Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par jpgjpg
#1293684
Bonjour a toutes et a tous, voici le récit de mon, de notre histoire (a nous 4), qui me remplie de fierté, de chagrin et de honte...a vous de la commenter si le coeur vous en dit.

J'essaye de sortir la tete de l'eau depuis 2 mois environ, en cherchant de l'info a droite a gauche et notamment sur ce forum que j'ai pas mal parcouru. J'y ai vu bcp de detresse, la plupart ne correspondant pas vraiment a ma problematique. La plupart des largues/largueurs sont jeunes, ont le coeur detruit par la perte de l'etre qu'il pensaient leur etre cher apres 1 ou 2 mois de vie commune...j'y suis passe a leur age et c'est vrai que cela fait mal mais ce que je vis est different. J'ai fait des erreurs et je suis pret a les payer avec un long SR (j'en vois certains qui desesperent au bout de 15 jours), vous verrez plus bas que le mien devra durer au moins 8 mois, c'est dur mais je suis dispose a le faire...je ne me bouferai pas le foie si j'apprend qu'elle est avec son Next dans ma propre maison...apres tout je l'ai bien cherche...bref je suis pret a tous les sacrifices pour avoir une chance de recuperer ma famille avec a sa tete la femme que j'ai tant aime et qui m'a cheri de toute son ame, jusqu'en 2017 tout du moins...je suis tellement perdu que j'arrive a douter de sa sincerite durant nos 15 ans de vie commune... une des dernieres phrase que je lui ai dite est qu'elle etait bien plus credible en mechante qu'en gentille (et pourtant Dieu sait qu'elle etait gentille... la meilleure personne que j'ai rencontre--- . SI JE DEVAIS AVOIR UNE POSSIBILITE DE RE-SEDUIRE LA PERSONNE QU'ELLE SEMBLE ETRE DEVENUE, alors je ne serais plus si sur de vouloir me battre... depuis qu'elle m'a annoce sa decision d'en finir je ne la reconnais plus, elle a meme change physiquement, son visage est different, meme mes amis qui la voient me le confirment, eux non plus n'y comprennent rien. Il y a des jours ou elle sourit a nouveau et ils la retrouvent un peu mais globalement ils sont eux aussi sous le choc.

Venons en aux faits, 2001, moi 37 ans, elle 27, tous deux chercheurs sur les cellules souches et le cancer nous nous rencontrons dans un labo espagnol (Bilbao) ou j'ai obtenu une bourse de 2 ans- L'ambiance y est nefaste et seule qq personnes me protegent de la xenophobie professionnelle ambiante (peu de postes disponibles et pas question d'y installer un francais, meme s'il est sympa et aide tout le monde). Parmi les personnes de bonne volonte se trouve Paola et qq autres jeunes en these que j'aide du mieux que je peux et nous faisons ensemble ce pourquoi nous etions payes (enfin pas tous les mois, et jamais une fortune): de la science.

Mon projet pietine et celui de Paola aussi, nous commencons a nous deseperer jusqu'au jour ou nous avons l'idee de fusionner nos deux projets---BINGO, son projet trouve enfin un interret scientifique et le mien est totalement bouleverse (pas assez de place pour expliquer en detail, je pourrais le faire par une autre voie sur simple demande)...ce qui allait me prendre des mois et des nuits de travail pour avoir un resultat plus qu'aleatoire va maintenant pouvoir etre fait en 15 jours et cette nouvelle technique va me permettre de repondre assez facilement aux questions initialement posees... l'amour est ne ce jour la!!!! le 03/03/03, premier baiser, premiere etreinte, fous de joie tous les deux (c'est devenu notre mot de passe partout sur internet!). A partir de la, c'etait nous deux contre le monde entier... il etait grand temps que mon sejour dans ce premier labo espagnol se termine. A l'automne 2003 nous postulons tous les deux dans un autre labo a Alicante, dirige par un gros poisson, tres mediatique ici en Espagne et qui deviendra ministre de la sante en 2007. Il nous accueil aussitot avec chacun un salaire.... genial...oui, mais non...la fameuse xenophobie professionnelle reprend du service (d'autant que Paola est basque, donc pas vraimet espagnole...ha ha ha).

Pas grave le combat reprend donc, nous trouvons des gens sympa et nous avancons avec notre projet. J’annonce tout de suite qu'il a fini par foirer, mais apres avoir cherche une annee entiere je ne sais toujours pas pourquoi...je ne pense pas que nous nous soyons trompe, les cellules que nous avions ont change pendant le temps que nous les utilisions et toutes les belles choses que nous avions vu ont disparu une a une...c'est la vie, c'est la science. S'il n'y a pas eu d'erreur de notre part, pendant qq mois Dieu (ou quelqu’un ou quelque chose) a souleve un voile qui nous a permis, d'entrevoir un debut de solution au cancer (je sais ce n'est pas modeste, mais c'est vrai, soit nous sommes nuls et archi nuls, soit nous avons vu qq chose d'important… nous avons meme pendant qq mois ete envoyés bosser chez genie de la science a Seattle, faites google: Sen Itiroh Hakomori--- le papa des groupes sanguains...quel honneur!). Les mois passent et nous nous acharnons a recuperer ce que nous avions vu...mais le future ministre se fatigue et nous signifie le non renouvelement de notre contrat... Fatigues par l'Espagne nous remontons sur la region parisienne ou Paola decroche un CDI de commerciale pour la vente de reactifs pour la recherche. Elle s'en sort tres bien et progresse a toute allure dans sa boite et, ne se heurte pas elle a la xenophobie professionnelle, donc elle peut faire son trou. Pendant ce temps, moi je garde notre petite fille qui vient de souffler sa premiere bougie pendant que je cherche un job dans la recherche scientifique autour de Paris...pas simple a trouver. La vie est chere, le boulot ne court pas les rues, les gens ne sont pas tres syma et le climat nous desole!!! Nous decidons de tout plaquer et de repartir sur l'Espagne, en Alicante ou pauvre pour pauvre nous serons au moins au soleil.

