:35

Albane06 a écrit :
30 juil. 2017, 13:18
Tu te rends compte que tout ce que tu nous décris de ton amie et de ton père et de tes relations à ta mère est en parfaite contradiction avec ce qje tu écris?
Non malheureusement je ne m'en rendais pas compte du tout, ce qui peux paraître bien idiot d'ailleurs maintenant que je le vois moi même, c'est tellement évident en plus comme lien.. :lol:
C'est fou comme on peut fermer les yeux sur les choses parfois :?
Albane06 a écrit :
30 juil. 2017, 13:18
As tu eu dans tes relations amicales des ruptures fracassantes?
A première vu j'aurais répondu que non. Mais après avoir pris le temps de bien y réfléchir pendant l'après midi, je me rend compte que oui, il y a eu des ruptures qui étaient pour moi assez fracassantes et cela à commencé au collège.
Il y a eu un ami dont j'étais très proche et très complice (j'avais complètement oublié cette histoire d'ailleurs, peut être que je me la cachais ?), et puis je ne sais plus trop ce qu'il s'est passé mais je lui avais fait, je crois, une blague de très mauvais gout où je lui avais mentit. Il n'a jamais accepté et a décidé de mettre complètement fin à notre relation. Ensuite, il y a eu mon meilleur ami qui m'a laissé lorsque j'étais dépressive. Puis j'ai été proche de plusieurs autres qui ont finit par tomber amoureux de moi, ça n'a jamais été réciproque et ça a à chaque fois mis fin à notre amitié bien entendue. Je dois avouer que j'ai bien du mal à croire aux amitiés sincères, peut être que c'est pour cette raison que mes réactions abandonniques se voient plus du côté sentimentales.
Aussi, il y en a un dont j'étais également amie depuis un moment et que je considérais comme un frère. J'avais confiance en lui et il a tenter de me violer. Bien qu'il ne l'ai pas vraiment fait (enfin du moins n'a pas été jusqu'au bout) j'en garde des traces et ai toujours peur qu'on me prenne pour un objet. Après ça, il a décidé de couper les ponts, me laissant encore une fois derrière sans explications et face a un nouvel abandon.

C'est dur de réaliser que oui, en fait, je suis si atteinte par tous ses actes. J'étais loin de penser que c'était toutes ses choses qui me rendaient comme cela. Et je dois bien remarquer également que ce sont souvent les abandons provenant de la gente masculine qui me font du mal, je pense devoir creuser aussi du côté de la relation que j'entretiens avec mon père du coup.

Je n'ai jamais parlé de tout cela à qui que ce soit, de peur d'être jugée, de peur de passer pour "la fille à histoire", peur qu'on me prenne pour une menteuse qui aurait "tous les malheurs, comme par hasard", ou encore peur qu'on me prenne en pitié. Car ça fait beaucoup de choses, moi même en y pensant je me dis "tu n'as pas de quoi te plaindre de toute façon alors pourquoi raconter ces idioties".

