Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Katarina83
#1295480
Bonsoir à tous.
Je viens vous faire un coucou.
Comme j'ai dû le dire précédemment, ça me fait du bine d'écrire ici et de me confier et quand certains d'entre vous me disent que je suis lue, ça me fait du bien. :)
Merci Kylian ;)

Mais en fait... Oui ça me fait du bien mais pas que. Car chaque fois, ici, ce moment que je prends, j'essaie de m'en servir comme un outil pour avancer et réfléchir surtout.

Aujourd'hui, ça va ou plutôt ça allait plutôt bien.
Disons que j'ai des moments presque euphoriques où j'ai le sentiment de revivre, de reprendre une bouffée d'air...
Et d'autres où je vois littéralement tout en noir. C'est très fatiguant.
Il me manque... Encore et encore...
Hier soir, je suis allée voir un open de tennis... Il était là... Dans mes pensées, presque à côté de moi, durant toute la soirée... C'est usant à la fin parce que j'suis la seule à me fatiguer...
Pendant que lui fait "je ne sais quoi",ce que je ne saurais jamais...
Vous avez vu? J'avance puisque je n'écris plus qu'il fait sa vie... Puisque comme vous me l'avez dit, je ne sais rien du tout.

Il y a cette musique...
Une musique que j'aime écouter, qui me transperce et me laisse dans l'émotion. Elle me fait du mal, elle me fait pleurer... Mais je l'écoute car je sais que le jour où je pourrais l'écouter sans pleurer, alors j'aurais fait un grand pas.

Je me sens toujours seule, mais un peu moins. Je crois enfin non je suis sûre que ça, ce truc de me sentir seule, c'est en moi. Et ça fait un moment qu'elle est la... Cette fichue solitude imaginaire...
Car je ne suis pas seule du tout. Et j'ai conscience aujourd'hui que même si j'étais entourée 24/24h, ça ne changerait en rien cette solitude que je ressens... Alors j'essaie de travailler dessus car je ne le suis pas...
Et j'ai remarqué que c'était à chaque fois le fait d'être en couple qui me faisait me sentir moins seule...
La fusion... Si néfaste pour un couple... C'est elle qui me fait ressentir ça à chaque fois et la rupture qui elle, me redonne ce sentiment.
Voilà pourquoi j'aime aussi être en couple.
Ca me nourrit... Comme un bébé nourri par le lait...

Ou alors, penser à un garçon... Ca aussi ça me fait me sentir moins seule....
Et ces derniers jours, j'ai le sentiment de plus en plus fort que je me suis parfois mise en couple pour ça... Pour effacer cette solitude, ce vide en moi qui existe depuis toujours.
J'ai besoin d'être en couple, d'être aimée par un homme, d'être rassurée.

Et lui, cet homme qui m'a quittée, je sais qu'il me manque aussi pour ces raisons là.
Ce n'est pas que lui, ça j'en ai bien conscience.
C'est triste ou dur de le dire comme ça mais c'est aussi honnête et je pense que l'honnêteté envers soi-même est le premier pas vers l'évolution.
Et ça peut aussi éviter de faire souffrir l'autre.

Merci Kylian pour ton soutien.
Et de me déculpabiliser comme tu le fais.
Pour autant tu vois, même si je suis d'accord avec toi sur le fait qu dans un couple, les torts sont partagés, je pense que pour ma part c'est autre chose.
Je m'explique. Je pense qu'en réalité, je n'aime pas vraiment ou en tous cas pas de la bonne manière et plutôt égoïstement. Du coup, j'agis comme tel, comme pour me débarrasser de la personne. C'est mon inconscient qui parle pour moi puisque je suis dans l'incapacité d'être honnête envers moi-même à chaque fois.
Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire mais pour ma part, les choses s'éclaircissent niveau compréhension...
Peut-être que la clé réside dans le fait d'être sincère avec soi et ce que l'on veut... Dès le départ... Pour éviter tout ça...
A moins qu'une fois de plus, ce soit mon cerveau (comme tu l'as dit) qui me joue des tours pour m'empêcher de trop souffrir, car en se disant "mais non je ne l'aimais pas vraiment lui non plus" eh bien... C'est plus simple...

En tous cas, ce qui est très étrange, c'est que je me rends compte que ce qui me fait le plus de bien ou même ce qui me fait carrément être bien, c'est le piment.
Et je me rends compte que c'est grave car si je n'ai pas ça, je m'ennuie et alors quand je m'ennuie, je crois que c'est là justement que je crée les problèmes...
J'ignore si quelqu'un comprend mon charabia mais j'essaie de réfléchir sur moi et de travailler pour cesser de faire souffrir les gens que je croise et de perdre du temps aussi...
Et de me faire souffrir moi-même car au final, moi aussi là dedans, je souffre.
Bref, donc cette histoire de piment, je dois la creuser car sans ça, je me sens creuse, vide et inexistante... C'est triste dis donc :/ Pour une femme de mon âge! Je ne suis pas encore si vieille pourtant!

Ou peut-être que j'ai peur du bonheur puisque quand tout va bien, je ne vais pas bien, je suis angoissée et effrayée...

Merci pour ta réponse en tous cas Kylian.
Merci de me rassurer, ça fait du bien :)

Selma, tu sais quand je te lis, j'ai l'impression de me reconnaître par endroits...
Et pourtant, je me rends compte en même temps que je suis tellement butée que je refuse de me dire que notre histoire est peut-être similaire. Et ça je sais que c'est une défense car même si je fais encore beaucoup d'erreurs aujourd'hui, je me connais quand même un peu.
Donc, je reconnais aussi mes travers qui s'expriment parfois...
On dit souvent que nous sommes faits de plusieurs petites entités et je crois que c'est vrai... Je les vois, je les reconnais de plus en plus pointer le bout de leur petit museau...
Un jour, un psy m'a dit qu'il fallait les apprivoiser et ne pas les rejeter car elles faisaient partie de moi et donc n'étaient pas si méchantes...

Je n'ai pas le sentiment de le mettre sur un piédestal car très honnêtement, comme je l'ai dit un peu plus haut, je crois enfin en tous cas je me dis parfois que je ne l'aimais peut-être pas suffisamment pour arrêter mes bêtises... Ce que je mets sur un piédestal, c'est plutôt tout ce qu'il a fait pour moi et tout ce qu'il m'a donné. Car ça je ne peux pas les enlever.
Mais bien sûr qu'il avait ses défauts et qu'il était même parfois chiant... Mais pas difficile à vivre et surtout il me laissait être qui j'étais... Alors que moi non. :/

Oui tu as raison, je me fais du mal à me dire tout ça, mais je crois que je le fais parce qu'il me manque tellement que j'ai du mal à accepter que tout ça soit définitif, alors le fait d'écrire que tout est fini à tout jamais, me permet peut-être d'accentuer la réalité pour ne pas chaque fois me reprendre une claque. Parce que chaque jour j'ai une idée d'espoir, chaque jour, je m'imagine des choses telles qu'il va revenir, qu'il va me rappeler, qu'il va regretter... Alors, le fait de dire ça, c'est peut-être pour m'auto-convaincre que non il ne reviendra pas.
Mais tu as raison je me fais du mal pour rien.
Et oui il faut que je pense à moi. Le problème, c'est que comme j'ai le sentiment que je ne fais que ça penser à moi, et que je n'ai fait que ça durant toute ma relation avec lui, ben là j'essaie de faire autrement :/
J'essaie de changer ou plutôt d'évoluer... Mais je m'y prends un peu n'importe comment et dans tous les sens car je ne sais pas vraiment par où commencer...
Car j'en ai assez de ce comportement de chieuse, de fille qui prend la t^te je veux m'en sortir de ça tu comprends.

