Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Ellie joe
#1293989
Bonsoir à tous

Je vous écris car je viens de rompre avec mon copain, la situation me semble inextricable mais j’ai enormement envie de le reconquérir car je l’aime
Notre histoire est la suivante :
Nous nous sommes rencontrés il y a un peu plus de deux ans, lui m a abordé dans la rue, j’ai étais réceptive, nous sommes sortis ensemble cette soirée puis plusieures autres, c’était l’été,en très peu de temps j’ai commencé à tomber amoureuse de lui, lui de même. Nous partagions des sentiments très forts, tout en nous amusant beaucoup, un peu à la bonnie and clyde, en sortant beaucoup, avec prises de cocaine et alcoolisation, faisant parfois participer d’autres personnes à nos délires (sexuels). Sans lui, je n’aurai pas fait cela, et sans moi lui non plus. Au début ça nous convenait cette espèce de bulle mais très vite on a voulu devenir exclusif car nous nous aimions. Notre relation était passionnelle, par exemple alors qu’on se connaissant depuis 10 jours, il devait partir en corse une semaine avec ses enfants, nous avions pleuré une après midi entière dans le lit, inconsolable de devoir nous quitter. Puis trois jours après j’ai fini par le rejoindre incognito, c’est à dire que ses enfants ne devaient pas savoir que j’étais là car c’était bien trop prématuré pour qu’il leur présente quelqu’un, alors j’étais sur le transat à côté de lui et quand ses enfant n’étaient pas là ont s’embrassait, ou alors je mangeais au restaurant en face de lui mais deux tables à côté puis on allait se retrouver dans les toilettes...
Mais lui avait peur : 37 ans, père de famille et moi 23 ans, fofolle voire instable, ayant des problèmes avec l’alcool notamment. Il m’a quittee à deux reprises cet été la, je l’ai trompé suite à cela, on a souffert comme jamais, et puis finalement il n’y plus cru, a dit qu’il ne voudrais plus jamais me revoir.
Soit. Moi jétais complètement désespérée, limite à la rue en plus à cette période la, un ami m’a gentiment hébergée à ce moment là , mais j’étais aneantie, puis je me suis dit OK oublie le.
A ce moment là, un mois après peut être je ne sais plus, il a recommencé à me parler par textos, me dire que sa vie était fade sans moi. Le manque lui avait permis de comprendre que c’était vraiment avec moi qu’il voulait être.
Résultat, deux mois après ça on emménage ensemble, c’était un pas énorme j’étais tellement heureuse.
On était heureux. Malgré une tendance très bipolaire chez moi que je n’arrivais pas à contrôler et qui gâchait parfois ce tableau (peur de l’abandon, faible estime de moi, colères inappropriées; alcoolisme et boulimie ) mais lui m’aimait et me soutenait coûte que coûte , quitte à s’oublier lui même peut être. Mais à côté de ça nous étions très amoureux , lui me disait que je lui avait redonné confiance en lui, de la motivation professionnelle (nous avions monté un projet ensembles), que ses craintes et ses doutes sur lui même ( il en avaient beaucoup) avaient totalement disparues. Il m’a bien sûr présenté à ses enfants, mais vivre avec eux 3jours par semaine c’était assez dur, je crois que je le voulais tout le temps pour moi toute seule, que j’aurais voulu être son unique centre d’attention et ça il le sentait. Par exemple je m’isolais beaucoup dans notre chambre lorsqu’ils étaient là. Bref ça commencé à se dégrader, on s’alcoolisait et prenait de la cocaine au moins deux fois par semaine, en fait ça a toujours été comme ça mais je crois qu’il le supportait moins car il était physiquement fatigué et nous devions de l’argent à nos dealers entre autre. D’un côté il y avait quand même de l’amélioration car je voyais une psy et j’arrivais à boire moins par exemple, et on s’était remis a mieux travailler, mais en tout cas il m’a quittée en me disant que l’amour ne suffisait pas, que si je faisais autant d’effort pour maintenir une vie saine avec lui c’était que c’était contre nature pour moi, qu’on n’était sûrement pas compatible.... et qu’a faire d’épuisement ses sentiments avaient baissé
Donc il m’a quittée il y a deux jours. Mais après qu’il m’ait quittée et soit parti à l’hôtel, il me disait que je lui manquais, on mangeait ensemble et on se faisait des câlins.... on cherchait ensemble un appart pour moi, dans la tristesse
Et hier soir j’ai fait la connerie dû siècle. J’étais malheureuse, j’ai bu, je suis sortie et j’ai ramené un mec chez nous, pendant qu’il était à l’hôtel, sauf que pendant ce temps, lui m’a appelé au moins 5 fois et moi je ne répondais pas, et comme il avait les clefs et il est rentré et a vu le mec et moi... l horreur absolue. Il m’a mise dehors. J’ai du trouvé un hôtel en pleine nuit. Il m’a dit que j’en nexistais plus pour lui....
Je suis tellement malheureuse , je l’aime encore. La semaine prochaine je pars vivre à Paris
C’est horrible, je n’imagine pas ma vie sans lui....
Vous pensez qu’il y a un espoir qu’il me pardonne ?