Paige a écrit :
30 juil. 2017, 14:51
Par exemple, tu parles de ta dépression au collège, qu'est-ce qui en a été le déclencheur? tu noteras que je ne parle pas de "cause", mais bien de déclencheur...
Je vais essayer de me pencher plus sur ça, mais a vrai dire pour le moment je n'ai pas encore trouvé justement ce déclencheur. Enfin, disons plutôt que je ne suis pas certaine que ce soit ça:
Je sais que j'ai accumulé beaucoup de choses sans même m'en rendre compte. Mais ce qui a été le plus flagrant, c'est que j'ai commencé à aller sur des jeux en lignes car je me sentais seule et j'avais besoin de rencontrer du nouveau monde. Je me suis plongée tête baissée dans un monde imaginaire, avec tous ces gens virtuels. Et le pire dans tout ça, c'est que je suis tombée amoureuse et me suis jetée dans une relation très toxique pour moi, et qui en plus n'a jamais été vraiment réelle puisque je n'ai jamais vu la personne en question. J'ai honte de ça, car rien n'était réelle, excepté les sentiments que j'éprouvais. J'étais folle d'un homme qui sortait avec plusieurs filles en même temps, dont moi bien sûr, qui passait son temps à mentir, il draguait même devant moi sans savoir que j'étais là. Il allait jusqu’à me mentir sur son identité, et tout ça l'amusait même si lui aussi éprouvait de vrais sentiments (du moins c'est ce qu'il a toujours dit, même aujourd'hui). Vraiment, cette relation c'était du grand n'importe quoi.
Paige a écrit :
30 juil. 2017, 14:51
J'ai la flemme de tout relire, mais j'espère qu'avec un bagage pareil tu consultes un pro...seule ça me parait un travail impossible :/
Non je ne consulte pas, il faudrait en fait que je me renseigne au niveau des prix etc des consultations. Je suis étudiante, je n'ai pas du tout d'emploi du temps fixe, c'est compliqué de pouvoir prévoir à l'avance mes disponibilités. Mais surtout, ce sont les finances qui me posent problème, d'autant plus que l'année à venir va être compliquée à ce niveau là pour moi car j'aurais encore moins de revenus.
Paige a écrit :
30 juil. 2017, 14:51
l'abandonnique donne tout; il aime trop, mal, il donne trop, mal, et ce faisant, il rend l'autre, de fait, "redevable"...si tu veux, c'est comme si tous les jours tu offrais un cadeau (cadeau materiel) à un ami, au début il te dirait "non mais fallait pas", puis au bout d'un moment comme il t'aime bcp, il t'en offrirait aussi de temps en temps, mais toi tu en offrirais tjs plus, toujours mieux, ben là, il finirait par en être agacé, puis il finirait par te laisser tomber parce qu'il ne PEUT pas lui donner tout ça, et le concept de "mais je ne demande rien" n'a pas de sens: si tous les jours je t'offre 100 euros, tu vas, de fait, te sentir redevable. Personne n'aime se sentir redevable. Donc on quitte la relation.
J'ai un ex qui agissait comme ça avec moi, toujours des cadeaux, sans arrêt. Et je ne me sentais en effet pas du tout, mais alors pas du tout à l'aise. Et le pire c'est que avec tout ça il réclamait que je lui donne plus que ce que je lui apportais.
Il agissait sous le chantage affectif "moi je fais ça, ça, ça etc pour toi, et toi en retour rien, si ça change pas on va pas continuer". :shock:
A un moment j'ai pété les plombs et l'ai envoyé bouler, il ne s'est jamais remis du fait que je soit "méchante" envers lui et c'est suite à ça qu'il a rompu. Je ne comprends pas pourquoi j'ai couru après lui, je n'ai jamais été bien avec lui en plus :lol:



En tout cas je vous remercie toutes les deux pour toutes ses réponses, ça me fait avancer un peu sur moi même. C'est douloureux de réaliser tout ça, mais je me sent aussi soulagée de mieux comprendre.

Je n'ai jamais pris vraiment le temps de réfléchir et me reconstruire à chaque fois que j'ai "subit" un nouveau traumatisme. Dès qu'il y avait abandon, je me réfugiais bêtement vers le suivant. C'est la première fois, là, que je prends le temps pour moi.
Il serait temps, je ne pouvais pas continuer toujours comme ça à enchaîner toujours les mêmes erreurs. De toute manière il faut aussi dire que cette fois je n'ai pas le choix, je suis incapable de me mettre pour le moment dans une nouvelle relation avec un autre.

Je me rend compte de ce qui me fait réellement mal concernant mon ex, c'est qu'il m'a abandonné sans véritables raisons. Du moins les raisons qu'il m'a donné, qui l'ont "forcé à repartir dans son pays" ne sont a mes yeux pas si crédibles que ça. Et pour cause, il m'avait dit les concernant que il ferait telle et telle choses. Au final il ne prête même plus attention a ses raisons, ça lui passe au dessus de la tête presque alors que c'était soit disant INDISPENSABLE. Il partait pour ça, et rien d'autres. Il ne fait rien de tout ce qu'il me disait qu'il ferait, au contraire même c'est tout l'inverse. Il promettait des choses, me donnait des explications à tout, pour au final que rien de tout ça ne se montre vraiment comme la vérité. Je me sent abandonnée, mais surtout trahis. Et la trahison est difficile à avaler.