Le patron de Paola est tellement content d'elle qu'il veut la garder et lui permet de travailler pour lui depuis l'Espagne. Nous achetons une maison, je ne cherche plus de travail (encore plus vain qu'en France, nous etions en 2009 au plus dur de la crise ici), je decide de monter mon propre labo de recherche a la maison pour monter une boite de services (je passe des nuits sur ebay pour acheter du materiel de labo en panne que je me debrouille tant bien que mal a refaire fonctionner, tout en m'occupant des taches menageres afin de liberer la maman qui travaille bien et bcp et qui ramenne les sous dans le menage et surtout de m'occuper de notre seconde fille- Un pur bonheur, une belle maison au soleil, nous vivons en cercle ferme avec nos filles que nous avons vu grandir, tous a la maison tout baigne sauf qu'il nous manque des amis. Nous travaillons bcp et avons peu de temps pour nous immerger dans la vie du village...les contacts sont bons avec les gens mais nous n'allons qu'a tres peu de fetes...et cela nous pese un peu. Ma boite ne marche pas comme prevu, je vivote , mais comme nous avions fait cela sans nous endetter aupres d'une banque, avec l'accord de Paola, nous faisons face aux frais a partir de son salaire...je commence une vraie dependance economique qui va finir par me miner...pas elle, toujours enthousiate elle me remonte systematiquement le moral et me dit de ne pas m'en faire pour l'argent...elle avait raison, nous avions toujours des economie relativement confortables, plus un heritage qui s'annoncait bientot a la disparition de mes parents...c'est la que j'ai du merder...je me sentais coupable de vivre a ses basques alors je me suis mis a etre auvergnat en disant que si je ne gagnais pas de fric je pouvais tout aussi bien faire en sorte d'en depenser un mimimun, je deviens mecanicien auto, plombier, macon, electicien...je m'eclate bien, d'autant que notre fille a grandi et que le temps que je passais avec elle, je pouvais maintenat l'investir dans ma politique de l'auvergat...le tout sans negliger la boite qui tourne toujours, mais au ralentit. Les complications et frais adminitratif de la societe nous conduisent a choisir de la fermer et de redemarrer l'activite en tant qu'autoentrepreneur (ou artisan, bcp mois cher et moins contraignant).

Ma mere meurt en 2016 avec un tres profond alzheimer elle est soignee a la maison par mon pere atteint d'un cancer de la thyroide et lui disparrait dans la meme annee...les 2 dans des conditions dramatiques qui me font entrer dans une despression de cheval (je pleure mes morts, mais assi les qq vivants qui restent, la famille se dechire et tout explose) j'ai l'impression de tout perdre, jusqu'a mon pays, puisque plus d'attache avec la France...avec la tete dans le guidon depuis des annees, je n'ai meme pas pris le temps de reflechir et d'anticiper ce qui allait se passer.

C'est la que tout derappe, je perds le gout a tout sauf a mes trois filles, et je me noie dans les chantiers entammes dans la maison, le labo me sort par les yeux. Ma deprime me fatigue, je maigri, je m'epuise, je fume comme un pompier, je deviens irrascible j’ai la libido dans les chaussettes et surtout je vois ma femme s'eloigner avec une nouvelle bande d'amis (depuis le temsp qu'on en cherchait) et me laisser me morfondre sur mon canape et dans mon ciment. Au debut je fais un effort et la suit a sa nouvelle activite (agility...les chiens qui font des parcourts de vitesse, tres joli a voir, mais tres chiant a faire, c'est d'un ennui mortel) Tres vite je retourne a mes moelons et lui laisse sa liberte de se divertir. Elle y va avec notre fille ainee...notre chien trop vieux pour ca est tres vite remplace par un autre plus jeune...je dis oui a contre coeur, d'autant que je n'ai pas ete invite au moment du choix du chien...pas grave, elles promettent de s'en occuper... leur liberte, toujours leur liberte... Pas de chance ce chien est adorable mais c'est un fou furieux...impossible de le mettre dans ce truc, alors sessions de dressages plus double doses de repetitons sur la piste du parcours d’agility...cela ne va toujours pas alors on commence a me dire qu'on va en prendre un troisieme (la maison est devastee a l'interieur par le fou furieux, je balaye un pull over de poil tous les 2 jours, la maison pue)...les 2 chiens dorment dans notre chambre, peu compatible avec mon sommeil leger de depressif! Au troisieme chien je dis NON...elle l'achete quand meme..je suis blesse par cette attitude, mais j’áccepte tout de meme cette situation non voulue comme une concession… (D’autant que le nouveau petit chien est un modele et ne pose aucun probleme)… Je demande tout de meme s’il va faloir en prevoir un quatrieme quand la petite de 6 ans voudra elle aussi s’y mettre...on me repond que ce n’est pas exclu! Puis vient l'imposition d'une ruche d'abeilles dans le jardin, au mepris des risques de plainte des voisin et des trois attaques dont j'ai ete victime sans qu'elle en tienne compte et sans augmenter la prudence vis a vis des filles qui jouent dehors.