Et puis, il y a une autre chose que j'ai notée.
Dès que je fais une rencontre avec un homme, il devient aussitôt le centre de mon existence. Comme si avant lui, je n'avais rien, pas de vie, pas de passions, comme si sans lui, ma vie n'avait plus de sens. Et je peux ressentir ça même si j'ai rencontré la personne que quelques jours avant... C'est très étrange de mettre autant d'importance sur quelqu'un, je ne l'explique pas encore.
Merci à toi Selmasultane. Merci d'être là et de "m'écouter".
Je sais que tu es passée par là il n y a pas si longtemps toi aussi, et ça doit te remuer des choses alors merci de partager avec moi ton expérience grâce à tes remarques pertinentes.

Bonne soirée à vous deux ainsi qu'à tous les autres, ceux qui me lisent, ceux qui souffrent et ceux qui vont bien ou mieux!
Kylian ont aimé ça
par Selmasultane
#1295500
Bonjour Katarina,

je rebondis sur quelques passages
Katarina83 a écrit :
12 déc. 2018, 23:35
Et j'ai remarqué que c'était à chaque fois le fait d'être en couple qui me faisait me sentir moins seule...
La fusion... Si néfaste pour un couple... C'est elle qui me fait ressentir ça à chaque fois et la rupture qui elle, me redonne ce sentiment.
Voilà pourquoi j'aime aussi être en couple.
Ca me nourrit... Comme un bébé nourri par le lait...

Ou alors, penser à un garçon... Ca aussi ça me fait me sentir moins seule....
Et ces derniers jours, j'ai le sentiment de plus en plus fort que je me suis parfois mise en couple pour ça... Pour effacer cette solitude, ce vide en moi qui existe depuis toujours.
J'ai besoin d'être en couple, d'être aimée par un homme, d'être rassurée.

Dès que je fais une rencontre avec un homme, il devient aussitôt le centre de mon existence. Comme si avant lui, je n'avais rien, pas de vie, pas de passions, comme si sans lui, ma vie n'avait plus de sens

Et lui, cet homme qui m'a quittée, je sais qu'il me manque aussi pour ces raisons là.
Ce n'est pas que lui, ça j'en ai bien conscience.
Je trouve en effet que tu avances bien . Réaliser que le conjoint ne peut réparer une faille que l'on porte en soi , c'est important.
Katarina83 a écrit :
12 déc. 2018, 23:35
Selma, tu sais quand je te lis, j'ai l'impression de me reconnaître par endroits...

Donc, je reconnais aussi mes travers qui s'expriment parfois...
Effectivement j'ai parfois aussi cette sensation :lol: Notamment quand tu dis que tu recherches le piment ,etc...
J'ai conscience aussi d'avoir été trop exigeante avec mon ex (pas forcément en l'exprimant d'ailleurs - à part trois -quatre fois où je lui ai fait des reproches ) car je mets sûrement la barre trop haut . Ceci conjugué au fait qu'il m'a servi de béquille pendant la période compliquée que j'ai vécue sur tous les plans, bref, je reconnais dans ce que tu racontes cette exigence trop forte que j'ai eue.

Katarina83 a écrit :
12 déc. 2018, 23:35
Merci à toi Selmasultane. Merci d'être là et de "m'écouter".
Je sais que tu es passée par là il n y a pas si longtemps toi aussi, et ça doit te remuer des choses alors merci de partager avec moi ton expérience grâce à tes remarques pertinentes.
De rien Katarina ;)

Ca ne me remue pas : déjà 6 mois après la rupture, je suis bien moins sensible (je me suis tellement durci le cuir qu'on pourrait m'opérer sans anesthésie :lol: ) ; je dirais même que ça me fait avancer dans ma propre histoire de discuter avec les autres.

Sinon tu décris des périodes d’alternance euphorie/ fond du trou, c'est normal les premiers temps , ce sont les fameuses montagnes russes.
ça s'atténue avec le temps pour ne devenir qu'un petit roller coaster pour enfant de 3 ans ;)

Idem pour l'impression qu'il est toujours avec toi, comme une ombre en train de partager tes activités ; après plusieurs années de relation fusionnelle, c'est aussi de l’habitude physique qu'il faut se défaire.

Bon courage à toi

biz
par Katarina83
#1295512
Coucou tout le monde.
Je sais qu'il est très tard mais c'est vraiment pas la grande forme aujourd'hui alors comme vous faire un petit coucou me fait toujours du bien, j'avais juste envie de vous écrire un petit mot ce soir avant d'aller dodo.
Il a fallu que je lui envoie un message à nouveau aujourd'hui et croyez-moi que comparé à d'autres personnes qui le font exprès et volontairement pour renouer le contact, pour ma part, c'est tout l'inverse! C'est un vrai supplice pour moi de lui écrire à chaque fois car comme j'interprète absolument tout ce qu'il écrit, c'est affreux!

Donc voilà, je lui écrit par rapport à un truc concernant l'appart, je suis restée froide et neutre volontairement mais du coup, ben, sa réponse l'a été tout autant et ça m'a littéralement gâchée ma journée!
C'est triste non? Ou plutôt pathétique je dirais! Pfff voilà pourquoi je n'ai qu'un hâte, c'est de déménager pour ne plus avoir affaire à lui car là c'est vraiment trop difficile pour moi et ça me fait juste me rendre compte que la douleur est toujours là, que le manque aussi, et la tristesse et tout ce qui avec! Et comme je l'ai dit sur l'un de mes posts, tout ça me fatigue, j'en ai marre de penser à lui, marre de ressentir ça, marre de sentir ce vide, ce manque, de tout ramener à lui! Je suis énervée contre moi là! Parce que lui il fait ses trucs, je ne semble plus du tout l'affecter, comme si limite on n'avait strictement rien vécu ensemble! Donc, moi, je m'énerve à être comme ça là, ridicule et pathétique comme une pauvre fille qui espère et attend bêtement une personne qui fait sa vie et ne reviendra pas!

En plus, pour tout vous dire, je lui en veux!
Car Noël a toujours été pour moi, source de joie et de bonheur, c'est la période où je retombe en enfance, où tout m'émerveille et surtout où je me permets d'être un peu insouciante et là je ne peux pas ! Là, je suis juste triste, triste et malheureuse!
Donc, ça me soûle et je lui en veux!
Voilà!
Vous allez certainement rire ou sourire en me lisant mais j'avais besoin de vider mon sac avec vous car je sais que je ne dois pas être la seule dans ce cas!
Et je me fatigue moi-même parce que je sais et je vois comment je suis et malgré toute ma bonne volonté et mes efforts surhumains chaque jour, pour m'efforcer de penser positif, c'est vraiment très très dur! Et ça, j'en ai marre!
En fait, j'ai juste envie d'être bien! D'être en couple avec un chéri tout mignon qui m'aime et que j'aime et basta! Mais bien sûr, ce n'est pas pour tout de suite!

Selma, merci de te montrer si présente et bienveillante! Merci d'être là, j'ai l'impression qu'on se connaît depuis longtemps, c'est drôle! :)

Oui, cette exigence... Constante et indéfectible...
Là-dessus au moins, je sais que je commence déjà à changer car je le vois avec mes proches, j'essaie et je vois que je me prends quand même moins la tête pour tout ... Et je me sens un peu plus conciliante déjà... Moins exigeante oui je crois. Alors qu'avec lui, je ne laissais absolument rien passer du tout!