Paige
Messages : 8466
Enregistré le : 29 juil. 2014, 15:56

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Paige » 30 juil. 2017, 20:48

Mew, tu avances, tu avances

Pour le psy, les psychiatres de ville, sont des MEDECINS et donc remboursés par la sécurité sociale et les mutuelles, et couverts par la CMU si besoin.

Donc tu n'as nul besoin d'être "riche" pour aller consulter un psychiatre en ville, ça ne te coutera pas plus que ton médecin généraliste ou ton ophtalmo (conventionné j'entends)

je te conseille, si tu le peux, de demander à ton médecin traitant un "nom", si tu n'as pas cette possibilité, tu prends les pages jaunes, à la page "psychiatre" et tu téléphones

si le rdv qu'on te propose est trop rapide, décline :lol: les bons psys sont pris d'assaut et n'ont pas de place avant un moment ou alors te donne un rdv "test" sans s'engager à te suivre. C'est ce que le mien avait fait, il m'avait accordé un rdv pour faire le point et m'a dit qu'il aviserait à la suite de ce rdv, il a du me trouver bien atteinte puisqu'il m'a gardée :lol:

et ensuite ai bien en tête qu'un psy, tu as le droit d'en CHANGER, parfois le courant passe bien parfois pas, le psy n'est pas un ami, tu ne dois pas essayer de "plaire" à ton psy (très difficile à admettre pour les gens comme nous!), il ne t'abandonnera pas ;)

c'est lui qui doit te "plaire", dans le sens: bon contact et surtout confiance confiance confiance....

si ça ne "passe" pas, et bien tu vas en voir un autre

c'est donc une démarche qui n'est pas facile. Aller voir un psy n'a rien de "facile" ou de solution de "facilité" comme je le lis parfois ici ou là. Il est bien PLUS facile de s'enfermer dans son déni et sa névrose et (au passage) faire chier tous les gens qu'on aime avec ça :lol: non le difficile c'est d'accepter qu'on a un pbme, puis d'accepter qu'on a besoin d'aide pour ce pbme, puis chercher cette personne qui pourra nous aider. C'est difficile, et long. Mais l'issue en vaut vraiment la peine!!

Courage!

Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Mew » 31 juil. 2017, 14:19

Bonjour,

Je te remercie pour tous les conseils et informations que tu me donnes. Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'aller voir un psy est difficile, moi même en réalité je n'ose pas, en fait cela me fait un peu peur.
Mais je vais me renseigner, je me rends bien compte que j'ai un problème et que je ne peux pas continuer comme ça toute ma vie, je bloque beaucoup trop et je me sent faible. Je n'ai jamais voulu auparavant demander l'aide de quelqu'un, mais aujourd'hui je n'arrive plus à vraiment avancer, je ne suis pas bien au fond de moi et comme j'ai pu le constater ici en parlant avec vous, j'ai un gros travail a faire me concernant.

La depuis hier je me sent vidée, je n'arrive pas du tout à être joyeuse même en me forçant. Je fais des choses mais le coeur n'y est pas. Sans doute est ce le fait d'avoir creuser en moi ? Je ne sais pas, mais je suis comme lessivée, et je me sent seule. Est ce que c'est ce qu'il se passe après avoir passé du temps à réfléchir sur soit même ?
Il y a tout de même un point positif là dedans, c'est que j'ai retrouvé de bonnes nuits de sommeil. Certes je ne me couche pas le coeur légé, mais au moins je ne fais plus des cauchemars à tout va. Si je me bagarre moins avec mon inconscient, c'est, je pense, déjà un bon pas en avant.

