Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1292618
Sultane a tout à fait raison.
Être triste et avoir envie de contact est normal... mais y céder est pire.

Tu dis que quand comme aujourdhui il ne montre aucun signe de vie tu as besoin qu'il pense à toi et de lui ecrire... tu affirmes que tu SAIS que ça te ferait du bien.
Sauf que c'est inexact.

En général Monsieur t'abreuve de textos plus ou moins inutiles... et quand il ne le fait pas tu es bien normalement en manque et donc éprouves le besoin de le textoter...
Et là comme Monsieur est en train de batifoler avec next ... il te zappe et toi tu deviens hysterique. Et au lieu de te faire du bien ça te fait du mal.

Donc c'est très bien de ne pas céder à l'envie de lui écrire. Et non il ne peut pas être la cause de ta souffrance et son remède.
#1292624
Albane06 a écrit :
14 oct. 2018, 08:39
Sultane a tout à fait raison.
Être triste et avoir envie de contact est normal... mais y céder est pire.
Alors ça va, je ne cède pas, jusqu'ici...
Tu dis que quand comme aujourdhui il ne montre aucun signe de vie tu as besoin qu'il pense à toi et de lui ecrire... tu affirmes que tu SAIS que ça te ferait du bien.
Sauf que c'est inexact.
Alors je voulais dire: je sais que s' il m'écrit ça me donne l'illusion que ça me fait du bien, car ça calme, très temporairement, la tristesse, le manque, etc. Mais je sais aussi que ça entretient la machine. Bref, je suis consciente que c'est un faux bien-être que ça m'apporte quand il me contacte et que ça ne m'aide pas à avancer. C'est pourquoi je ne cherche plus le contact.
En général Monsieur t'abreuve de textos plus ou moins inutiles... et quand il ne le fait pas tu es bien normalement en manque et donc éprouves le besoin de le textoter...
Et là comme Monsieur est en train de batifoler avec next ... il te zappe et toi tu deviens hysterique. Et au lieu de te faire du bien ça te fait du mal.
Bon, pour la première partie j'ai répondu ci-dessus. Au fait j'ai réalisé qu'en lui écrivant pour calmer mon manque, je calmais aussi le sien, je lui étais bien utile, je lui rappelais 'Ne t'inquiète pas, tu peux en avoir rien à battre de moi, être avec une autre, etc.,je serai toujours là !'. Je l'empêche d'être face à sa décision et ses responsabilités et je l'empêche donc d'avancer (peu importe dans quel sens). Et par dessus tout je m'empêche moi d'avancer et je me maintiens dans une position indigne. Par contre je n'arrive pas à être super radicale, à ne lui parler que par cahier interposé, à l'envoyer bouler quand il me pose une question, etc., car ça ne me vient pas comme ça et j'ai l'impression que ça me demande trop d'énergie. Donc j'essaie juste de maintenir la distance nécessaire à m'éviter de souffrir (je souffre du passé mais à ne pas souffrir du présent en plus...).

Juste pour dire, ce week-end je ne suis pas devenue hystérique du tout. Comme je ne lui ai rien écrit, il n'a pas pu 'ne pas répondre'. Il ne m'a juste pas écrit (chose finalement faite à 1h du matin) et ça m'a fait ressentir manque et tristesse, mais rien d'insurmontable. Cela dit, je savais quel était son programme du week-end et qu'il ne le passait pas avec elle (il m'a raconté la semaine dernière ce qu'il allait faire, spontanément je précise). Donc peut-être que ça m'a aidée à supporter et à ne pas devenir hystérique... je ne sais pas. C'est vrai que c'est toujours quand il est avec elle que ça me rend folle.
Donc c'est très bien de ne pas céder à l'envie de lui écrire. Et non il ne peut pas être la cause de ta souffrance et son remède.

Vouais ça c'est bien vrai. J'essaie de me répéter que ce n'est pas à lui de me sauver, qu'il faut que je me débrouille seule avec mes émotions et leur gestion, mon enfant intérieur ou que sais-je. Tout ça fait son chemin.

Ce matin il est venu chercher son fils chez moi, il le prend pour la journée, la soirée et la nuit car il a une fête avec toute sa famille aujourd'hui. Il a quand même réussi à me proposer de venir à cette fête (c'est chez lui)... :lol: je lui ai bien sûr dit non, que ça me mettrait très mal à l'aise et que ça devrait le mettre mal à l'aise lui aussi ! Il a ri...un peu jaune.

