Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par marcfitt
#1298559
Bonjour,

@Lili,

Lui ecrire une derniere fois, combien de fois l'a t'on fait ici ? pfiouuuu un paquet de fois et au final c'est jamais la derniere. Ca en est meme une drogue.

Ecrire pour dire quoi ? rien de plus ou rien de moins que ce qui a été dit. C'est remettre une piecette d'espoir, d'habitude, d'envie dans la machine.

Meme quand on veut ecrire pour soit disant vider son sac ou partir le coeur leger, on sait tres bien qu'au fond, cela cache un petit quelque chose.

Il a souffert ? oui c'est possible, vu qu'il avait des raisons pour te quitter et la souffrance peut en faire parti.

Par contre le coup du café, c'est typique du connard ou du mec qui pense qu'a sa petite gueule. Pas le moindre respect pour la personne qu'il a largué.

Allé courage Lili, c'est un mauvais moment a passer mais tu en ressortira plus forte :)
par Selmasultane
#1298565
Salut Lili !

je crois qu'il faut trouver le juste équilibre entre:
-analyser de façon posée les raisons de la rupture , pour mieux se connaitre soi même ; effectivement ce n'est jamais à 100 % imputable à un partenaire (ainsi si je pense que mon ex a un vrai problème de faille narcissique et d'expression de ses besoins à un juste niveau, moi aussi j'ai contribué à l'échec en m'appuyant sur lui comme sur une béquille, et en faisant de lui le centre de mon univers)
-et pour autant ne pas passer son temps à ressasser le gâchis ; tu ne peux pas changer ce qui s'est passé ; or pendant longtemps, chaque contact avec l'ex ramène à ça (s'il est conflictuel comme pour toi hier, tu te dis "mais comment en sommes nous arrivés là nous qui nous entendions si bien ?" , si le contact est fluide et agréable , tu te dis " mais pourquoi se séparer alors que nous nous entendons si bien?" )

Là tu es à 6 mois de rupture et tu écris "Il n y aura pas de reconquete c'est certain car il ne va pas réussir à démêler tout ca" .
Je te comprends car j'ai ressassé ça pendant des mois moi aussi (car on avait vraiment tout pour réussir , mêmes valeurs , mêmes références culturelles ,divorcés avec un enfant à charge à temps partiel chacun, mêmes projets, même humour , mêmes envies de sortie, super entente sexuelle,on vivait à 3km l'un de l'autre, carrières pro similaires, bref ) .
Mais voilà, si l'autre décide que malgré tout ça ne vaut pas le coup de continuer, et bien on ne peut rien y faire. Tenter de le convaincre, c'est se faire du mal encore et encore.

Tu ne peux que regarder vers l'avenir, te reconstruire une jolie vie (et crois moi c'est possible, 8 mois après , je me rends compte que je passe en fait plus de moments de légèreté à rigoler, grâce aux liens, collègues ,amis, rencontres, sport, que j 'ai créés , que lorsque nous vivions comme des jumeaux siamois , et que je m 'échinais à lui faire plaisir pour obtenir de lui preuves d'amour et approbation ) .

Tu as beaucoup (et même plus) donné de toi lors de cette relation Lili, il est normal que cela te prenne du temps pour savoir qui tu es toi en tant qu'individu, pour cesser de te définir par rapport à lui.

bon courage à toi.
miu ont aimé ça
par Lili9
#1299098
Bonjour,

J'ai beaucoup de mal à regarder vers l'avenir, et à essayer de penser à moi, à definir ce dont j'ai envie.... Je suis envahie par les souvenirs et la tristesse, je n'arrive pas à positiver.
J'ai quand même par rapport au début des pauses mentales, je m'en rends compte une fois qu'elles sont passées. Mais ce sont des moments fades, je n'arrive pas à me libérer, à me sentir bien. Et puis il y a tous les autres moments ou presque comme si je voulais me faire du mal, je pense à lui, à notre histoire et je m'imagine entrain de faire telle ou telle chose, comme si nous étions encore ensemble, puis je sorts de ces pensées et je craque. Est ce normal, avez-vous déjà ressenti ça. J'ai peur de ne pas y arriver. Je sens que parfois ca va mieux mais c'est infime par rapport à tous ces moments de souffrance.
par Selmasultane
#1299100
Hello !

Bien sûr que c'est normal, et je 'pense qu'on a tous ressenti ça ;)

La progression te semble sans doute lente, interminable, mais elle est là.

Ce que tu as vécu ne sevguérit pas en 6 mois.

En plus c'est dimanche, et le dimanche c'est traditionnellement plus difficile je pense .