Paige
Messages : 8466
Enregistré le : 29 juil. 2014, 15:56

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Paige » 31 juil. 2017, 14:32

Bonjour Mew,

Tu sais, voir un psy fait peur, et puis nous fait aussi un peu honte, souvent. A tort bien sûr, mais je sais que lorsque j'étais jeune, je ne voulais le dire à personne (et on a bien le droit de ne le dire à personne!!!) parce que nos sociétés nous renvoient rapidement l'image "ah tu vois un psy? t'es folle quoi!" et quand j'étais jeune, j'assumais mal de renvoyer cette image

maintenant je suis folle mais j'assume totalement :mrgreen: :lol:
Sans doute est ce le fait d'avoir creuser en moi ? Je ne sais pas, mais je suis comme lessivée, et je me sent seule. Est ce que c'est ce qu'il se passe après avoir passé du temps à réfléchir sur soit même ?
Déjà le chagrin fatigue, physiquement beaucoup. C'est une chose qu'on ignore souvent, mais être malheureux fatigue beaucoup. Le "déni" protège un peu de ça, car il (enfin je fais un raccourci saisissant pardon!) fait secréter au corps de l'adrénaline, qui nous maintient dans une sorte d'"excitation forcée"

quand le déni s'effondre et qu'on s'affronte soi, l'adrénaline n'est plus sécrétée et oui, on s'effondre comme une baudruche . Je dis souvent qu'on se sent comme si un camion nous avait roulé dessus, on peut même avoir physiquement mal aux membres (bras, jambes,...)

donc oui ta fatigue physique ne m'étonne pas; en revanche, tu dois en tenir compte et te comporter avec toi-même de façon douce et gentille pour ne pas te brusquer toi même

il n'est pas question de se "forcer" à être joyeuse ! là aussi la société nous renvoie une injonction permanente à la joie, à l'amusement, au bonheur, mais la vie ce n'est pas un gigantesque amusement! et parfois on est triste, on s'ennuie, on se sent seul, et il faut accepter aussi ces moments comme des moments de notre vie...

ce qui ne veut pas dire qu'il faut s'y complaire! mais il me semble que vue la "soudaineté" de ta prise de conscience tu n'es pas complaisante! et tu dois au contraire, accepter ces moments tels qu'ils sont :)

Tout à fait, être au clair avec soi-même est à la fois le travail le plus exigeant mais aussi le plus "gratifiant" qui soit!

Courage!

Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Mew » 12 août 2017, 18:52

Bonjour :D
Paige a écrit :
31 juil. 2017, 14:32
il n'est pas question de se "forcer" à être joyeuse ! l

Si seulement... Avec ma mère je suis obligée de me "forcer" parce que sinon elle m'en met pleins la figure. 🙄
En fait c'est simple, si je suis trop souriante ça ne va pas, si je suis neutre ça ne va pas, si je suis triste ça ne va pas non plus, et encore moins si je suis énervée. Alors là, c'est un peu "ah t'es énervée ? Bah tu vas voir je vais te montrer ce que c'est d'être vraiment énervée tiens !" 😑

En ce moment je suis plutôt tendue, je ne sais pas trop pourquoi mais ma patiente vis a vis de tout ce qui m'entoure est un peu absente. J'ai l'impression de tout faire de travers, et j'avoue que ma famille ne m'aide absolument pas là dedans.
L'autre jour j'ai d'ailleurs pété les plombs, j'ai insulter ma mère de tous les noms. J'étais tellement à bout de nerfs que je n'arrivais à sortir aucun arguments, il n'y a que des insultes qui en sont sortie. Je ne suis pourtant pas du genre à insulter, encore moins quelqu'un pour qui je suis sensée avoir beaucoup de respect, c'est un peu violent. Je crois bien que ces derniers temps je perds pieds... 😓

Et puis je n'arrête pas a repenser à mon ex et me dire que j'ai besoin de lui en ce moment plus que jamais, en plus il n'arrête pas d'essayer de me contacter je vais craquer.
J'ai envie de lui dire ce que je ressent, que il m'a abandonné et que je souffre toujours de ça, qu'il m'a trahis et que je suis blessée au plus profond de moi, mais que malgré tout j'ai toujours des sentiments. Je me dis que de cette façon je serais libérée de lui avoir dit ça, et que si vraiment il se fiche de moi alors il comprendrait et prendrait vraiment ses distances. Autrement s'il veut toujours être ambiguë avec moi alors que je lui dit que j'ai des sentiments et qu'en plus de ça il a sa copine, c'est que lui non plus n'a pas du tirer un trait.