Puis il m'a dit (ce matin également) qu'il avait remarqué mon 'changement de stratégie' à son égard. Il m'a dit qu'il aimerait que je la lui explicite ou que je lui dise pourquoi ce changement. Bon, j'ai rien répondu. Y avait le petit et la question est débile.

Bon dimanche !
#1292658
Carmelita a écrit :
14 oct. 2018, 12:29

Puis il m'a dit (ce matin également) qu'il avait remarqué mon 'changement de stratégie' à son égard. Il m'a dit qu'il aimerait que je la lui explicite ou que je lui dise pourquoi ce changement. Bon, j'ai rien répondu. Y avait le petit et la question est débile.
Et bien typiquement, c'est en effet le genre de question à laquelle il ne faut surtout pas répondre. Si tu ne joues plus avec lui, il arrêtera aussi.

Un beau sourire laconique et hop l'affaire est dans le sac!
#1292662
Carrie,

Oui alors c'est exactement ce que j'ai fait. Sans vraiment le vouloir mais je me suis dit intérieurement : 'Non mais je rêve, la question...' et j'ai souri tellement ça me paraissait ahurissant qu'il la pose. Le gars m'a larguée, s'est mis avec une autre, s'amuse bien depuis 4 mois et... il ose me demander comment ça se fait que tout à coup je ne veuille plus jouer avec lui ? Je me dis, au fond: 'Mais c'est quand même pas possible qu' il ne voie pas le problème, qu'il ne se mette pas à ma place 2 minutes'. Mais bon, sûrement qu'il joue à l'imbécile plutôt.

Enfin bref, j'ai souri, laconiquement et on en est restés là. Aucune nouvelle de part et d'autre depuis. Il a ramené le petit à mes parents ce matin et normalement on ne se croise pas avant dimanche.

Quand me vient l'envie de lui écrire pour lui proposer qu'on se voie (oui bah j'en ai quand même envie par moment), je pense systématiquement : 'Il pourrait me dire non car il a déjà prévu qqchose avec sa next' ou 'Il pourrait me dire oui et le lendemain passer sa soirée avec sa next' et... ça me calme direct. Plus envie de ça. Il a une copine et sa place à elle actuellement auprès de lui est plus légitime que la mienne, donc profil bas.
#1292690
Bonjour Carmelita,

J'ai continué à suivre ton histoire de loin et voir dans quel sens tu évolues.
Dire qu'il n'y a pas d'évolution, ça serait mentir mais je pense qu'il est grand temps que tu prennes des décisions radicales afin de pouvoir avancer dans ta vie.

Tu me diras que oui, tu as mis en place ces décisions et tu trouveras toutes les excuses du monde pour expliquer pourquoi cela n'a pas fonctionné (etc..)

Tout cela pour dire, qu'à un moment, il faut arrêter la branlette intellectuelle et passer à l'action. Donc ma question est : Quand est-ce que tu passes concrètement à l'action ?
Albane06 ont aimé ça
#1292698
Il faut espérer que lorsque le temps sera venu, les choses prennent une direction plus positive...
ça viendra, mais m'est avis qu'il faudra soit beaucoup de temps, soit une "prise de mur en béton" supplémentaire...

Enfin chacun fait selon les moyens qu'il met à sa disposition et c'est pas facile .
#1292975
Bonjour,

Pour répondre à Jo French et Kakahuet: en effet, j'ai de la peine à passer à l'action et en effet, il faudra probablement beaucoup de temps ou un mur en béton pour que je m'y mette. C'est un peu déplorable mais pour l'instant je n'arrive pas à faire mieux. Et c'est de ma responsabilité. Mon ex ne m'a jamais particulièrement aidée à couper les ponts, mais il est clair que je pourrais faire en sorte que ça ne dépende absolument pas de lui.