Oui je suis d 'accord avec toi... Echanger avec les autres fait partie de la "thérapie", je crois...

Mais pourquoi c'est si dur encore...! :/
Je crois que le plus difficile, ce qui me fait le plus de mal, c'est de me dire qu'aujourd'hui, maintenant, notre relation n'existe plus, je ne suis plus rien pour lui et je ne fais plus partie de sa vie malgré tout ce qu'on a vécu, malgré les projets si récents et si vifs en mon souvenir, et surtout aussi brutalement, aussi sèchement. Ca y est, c'est terminé. On était ensemble, j'étais comme ta femme et là maintenant, je ne représente plus rien, juste une fille qui règle ses trucs administratifs avec toi et dans quelques jours, je ne serais plus rien...
Plus rien du tout.
Juste une petite parcelle de ta vie.
Ca, c'est le plus dur.
Je n'ai plus mon mot à dire, même pour te donner mon avis sur tes fringues ou ton parfum...
J'ai juste le droit de te demander nos identifiants internet...
Tristesse

Bonne nuit à tous
par Selmasultane
#1295522
Courage Katarina.

il y a quelque chose qui revient souvent dans tes écrits , c'est ta tristesse qu'il vive sa vie, que tu ne sois rien pour lui, etc...

Bon déjà, tu ne sais pas ce qui se passe dans sa tête à lui ; et peu importe en fait .

En revanche, il faut travailler je pense sur cet aspect "blessure d'ego" . Quand bien même tu n'existerais plus pour lui , tu existes encore . Tu ne peux pas fonder toute ta valeur sur l'appréciation de quelqu'un (quel qu'il soit) ; ta valeur reste la même , qu'il veuille être avec toi ou pas.
( j'avais lu quelque part cette métaphore, certes un peu lourde , mais bon : un billet de 500 euros tout neuf , les gens le prennent ; un billet de 500 euros tout froissé jeté par terre dans un coin par quelqu’un , a autant de valeur et d'attrait ) .

Ne mesurer sa propre valeur qu'à travers son conjoint (ou sa capacité à "avoir" un conjoint) , c'est aussi risquer de faire peser une pression excessive sur la relation , avec tellement d'attentes .

En tout cas ton silence radio "réflexe " est assez salutaire je trouve ; on est nombreux à se prendre et reprendre le mur pendant des semaines et des mois avant d'en arriver là.
Même si je n'ai pas trop contacté mon ex, ce n'est qu'après plusieurs mois que je suis arrivée à cette espèce de répulsion (même à répondre à ses messages) que tu décris.

bon courage à toi ! alors cet emménagement ?

biz
miu ont aimé ça
par Katarina83
#1295564
Bonsoir à tous et merci une fois de plus à ceux qui ont bien voulu me répondre, ça me touche :)
Merci miu pour ton soutien et tu as raison, Noël est censé être une période magnifique...

Selma... Tes écrits m'ont fait réfléchir et tu as raison, je mise tout sur ce que la personne va penser de moi et en fait, on peut même généraliser tout ça à toutes les personnes que je connais. Je me fis à ce qu'elles pensent de moi pour savoir ce que moi je dois penser de moi :/ C'est triste et pathétique une fois de plus. Mais bon au moins, je m'en rends compte et j'essaie de travailler là dessus depuis déjà quelques ... Mmh... Jours?! Oui, parce que avant je le savais mais j'essayais de ne pas y prêter attention... Maintenant, avec cette rupture, c'est différent... Je dois me protéger plus... Je me le dois en fait... Il faut que je me préserve pour éviter de me retrouver anéantie lorsque ce genre de situation m'arrive.
Tu as absolument raison quand tu dis que je mise toute ma valeur là-dessus... Ca c'est moi à 1000%... :/
Et c'est bien le problème justement. Et toi tu as mis le doigt dessus en deux secondes... Le doigt sur un truc que je sais mais sur lequel j'ai bien du mal à travailler...

Pour ce qui est du silence radio, je ne me trouve pas de mérite puisque je le fais uniquement par protection de mes réactions face aux siennes si je lui écrivais ou retentais quoi que ce soit...
Preuve que je me connais quand même bien.

Enfin, venons en au fait.
C'était aujourd'hui... Et je me pose seulement.
Je me sens ... Perdue, chamboulée, désemparée mais surtout déstabilisée...
Je vous explique.

D'abord, hier.
Il m'envoie un message. De lui-même donc.
Message assez long dans lequel il me dit en gros que si j'ai besoin de quoi que ce soit pendant le déménagement, que je n'hésite pas à l'appeler.
Message dans lequel il me dit les quelques petites choses qu'il a préparées pour m'arranger, puis il insiste à nouveau sur le fait qu'il est là si j'ai besoin de lui pendant le déménagement.
Et il me précise qu'il a laissé des choses dans un placard, choses qu'il récupérera plus tard mais que sinon, je peux prendre moi si je veux. Bien sûr, je ne sais pas du tout de quoi il parle.
Bref, message donc plutôt gentil.

Moi: je reste froide en lui répondant un simple ok merci.

Arrive aujourd'hui.
Premier constat: il a quasi tout fait. Reste limite plus qu'à remplir le camion...
Tout est prêt, rangé, emballé...
Sympa me direz-vous.

Il y a aussi un mot posé en évidence. Mot qui s'adresse à ma famille et moi (qu'il adorait et qui l'adorait brefffff).
En gros, il explique un peu ce qu'il a préparé pour nous, il précise à nouveau qu'on peut l'appeler à tout moment, nous souhaite bon courage, nous met un petit smiley (comme si nous étions les meilleurs amis du monde et pas ex) et termine par des bisous pour nous.
Voilà, voilà...
Je sais pas si ce sont mes sentiments ou ma débilité qui parle mais moi je suis perturbée au possible.

Et pour la cerise sur le gâteau, les fameux trucs qu'il avait laissés et que je pouvais choisir de récupérer, c'était: deux bières.
Wouhhhh super!

Voilà.

Déménagement effectué.
Emménagement commencé.
Retour dans ma famille pour quelques jours et cerveau en totale incompréhension.

Alors peut-être que c'est la fatigue, j'en sais rien mais je pige pas.

En gros, ce que je comprends de tout ça, c'est juste qu'il fait sa vie tranquille comme si de rien n'était et que lui et moi on est comme deux vieux bons potes! Comme si notre amour n'avait tout simplement jamais existé.
Et que j'te mets un petit smiley, et que j'embrasse tout le monde! C'est la kermesse quoi!
D'autant que un jour avant, j'avais eu droit à un message froidissime! Je vous l'avais d'ailleurs dit sur un précédent post!
Et là, ben tout va bien dans le meilleur des mondes quoi, on dirait! Pour lui en tous cas!

Donc oui ok, c'est très gentil à lui d'avoir tout préparé, il nous a bien avancé etc... Les petits mots messages etc ok c'est pas un peu trop?!

Alors oui, là pour le coup, j'ai besoin de vos avis! Parce que j'ai besoin d'y voir clair!

En plus, c'est quoi cette histoire de bières? Pourquoi il laisse deux bières, en me précisant qu'il va récupérer ces "choses" ou que je peux les prendre, que peu importe... J'ai pensé qu'il les avait oublié, c'est fort probable et il me l'a donc dit pour que je ne sois pas surprise mais il aurait pu venir les récupérer avant aujourd'hui vu qu'il était disponible pour nous aider...
J'y comprends rien, j'suis perdue!