Ce ne sont la que des exemples d’une attitude nouvelle chez elle, depuis peu tout fonctionne comme cela toutes les decision sont unilaterales, sans vraiment de mise au debat...j’ai l’impression de vivre “une dictature par le sourire”

Retour sur mon canape et elle elle monte la dose d'agility, me laissant avec la petite devant n'”oubliez pas les paroles”...je tiens la bouffe prete tous les soirs, je fais la lessive, lave vaisselle...bref cela tiens mais la distance se creuse. Elle se met a se coller a son smartphone du lever au coucher...meme pendant les films...nous n'avons bientot plus de complicite mais elle continue de me remonter le morale sur les problemes d'argent et de comptabilite du labo donc je ne m'affole pas specialement...nous derivons lentement mais surement.-- je lui en veut de me voir souffrir et de ne pas me tendre la main...en fait tout ce qu’elle me tend, (pardon, en Francais dans le texte) ce sont ses fesses avec un enorme forcing de sa part au lit, alors que ma libido s’est fait la paire il y a un moment, je fais de mon mieux mais je suis frustré a chaque fois, j’en ai meme honte et evite de plus en plus de me retrouver en situation d’etre a nouveau sollicité...bref, je regarde souvent les programmes de seconde partie de soirée (je l’évite et ne vois pas que je la meurtie horriblement)-

Elle travaille intensement la journee jusqu'a 18 heures et a 18 heures 05 elle est deja dans sa voiture pour aller soit faire du cheval, soit de l'agility, soit conduire notre ainee a la musique ...retour a la maison vers 21 heures-21 heure trente, sauf le mercedi ou elle reste sur le canape avec son telephone.

Arrivent ses vacances et la juste la veille, alors qu'elle avait promis de ne plus sortir de la maison, elle m'annonce qu'elle part a une manifestation...d'agility et rentre a 23 heures et la j'explose, je lui fais la gueule pendant la premiere semaine de ses vacances (j’ai une tendance a exagerer le cote boudeur face a ce genre de situation...ne boude pas souvent mais helas, longtemps, c’est plus fort que moi, c’est un des mes cotes sombres et je concoit que ce soit usant pour l’autre). Apres quoi elle revient me dire que si je ne change pas d'attitude elle demande le divorce, je lui dit que sa famille ce n'est pas seulement que 3 semaines par an, que c'est un peu facile ce qu'elle fait la et qu'elle passera de bien meilleures vacances aupres de ses nouveaux amis... 3 semaines horribles...elle contacte effectivement une avocate, renoue avec ses parents qu'elle ne voyait plus depuis 10 ans car ils lui avaient tourne le dos a chaque fois qu'elle essayait de renouer avec eux (ils n'ont JAMAIS recontre leurs petites filles...et inutile de vous dire que depuis que je connais Paola ils souhaitent me voir MORT (meme ambiance que la fameuse xenophobie professionnelle, ici elle est familiale...ils sont tous 2 alcooliques, donc je n#ai pas vraiment cherche a recoller les morceaux non plus… elle ne le souhaitais pas non plus, en fait elle etait ambigue la-dessus, je comprenais son embarras, c’etait pas simple pour elle a gerer).

Tout est perdu, elle remonte un temps chez eux lors d'un deplacement professionnel et a son retour c'est l'enfer.
Je ne la reconnais plus, son visage a changer crispe, plus de sourire, elle revient avec un papier de l'avocat que je dois signer apres quoi j'ai une semaine pour quitter les lieux (c'est elle qui paye le credit). Je decide de m'eloigner, mais sans salaire et sans fric je ne trouve pas une location aussi facilement, je suis oblige de rester dans ce qui n'est plus ma maison pendant presque un mois, elle s'enferme dans notre chambre pour dormir avec nos 2 filles et les 3 chiens, des que je parle a une des filles, elle lui saute dessus et m'interdit de leur parler sous pretexte qu'apres mes inteventions elle deviennent tres tristes (tu pense, elles aussi voient leur monde s'ecrouler...la grande (10 ans) s'y attendait, elle voyait sa mere pleurer chaque jour sur le trajet de l'agility...”je n'ai plus de larme papa” m'a t elle dit une jour... la petite (6 ans) elle n'a rien vu venir et est dans un etat lamentable. Jusqu'a cette derniere nuit, ou la petite vient dans ma chambre et me demande si elle peut dormir avec moi..je dis oui mais faudrait demander permission a maman...refusee. Des le lendemain (je ne mangeai plus, ne dormai plus et pleurai comme une madeleine depuis pres d'unmois) je m'approche de Paola en disant qu'il ne serait pas prudent de commencer a nous faire du mal en nous privant mutuellement des enfants, que nous n'etions pas si differents des autres, ceux qui finissenet dans les faits divers a la television (une vraie epidemie en Espagne et devenu une cause nationale) ou le papa assasine la maman et les enfants et se supprime apres (je sais j'ai pete un cable) la dessus elle saute sur le fameux smartphone appuie sur une touche et me demande de repeter ce que je viens de dire (conseil de son avocate) je m'abstient de repeter, termine la “conversation” avec elle et m'excuse de ce que j#ai pu dire (l'enregistrement tournait toujouts) car j'etais au fond du trou...je ne pensais pas si bien dire...je la vois partir de la maison pour conduire les filles a l'ecole pas plus affectee que cela...elle a meme pris le temps de s'arreter et de baisser la vitre pour que ma fille me donne une bise... elle faisait enfin un effort...ouf!