En ce moment, la situation a un peu changé. Mon ex a quitté sa next il y a 2 semaines. Je ne sais pas comment cela a mûri dans son esprit, puisque depuis leur fameux week-end en amoureux il ne m'a plus parlé de sa vie de son couple, de ses doutes, etc. Il ne me l'a pas dit, au départ. Je l'ai appris il y a 2-3 jours. Mon ex a voulu me voir pour me parler de mon attitude (distante mais cordiale). Il était sûr que j'avais rencontré quelqu'un, etc. Bref. Il m'a dit qu'il avait éclairci certaines choses dans sa tête. Qu'il était désormais sûr et certain de ne vouloir être avec personne d'autre que moi. Il m'a dit qu'il lui restait à éclaircir s'il voulait, à moyen-long terme, rester seul ou être avec moi. Il a dit qu'à l'heure actuelle il avait plutôt envie d'être avec moi, mais qu'il avait très très peur de faire souffrir tout le monde (lui, moi, le petit) s'il se plantait une nouvelle fois et prenait la mauvaise décision. Il est donc bien conscient que s'il prend une décision, ce sera la ''dernière''. Il ne semble pas avoir l'impression que je suis à sa disposition car il a précisé que s'il décidait qu'il voulait être avec moi il devrait me reconquérir et qu'il avait peur que moi je ne veuille plus de lui. Enfin bref.

Je suis un peu paumée et je ne sais pas tellement que faire. Il faudrait que je me fasse rien de spécial et garde mes distances, je pense, mais on a déjà commencé à se rapprocher depuis ça. Pourtant on aurait tout intérêt à être seuls tous les deux un moment, en limitant au max. les contacts, j'imagine. Je pense que c'est le nomment où jamais, qu'il puisse voir ce que c'est que d'être seul. Et si ça doit le faire retourner vers sa next ou aller vers une autre, il n'y aura plus vraiment de doute à avoir quant à mon statut de ''roue de secours''. Il m'a quand même dit être sûr et certain de ne vouloir être avec personne d'autre, donc à voir si pour une fois ce n'est pas du vent...
#1292976
Oui effectivement, reste sur tes gardes.
Parce ce que je lis là c'est qu'il vient s'assurer que tu es toujours dispo , au cas où lui serait prêt ( ce qu'il n'est pas " il veut éclaircir à moyen long terme s'il veut rester seul ou être avec toi " -
sans dèc le ridicule de cette phrase , le traducteur d'Allys ferait merveille ) . Et évidemment il se pose en héros , il ne veut pas faire souffrir ( trop sympa)
A chaque fois que je te lis , j'ai limite des bouffées de gratitude envers mon ex . ( qui n'est pourtant pas exemplaire vu qu'il chouine sur sa vie comme si je l'avais largué, mais au moins ne me fait il pas miroiter un retour une semaine sur deux , oh et puis non finalement )
Bref PRUDENCE !
#1292978
Salut Selma,

Je suis assez d'accord avec ce que tu dis. Quand on aime quelqu'un on n'hésite pas entre être seul ou avec cette personne, a priori. Je pense qu'il ne s'est pas senti suffisamment bien avec sa next pour rester avec et comme il a toujours peur d'être seul il revient vers ce qui est connu et en profite pour vérifier si je ne suis pas passée à autre chose... Mais je doute qu'il y ait quoi que ce soit de révolutionnaire là derrière. Et puis vu l'inconstance du gars, c'est possible qu'il retourne vers l'autre en moins de deux aussi...

Je reste donc prudente mais comme je ne suis pas du tout sortie d'affaire c'est dur de ne pas replonger...
#1293622
Bonjour,

Je viens vous donner quelques nouvelles et solliciter vos avis...

Mon ex a quitté sa next il y a bientôt 1 mois. Il dit qu'il l'a quittée 'à cause de moi' et il maintient que ça faisait un moment qu'il essayait de la quitter sans y parvenir. Quand il dit 'à cause de moi', cela signifie (selon lui donc) qu'il ne se voyait pas s'engager avec quelqu'un d'autre, que j'étais sans arrêt dans ses pensées, que lorsque nous n'avions plus de contact il avait l'impression que 'sa vie n'avait pas de sens', etc. Il pense que son histoire avec cette fille était un feu de paille et au lieu d'augmenter avec le temps ses 'sentiments' pour elle ou son envie d'être avec elle ont plutôt baissé. Ça fait maintenant quelques semaines qu'il me tient le discours suivant : son seul désir serait qu'on se remette ensemble et qu'on soit heureux. Mais il n'est pas prêt à sauter le pas, il se souvient bien des raisons de la rupture (hormis sa next) et il a peur qu'on n'y trouve pas de solution. Il souhaite qu'on se réapprivoise progressivement et qu'on voie si on arrive à retrouver une harmonie, avant de se remettre officiellement ensemble, d'habiter ensemble, etc. (ça c'est donc son point de vue et son discours sans tenir compte de moi, mais ça vient). D'un côté cette envie de ne pas se précipiter et de faire les choses calmement et intelligemment me semble louable MAIS j'ai aussi le sentiment que ça pourrait être une façon de garder le contrôle sur moi, toujours en attendant de savoir où LUI veut aller. Car il a réagi quand j'ai commencé à montrer plus de détachement et quand il a appris qu'un autre mec me tournait autour.