Entre ça qui signifie qu'il doit faire de bonnes petites soirées avec ses potes ou autres et le message, le mot, j'y vois plus clair du tout!

Et je tourne en rond surtout!
Là, j'ai besoin d'un sens à tout ça car pour le moment, je ne vois que du fouillis et y'a rien de pire que ça je trouve! D'autant que je commençais à me détacher peu à peu de toutes ces interprétations etc...
Et là, j'ai rien demandé en plus!

Bon et puis, il va falloir que je le remercie en plus, je vais être obligée de lui envoyer un message pour ça, un dernier et une fois de plus, ce n'est pas du tout par envie mais par correction. Et preuve que je suis complètement perdue, je ne sais même pas quoi lui dire sur ce message!
J'peux pas me contenter de juste dire "merci ", c'est pas possible avec tout ce qu'il a fait mais en même temps, j'ai pas envie de m'étaler non plus!
Bref, panique à bord là!

Faut que j'aille dormir!
J'attends vos avis, conseils, remarques, à vos claviers! Et bon week end à tous!
par Katarina83
#1295565
Mince, j'ai encore un tout petit truc à dire.
En fait, le plus étrange et je crois que c'est ce qui me perturbe le plus en fait, c'est que, au départ on a le sentiment que peut-être il est comme ça parce que ça le soulage mas au final, son mot donne l'impression qu'on se voit la semaine prochaine pour se faire une bouffe! Il dit pas au revoir du tout, ni dans son message ni dans son mot et pourtant, il semble être parfaitement bien et mener sa vie tranquille, comme si nous deux...
Oui, c'est l'histoire des bières qui passe pas :/

Bon, cette fois je vais dodo.

Pour que j'écrive deux fois de suite, c'est que je dois vraiment être perturbée!

Bonne nuit tout le monde ou bonne fiesta pour les fêtards su samedi ;)
par Selmasultane
#1295582
Ouh là là Katarina, il est urgent de mettre ton cerveau en pause là. ;)

Il essaie juste d'être sympa, et il n'y a pas 20000 interprétations à tirer de cette histoire de bières là ( et encore moins à tirer des plans sur les potes avec qui il boit ces bières etc...).
Bois les , ces bières, et qu'on n'en parle plus. ;)

Oui ce petit mot pour ta famille etc... peut te sembler une négation de ce que tu vis . Mais il a pris sa décision, il essaie de s'y tenir et aussi de se comporter " bien " ( peut être pour être vraiment sympa, peut être pour se donner une bonne image de lui même et éviter de se sentir coupable , les 2 sans doute ).

Mon ex 2 semaines après la rupture a vu ma fille et lui a dit " à bientôt ", lui a envoyé un message pour lui souhaiter de bonnes vacances et lui faire de gros bisous, il me dit " à bientôt " à chaque fois qu'on a un contact, tient à plaisanter de tout et de rien avec force smileys pétés de rire, bref :roll:

De toutes façons une fois encore, osef .
Si ton ex se comportait comme un salaud, ça te ferait mal, s'il se comporte bien et comme si de rien n'était, ça te fait mal aussi. Ca fait mal de toutes façons . Le contact fait cogiter et fait mal, et c'est pourquoi le SR est une bonne idée .

Tu as encore beaucoup beaucoup parlé de ses faits et gestes, pour conclure " lui est tranquille et vit sa vie " ( et sur ce point on a déjà discuté).

C'est normal que ce soit diificile , le déménagement est une étape importante, symbolique etc...
Mais maintenant il faut te reposer , te recentrer sur toi, sur ton emménagement .
par Katarina83
#1295588
Coucou à tous :)

Merci Selma... Ca me fait du bien de te lire parce que tu me permets de me recentrer un peu sur la réalité...

Aujourd'hui, le réveil fut difficile...
J'étais pas en forme du tout et la journée fut compliquée.

Il a fallu que je lui envoie un message, pour le remercier. Franchement avec ce qu'il a fait, je n'avais pas d'autre choix, comme je le disais hier.

Donc, j'ai envoyé un message. Très bref, très concis et surtout très neutre.
En gros, il n y avait pas de réponse à apporter sauf un ok peut-être.

Mais lui ne s'est pas contenté de ça.
Il m'a écrit un long message, en me disant en gros que s'il avait agi comme ça, c'était parce que je n'étais pas n'importe qui pour lui, ( il parlait au présent tout le long), et que pour les personnes qui comptaient pour lui, il donnait tout...
Il m'a dit qu'il avait aussi fait ça pour que je sache qu'il ne m'avait pas oublié et qu'il n'avait rien oublié ...
Et qu'il voulait faire quelque chose pour moi...

Forcément, je suis affectée une fois de plus...
Et je ne sais quoi répondre car je ne veux pas entrer dans le débat, je ne veux pas discuter, je ne veux rien ouvrir... Mais d'un autre côté, je ne peux pas ignorer ce message.

Bonne soirée à tous, moi les montagnes russes me fatiguent et me semblent interminables.
par Selmasultane
#1295608
Bonjour Katarina,

j'espère que ça va mieux aujourd'hui.

Tu sais, à mon sens , il n'y a rien à répondre à ce message, ni à chercher à l'interpréter.

Il n'a aucune raison de te détester ni d'être méchant avec toi ; il est donc donc sympa, sans doute par gentillesse, mais aussi pour conserver une bonne image de lui même ( franchement écrire , "pour les personnes qui comptent pour moi , je donne tout " et souligner qu'il voulait "faire quelque chose pour toi" , je trouve ça au fond très narcissique ).

Mais bon, peu importe, tu as déménagé, tu l'as remercié , il en a été flatté et basta.

Vous n'êtes pas en conflit et tant mieux, maintenant il faut poursuivre ta route.
par Katarina83
#1295654
Coucou...

Ah oui tu penses Selma?
Ben du coup, j'ai quand même répondu mais rien de ouf, juste un mini message où j'ai tout refermé exprès. J'ai dit: "C'est gentil et je comprends."
Voilà...

Non, c'est bof...En fait, le plus fatiguant, c'est qu'au sein d'une même journée, mon humeur varie trois quatre fois donc c'est vraiment chiant... Je déteste être comme ça.

Et plus les jours passent, plus je me rends compte au delà de cette rupture, que j'ai un vrai problème avec mes émotions, et surtout -car ça, je le savais déjà-, que je suis incapable de garder les choses pour moi, je ne me protège pas du tout et ça ça commence à vraiment me poser problème à moi personnellement.
Alors, bon, que je vienne parler sur un forum soit... Personne ne me connaît, c'est pas encore trop grave mais c'est que je parle de mes soucis et états d'âme à tout le monde, enfin je veux dire, à tous mes proches et ça c'est pas bien parce que je me rends compte depuis quelques temps que du coup, ça me joue des tours... Alors, bien sûr, il y a des gens bienveillants donc eux je peux leur faire confiance, ils ne se serviront jamais de mes faiblesses, ne les retourneront pas contre moi pour me faire du mal mais il y a aussi des personnes qui ont malheureusement un fonctionnement plus malsain... Et ça, c'est dommage... Enfin dommage pour moi car je me confie, je me montre faible et vulnérable devant elles et du coup, ça me met en porte à faux je le sais car je le ressens. Elles se sentent après bien plus fortes devant moi, bref donc ça ça me soûle aussi parce qu'en plus, ça vient bien signifier que je ne suis pas si forte que ça puisque toujours obligée de parler de mes soucis comme si je ne pouvais pas les garder pour moi donc ça, c'est vraiment pas être fort. :/

Et le lien avec le reste, c'est que c'est exactement la même chose avec mes prises de tête à répétition avec les hommes! En fait, dès que quelque chose me prend la tête, quoi que ce soit, dans n'importe quel domaine que ce soit, il faut que je le dise!
Et je sais que c'est pas bon... Ni pour moi, car je ne me protège absolument pas et tout le monde peut voir du coup mes faiblesses et en jouer et ni pour mes proches car ça soûle, ça les fatigue aussi et puis ça en blesse certains suivant ce que je dis...