Albane06
Messages : 1567
Enregistré le : 08 oct. 2016, 12:20

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Albane06 » 12 août 2017, 19:20

Tu vis chez elle?

Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Mew » 12 août 2017, 19:25

Albane06 a écrit :
12 août 2017, 19:20
Tu vis chez elle?
Oui, je suis encore étudiante et mon logement n'est pas fixe. Je pourrais repartir dans mon appartement lorsque ce sera la rentrée 😓

Albane06
Messages : 1567
Enregistré le : 08 oct. 2016, 12:20

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Albane06 » 12 août 2017, 19:33

Plus que 15 jours à tirer...
Tu ne peux pas aller chez un pote ou une copine une tante ta grand mère?

Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Mew » 12 août 2017, 19:41

Albane06 a écrit :
12 août 2017, 19:33
Plus que 15 jours à tirer...
Tu ne peux pas aller chez un pote ou une copine une tante ta grand mère?
:lol:
Malheureusement non, je vais devoir me contenter d'être patiente

Albane06
Messages : 1567
Enregistré le : 08 oct. 2016, 12:20

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Albane06 » 12 août 2017, 20:13

Je suis sérieuse.
Quand je n'arrivais pas à gérer ma mère, je partais et abregeais mon séjour. En général à ma visite suivante elle mettais de l'eau dans son vin.

Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Mew » 12 août 2017, 20:40

Albane06 a écrit :
12 août 2017, 20:13
Je suis sérieuse.
Quand je n'arrivais pas à gérer ma mère, je partais et abregeais mon séjour. En général à ma visite suivante elle mettais de l'eau dans son vin.
Excuse moi pour le sourire, ce n'est pas parce que je ne te prends pas au sérieux c'est parce que cela me fait rire jaune, car je n'ai pas de grands parents, je ne les ai jamais connus et pour ce qui est des tantes nous ne sommes pas très familles alors je les connais seulement de vu donc pas possible de compter sur la famille...
Pour les copines ou autre, j'ai déjà essayé mais ma mère vient me chercher de force et faire des scandales sans gêne devant mes amies alors je me sent vraiment honteuse, et en plus pour le moments toutes celles qui pourraient me loger sont en vacances donc impossible

Je vais juste prendre sur moi, ce n'est qu'une période a passer. J'essais un maximum de sortir même si c'est un peu compliqué, plus que quelque temps à attendre !

Albane06
Messages : 1567
Enregistré le : 08 oct. 2016, 12:20

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Albane06 » 12 août 2017, 21:25

Contacte moi en mp

Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Mew » 13 août 2017, 12:05

Bonjour, concernant le fait d'aller consulter quelqu'un, dois-je forcément passer avant par un médecin généraliste afin d'avoir un rendez vous avec un psy ?

Car mes parents semble formels là dessus

Allys
Messages : 2050
Enregistré le : 24 nov. 2014, 19:18

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Allys » 13 août 2017, 12:11

Mew a écrit :
13 août 2017, 12:05
Bonjour, concernant le fait d'aller consulter quelqu'un, dois-je forcément passer avant par un médecin généraliste afin d'avoir un rendez vous avec un psy ?

Car mes parents semble formels là dessus
Absolument pas!

Voici les 4 praticiens que l'on peut consulter sans passer par le généraliste et qui sont tout de même remboursés:
le gynécologue, l'ophtalmologue, le psychiatre et le stomatologue.

Paige
Messages : 8466
Enregistré le : 29 juil. 2014, 15:56

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Paige » 15 août 2017, 20:59

Bonsoir!
J’émettrai (malheureusement!) un bémol sur le psy, le site ameli.fr, précise que c'est juste entre 16 et 25 ans qu'on n'a pas besoin de passer par le médecin traitant :/

https://www.ameli.fr/drome/assure/rembo ... coordonnes

Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: Obstacle à la remise en couple

Message par Mew » 17 août 2017, 21:48

Merci a vous ! :D
Ça tombe bien je suis pile dans ces tranches d'age. Je vais bientôt pouvoir voir pour un rendez vous, j'attends la rentrée. Ça prends combien de temps environ pour avoir un rendez vous, de manière général ?