Qu'est ce que tu fais aujourd'hui ?
par Lili9
#1299101
Bonjour Selmasultane,

Aujourd'hui, j'ai nettoyé ma terrasse au Karcher, et puis j'ai bcp pleuré, je me suis faite à manger, et j'ai mangé seule puis je suis allée me coucher, j'ai les yeux tout gonflés, je n'ai pas envie qu'on me voir comme ca alors je m'isole. Dure journée à ressasser...
par Selmasultane
#1299102
Oui, le dimanche, c'est souvent le dernier bastion de résistance du spleen du largué ;)

A défaut de voir du monde ( cen'est pas possible toujours ), je te conseille de mettre en place un rituel dès le matin .

En ce qui me concerne , comme j'ai une tension basse quand je suis fatiguée( et que la fatigue entraine fréquemment la tristesse ) je me force à me pousser aux fesses pour ne pas rester comme un légume déprimé les matins du we : donc marché, bibliothèque , et surtout sport, sport, sport ( avec des variantes selon que j'ai ma fille ou pas, le samedi matin on s'achète un poulet rôti et un super gâteau et des fleurs au marché ; aujourd'hui c'était ciné à 11h puis piscine . quand je ne l'ai pas je pédale comme une dératée à mon cours de RPM le dimanche à 11h , puis je me fais un sauna hamam )

Je crois que tu pratiquais la course à pied , c'est un bon défouloir ( comme la terrasse au karcher ;) ) .

Aujourd'hui était une journée difficile pour toi, il y en aura d'autres mais de moins en moins , c'est promis .

Crée toi des rituels et des plaisirs à toi, au début on se force, on y pense encore pendant l'activité , et après l'activité et le rituel l'emportent
par Lili9
#1299313
Bonsoir,

Qu'est ce que la dépendance affective concrètement?
Comment pouvons nous savoir si nous étions en "dépendance affective" dans notre relation ? J'ai lu plusieurs articles sur le sujet, mais je n'arrive pas finalement à piger clairement, parfois j'ai même l'impression d'avoir lu des choses contradictoires. Alors si vous pouvez m'éclairer la dessus je suis preneuse!
Merci.
par Elieza
#1299314
Lili9 a écrit :
07 mars 2019, 21:34
Bonsoir,

Qu'est ce que la dépendance affective concrètement?
Comment pouvons nous savoir si nous étions en "dépendance affective" dans notre relation ? J'ai lu plusieurs articles sur le sujet, mais je n'arrive pas finalement à piger clairement, parfois j'ai même l'impression d'avoir lu des choses contradictoires. Alors si vous pouvez m'éclairer la dessus je suis preneuse!
Merci.
Je ne vais pas t'être d'une grande aide, pour moi, c'est un terme fourre tout au même titre que pervers narcissique par exemple, parce que c'est plus facile de camoufler certains traits de caractère sous une pathologie (exemple= c'est une pervers narcissique au lieu de c'est un gros con, ou je suis dépendante affective au lieu de je me suis emballée dans un début de relation).
Ce genre de concepts est à manier avec la plus grande précaution, c'est a la mode mais souvent ça n'a aucune réalité.
par marcfitt
#1299318
Salut lili,

Je vais te donner ma definition de la dependance affective. Enfin mon ressenti par rapport à ce que j'ai vecu.

Donc pour moi, ca a commencé quand je suis arrivé la 1er fois ici apres 9 ans de couple. Suite a cette rupture et ce traumatisme quand j'ai eu envie de rencontrer quelqu'un j'ai ressenti se besoin pour combler un vide. Besoin d'une chérie sans forcement me soucier de mes envies.

En gros je pensais plus aux besoins de l'autre qu'aux miens. Dans mon fonctionnement je passais toujours en dernier. CA ne veut pas dire que j'étais pas heureux mais c'est tres bancale de dépendre de l'autre.

Pour resumer, chez moi c'était un besoin constant d'avoir quelqu'un et de tout donner pour elle.

A force de lire des trucs a droite a gauche j'ai commencé a le comprendre et le travailler. Je sais maintenant a quoi ca ressemble chez moi.

Je m'en suis débarassé mais ce ne fut pas facile.

Maintenant, c'est moi et mes envies d'abord avant celle des autres. et L'autre ne doit pas etre le centre de ma vie comme ce pu etre le cas auparavant.