Donc, par rapport à mon '"ex" (arghhhhhhh horrible!!!), ben lui me disait tout, et moi aussi, on échangeait beaucoup sur nos états d'âme et j'ai besoin d'une relation comme ça mais je ne peux pas être comme ça avec tout le monde, ça c'est certain.

J'ai déjà été suivie par des psy, j'ai suivi une psychanalyse mais rien n'y fait par rapport à ce sujet. Et je trouve que cela devient de plus handicapant pour ma vie. C'est comme si j'étais tout simplement incapable de me gérer toute seule. Alors, dans le concret si, je suis très indépendante, voire même un peu solitaire mais pour ce qu est de mes émotions, aussi diverses soient-elles, je suis toujours obligée de les partager! Je ne peux pas les partager avec moi-même, c'est comme si ça ne me suffisait pas!
Pour les émotions positives, si je ne les partage pas, c'est comme si elles ne pouvaient pas exister, et pour le négatif, si je ne m'exprime pas, je suis angoissée et ça peut aller jusqu'à la crise d'angoisse. :/
Franchement, rien que de vous écrire ça, rien que de parler de ça sur un forum public, ça m'angoisse parce que je sais pas du tout ce qui me prend, pourquoi j'écris tout ça pourquoi je me mets autant à nu, et en même temps, je suis en train de me dire que c'est la honte totale!
Pourtant, je me suis reconnue dans certaines lectures de personnes sur ce forum... Alors, c'est peut-être ça qui m'a fait me lâcher moi aussi !

Bon, j'arrête, c'est ridicule...

Bonne soirée à vous tous
par Katarina83
#1295700
Bonsoir à tous.
Ce soir, c’est ma première nuit dans mon nouvel appartement ..
totalement seule.
C’est très symbolique tout ça et c’est difficile.
Mais finalement, je crois que je vais survivre ^^

Bonne nuit à tous
par pearly75
#1295707
Bonjour Katarina,

Ca fait un moment que je n'étais pas venu sur le site, et après avoir lu ton histoire, j'ai souhaité te faire part de ma propre expérience. En fait, j'ai vécu pendant quelques années avec une femme hyper exigeante. Quoi que je fasse, quoi que je dise, elle n'était jamais contente, qu'il s'agisse des sorties, des tâches ménagères, des courses, des loisirs, etc. Elle avait systématiquement un truc à dire, et à force, j'ai fini par baisser les bras. Elle m'avait castré en quelque sorte, et j'ai même consulté un psy parce que j'ai été assez bête pour croire que c'était moi qui avait un problème.

Elle a fini par me quitter en disant que c'était moi qui avait ruiné notre couple car je n'entreprenais plus rien. La belle blague. Quand elle s'est aperçue que, finalement, ce n'était peut-être pas moi le souci, elle a souhaité revenir pour que je lui accorde une nouvelle chance. J'ai refusé pour deux raisons : 1) je m'étais remis avec quelqu'un et il était hors de question que je quitte cette personne dont j'étais tombé amoureux, 2) je ne voulais plus être rabaissé par qui que ce soit. Psychologiquement, elle m'avait mis au fond du trou, j'avais perdu confiance en moi et je me considérais comme la pire des merdes.

Sur le coup, la rupture m'a fait hyper mal, mais au fil du temps, je me suis aperçu qu'elle m'avait rendu un fier service. Je ne suis pas à la place de ton ex, mais en ce qui me concerne, le fait de ne plus être critiqué en permanence, de ne plus être sous pression constamment, ça m'a fait un bien fou. Peut-être qu'il a besoin de souffler et qu'il apprécie son célibat. Je pense que tu devrais en faire autant ne serait que pour faire le point sur ton caractère, sur ta façon d'être avec les gens.

Si j'ai bien compris, tu vis dans un nouvel appart. C'est déjà un bon point de départ, et je te confirme que oui, tu vas survivre ;) Ca pique toujours au début, mais le temps fait son oeuvre. Je te souhaite beaucoup de courage en tout cas.
par Kakahuet
#1295709
Bonjour

Heureusement que tu vas "survivre" et même qu'ensuite, tu vas "vivre" si tu fais les choses correctement...
Je te conseille (enfin, c'est prétentieux de ma part) que tu réfléchisses réellement à ce que tu annonces :
"En fait, dès que quelque chose me prend la tête, quoi que ce soit, dans n'importe quel domaine que ce soit, il faut que je le dise!
Et je sais que c'est pas bon... Ni pour moi, car je ne me protège absolument pas et tout le monde peut voir du coup mes faiblesses et en jouer et ni pour mes proches car ça soûle, ça les fatigue aussi et puis ça en blesse certains suivant ce que je dis..."
J'y vois un petit côté auto-centrée (avec comme "maillon fort" cette volonté de ne pas montrer ses faiblesses, de se sentir à la merci ...etc...) et d'un autre un manque d'empathie avec ton entourage... tu sais, c'est bien de savoir faire sortir ce que l'on a à des personnes proches, mais il faut faire très attention au fait justement que cela ne dépasse pas certaines limites dans la répétition ...
Après j'dis ça, mais si ça se trouve je suis à côté de la plaque mais en te lisant c'est quand même ce qui m'a tilté un peu...

Peut être que si tu revoyais un pro (plus côté psychiatre pour éviter des pertes d'argent inconsidérées) cela pourra être éclairé...

Enfin, tu fais comme tu veux...
par Selmasultane
#1295713
Bonjour Katarina ?

comment vas tu aujourd'hui ? est ce que tu trouves tes marques dans ton nouvel appartement ? Quoi de prévu pour la période des fêtes ?

J'ai lu tes messages plus haut et déjà, je voulais te dire qu'il n'y a pas de honte à déverser sur ce forum des choses que tu ne dirais pas à autrui ; déjà il y a l'anonymat, et ensuite, et bien ça sert aussi de défouloir et d'exutoire.
Les avis des autres, même s'ils font mal parfois, permettent d'avancer aussi.

Je me reconnais bien dans la spontanéité que tu décris , le fait de livrer ses émotions. Disons que je me suis totalement livrée à mon ex (pas pour critiquer ou pour râler d'ailleurs, ou pas forcément :D ) , et c'était trop sans doute. Du coup c'est pour ça que la rupture été si difficile , le fait d'avoir eu l'impression de trouver l'âme soeur , de pouvoir se confier et d'être rejetée précisément parce qu'on a montré sa vraie nature.