Pour ma part, il y a des choses qui bloquent: je n'ai plus aucune confiance et je suis toujours dans la crainte qu'il me mente, reparte vers la next, etc., même s'il garde sa ligne de conduite depuis quelques semaines. Je ne sais pas non plus si j'arriverai à lui pardonner vraiment tout ce qui s'est passé. Et puis je vois bien qu'il n'est pas totalement à fond dans cette envie d'être avec moi. J'ai l'impression que tous les deux on est un peu bloqués par les choses qui nous ont fait souffrir (lui par mon comportement et notre fonctionnement lorsqu'on était en couple et moi par son comportement depuis qu'il songe à me quitter, en gros).

L'avantage c'est qu'on pose énormément les choses à plat en ce moment et il est totalement impliqué dans cette démarche (alors qu'il ne parlait jamais lorsqu'on était en couple). On a pu discuter de ce qui n'allait pas, pour chacun, dans notre couple, de nos conditions à chacun pour reprendre, de ce qui nous freinait actuellement, etc. J'ai donc pu lui dire que je le sentais toujours assez froid et distant (enfin 'pas amoureux' serait plus juste). Lui dit qu'il ne peut pas s'emballer si vite après tout ce qui s'est passé, qu'on a besoin de temps, etc. Je lui ai dit que j'avais besoin qu'il soit sur
sûr de lui, en premier lieu, avant de savoir si j'arriverai à passer outre ma colère et à reprendre confiance.

Pour lui, on pourrait recommencer à se fréquenter, mais un peu comme un 'jeune couple', se voir régulièrement (sans notre fils), passer du temps ensemble, dormir ensemble, etc. Tout ça sans s'engager plus que ça pour le moment, mais pour voir comment on se sent, comment ça se passe, etc.

Du coup je ne sais pas trop quoi penser de l'idée de se voir et de se réapprivoiser petit à petit ? On s'est déjà vus quelques fois, surtout pour parler de tout ça, et ça se passe bien mais je ne suis pas à l'aise avec cette incertitude et j'ai peut de m'en prendre plein la figure. J'hésite donc à plutôt refuser sa proposition et à lui dire de revenir me voir si un jour il sait vraiment ce qu'il veut, mais est-ce que c'est en ne se voyant pas (peu) qu'on pourra voir si on arrive à sortir de nos blocages ?

Je suis un peu perdue...
#1293657
Bonjour Carmelita,

Pour moi, il continue son petit jeu: je suis avec toi sans être avec toi.

Si tu acceptes, c'est en toute connaissance de cause du fait que ça ne marchera peut-être pas et tu ne pourras pas te plaindre.
Si tu refuses, tu te demanderas toujours "et si..."

Je pense qu'il y a peut-être un entre deux à trouver, quelque chose qui te conviendrait à toi aussi.

Lui as-tu dit que tu ne te sentais pas à l'aise avec sa proposition?

Penses-tu que consulter ensemble un thérapeute de couple pourrait vous aider à rebâtir quelque chose?
Elieza, Albane06, Jo_French ont aimé ça
#1293681
A la lecture de ton compte rendu je me faisais la même reflexion que Carrie, rien de nouveau sous le soleil...
Et je me demandais si une therapie ne vous serait pas profitable.
Parce que pour moi ça c'est du pur foutage de gueule... le beurre, l'argent du beurre....etc...
"Pour lui, on pourrait recommencer à se fréquenter, mais un peu comme un 'jeune couple', se voir régulièrement (sans notre fils), passer du temps ensemble, dormir ensemble, etc. Tout ça sans s'engager plus que ça pour le moment, mais pour voir comment on se sent, comment ça se passe, etc. "
Vous n'êtes pas un jeune couple, vous avez un passé et un enfant et les responsabilités qui vont avec donc il se moque de qui?