Je pars a mon tour au village pour continuer ma recherche de location...en tournant dans le village je vois sa voiture garee...pas normal...je guette un peu pour voir ce qui se passe... ne la voit pas, j'attend un peu et je suis coffre, menote par la police, elle vient de deposer plainte pour violence conjugale...36 heures au gnouf et jugement immediat: mesure d'eloignement de ma maison, de ma femme et de mes filles pendant 8 mois...je n'ai droit qu'a un coup de fil a mes filles de temps en temps...mais elle veut s'y opposer.-- elle me fait passer pour un malade partout...peut etre a t elle raison au fond?

Plus de divorce a l'amiable, sans fric (il me reste 10000 euros sur un compte et je suis sans boulot) je suis obliger de prendre un avocat et de faire la guere a l'amour de ma vie...il doit y avoir des morts plus douces.

Beaucoup de gens me disent que sous la houlette de ses parents elle va tout faire pour m'empecher de revoir me filles, elles va me pousser a l'erreur, alors il faut que je fasse tres attention...SR force donc et reconstruction... voyant la tournure catastrophique des evenements, nos amis ont fini par bouger un peu et m'ont trouve un hebergement chez des temoins de Jehova (des gens super gentils) qui m'aident a me reconstruire...le froid arrive, je coupe du bois pour ces gens, alors que je ne pourrais meme pas me servir des 8 tonnes de bois que j'avais prepare chez nous. Tout est reste bloque dans la maison, je n'ai meme pas ma carte d'identite espagnole, j'ai du racheter des fringues... bref je vis comme dans un reve depuis le debut septembre... ne sais plus qui a raison qui a tort...mais je sais que les vieux ont bien fomente leur vengeance...il n'attendaient que l'appel de leut fille.



Je ne vois plus aucune de nos petite loupiote qui soit restée au vert...tous les voyants sont au rouge pour ce qui est d’une possible reprise ensemble dans un future a moyen ou long terme...rien de ce qu’elle a pu me faire n’est pour l’instant redhibitoire de mon coté… j’ai la sensation qu’elle ressent encore qq chose pour moi, moi de meme, mais nos vie ont tellement divergées qu’elles rendent a mon sens tout espoir de vie commune impossible: je ne veux plus de ses chiens (et de ce qu’elle en fait) et elle ne veut plus de mes bouderies...c’est mort, mais je l’aime comme un fou...ne me reste plus qu’a souhaiter son bonheur pour qu’elle redevienne l’extraordinaire Paolita que j’ai connue et que j’espere ne pas avoir a jamais abimée, je lui avais promis de la rendre heureuse...c’est un échec que je ne me pardonnerais jamais (alors qu’elle le fera surement, je la connais trop!).

Je dois maintenant payer la facture, me reconstruire et faire tout ce que je peux pour amortir le choc subi par mes filles...c’est la que je souhaite vos conseils...s’il vous plait-

A+ et merci.
par jpgjpg
#1293789
Coucou le forum...

Reconfortant ou assassin, j'ai vraiment besoin d'un commentaire SVP je suis perdu et seul face a une situation qui me depasse. Si c'est le cote judiciaire qui bloque, il faut savoir qu'ici on vous eloigne par principe de precaution, les gens n'y font meme plus attention, il y en a de partout, les gendarmes ne font plus que cela (j'ai bcp discuté avec eux et ils ont été tres compréhensifs "tu l'as regardée de travers? T'es bon comme la romaine mon pote" et il se met a rigoler). Je ne suis pas un violent, j'etais a bout et surpris par la perspective d'une rupture proche, alors j'ai dit une connerie, meme pas une menace.

Tout cela pour, SVP vous demander d'essayez de faire abstraction de la tournure des evenements, pour me donner votre analyse ou votre jugement sur nos conduites, nos torts. Je suis trop dedans, je n'ai aucune perspective, a par celle de resserrer mes filles dans mes bras... dans 7 mois!