Ah la la ce fameux ameli.fr qui m'a posé tant de problème durant toute une année étudiante... :lol:
Il fonctionne bien maintenant ? Parce qu'il faut dire que niveau remboursement de sécu, personnellement, ce n'est pas trop ça, j'avais beau faire des démarches je n'ai jamais eu de nouvelle de se coté là :F



Mis à part ça, rien à voir mais... :roll:
Comment éduquez vous vos enfants, vous, vis a vis du ménage ?
Ce soir ma mère m'a fait un énième discours a ce propos, ça ne tourne qu'autour de ça au final de toute façon. Toujours à me dire que je ne fous rien, que je passe mon temps a sortir, que je ne suis qu'une fainéante, etc, etc.
Je trouve ça normal de rendre service, mais je ne suis pas non plus chez mes parents pour tout faire dans la maison. Pour qu'elle soit contente il faudrait que je passe mes journées entière à faire ci, faire ça, rien d'autres que des corvées. Passez 2-3h parfois à faire le ménage correctement, d'accord, mais faire de moi la femme de ménage, non. J'ai l'impression des fois que dans son esprit c'est "faites des enfants pour qu'ils entretiennent votre maison".
C'est comme l'autre fois quand elle m'a donné pleins de trucs à faire (où bien sur elle a réussis encore et toujours à retrouver des trucs à critiquer), pendant ce temps là elle allait tranquillement faire son tricot. Elle donne ses ordres et puis s'en va tranquillement elle a ses occupations.

Peut-être est-ce moi qui ai une mauvaise vision de la chose, qu'elle a raison de se comporter comme cela avec moi. Au final je ne sais même pas, elle me fait tellement culpabiliser, et a force de me répété la même chose de toute façon je n'ai pas du tout une image de moi qui est valorisante. Je me vois comme elle me décrit sans arrêt, comme une fainéante (pour ne pas dire une mrde) et rien de plus. :|

Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: La manipulation

Message par Mew » 23 août 2017, 13:44

Rosewater a écrit :
23 août 2017, 12:58
Tu peux me redonner le lien de ton histoire?
Voilà le lien:
viewtopic.php?f=6&t=62061

Mais je ne crois pas avoir détaillé vraiment les aspects manipulateurs le concernant (enfin tous les trais que je retrouve par exemple chez les PN etc).
De toute manière j'en parlerais lorsque je commencerais à consulter quelqu'un, je pense qu'en détaillant bien j'aurais des réponses a tout mes questionnements :D
Elieza78 a écrit :
23 août 2017, 13:05
Le PN, ca n'existe pas. Pas en psychiatrie, en tous cas, ce n'est donc pas une maladie.
Et c'est tellement plus facile de dire de son ex que c'est un "PN" ou un dépressif, ou qu'il est "perdu", plutôt que de s'avouer tout simplement que c'est un gros con, que voilà hein....
Pour les PN oui, par contre la psychopathie est une maladie.
Mais quand on lit des articles ils disent toujours que une personne comme ça ne change pas, a moins qu'elle se rende compte que quelque chose ne va pas et qu'elle suive une thérapie car c'est un caractère pathologique. D'où cela peut-il provenir ?
Paige a écrit :
23 août 2017, 13:19
1°) le manipulateur manipule POUR obtenir quelque chose: un poste, un rdv, une baise, un mariage, un objet, des vacances, etc...
2°) le pervers manipule POUR le plaisir de voir l'autre manipulé et malheureux.
En effet je suis d'accord avec ça, c'est pour ça que ça m'énerve de ne voir que des définition de PN pour tout et n'importe quoi et de ne rien trouver sur le manipulateur tout simplement.
Parce que comme je l'ai dit, personnellement, je retrouve des similitudes mais je ne suis pas d'accord avec tout, notamment le fait que tout était dans le but de me détruire, ou encore que il agit de cette façon car l'amour le dégoûte, ça non.
Oph a écrit :
23 août 2017, 13:27
Tu ne trouves rien parce que la manipulation n'est pas une maladie, la manipulation est quelque chose qu'on pratique tous et d'ailleurs il existe une manipulation positive (oui oui). Le problème n'est pas là manipulation en soi mais le fait qu'elle soit malsaine, et répétee, et c'est en ce sens qu'elle est le plus connue, et se retrouve beaucoup dans des profils du type pervers parce que c'est une de leurs caractéristiques.