Parceque si l'autre se barre c'est ta vie qui s'écroule.... plus jamais ca
lyreca ont aimé ça
par Chrisley
#1299319
Bonjour Lilli... je ressens exactement la mm chose que toi en ce moment même ... je n’y arrive pas...
comme dit marcfitt, quand l’autre se barre, c’est ta vie qui s’ecroule ... et pour relever la tête, on ne sait plus comment faire ... le sport, le yoga, la méditation , OVS... j’ai tout essayé...j’ai mm pris un rdv chez un hypnotiseur sur les conseils de mon frère infirmier. Mais la nuit, il arrive dans mes rêves ... et je suis déstabilisée, je tremble, j’angoisse ... Et j’ai juste envie de crever pour ne plus rien ressentir de cette douleur ...
par Lili9
#1299320
Salut,
Merci pour vos réponses,
Besoin de combler un vide et du coup choix de tout donner pour elle parceque tu pensais peut-être que c'etait la solution mais du coup avec pour objectif de combler ton vide donc pour toi en fait. Je comprends pas bien, quand je regarde autour de moi, les couples, je me dis que dans la majorité des couples il y a "dépendance affective"... si ca devait s'arrêter du jour au lendemain leur vie "s'écroulerait".
Quand j'y reflechis je n'arrive pas à voir la limite entre Amour, Dépendance affective et à l'inverse peut-être égoïsme. Bref peut-être comme le dit Elieza c'est un concept qui n'a aucune réalité.
Pour revenir à mon histoire, je sens bien que j'ai une sorte de dépendance dans la mesure ou je suis malheureuse puisqu'il n'est plus là avec moi en couple et donc mon bonheur dépendait de lui... mais est ce que ce n'est pas le cas pour toutes les personnes amoureuses?..
par Lili9
#1299321
Bonjour Chrisley,
Je n'avais pas vu ton message.
Je comprends exactement ce que tu ressents, je sais que c'est horrible, je suis moi même, presque 6 mois aprés toujours en souffrance avec peut-etre un leger mieux, je ne sais pas que te conseiller... je n'ai pas de recul, j'y suis en plein dedans. En tout cas je te souhaite beaucoup de courage, prends soin de toi, il parait que la vie réserve de bonnes surprises!
par Kakahuet
#1299322
Bonjour

Je suis assez d'accord sur la définition du terme qu'emploie Elieza...

L'être humain voulant absolument donner des mots aux maux, il existe tout un panel de situations que l'on peut nommer dans des catégories très vagues qui peuvent vouloir dire tout et son contraire (ou presque).

Ce besoin de nommer va de pair avec le besoin de comprendre, (les fameux "mais pourquoi ??") et je peux t'assurer que l'on est tous passé par là, cela fait partie de la vie de chacun et chacun s'en sort avec ses armes et cela prend donc plus ou moins longtemps.

Ce qui est positif, c'est que l'on s'en sort, si on veut bien s'en donner la peine une fois que l'on a épuisé notre quota de souffrance .
Un jour, pour une raison "x" ou "y" (encore ce besoin de nommer les choses ^^) on s'aperçoit qu'on fait fausse route et on rectifie le tir.

Cela peut se faire plus rapidement avec de l'aide, mais au départ on a quand même toutes les armes nécessaires pour s'en sortir.(et je parle d'expérience...comme tout un chacun, il m'est arrivé ce genre de situation et j'avouerai que je suis parti de trèèèèès bas, et même si je n'en suis pas fier avec le recul, cela fait partie de moi, et je l'accepte comme tel, chacun a ses failles et ses fragilités.

Donc être "dépendant affectif" ne veut pas dire grand chose sauf que cela appuie sur le fait que l'on ne peut pas vivre "seul avec soi-même" ce qui est pourtant un pré-requis pour avoir une vie pleine et sereine, pour affronter avec plus de vigueur les mauvais coups du sort que la vie met en travers de nos chemins (et il y en a un certain nombre).

Voilà, cela ne fera certes pas avancer le débat, ce n'est qu'un point de vue et cela ne veut pas dire que je ne comprend pas la douleur liée à une rupture, bien au contraire.... mais qu'on se rend compte plutôt (le chien de Mickey) que si c'est la fin d'une histoire, c'est surtout le début d'une nouvelle, avec de l'expérience accumulée...

Bon courage à toi !
lyreca ont aimé ça
par marcfitt
#1299323
Lili, les gens qui boivent de l'alcool sont ils tous alcoolique ? qu'est ce qui defini un alcoolique ? La frontiere est tres mince comme entre l'amour classique et la dependance affective.

Tu peux tres bien boire ton petit verre de pif tout les soirs sans que ce soit un besoin terrible et que si on te l'enleve c'est la fin du monde

Alors que certains, sans leur doses et bien c'est la fin du monde et ils ont besoin de ca pour etre bien. C'est le pilier central de leur vie et tout tourne autour
par Kakahuet
#1299324
NB : j'ajouterai, parès avoir pris connaissance des derniers messages que
Lili9 a écrit :
08 mars 2019, 09:45
Pour revenir à mon histoire, je sens bien que j'ai une sorte de dépendance dans la mesure ou je suis malheureuse puisqu'il n'est plus là avec moi en couple et donc mon bonheur dépendait de lui... mais est ce que ce n'est pas le cas pour toutes les personnes amoureuses?..
Que tu sois malheureuse, c'est tout à fait normal, mais ton bonheur ne dépend pas de quelqu'un d'autre que toi... c'est sur ce cas de figure qu'il faut travailler.
par Lili9
#1299327
@Kakahuet : "mais qu'on se rend compte plutôt (le chien de Mickey) que si c'est la fin d'une histoire, c'est surtout le début d'une nouvelle, avec de l'expérience accumulée..."

