Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Célou
#1298096
Bonjour à tous,
Je ne sais pas trop ce que je cherche en postant ici, si ce n’est du reconfort, m’aider à faire un point... mon histoire doit ressembler à tellement d’autres ! Et pourtant, je me sens seule, terriblement seule.

Pour planter le decor, je suis anorexique depuis l’âge de 19 ans (j’en ai 26 aujourdhui). Ma maladie s’est stabilisée avec le temps, je ne fais pas de betises. Je suis juste quelqu’un de tres maigre selon mon entourage, je controle beaucoup ma nourriture.
Cette maladie m’a longtemps empéchée de grandir et j’ai vecu longtemps avec mes parents, mes amis se sont raréfiés et je me suis plongée dans mes études.
Jusqu’à, par l’hasard d’une appli de rencontre, je rencontre LE garçon. Dès notre premier rendez vous, dès qu’on se dit bonjour, je l’embrasse. C’etait evident.
Je lui ai parlé tres vite de mes troubles, qu’il a accepté.
Nous avons vecu 2 années et demi merveilleuses. Au bout de 4 mois, je quittais mes parents pour amenager ensemble. Nous nous sommes fiancés en mai 2018. Et nous avons acheté en Juillet, un bel appart, hors de Paris, ville qu’il aimait tant, mais dans une ville qu’il voulait.
Je suis quelqu’un de fragile psychologiquement et peut etre encore très petite fille dans ma tete. Pour autant mon cheri m’a toujours soutenue, toujours chérie, gatée et cédé a mes caprices.
Il etait tout pour moi: mon ami, mon confident, mon mouchoir, mon sauveur, mon amoureux.
Tout le monde disait qu’il etait un saint, prêt à tout pour me rendre heureuse.
Et je pensais le rendre heureux aussi, je pensais que nous nous suffisions à nous même.

En décembre j’ai fait une grosse depression, suite à mon boulot (commencé en septembre) qui se passait mal. Je passais mes soirées à pleurer de peur d’aller bosser le lendemain. Mon chéri etait desenparé, mais il m’a toujours soutenue. Je ne voulais pas aller voir de psy. Alors il en a un peu joué le rôle. Il a supporté ma lente descente aux enfers, mes « je veux mourir ». Jusqu’à mon arret maladie, ma prise de medicaments. J’ai commencé a revivre, je lui ai offert pour son anniversaire une bague de fiancaille (il etait super emu), on s’est bien gatés pour noël... on etait heureux je pense. J’ai repris le travail, tout allait bien, j’avais changé de chef et je m’epanouissais vraiment. Plus de pleurs, plus d’angoisse...

Et puis, il y a deux semaines de cela, mon copain a commencé à devenir distant, son comportement a changé du tout au tout. Je l’ai très vite senti et lui en ai parlé. Il m’a répondu qu’il était un peu fatigué. J’ai cru qu’il faisait une dépression. Puis il m’a avoué que ses sentiments changeaient un peu, qu’il avait besoin de temps, juste de temps, pour revenir. Ça a été douloureux mais j’ai accepté.
Et puis lundi dernier, j’ai craqué, j’ai bien vu qu’il hésitait trop, même s’il m’embrassait, même si on faisait encore l’amour, même si on était encore un peu complice.. il y avait des signes quoi.
Je me suis effondrée et je lui ai dit que s’il me quittait, je me relèverais, promis. Ça l’a soulagé, il m’a dit pardon, pardon..
et voilà.

Il a été usé par mes soucis de santé, cette dépression... mon exclusivité aussi. Et puis il ne l’explique pas, il ne comprend pas pourquoi ses sentiments ont disparu.
Cette séparation m’a fait un électrochoc, et j’ai réalisé tout ce qui n’allait pas chez moi avec lui. Je dependais tellement de lui, j’ai refusé de me soigner être lui qui avait tellement à cœur que je guérisse, s’est lassé de cette situation.
J’ai appelé un ancien psy pour prendre rendez vous, je remange normalement, je fais beaucoup d’efforts.

J’ai gardé un peu d’espoir car je le voyais très malheureux de notre rupture. On vit encore ensemble, on dort ensemble et il me prenait dans ses bras les soirs, me câlinait la joue.. et en même temps, me disait qu’il aimerait que ses sentiments reviennent, qu’il donnerait tout pour ça, mais qu’il ne le contrôlait pas...
Mercredi il disait qu’il m’aimait encore un peu. On s’est embrassés..
Jeudi je lui demandais de nous donner une deuxième chance. Et il m’a dit qu’il ne m’aimait plus assez pour ça. Qu’il n’y avait plus d’amour.