Une precision a mon récit, il y a deux jours, j'ai pris le risque de m'approcher de "mon ancien domicile" et j'ai vu la voiture du proprietaire du club d'agility garee dans la cour (ca fait un mois que je suis parti de chez moi)... mes soupcons etaient donc fondés, elle parti pour un mec alors qu'elle me jurait que son but etait de vivre seule avec nos filles.
par Carmelita
#1293815
Bonjour,

Possible que tu n'aies pas beaucoup de réponses car ton post est très long...pour ma part j'avais du temps, donc je l'ai lu de A à Z.

J'ai vécu une rupture au mois de juin: 8 ans de vie de couple, un enfant, et il est parti avec une autre (après m'avoir beaucoup menti sur la fin de notre relation, notamment à propos de ça). Pour le reste, nos histoires ne se ressemblent pas du tout.

Ce que je peux te dire, c'est que TRES souvent les gens ne reconnaissent plus la personne qu'ils ont connue, lorsque celle-ci prend la décision de quitter (et parfois avant). C'est quelque chose de quasiment constant. Au fait la personne est bien la même, sauf que quand elle ne nous aime plus, elle change forcément d'attitude envers nous. Et puis nous n'aimons pas non plus voir que l'autre ne nous aime plus. Souvent, les largués se disent que c'est une dépression, l'influence de tierces personnes, le ou la next, etc... On cherche des explications au changement et un espoir que l'autre redevienne comme avant et que l'histoire reparte comme si rien ne s'était passé. Malheureusement, c'est impossible, on en est arrivé là, on a "merdé" (probablement tous les deux) et on a laissé notre couple en arriver là. On ne peut pas revenir en arrière, ce qui est fait est fait. Pour ma part, je m'en suis voulue, j'ai réalisé plein d'erreurs que je faisais depuis des années, je me suis dit "Mais si je change maintenant c'est rattrapable !", etc. Sauf que non. Il fallait réagir avant et pour ça on doit prendre sa part de responsabilité et accepter qu'on a pas su préserver notre couple (mais l'autre non plus hein, c'est 50/50). Bref, tout ça pour dire que la première étape est d'accepter que l'AVANT est terminé et que la marche arrière n'est pas possible. Ta femme est ce qu'elle est aujourd'hui et vous ne retrouverez plus la même relation qu'avant. Ce qui ne veut pas dire qu'une autre histoire est impossible. Mais il faut faire le deuil, d'elle avant, de votre histoire d'avant, de toi avant, etc. Gros travail...

Ce qui m'a frappé dans ton message (mais c'est aussi le cas chez beaucoup de largués), c'est que tu idéalises énormément ton épouse et tu t'attribues la responsabilité de l'échec de la relation, ainsi qu'à ses parents à elle. Peut-être que tu accuseras le next aussi. Mais elle n'est pas toute blanche. Autant il est important que tu puisses voir ta part de responsabilité, mais il faut que tu voies aussi la sienne (tu le fais un tout petit peu). De l'extérieur et avec ta version des choses, je trouve son comportement récent extrêmement choquant vis à vis de toi et de vos filles. Même si tu es en dépression, si tu vas mal, etc., je pense qu'il est impératif de te concentrer sur toi, de prendre soin de toi, de te redonner de la valeur. Et une fois que tu auras rempli ta jauge d'estime de toi, réfléchis bien à cette femme, à son comportement et demande toi si tu es vraiment prêt à tolérer ce qui s'est passé. Crois-moi, au départ on est aveuglé, dans le déni, on ne souhaite qu'une chose c'est retourner à l'état antérieur (comme une sorte de réflexe de survie suite à la perte et au chamboulement de toute sa vie) et on imagine qu'on va pouvoir pardonner et oublier ce qui s'est passé si l'autre revient à de meilleures intentions. Mais avec quelques mois de recul, je peux te le dire, quand on est blessé, humilié, meurtri par un comportement, on n'oublie pas et ça reste très difficile à vivre et à accepter MEME si l'autre revient plein de bonnes intentions. Donc concentre toi sur toi et pose toi bien toutes ces questions, notamment celle de la valeur que tu t'accordes. Elle pourrait aller jusqu'où, franchement, sans que tu ne lui en tiennes rigueur ?

Pour le reste... à savoir un éventuel avenir avec elle, personne ne pourra te dire si c'est possible ou si elle a définitivement tourné la page. Elle semble très radicale sans sa manière de faire, ce qui laisse penser que tu as tout intérêt à ne pas t'attendre à grand chose. Mais même si elle était moins extrême, le discours serait : prends soin de toi, concentre toi sur toi, fais toi du bien,... "Moi moi moi" en gros. Et elle... Si elle souhaite revenir un jour elle le fera. Mais il n'y a pas de règle ni de technique magique. Sauf que : lui courir après, la harceler, l'insulter, etc., est au mieux inutile et au pire contre-productif.

Ce qui me questionne, ce sont les enfants. Est-ce que tu peux faire quelque chose pour t'opposer à cette mesure d'éloignement concernant tes filles ? C'est tellement triste que de "simples" histoires de couple se répercutent à ce point là sur des enfants et sur ta relation avec tes enfants. Rien que pour ça je la trouve extrêmement violente, ta compagne. Tu restes le père de ses filles et tu as des droits. Je te souhaite beaucoup de courage car ça semble être une grosse bataille juridique qui s'annonce...