En psychologie il existe 3 psychés de base : la névrose, la psychose, et la perversion. Pour résumer grossierement, La névrose étant le profil "classique", la psychose étant le fait de ne pas savoir distinguer le bien du mal ou la réalité des délires, et la perversion c'est distinguer très bien les 2 (comme le névrosé) mais choisir volontairement de faire mal (le pervers est censé être dépourvu d empathie d ou cette facilité). Le psychopathe rentre dans la case pervers je crois mais la dessus j'en suis pas spécialement sur il y a sûrement des psychopathes psychotiques.

Enfin tu sais tout ça c'est du Freud hein tout ce qui concerne la psycho c'est souvent un bordel sans nom, et d'ailleurs il y a autant de courants psychos que d avis sur la question et pas un n'est d'accord avec l autre. Parfois ça se complete, parfois c'est en total desaccord.

Dans tous les cas ne cherchent jamais a diagnostiquer via internet, même un psy aura du mal à faire le point parfois. Alors c'est certainement pas google qui va t apporter des certitudes. Ta seule certitude c'est que ton ex est soit un égocentrique, soit un pervers mais que le résultat est de tte façon le même, la manipulation et ta souffrance.

C'est sur toi que tu dois travailler car tu n as de prise que sur toi, et si il peut te manipuler c'est que tu as une faille qui le permet. Et ça ca se travaille avec un psy et de la volonté.
En effet tout ça est vraiment complexe.

Entre le fait qu'il soit égocentrique ou pervers, j'avoue ne pas trop savoir. Peut être bien un peu les deux.
Mais tu as raison sur un point, c'est que je dois travailler sur moi à ce propos et que je prendrais rdv assez rapidement pour commencer quelque chose (enfin tenter du moins, car je risque de ne pas tomber directement sur un psy avec qui je me sent bien).

Ce qui tourne en rond dans ma tête, c'est toujours la même chose:
Est-ce que il a été comme ça avec moi, parce que c'était moi, que je suis une idiote naïve etc ? Ou est-ce que il sera pareil avec les autres ? Je me sent vraiment humiliée d'avoir laisser faire comme ça, d'où mon blocage sur ces questionnements là

Elieza78
Messages : 11554
Enregistré le : 09 nov. 2012, 17:02

Re: La manipulation

Message par Elieza78 » 23 août 2017, 13:48

Tu ne feras pas son diagnostic de toutes façons, pas plus que ton psy ne le fera non plus, car si diagnostic il doit y avoir, ca sera te concernant toi, et non pas une tierce personne que le psy n'a jamais vu et qu'il diagnostiquerait selon tes dires, donc de façon biaisée.

La vraie question comme tu le dis très bien, c'est "pourquoi ai je laissé faire", pas "est il çi, ou ça?".

Mew
Messages : 91
Enregistré le : 06 janv. 2017, 15:44

Re: La manipulation

Message par Mew » 23 août 2017, 13:55

Oui et je reste toujours bloquée là dessus. Est ce normal que je me sente toujours humiliée de cette façon?
Je n'arrive pas encore à vraiment lâcher prise et cela m'énerve car sans arrêt je me dis "tu as été stupide" et le fait de pouvoir penser que justement avec une autre cette fois il pourrait être vraiment sincère, different, c'est difficile à avaler. Car dans l'histoire je suis justement la fille idiote facile à manipuler

Avatar du membre
Numéro 7
Messages : 4434
Enregistré le : 23 avr. 2016, 00:38
Localisation : New-York

Re: La manipulation

Message par Numéro 7 » 23 août 2017, 14:07

Est-ce que toi, Mew, tu te définie par " idiote et naîve ", et surtout, as tu été avec tes exs d'avant, comme tu l'as été avec celui-ci ?

Répondre