En tout cas tu as l'air d'avancer , d'entamer une réflexion ,et c'est très bien.
par Katarina83
#1295727
Bonsoir à tous.
J'espère que tout le monde va bien ici... Enfin, quand je dis bine, bien sûr, on se comprend hein ^^
Chaque jour, je parcours les histoires de chacun et je me dis que waouh... C'est dur pour tout le monde! Et surtout, qu'est ce qu'on est nombreux et qu'est ce que nos ressentis se ressemblent à ces moments-là de nos vies!

Voilà, bref, aujourd'hui aurait pu être un jour avec et finalement... Ben non. :/
Et vous savez pourquoi?
A cause d 'un fichu message de lui... Pfff c'est tellement chiant et fatiguant... :/

Je vous explique tout de suite mais avant, je tenais à vous remercier de me lire et surtout à remercier les courageux qui prennent le temps de m'écrire. Ca me fait vraiment du bien de venir juste déposer ici mais alors, avoir des réponses, c'est vraiment la cerise sur le gâteau! Alors merci car ça me réchauffe le cœur et me fait me sentir moins seule!

Donc, première nuit comme je le disais et aussi étrange que ça puisse être, j'ai bien dormi. Bien sûr, j'ai pensé à lui... Evidemment, beaucoup... Et bien sûr (ou pas d'ailleurs pour certains), j'ai imaginé qu'il revienne dans quelques jours...
Si si je sais que certains souriront à la lecture de cette phrase car même si j'ai honte de l'avouer, je sais que je ne suis pas la seule.
Donc, j'ai bien dormi, je l'ai imaginé revenir dans deux ou trois jours, vu que nos derniers échanges étaient dimanche...
Oui, puis, le réveil, sympa aussi! Je me sentais plutôt bien en tous cas pas pire que là où je me réveille depuis un mois, puis l'appart est plutôt clair, agréable à vivre quoi.

Bref, donc bien évidemment je pensais à lui mais pas en négatif, comme d'habitude. Plutôt à son dernier message très gentil...

Enfin voilà.
Et là, comme s'il avait senti que j'étais pas trop mal, je reçois un message de lui !
Et vous savez quoi?
Car bien sûr, il n y a qu'ici que je peux avouer ce genre de choses, ben je me dis que peut-être il revient prendre quelques nouvelles etc etc...
Vous voyez le tableau hein?!
Ben oui, puisque comme nous avons enfin réglé cette histoire de logement, j'me dis qu'il ne peut plus m'envoyer un message pour ça!
Eh bah si...
P***!
Il m'a écrit pour me demander de résilier notre assurance.
Oui, sauf que son message en plus, était d'une froideur!
Au secours!
Déjà, "bonjour" qu'il m'écrit!
Bonjour??? Je suis qui en fait ? Une étrangère?
Bref, ça m'a blessée...
D'autant que moi, j'en étais restée à son message de dimanche vraiment extrêmement gentil...
Alors, bien sûr, m'est aussitôt venu en tête mon message à moi... En réponse au sien qui était glacial... Je l'avais souligné dans un post précédent... Donc sincèrement, le connaissant, je pense qu'il s'est tout simplement adapté à ma réponse merdique ( oui, il faut le dire) de dimanche en m'écrivant tout aussi froidement.
Mais bon, pas cool. :/
Du coup, ben pour me "rattraper", je lui ai répondu gentiment en lui expliquant les démarches qu'il avait à faire.
Je vous rassure tout de suite: aucune émotion, pas de bisous ou je sais pas quoi, mais je me suis montrée plus "gentille" que dimanche.
Et comme depuis le début que je le connais, il a toujours répondu à tous mes messages, même pour me répondre un simple ok, même en cas de dispute etc, je me suis dit qu'il allait pas tarder à répondre un petit merci. Sauf que rien du tout. Pas de réponse.
Et ça, c'est pas du tout lui.
Alors, je me dis qu'il a sûrement très mal pris mon message de dimanche, il a du se dire que j'avais fait passer pour un con en lui répondant ça alors que lui s'était ouvert.
Bref, peu importe, ça me met mal et j'ai ressassé toute la journée.
Donc, c'est chiant une fois de plus. Vous vous rendez compte? Pour un stupide message de dix mots deux lignes! Arghhhhh! C'est dur quand même!
Dimanche il me dit qu'il a rien oublié et là, hyper froid et pas de réponse pour me remercier de l'aide, vraiment pas cool du tout, et là je ne le reconnais pas.
Comme personne ne me connaît ici dans la vraie vie, je vous précise de suite que je ne suis pas du genre à me faire des idées sur une personne donc si je dis que c'est très étrange qu'il n'ait pas répondu c'est que ça l'ait hihi

Bref, du coup, j'ai quand même fait ma journée, j'ai tout rangé lavé etc, j'ai vu une amie ce soir mais, c'est difficile et il est toujours là surtout. N'importe quoi que je sois en train de faire, il est là.

Et le truc c'est que plus les jours passent, plus je me rends compte que je n'arrive plus du tout à être moi-même avec mes proches.
C'est comme si je ne savais plus qui j'étais, je ne sais pas quelle voix, intonation adopter, mes gestes, mon attitude...
C'est bizarre et très désagréable, je ne sais plus comment me comporter!
Comme si je ne savais plus qui j'étais! Excepté quand je suis seule!
C'est affreux comme sensation... µ
Si ça parle à quelqu'un...
Je suis preneuse...
Après, je pense de plus en plus que cette relation m'a complètement perturbée... Je me suis beaucoup isolée etc mais quand même...
Puis, j'ai la terrible sensation que mes proches vont m'abandonner eux aussi...
Je ne pense qu'à ça depuis quelques jours... Après, j'ai bien conscience que personne ne m'a abandonnée et qu'il m'avait prévenue surtout mais je sais pas, ça m'obsède cette idée... Car avec tous les projets qu'on avait, il est quand même parti alors j'me dis que l'engagement ne veut rien dire du tout finalement... Et qu'on peut être abandonné quand même, même par nos plus proches amis ou parents. :/
Oui, c'est vraiment ce que je pense.

Bien sûr, pour le reste aussi... Je suis preneuse d'avis, de conseils et de partages!

Maintenant, pour vous répondre...
par Katarina83
#1295728
D'abord Pearly75... Wahou...
Ton témoignage me fiche une claque en fait!
Il me poque direct! Preuve que ce que tu décris me parle!
Mince, mon pauvre si tu en es arrivé là, c'est que ton ex n'a pas du y aller de main morte... :/
Et malheureusement, je me reconnais bien là.
Après, je pense que c'est déjà bien d'avouer ses torts même si j'ai encore beaucoup de chemin à parcourir avant de parvenir à rendre un homme heureux...
En tous cas, en deux secondes, ton écrit me fait déjà réfléchir parce que très sincèrement, je pense qu lui aussi était à deux doigts d'aller voir un psy ou même de de venir "fou", comme il disait.. Et tout ça, je sais maintenant clairement que c'était à cause de moi.
Donc je te remercie pour m'avoir écrit car ça me fait encore plus ouvrir les yeux et surtout, je lis que tu as retrouvé quelqu'un dont tu es tombé amoureux et avec qui je te le souhaite, tu dois être heureux... Et tu sembles sans regrets aussi...
Alors, tout ce que je lis là de toi me fait juste me dire que ton ex... Elle a tout perdu.
Et moi, c'est pas ce que je veux. Et oui... J'ai déjà bien entamé ma réflexion et ma remise en question.
Merci Pearly.