Je suis dévastée depuis. Je suis allée travailler vendredi, avec cette boule au ventre et à la gorge, cette envie d’hurler, de me laisser aller...
je veux qu’il revienne.. mais j’ouvre les yeux, je vois bien qu’il a déjà tourné la page. Qu’il me voit plus que comme une amie (il me proposait un cinéma dimanche, car ça lui faisait plaisir..) :roll:

Je ne comprends pas.. si vite, si bêtement.. pourquoi ne pas en avoir parlé avant que tout se dégrade ? On était fiancés... on a un appart ensemble.. (je vous épargne les complications à venir avec le prêt immobilier.. mais je vais vraisemblablement y rester tandis que lui veux revenir sur Paris..)
Il dit toujours qu’il aimerait que ses sentiments reviennent.. en même temps, il me semble déjà bien loin...

Je suppose que ce que je vis est normal, cette impression de faire un long cauchemars, de renier cette réalité, d’avoir envie de l’appeler pour lui dire de revenir parce qu’il y a deux semaines on parlait encore de nos projets.. (je suis chez mes parents, on ne s’est pas vu depuis vendredi matin, brièvement).
Hier il me cherchait, m’a appelée 4 fois pour savoir où j’etais (Je n’avais pas prévenu.) je fais SR mais il va bien falloir que je retourne chez moi.. et j’ai peur aussi, de le revoir, de sombrer encore plus.
Je l’imagine deja avec une autre fille.. alors que j’etais Sa princesse, la femme de sa vie, et qu’il m’aimait pour toujours et a jamais...

J’ai l’impression que je ne vais jamais me relever..
#1298101
Bonjour, je ne vais pas être de bons conseils car je vis également une séparation douloureuse pour moi...

J'ai lu ton histoire et je comprends ton désarroi, protéges-toi avant tout car c'est ce qu'il fait...

Je suppose que tu es suivi pour tes soucis?

Reprends confiance en toi, si tu as besoin de parler n'hésites pas, evacue tes pensees ici ou avec en privé... ne reste pas seule..
#1298110
Bonjour Mais et merci beaucoup pour ta reponse.
Même si tu « n’es pas de bon conseil », ces quelques mots me font du bien. Vraiment.

En effet, lui a déjà tourné la page. Je suis allée chez nous aujourd’hui, on a un peu parlé. Je lui ai dis que je comprenais pas (réponse « je sais »), que lorsque ca ne va pas les couples se laissent une seconde chance (« je sais... »), alors pourquoi ne le ferait-on pas ? Réponse : j’ai pas envie...

Mon petit coeur saigne..

Voilà on est amenés à cohabiter. Lui me propose d’aller s’installer chez un pote (voisin d’en face), mais je ne sais pas. Dire oui c’est consommer la rupture, c’est accepter qu’il disparaisse de ma vie... pour toujours... enfin je sais qu’on ne peit pas continuer ainsi.. mais je me leurre...

Je ne suis pas suivie pour le moment mais je vais l’etre très prochainement. J’hésite egalement à me tourner vers l’hypnose, peut-être que ca pourrait être bien.. surtout qu’à part mes parents qui font le maximum pour moi, je n’ai personne à qui parler...

Je te souhaite plein de courage Maïs dans ton histoire et ta reconstruction.
#1298112
Célou a écrit :
10 févr. 2019, 11:52
Voilà on est amenés à cohabiter. Lui me propose d’aller s’installer chez un pote (voisin d’en face), mais je ne sais pas. Dire oui c’est consommer la rupture, c’est accepter qu’il disparaisse de ma vie... pour toujours... enfin je sais qu’on ne peit pas continuer ainsi.. mais je me leurre...
Il en a donc parlé avec le pote en question. S'il est sûr de sa décision, le mieux (pour toi, pour vous) serait qu'il aille s'installer chez ce dernier.

Je vais vous répondre tout à l'heure[…]

Bonjour patachou merci beaucoup pour ton avis c&rs[…]

Bonjour à tous, tout d'abord, je vous remer[…]

Bonjour Katarina, Si je me permets, tes éc[…]