Ok et vu le début, la suite ne peut être que meilleure!

Je ne sais pas si c'est parceque je suis sensible aux histoires qui ressemblent un peu à la mienne, mais j'ai l'impression qu'il y a plusieurs histoires actuellement sur le forum qui se finissent un peu de la même façon et qui commencent avant la fin d'une longue histoire avec son ex ex.. avec beaucoup de similitudes dans nos comportements respectifs pendant la relation et qui mènent à cette rupture, si difficile à accepter.
par Superminipitch
#1299328
Bonjour Lili, je me trouve actuellement dans la même situation que toi...L'amour de ma vie m'a quittée brutalement il y a 10 jours maintenant. J'ai l'impression que je ne m'en relèverai jamais, je souffre comme jamais.
Et comme toi, mon histoire avec lui a commencé avant la fin d'une longue histoire avec mon ex mari...Peut-être que ces relations sont vouées à l'échec, je ne sais pas...
par Chrisley
#1299329
Pour moi c'est un peu le même schéma que vous. Je sortais d'une relation de 7 ans avec un enfant, et lui a quitté sa femme pour moi après 19 ens de mariage ....
par marcfitt
#1299330
L'amour de ma vie m'a quittée brutalement il y a 10 jours maintenant
Un beau jour j'ai dit la meme chose que toi et un vieux sage :-Old ici m'a fait remarquer quelque chose...

un truc du genre: a ton age c'est pas l'amour de ta vie mais l'amour d'une partie de ta vie... oh qu'il avait raison le bougre :lol:
Et comme toi, mon histoire avec lui a commencé avant la fin d'une longue histoire avec mon ex mari...Peut-être que ces relations sont vouées à l'échec, je ne sais pas...
il y a tout pleins d'exemples et contre exemples a ce genre de choses mais quand comment avez vous fait le deuil de votre ancienne relation ? on parle de relation longue qui se compte en années, pas d'une amourette de quelques mois.

Certains passent du coq a l'ane sans meme prendre un temps de reflexion sur soit, sur son histoire passé et sans meme prendre le temps de digerer un peu.

Ca ne veut pas dire que c'est voué a l'echec mais plutot ( mickey) qu'il y a plus de risque par la suite d'avoir le contre coup...
par Superminipitch
#1299332
[/quote] Pour moi c'est un peu le même schéma que vous. Je sortais d'une relation de 7 ans avec un enfant, et lui a quitté sa femme pour moi après 19 ens de mariage ....[/quote]

Comme quoi ça doit être des relations difficiles à tenir dans le temps. Peut-être que le fait de ne pas avoir fait le deuil d'une longue relation, même s'il n'y avait plus d'amour, et de se lancer dans une autre à corps perdu, ça ne fonctionne pas. A avoir voulu brûler les étapes, on s'est brûlé les ailes...

Dans mon cas présent, ce qui est particulièrement difficile pour moi aujourd'hui, c'est que le soir même de notre rupture, il m'a répondu ne pas savoir si c'était définitivement terminé ou non. Du coup, je suis dans l'attente. Je me dis qu'il peut revenir un jour, et que bien sûr, il faudra construire une nouvelle histoire, changer les ingrédients. Mais je me dis que ça peut marcher, cette fois, car j'ai eu une prise de conscience.

Le problème, c'est que ça m'empêche d'avancer...car je suis constamment penchée sur mon téléphone, en attente de ses nouvelles...Ca fait 10 jours que ça dure, et ça peut encore durer longtemps...

Mes collègues et amies me disent que je dois considérer que c'est terminé, et me reconstruire de mon côté. Qu'il va sans doute faire la même chose, et que dans quelque temps, quand tout sera apaisé, que nous aurons chacun trouvé notre équilibre avec nos enfants, séparément, nous pourrons tenter à nouveau si l'envie nous en dit à tous les deux...

Mais en pensant ainsi, je me dis que je serai quoi qu'il en soit toujours dans l'attente, car je n'envisage pas de ne pas recommencer avec lui :-(

Je suis vraiment perdue.
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 12
disparaître ou reaparître

Je comprends. Il risque de se sentir "trahi&[…]

Bonjour. Pendant 2 ans et demi je n''étais[…]

Salut Cynxx ! Si tu l'aimes vraiment respecte sim[…]

Bonjour, J'ai 20 ans et la fille 17 ans dont je l[…]