Salut kakahuet,
en effet, tu as raison.
Je suis plutôt comme ça oui :/ malheureusement... Mais je travaille dessus et j'ai bien l'intention de revoir quelqu'un. J'ai trouvé un hôpital pas loin de chez moi où les consultations psy sont gratuites... Il est temps que je me remette au travail.
Après pour ce qui est de l'empathie, je le suis la plupart du temps mais tu as raison... Dès que moi, je me sens mal, ben je fais subir à mes proches :/ Et ça c'est pas bon du tout je le sais et j'ai déjà commencé à travailler dessus aussi.
Merci beaucoup pour ton analyse de mes mots, tu m'as bien cernée je crois, malheureusement car c'est pas joli. :/
Après, ce qui me rassure c'est de me dire que je prends peu à peu conscience de tout ça donc je vais m'en sortir je crois. Je vais essayer de changer en tous cas pour moi et aussi pour cesser de faire souffrir ces personnes...

Salut Selma...
Oui c'est vrai et plus j'écris ici, enfin non, plus je lis ce qu'on m'écrit et plus je me rends compte que ça aide, même si ça fait mal.
Demain, je repars en famille, pour les fêtes, j'ai vu quelques amies, ça fait vraiment du bien...
Mais ce message, grhhh...
Ben oui c'est ça le truc...
Quand tu es totalement toi avec une personne, ton âme soeur... C'est exactement ça...
Quand ça s'arrête, t'as l'impression d'être vraiment très seul...
Je crois d'ailleurs que nos discussion pendant des heures, est ce qui me manque le plus.
Oui, j'avance mais bon...
Un rien me perturbe pour toute une journée, ça c'est chiant.
Et pour tout te dire et tout vous dire donc, mon amie que j'ai vue ce soir, ben maintenant, je me pose aussi des questions à son sujet... Je me dis que si ça se trouve, elle ne va plus avoir envie de me voir etc... C'est horrible, il faut que je boive! Non je rigole! Quoique!

Bon, allez dodo.
Bonne nuit à tous et prenez bien soin de vous!
Je ne vous souhaite pas de bonnes fêtes car je vais revenir avant hihi!
par Selmasultane
#1295759
Bonjour Katarina,

Tout d'abord, mais tu t'en rends compte toi même sans doute , le SR te fera le plus grand bien , car vos échanges par SMS te perturbent plus que de raison .Faire autant du cas qu'il t'a dit " bonjour " , ce n'est pas tout à fait sain ( c'est normal de commencer une conversation par ' bonjour " hein ;) c'est une marque de politesse assez classique, certes éloignée de l'intimité et du dialogue chaleureux qu'on entretient quand on est en couple, mais bon )

Je rebondis sur ta perte de confiance par rapport aux autres en général. J'ai ressenti ça aussi à la rupture. Il m'a tellement critiquée que j'en étais venue à questionner ma façon d'être avec mes amis/ collègues . En plus je sollicitais beaucoup mes amies à l'époque, tant j'étais en détresse et j'avais peur de les gonfler.

Ça m'est passé, j'ai retrouvé confiance. Bon, en plus , force est de constater qu'il est très isolé, n'a pas vraiment d'ami et une grande difficulté à entretenir des liens ( il l'a dit lui même, il n'a pas de vie sociale en dehors du boulot. ) Il s'adapte en général à la vie sociale de sa conjointe, et perd contact avec tout le monde à chaque fois qu'il rompt. Tandis que j'ai le contact facile, un groupe d'amis que je connais de longue date , et des amis un peu partout en France ( ce qui m'a permis de partir à la dernière minute cet été quand il a annulé nos vacances ) . Bref, ce n'est pas de la forfanterie, mais quand j'ai compris ça et regardé objectivement, je me suis rendue compte à quel point la rupture et ses accusations avaient ébranlé ma confiance .

Tu m'as l'air bien entourée, et ce ne serait pas le cas si tu étais une horrible personne . Sans doute dois tu travailler sur une certaine forme de dépendance affective , mais cela ne signifie pas non plus que tu dois tout remettre en question.

Bon courage ;)
par Katarina83
#1295800
Bonsoir à tous.
Merci Selma pour ce que tu me dis. Non, je ne suis pas une personne horrible c'est sûr mais avec les homme si, enfin horrible n'est peut-être pas le terme exact mais je suis pas facile à vivre, ça c'est sûr. Pour autant ce que tu dis est vrai et c'est aussi ce qui me rassure. Je suis vraiment bien entourée j'ai de la chance. J'ai beaucoup d'amis et ma famille est réellement très présente pour moi.
Après voilà, malheureusement je crois qu'aujourd'hui je pourrais être entourée de mille personnes aussi géniales les unes que les autres que ça ne changerait rien à ma douleur.

Et quand tu me dis qu'un message me perturbe et que du coup, le sr serait plut^t efficace pour moi, tu ne crois pas si bien dire.

En effet, hier, il m'a appelée et là c'est même plus déstabilisée que je suis, c'est complètement ébranlée.
Je vous explique rapidement.
En gros, il m'a appelée au départ juste pour me dire que j'avais du courrier ... Et on est partis à discuter pendant plus d'une heure.
En toute objectivité, c'est lui qui entretenait la conversation, il me posait un tas de questions, et je sentais bien qu'au final ça lui faisait autant de bien qu'à moi qu'on "papote comme avant". J'ai senti qu'on retrouvait notre complicité, comme avant toutes ces disputes, c'était naturel, on était bien, ça s'entendait à sa voix que ça lui faisait du bien et j'avoue qu'à moi aussi, on a rigolé, parlé sérieusement, parlé de tout bref c'était un appel naturel mais qui en même temps était très étrange car au final, ça donnait l'impression qu'on ne s'était jamais quittés et qu'on allait se revoir dans cinq minutes.
Je me suis même surprise moi-même car j'ai réussi à me détendre, à parler de tout et de rien, comme si j'avais eu besoin de cet appel, comme si en fait, je n'attendais que ça, comme pour refermer des petites plaies, j'étais bien.
Mais ne même temps, je me connais et je suis fragile, toujours quant à cette rupture et à cette relation aussi alors à un moment, j'ai préféré couper court car je ne voulais pas que l'on rentre dans trop d'émotions et là déjà, ça me convenait comme ça alors, j'ai prétexté un truc et lui ai dit que je devais le laisser et il m'a répondu que oui pas de souci mais qu'il voulait juste avant me poser une dernière question, bref il n'avait pas du tout envie de raccrocher, il était bien, je suis objective je le connais et je sais que c'était le cas.
Mais, moi, pour moi, il fallait que je coupe alors on est encore restés cinq minutes et on a raccroché.
Quand je l'ai rencontré, j'avais un chien, il l'a tout de suite adopté et lors de l'appel, il m'a demandé de ses nouvelles et une photo de lui. Du coup, quelques heures après l'appel, je lui ai envoyé quelques photos et on a échangé sur deux ou trois messages au sujet du chien.
Et à nouveau j'ai coupé court par protection et surtout pour être honnête parce que je n'avais aucune envie de parler du chien pendant mille ans.
Voilà.
Voilà où on en est aujourd'hui.
Voilà où j'en suis aujourd'hui.
Hier, je suis ressortie de ce coup de fil tellement bien, comme si j'avais repris un bol d'air. Mais vraiment! J'ai passé une journée géniale après ça et une bonne soirée aussi!
Sauf qu'après ça, peu à peu, j'ai commencé à moins bien me sentir et je ne comprenais pas vraiment pourquoi.
Puis ensuite, j'ai compris.
En fait, il m'avait appelée, on a passé un très bon moment téléphonique tout aussi étrange qu'il puisse paraître, sauf qu'après ça, il y a quoi? Ben rien. Il est pas là. Il est plus là pour autant, il revient pas. C'était juste un appel.
Et finalement, c'est comme si je m'étais repris une claque encore.
En raccrochant, j'ai eu le sentiment que, je sais même pas comment l'expliquer, le sentiment que c'était ok, que tout allait bien et que j'allais le voir tout à l'heure... Oui, sauf que non en fait.
Et toute seule comme une idiote, je me suis remangé un grosse claque.
Je sais que c'est idiot mais notre conversation était tellement naturelle que pendant un instant, j'ai cru que tout était redevenu comme avant.