Bon dimanche !
par jpgjpg
#1293867
Bonjour Carmelita... je viens de te repondre et je me rends compte que j'ai fait encore plus long que la premiere fois...desolé.

Bonjour,

Possible que tu n'aies pas beaucoup de réponses car ton post est très long...pour ma part j'avais du temps, donc je l'ai lu de A à Z.

J'ai vécu une rupture au mois de juin: 8 ans de vie de couple, un enfant, et il est parti avec une autre (après m'avoir beaucoup menti sur la fin de notre relation, notamment à propos de ça). Pour le reste, nos histoires ne se ressemblent pas du tout.

Surtout que cela ne decourage pas les futures intervenants...mais, quel besoin d'une centaine de reponses quand on vient de lire la tienne! C'est inespéré, une femme, elle meme concernée par le probleme et avec quelque mois d'avance sur moi...je ne pouvais rever mieux... vraiment merci! OUF, cela me remets les yeux en face des trous... je n'en demandais pas plus dans un premier temps.


Ce que je peux te dire, c'est que TRES souvent les gens ne reconnaissent plus la personne qu'ils ont connue, lorsque celle-ci prend la décision de quitter (et parfois avant). C'est quelque chose de quasiment constant. Au fait la personne est bien la même, sauf que quand elle ne nous aime plus, elle change forcément d'attitude envers nous. Et puis nous n'aimons pas non plus voir que l'autre ne nous aime plus. Souvent, les largués se disent que c'est une dépression, l'influence de tierces personnes, le ou la next, etc... On cherche des explications au changement et un espoir que l'autre redevienne comme avant et que l'histoire reparte comme si rien ne s'était passé. Malheureusement, c'est impossible, on en est arrivé là, on a "merdé" (probablement tous les deux) et on a laissé notre couple en arriver là. On ne peut pas revenir en arrière, ce qui est fait est fait. Pour ma part, je m'en suis voulue, j'ai réalisé plein d'erreurs que je faisais depuis des années, je me suis dit "Mais si je change maintenant c'est rattrapable !", etc. Sauf que non. Il fallait réagir avant et pour ça on doit prendre sa part de responsabilité et accepter qu'on a pas su préserver notre couple (mais l'autre non plus hein, c'est 50/50). Bref, tout ça pour dire que la première étape est d'accepter que l'AVANT est terminé et que la marche arrière n'est pas possible. Ta femme est ce qu'elle est aujourd'hui et vous ne retrouverez plus la même relation qu'avant. Ce qui ne veut pas dire qu'une autre histoire est impossible. Mais il faut faire le deuil, d'elle avant, de votre histoire d'avant, de toi avant, etc. Gros travail...

100% d'accord, de fait, quand on admet ses propres torts, il ne serait pas honnete, pour soi et pour l'autre d'espérer reprendre la vie comme avant comme s'il ne s'agissait que “d'un mauvais rhume” qui nous a bien enquiquiné, mais qui maintenant est loin derriere. Non, il s'agit d'une crise majeure, que l'autre a pris la responsabilité de déclencher, avec son lot de culpabilité et aussi d'éxitation et d´ímpatience... pendant que nous souffrons d'entendre les “je ne t'aime plus”, les “je ne reviendrais jamais”, l'autre, celui qui les assene, n'a qu'une chose en tete, c'est la nouvelle personne qu'il vient de trouver (ou mettre) sur son chemin, en pensant que bientot il va le trouver (ou mettre) dans sa vie et aussi dans son lit... bref, face a son ancienne vie pleine d'habitudes et de murs gris, le largueur redevient adolescent et reve d'insouciance et de passion...d'ou la violence, d'ou l'impossibilité de le reconnaitre (melange d'exitation et de culpabilité, de revanche aussi et d'aprehension)...d'ou la necessité pour le largué de s'eloigner “de la scene de crime” le plus rapidement possible, afin de ne pas laisser le largueur s'emplir de faits et gestes qui satureront sa culpabilité, quand son insouciance aura ete vecue et qu'il remetra les pieds sur terre.
A cet instant, quand l'orage est passé, tout redevient peut etre possible (en tout cas envisageable), apres c'est l'affaire du largueur, mais aussi et surtout du largué, comme tu le précise plus bas dans ton message.

Ce qui m'a frappé dans ton message (mais c'est aussi le cas chez beaucoup de largués), c'est que tu idéalises énormément ton épouse et tu t'attribues la responsabilité de l'échec de la relation, ainsi qu'à ses parents à elle. Peut-être que tu accuseras le next aussi. Mais elle n'est pas toute blanche. Autant il est important que tu puisses voir ta part de responsabilité, mais il faut que tu voies aussi la sienne (tu le fais un tout petit peu). De l'extérieur et avec ta version des choses, je trouve son comportement récent extrêmement choquant vis à vis de toi et de vos filles. Même si tu es en dépression, si tu vas mal, etc., je pense qu'il est impératif de te concentrer sur toi, de prendre soin de toi, de te redonner de la valeur.