Quant à toi " Je lui ai dit que j'avais besoin qu'il soit sur
sûr de lui, en premier lieu, avant de savoir si j'arriverai à passer outre ma colère et à reprendre confiance. "
Ça me donne limpression que tu veux une revanche : viens ramper on verra bien si je te donne un nonos...
Donc une thérapie me semble une bonne option
#1293682
Albane : je vous répondrai plus en détail, je n'ai pas le temps maintenant, mais j'aimerais quand même préciser : je ne veux pas du tout me venger, vraiment. Je ne veux pas qu'il rampe. J'aimerais juste le voir convaincu. Je ne veux pas qu'il soit avec moi par défaut. Je pense que si je le vois convaincu, je pourrai peut-être avancer de mon côté pour lui pardonner et lui refaire confiance. Mais si je le vois dans le doute, distant, perdu, ça amplifie mes doutes et ma méfiance à moi et je ne vois pas comment je pourrais retrouver de la confiance et me dire 'OK, il a fait une connerie mais il regrette, il s' est excusé et il montre que ce qu'il veut c'est reconstruire quelque chose de solide et de sain avec moi' (ce qui permettrait, je pense, que je finisse par accepter et pardonner ce qui s'est passé, ce qui ne sera probablement pas le cas s'il semble peu convaincu et peu investi). Honnêtement, je n'ai aucune envie de vengeance (est-ce bien normal d'ailleurs !?).
#1293688
Carmelita

Tout au long de ce fil tu passes ton temps à nous expliquer que non non ceci, non non non cela... mais pas tellement à réfléchir aux pistes qui te sont données.
Tu ne veux pas de revanche? tant mieux! Tes mots révèlent le contraire ... mais dont acte.

Mais que penses tu de la proposition de carrie ?
Parce que le reste hein... c'est entre toi et toi...
Nous on se contente de te lire et de ne pas trop te voir avancer.
Elieza ont aimé ça
#1293691
Carrie,

Merci de ta réponse.

Oui je lui ai dit que je n'étais pas à l'aise avec sa proposition et que je n'étais pas à l'aise notamment parce que je ne le sentais pas vraiment convaincu et que je craignais de me reprendre une claque à tout moment. Nous avons essayé de réfléchir à une alternative. Nous avons notamment imaginé nous laisser du temps, sans se fréquenter, chacun seul de son côté, pour faire le point. Sans next (partant du principe que leur histoire est vraiment finie), cela change quand même la donne, des deux côtés, au niveau de la réflexion. C'est une piste, mais rien n'a encore été décidé.

Concernant la thérapie, je pense pour ma part que ça pourrait nous être très utile. En janvier, lorsque notre couple a commencé à battre de l'aile sérieusement, j'ai proposé une thérapie et nous avons commencé. Mais mon ex mentait à la thérapeute comme à moi (notamment sur sa next, dont il niait fermement l'existence dans sa vie à ce moment-là), il disait des choses en thérapie qu'il n'appliquait pas du tout ensuite, etc. Bref, c'était inutile et nous avons arrêté quand la décision de nous séparer a été prise. Mon ex à la fin disait toujours qu'il n'aimait pas la thérapeute, etc. Il était négatif et critique à ce moment-là. Peut être parce qu'il n'était pas dans l'optique de travailler sur notre couple en réalité. Mais du coup je n'ai pas encore proposé cette solution là à l'heure actuelle, d'autant plus qu'on voit aussi chacun un psy. et que tout ça ca prend du temps... Mais ce pourrait déjà être utile de voir s'il est preneur ou rejette l'idée automatiquement.

Mais merci, c'est effectivement une bonne piste !
#1293959
Bonjour tout le monde,

Dernières nouvelles...