Merci beaucoup pour votre reponse
par Carrie007
#1293992
Bonjour Ellie Joe,

Avant même de penser pardon ou reconquête ou relation, il faut que tu règles tes problèmes de dépendance (aux produits, à la nourriture puis affective).

Vous étiez dans une relation toxique, le seul point d'achoppement que je vois entre vous étant les consommations de cocaïne, d'alcool et de sexe trash ou à plusieurs. Et cela il n'a pu le réaliser vraiment qu'avec toi car tu correspondais certainement à ce qu'il voulait à ce moment-là.

Il est père de famille, a des responsabilités et il a tout à fait raison quand il te dit que l'amour ne fait pas tout. De plus, je pense que tu as bien compris que vous n'étiez pas à égalité dans la relation, étant toi très immature d'un point de vue émotionnel (le fait que tu jalousais ses enfants, tu n'étais juste pas à la même place). Avant même de penser relation, tu as vraiment, je me répète, des choses à régler, sinon tu iras toujours droit dans le mur.

Continues-tu à voir ton/ta psy?

Après, lui-même n'est pas exempt de tout reproche, je pense aussi qu'il a vécu une sorte de dépendance, par rapport à la relation (très rock'n roll) et surtout à l'adrénaline qu'elle lui procurait. Mais cela n'a qu'un temps et votre relation n'a pas réussi à évoluer, selon moi, dans des sphères plus matures et plus "normales" (même si je n'aime pas ce mot, je n'en trouve pas d'autre).

Qu'en penses-tu?
par Ellie joe
#1294005
Bonjour et merci de m’avoir répondu

Oui jai conscience que notre relation était loin d’être épanouissante sur le long terme

Cependant notre vie était tout de même beaucoup plus calée et réglée qu’à nos débuts, on ne faisait pas de sexe trash ni avec d’autres personnes, on consommait environ 2 fois par semaine certes (a la maison), mais à côté on travaillait, j’essayais de ne pas trop boire et de limiter mes crises (Grace a ma psy).

C’est vrai que c’était au prix de gros efforts de ma part de maintenir cette normalité, il trouvait que c’était trop d’efforts justement, mais il le savait depuis le début, que ce ne serait pas simple.
Il m’a dit que par exemple il aurait voulu parfois passer 3 semaines sans rien dépenser ou sortir, chose qui était compliquée pour moi.
Au moment où il m’a quittée je mettais quand même tout en œuvre pour essayer de m’en sortir.

Je compte bien sur poursuivre mon suivi car j’ai conscience d’avoir beaucoup de choses à régler

Enfin voilà, peut il prendre conscience de tout cela ? Je suis persuadée qu avec le temps j’aurai réussi à remonter la pente été qu’on soit heureux tous les deux

Qu’en penses tu?
par Kakahuet
#1294011
Bonjour

Pour paraphraser Carrie ... "Avant même de penser pardon ou reconquête ou relation, il faut que tu règles tes problèmes de dépendance "

Et cela ne se règle ni en claquant des doigts, ni en quelques jours... donc avant de te poser la question (inutile) : "peut il prendre conscience de tout cela ?", je te poserai la même question .... "est ce que tu prends conscience de tout cela?"