Oui, plus que la rupture en soi, ce qui me devaste, c'est la forme qu'elle a pris, en termes de violence et de vitesse...si j'avais suivi ses directives, ma vie se serait retournée comme un gant en 7 jours...je pense qu'elle avait fait le travail de deuil et de projection dans l'avenir depuis des mois et ne voyait pas la necessité de me laisser du temps pour réaliser, surtout si son next (au fond le seul objet de son interet depuis le declenchement des hostilités) se retrouvait lui aussi bientot a la rue apres la crise qu'il avait du declencher de son coté... les largues sont alors relegués au rang de cailloux dans la chaussure...il faut vite s'en debarrasser, comme une mouche posée sur leur avant-bras!.

Dans ses mots, j'ai reconnu des expressions typiques de son pere (du vrai copier/coller). Le largueur est perdu lui aussi et se livre corps et ames aux conseils et commentaires des gens autour de lui (parents, next, cercle d'amis qui affichent ouvertement leur volonté de nuire au largué... l'entourage qui souhaite rester neutre, est éloigné temporairement de la sphere d'influence, seuls comptes les alliés!)

Je lutte (tres mal) effectivement contre le coté idéalisation de cette personne qui me fait si mal...loin des yeux loin du coeur, autant elle me noirci, autant moi je l'embelli... la verité, si on la retrouve un jour, sera juste au milieu, nous aurons changé tous les deux (tant mieux, sinon toutes ces larmes et crises d'angoisse n'auraient servi a rien... la nous aurons grandi, avancé, muri...prets ou non a nous pardonner si la vie le permet.
Je pense que cette phase d'idealisation est entrain de me passer, je me vois maintenat tres faché avec elle...cela doit correspondre aux fameuses phases du deuil.



Et une fois que tu auras rempli ta jauge d'estime de toi, réfléchis bien à cette femme, à son comportement et demande toi si tu es vraiment prêt à tolérer ce qui s'est passé.

J'ai deja vecu une rupture plus jeune, durant laquelle j'ai ete bcp moins maltraité qu'aujourd'hui---apres un long SR, elle est reapparue a la fin de sa phase d'insouciance, la passion etait passée et elle retouchait terre. Le SR m'avait permi de passer a autre chose et je lui ai tourné le dos...j'ai su par la suite qu'elle a vecu un enfer en allant de relation pansement en relation pansement jusqu'a enfin trouver l'ame soeur des années plus tard, elle est maintenant heureuse et c'est tant mieux.

J'etais jeune a l'epoque, l'aspect le plus douloureux (j'en ai honte aujourd'hui) c'etait le coté cocufiage (orgueil sexuel...je ne sais pas comment l'appeler … bref c'etait purement hormonal... c'est fou!). Aujourd'hui tout est different, nous avons plus d'histoire derriere nous, et nous avons surtout nos enfants... c'est d'ailleurs ce qui me motivé a inrevenir ici.
Je suis de la vieille ecole... du genre a rester pour les enfants...d'autant que nos filles ne souffraient pas du tout de notre “mauvaise relation”...les filles etaient heureuses et il aurait suffi de parler du fond des choses pour trouver des solutions, poser des ultimatum, faire un break, pour nous rappocher d'une solution...apres quoi nous aurions pu decider d'en rester la si des solutions n'etaient pas apportées...elle ne m'a pas offert cette option et pour ca (seulement ca) je lui en veut...ces larmes dans les yeux de nos filles etaient evitables!

Une chose qui me fait tres mal aussi, elle a refusé que nous nous mettions les 4 autour de la table, pour parler calmemant a nos filles et leur expliquer ce qu#allaient devenir leur vies... je l#ai proposé 3 fois elle n'a jamais voulu.



Crois-moi, au départ on est aveuglé, dans le déni, on ne souhaite qu'une chose c'est retourner à l'état antérieur (comme une sorte de réflexe de survie suite à la perte et au chamboulement de toute sa vie) et on imagine qu'on va pouvoir pardonner et oublier ce qui s'est passé si l'autre revient à de meilleures intentions. Mais avec quelques mois de recul, je peux te le dire, quand on est blessé, humilié, meurtri par un comportement, on n'oublie pas et ça reste très difficile à vivre et à accepter MEME si l'autre revient plein de bonnes intentions. Donc concentre toi sur toi et pose toi bien toutes ces questions, notamment celle de la valeur que tu t'accordes. Elle pourrait aller jusqu'où, franchement, sans que tu ne lui en tiennes rigueur ?