J'ai proposé à mon ex de reprendre la thérapie de couple. Il est OK. Il est OK mais ne fait bien sûr aucune démarche dans ce sens. Je le sens très passif pour tout ce qui a trait à la reconstruction éventuelle de notre couple. Par contre il est en demande de passer du temps avec moi, il m'écrit beaucoup, etc. Mais au-delà de ça...pas grand chose. C'est ce qui était relevé dans les derniers avis reçus ("Avec toi mais sans toi"). De mon côté je sais que ce n'est pas ce que je souhaite, nous sommes adultes, nous avons un enfant ensemble et je ne veux pas d'une relation d'ados. Il m'est cependant toujours très difficile de dire "Stop, c'est soit une vraie relation soit rien", le "rien" me terrorisant (eh oui, pas d'évolution de ce côté-là) et lui aussi, semble-t-il.

Par ailleurs, je suis confrontée depuis quelques jours à une nouveauté chez moi: je repense de plus en plus à des épisodes survenus avant la séparation (toutes les fois où il m'a menti et où je l'ai appris par la suite, il sortait, ne me donnait aucune nouvelle, était un joignable, rentrait au petit matin avec des explications bidons, alors que j'étais seule avec mon fils à la maison, super angoissée, incapable de dormir) ou suite à la séparation (la fois où il m'avait fait de beaux discours et où je l'avais vu quelques jours après en photo avec elle sur les réseaux sociaux). Je repense à tout ça et j'ai l'impression de réaliser maintenant le manque de respect, l'humiliation, les énormes blessures causées... Sur le moment (avant et après la séparation mais avec next), j'étais obnubilée par l'idée de ne pas le perdre/de le récupérer et je zappais ces épisodes horriblement douloureux en me disant intérieurement "OK, c'est pas grave, tant qu'il ne part pas/qu'il revient". Et là, il n'y a plus de next (et ça semble vraiment réfléchi et définitif dans son discours) et il revient un peu. Et... de mon côté je me prends tout en pleine figure. Et c'est horriblement difficile car je suis amoureuse, je crois... oui, mais il m'a fait tout ça. Et je ne suis plus sûre de réussir à surmonter ça. C'est comme si c'était à moi maintenant de décider ce que JE veux pour l'avenir (au delà de "le récupérer") et je suis dans le flou le plus total.

Bon, peut-être que s'il était revenu complètement convaincu, avait formulé des excuses, fait des promesses, réalisé ses erreurs, etc., je ne serais pas dans ces questionnements là aujourd'hui ? Là il revient à moitié, semble peu convaincu, doit encore faire en sorte d'aller mieux (suivi psy. qui se poursuit) avant de se lancer dans quoi que ce soit, ne s'est pas vraiment excusé, ne semble pas vraiment réaliser par quoi je suis passée, etc. Je pense que c'est de ma faute, dans un sens, car si j'avais tenu un "SR", si je ne m'étais pas tenue à sa disposition, si j'avais été moins compréhensive et plus exigeante, il aurait peut-être réalisé ces choses. Entre nous, la seule chose qui lui a fait de l'effet et l'a fait se retourner vers moi, ça a été le manque... mais bon, au-delà du manque...on ne sait toujours pas ce qu'il y a et si un jour on se remettait ensemble il y aurait toujours l'enfant, le quotidien, les 8 ans de relation, etc.

Voilà, tout ça c'est bien la preuve que "récupérer" son ex n'est pas une fin en soi......
Modifié en dernier par Carmelita le 07 nov. 2018, 14:55, modifié 2 fois.
#1293961
Bonjour Carmélita,

Je pense pour ma part que la jalousie que tu éprouvais envers la next (et donc la blessure d'égo, la souffrance, etc... qui en découlaient) t'ont effectivement empêchée de regarder les choses en face. Avant, tu te battais à la fois contre elle et "contre la rupture", maintenant qu'elel n'est plus dans l'équation, un obstacle est tombé, si j'ose dire.

Pour la dernière partie de ton message, effectivement, parce que le message que tu envoies (inconsciemment bien sur), c'est "tu peux me faire toutes les crasses du monde, je te reprendrai (presque) sans moufter". Le problème c'est qu'il y a danger que ça se reproduise a plus ou moins long terme.

Alors l'amour, c'est chouette, mais réfléchis bien, parce que ça ne justifie pas tout.
  • 1
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Un SR un peu particulier...

Bien le bonjour, J'aimerai rebondir sur la discus[…]

Ma play list anti-deprime

J’me sens pas belle

n'empêche que la vraie raison de son refus[…]

Je suis amoureuse mais lui ?

Ce soir mon ex m’as appelé pour parle[…]