Je me rends compte que j'ai besoin de lui. Que c'est lui qui m'apporte mon énergie et ma joie de vivre.
Et j'ai cru comme une idiote que tout était redevenu comme avant.
Mais pourquoi? Pourtant, je pense pas être bête à ce point. Et puis surtout, il ne m'a rien promis, il ne m'a pas draguée. Je sais qu'il ne s'en fiche pas de moi, ça oui mais à aucun moment il m'a dit quoi que ce soit au sujet de nous deux donc pourquoi je me suis mis en tête plutôt inconsciemment en plus que c'était comme avant.
Franchement, c'est vraiment trop dur.
Je crois que j'ai jamais ressenti ça avant, malgré le nombre de déceptions amoureuses que j'ai déjà vécues.
Le fait de l'avoir au téléphone m'a fait tellement de bien, m'a fait me sentir tellement vivante à nouveau et cet appel me fait tellement de mal au final!
J'arrive même pas à l'expliquer en fait.

En fait, j'attends encore de lui je crois.
Alors que c'est fini.
Mais je sais, j'arrive pas à accepter que c'est fini je crois.
Mon cerveau le sait mais mon coeur ne l'accepte pas . Et puis il y a autre chose, c'est comme si je ressentais un truc qui me dit que lui et moi, ça ne peut pas se couper comme ça, il y a comme un fil, un lien indescriptible et bizarre en même temps qui fait que c'est pas possible que plus jamais on ne se parle.

Et là, c'est encore plus difficile parce que demain c'est le réveillon de Noël et Noël, c'est une fête que j'adore, qui compte beaucoup pour moi, comme pour beaucoup d'entre nous c'est sûr mais voilà, c'est encore plus dur du fait que c'est Noël parce que j'aimerai être avec lui, juste être avec lui ou même ne serait-ce qu'avoir de ses nouvelles et je me connais par coeur, ces nouvelles je les attends c'est horrible et je sais que je ne devrais pas en avoir et pourtant je sais parfaitement que si je n'en ai pas même juste un mini message, je vais être déçue.
Alors que je ne devrais pas.
Mais je me dis que c'est tout simplement impossible que lui et moi on n'ait plus de lien.
Je sais que je ne suis pas folle quand je dis ce que je dis par rapport à notre appelle. Je sais ce que j'ai ressenti et je sais que je n'invente pas.
P*** ça va vraiment pas.

Et je pense à vous tous aussi, à tous ceux qui sont dans la même situation que moi en ce moment;
Je sais que je suis loin d'être la seule à vivre ça et même qu'il y a pire que moi, ça c'est sûr alors j'essaie de me dire qu'on est tous là réunis par cette chose affreuse et malheureuse qu'est le chagrin mais qu'au moins on n'est pas tous seuls.
Et je sais aussi qu'il y a bien pire que moi.
Bien pire que ma rupture et bien pire que ma situation.
Mais il n'empêche que chacun à notre manière et pour des raisons différentes, on souffre.
Et à Noël ça ne devrait pas. Surtout pas à Noël.
Alors, je vais relever la tête et je veux ou plutôt j'aimerais qu'on fasse tous pareils.
Au moins pour les fêtes, au moins pur ces deux jours.

Et si certains veulent me répondre, je serais intéressée d'avoir vos avis sur tout ça, sur cet appel, et sur ce que je vous dis.
J'aimerais aussi que des personnes das la même situation que moi viennent parler ici, enfin pour ceux qui se sentent d'attaque quoi.

Merci à tous de m'avoir lue.

Bonne nuit.
par Selmasultane
#1295807
Hello Katarina ,

C'est précisément pour ce que tu décris que j'ai fini par répondre très brièvement aux messages de mon ex. Comme le tien , mon ex ne ferme pas la communication , au contraire, demande des nouvelles , répond dans la minute, demande à s'asseoir à côté de moi en réunion, plaisante, me raconte sa vie.

Les 3 premiers mois, ça me faisait plaisir, cette complicité intacte et évidemment ....le 2ième effet kiss cool,c'est que ça ravivait la blessure . Parce que les faits hein, c'est qu'il a mis fin à notre relation , et 6 mois après, force est de constater qu'il n'a pas changé d'avis.

Bref au fil du temps , j'ai appris à me protéger : je me débrouille pour ne pas me mettre en situation de le contacter . Par exemple il m'avait reproposé de garder mon chat à la Toussaint , comme en août, et j 'ai fait appel à qqn d'autre. Il m'avait parlé d'un film , j'ai éludé et j'y suis allée seule. Lorsqu'il demande des nouvelles, je réponds deux trois trucs superficiels , et je coupe très rapidement. Je ne mets plus jamais de " biz" en conclusion . Pas par stratégie hein, mais parce que je ne veux plus me remettre en demande, même un tout petit peu, et souffrir. Je me débrouille pour ne plus jamais être en attente ( et le contacter , c'est être en attente . Lui livrer quoi que ce soit de personnel , en réponse à ses messages, hors des banalités boulot / pluie et beau temps , c'est être en attente . Lui proposer une sortie, a fortiori, c'est être en attente . )

Tu vois 6 mois après, c'est encore bien trop tôt pour être son "amie" .'ET pourtant j'ai de très bonnes relations, sans aucune ambiguïté ,avec qqns de mes ex. Mais avec lui je doute que ce soit le cas, même plus tard, je l'ai trop aimé et j'ai trop été déçue.

Je trouve que tu as une certaine lucidité sur ta situation Katarina , sur ce qui se passe en toi . Après, ça ne fait qu'un gros mois de rupture pour toi, il est normal que tu sois encore très remuée . Je n'ai pas de conseils à te donner , car tu es sur la bonne voie je trouve . Je ne peux que te dire cette banalité ( mais dans tout cliché il y a une part de vérité :mrgreen: ): le temps va t'aider . Il va atténuer le chagrin ( je ne dis pas que je n'ai pas encore qqs larmes et que je n'y pense plus, mais j'apprécie enfin en pleine conscience les bons moments que je passe, loisirs, amis, sport, vacances , moments de rire et de complicité avec ma fille , nuits de 8 heures ). Le temps va aussi te permettre de voir mieux ce qui vous a menés à la rupture, sans idéaliser ton ex . Le temps va te permettre de mieux déterminer ce que tu attends d'une relation amoureuse.
Tu vas découvrir que ton énergie et ta joie de vivre, tu peux les susciter toi même.

Je te souhaite d'excellentes fêtes de Noël.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 10
En instance de divorce

Encore merci Balibalou pour ton message. Le plus d[…]

silence radio à un plan cul

c'est clair que plus je fais ca plus je m'enfonce.[…]

Perdue, un peu

Avis de nana : Un mec qui trompe et a besoin de s&[…]

Rupture avec mon ex

De mon avis, sans négliger ta souffrance l&[…]