Avant d'avoir a affronter son visage de haine et ses mots poignards, il y a eu un matin de pluie, ou elle etait elle meme, pleurait dans mes bras, m'a laissé lui donner un baiser sur le front. Puis elle est parti pendant une heure planter des haricot dans le jardin sous une pluie battante...j'ai du aller la recuperer avec un parapluie... elle souffrait encore plus que moi. Apres, toutes cette noirceur, c'etait un masque qu'elle se mettait, un peu plus fort chauque matin... Je ne crois pas une seconde qu'elle soit mauvaise, elle fait tout ce qu'elle peut pour casser mon sentiment... mais elle va pouvoir en faire bcp apres l'episode des haricots (bon j'ai deja pas mal morflé quand meme, et bcp de gens auraient deja passé leur cote d'alerte depuis longtemps... mais elle etait (elles etaient) vraiment toute ma vie... alors plutot que de chercher ds mots a te presenter voici la reponse que je fais, et surtout pour mes filles...tant pis si j'en sors tout cabossé moi:

J'ai recu ca ce matin comme un direct au foie...dieu que c'est beau...aucune rancoeur de quelques mois ne resiste a cela qui dure toute une vie:




Pour le reste... à savoir un éventuel avenir avec elle, personne ne pourra te dire si c'est possible ou si elle a définitivement tourné la page. Elle semble très radicale sans sa manière de faire, ce qui laisse penser que tu as tout intérêt à ne pas t'attendre à grand chose. Mais même si elle était moins extrême, le discours serait : prends soin de toi, concentre toi sur toi, fais toi du bien,... "Moi moi moi" en gros. Et elle... Si elle souhaite revenir un jour elle le fera. Mais il n'y a pas de règle ni de technique magique.

Je ne me representerais JAMAIS devant elle si je ne m'etais pas changé en profondeur...notre relation et nos etres du passé sont morts et disparus cet ete... nous devrons tout reinventer, nous meme et notre relation (ensembles ou avec d'autres)... donc OUI, je bosse a fond sur moi... j'ai deja arrete de fumer, je suis rempli de courbatures... et deja les gens, ne me reconnaissent plus non plus...MAIS QUE MÁ T ELLE DONC FAIT? Ha ha ha.


Sauf que : lui courir après, la harceler, l'insulter, etc., est au mieux inutile et au pire contre-productif.

Ca c'est hors de question, bien evidemment.


Ce qui me questionne, ce sont les enfants. Est-ce que tu peux faire quelque chose pour t'opposer à cette mesure d'éloignement concernant tes filles ?

Comme en France, en Espagne on ne rejuge pas la chose deja jugée, j'ai vu 2 avocats qui sont outrés pas le comportement de mon avocat commis d'office---qui m'a trompé sciemment en me faisant accepter la sentence de la comparution immediate afin de n'ecoper que de 8 mois d'eloignement et de ne pas m'exposer a TROIS ANS DE PRISON... (veridique)... mes 2 avocats me disent que sans antecedants et parole contre parole, le juge m'aurait tres surement absout... donc non rien a faire... mais je me dis que foutu pour foutu, cette histoire est tellement exageree dans tous ses aspects, que cette sanction disproportionnée ne detonne pas face au reste... mon silence forcé aura peut etre un role a jouer au moment de reconsiderer qq chose...sinon , ben tant pis...dans 7 mois, ce temps passé sera derriere mois et je reprendrais contact avec mes filles...et nous aurons l'immensité de la vie devant nous...mais il faut absolument que je leur parle ou que les skype une fois par semaine pour continuer a exister pour elle...c'est mon droit ET JE L'EXIGERAI.


C'est tellement triste que de "simples" histoires de couple se répercutent à ce point là sur des enfants et sur ta relation avec tes enfants. Rien que pour ça je la trouve extrêmement violente, ta compagne.

La violence lui est totalement etrangere, elle est en plein copier/coller...son pere n'en manque pas lui!

Tu restes le père de ses filles et tu as des droits. Je te souhaite beaucoup de courage car ça semble être une grosse bataille juridique qui s'annonce...

Bon dimanche !



Merci du fond du coeur pour ta reponse...right on target...comme on dit la-bas! J'espere que tu es mieux dans ta vie, 8 mois apres, et que cela ne fera que grandir... ton analyse de ma situation me montre que tu gere bien la tienne...chaque nouveau jour pousse l'ancien et nous repare... Tout le bonheur du monde a toi et a ton bebe... le bonheur c'est pourtant pas si dur bordel...qu'est ce qui nous prend a tous????
par jpgjpg
#1294337
Bonsoir tout le monde,

40 jours que j`ai du quiter le domicile familial...Je me reconstruit peu a peu a grands coups de SR force (pardon, clavier sans accent).

Je vais mieux, les crises d`angoisse se font plus rares, et peuvent aussi venir de mon sevrage tabagique (clean depuis 46 jours!!!). Je fais du sport regulierement, j`ai trouve, sinon un job, du moins de quoi faire entrer un peu de sous dans la caisse, j`ai plein de nouveaux amis et peut etre meme certaines options sur une possible next...tout devrait aller mieux et pour tant ce soir je voudrais disparaitre...

Je passai en voiture dans le village et j`ai vu ma fille en grande conversation avec le next de mon ex sur la grande place, pleine de monde... 40 jours et ils s`affichent deja comme une famille qui accompagne les gosses a leur repetition de musique...c`est moi qui ai des principes oubien ce sont eux qui sont tres, trop, rapides?

J`ai maaaaaal !!!!!!
Un SR un peu particulier...

Bien le bonjour, J'aimerai rebondir sur la discus[…]

Ma play list anti-deprime

J’me sens pas belle

n'empêche que la vraie raison de son refus[…]

Je suis amoureuse mais lui ?

Ce soir mon ex m’as appelé pour parle[…]