Que tu sois "persuadée" de quelque chose, c'est une chose, mais entre ça et la réalité, il y a beaucoup de travail à engager, notamment du travail psy et c'est chronophage au possible (et ça a le mérite de remettre l'église sur la place du village et de se concentrer que sur soi).

Après, chacun réagit selon ses armes, mais le dernier coup que tu lui as fait est quand même pendable ... pour moi ce serait quelque chose d'irrévocable... soignes donc cette addiction qui ne t'apportera que des problèmes.... je te promets que ça t'aidera bien plus qu'autre chose.
par Ellie joe
#1294012
J’entends bien tout ça
En même temps le dernier coup que je lui ai fait, bah il m’avait quittée, ça peut se comprendre d’avoir pete un plomb je pense
par Kakahuet
#1294018
Ellie joe a écrit :
08 nov. 2018, 15:15
En même temps le dernier coup que je lui ai fait, bah il m’avait quittée, ça peut se comprendre d’avoir pete un plomb je pense
ou pas....

Du moins pas ce genre de pétage de plomb ... m'enfin ce n'est que mon opinion.

Mais gardes en tête que ramener un mec chez "vous" pour coucher (même bourrée comme un coing, ce n'est pas une excuse) deux jours après t'avoir quitté, il faut se remettre en question un petit peu ...
ça prouve que tu dois bosser un tantinet sur ton équilibre affectif, ne penses tu pas?
par Ellie joe
#1294021
Mais sans ce « petage de plomb » il serait resté proche de moi (il me disait que j’étais la personne la plus pure qu’il connaissait, que personne ne l’avait jamais aimé autant, que je lui manquais et tout ça )
Donc sans ça, j’aurais eu un espoir qu’on se remette ensemble malgré mes problèmes d’addiction que j’aurais continuer à résoudre en parallèle,non?
par Elieza
#1294022
Ellie joe a écrit :
08 nov. 2018, 17:42
Mais sans ce « petage de plomb » il serait resté proche de moi (il me disait que j’étais la personne la plus pure qu’il connaissait, que personne ne l’avait jamais aimé autant, que je lui manquais et tout ça )
Donc sans ça, j’aurais eu un espoir qu’on se remette ensemble malgré mes problèmes d’addiction que j’aurais continuer à résoudre en parallèle,non?
Bonjour,

Avec des si, on mettrait Paris en bouteille. On ne sait pas ce qu'il se serait passé sans ce pétage de plombs, mais si tu veux mon humble avis, ca serait arrivé un jour ou l'autre.

Quoi qu'il en soit, ça c'est passé, et quoi que tu (te) racontes, tu ne peux ni revenir en arrière, ni effacer cet épisode, ni même lui demander de te (re)faire confiance. Puisque les faits sont là, et avérés.

Pour avoir cotoyé de près un grand alcoolique (mon père), on ne guérit jamais. Au mieux "ca va mieux", mais "boire moins" quand on a un problème avec l'alcool, ca ne fonctionne pas. Si tu as un problème avec l'alcool, tu dois juste ne plus boire, du tout.
Je rejoins donc mes collègues: avant de penser à "récupérer ton ex", concentre toi sur ton problème et règle le, parce que tu es encore jeune, et tu peux t'en sortir sans doute plus facilement que quelqu'un de plus vieux, et avec moins de dégats (santé, relationnels, professionnels, etc...).
par Carrie007
#1294023
Ellie, je vais insister mais tu dois AVANT TOUT régler tes problèmes d'addiction avant de penser à entamer une relation, avec qui que ce soit.

Ta dépendance à lui s'exprime aussi à travers tes autres dépendances. Et si tu arrives à résoudre ta dépendance à l'alcool et aux stupéfiants, qui non seulement pourraient engendrer des problèmes médicaux mais aussi relationnels et judiciaires, alors tu y verras plus clair dans ta relation avec lui et tu pourras alors faire un choix en toute conscience.
Un SR un peu particulier...

Bien le bonjour, J'aimerai rebondir sur la discus[…]

Ma play list anti-deprime

J’me sens pas belle

n'empêche que la vraie raison de son refus[…]

Je suis amoureuse mais lui ?

Ce soir mon ex m’as appelé pour parle[…]