Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1291467
Bonsoir,

Gros craquage aujourd'hui. Mon fils (2 ans et demi) est absolument invivable depuis quelques temps. Je l'avais déjà évoqué rapidement. Il est comme ça principalement avec moi. Il n'obéit à rien, me répond 'non' à tout, crie et tape quand on s'oppose à lui. Et du coup tout devient difficile, j'ai l'impression de devoir me battre pour chaque chose à faire, c'est totalement usant. Normalement il dort bien l'après-midi et donc ça aide. Là il a pas voulu fermer l'œil. Et moi je bosse donc 3 jours par semaine et mon ex tous les jours. Donc moi j'ai le petit beaucoup plus que lui et quand il l'a il l'a souvent que des matinées/soirées avant/après la crêche. Et quand il l'a le week-end il le prend dès le jeudi après la crèche et je le récupère dimanche midi donc le seul jour complet où il a le petit c'est un samedi sur deux. Et depuis la naissance du petit je suggère qu'il travaille un peu moins et moi éventuellement un peu plus, pour équilibrer. Il a jamais vraiment fait le nécessaire. Là il change de job en décembre et je lui ai te-suggéré ça, mais je le connais et il ne fera rien.

Donc aujourd'hui j'en pouvais plus, je craquais. Mon ex m'envoie un mail pour un détail et je lui ai répondu en faisant une petite parenthèse sur notre fils et j'y suis pas allée de main morte. J'ai dit que j'en pouvais plus, que le gamin était invivable, que je le maudissais de s'être tiré à ce moment-là, que y a que moi qui sacrifiais mon temps (et ma santé mentale) depuis 2 ans et demi, qu'y avait rien de juste dans toute cette histoire et que j'en avais ras le c**.

J'ai pleuré la moitié de l'aprèm devant mon gamin qui me narguait de plus belle. Super, le pauvre :cry:. Et mon ex m'a appelée, j'étais dans cet état là. Il a totalement ignoré ce qui le concernait dans mon mail et s'est concentré sur le petit, m'a posé des questions sur comment ça se passait exactement (avec lui c'est pas comme ça), a essayé de me donner des astuces, de me conseiller des trucs, :lol: ses solutions de père quasi absent et démissionnaire, merci, vraiment, j'étais pas au courant de comment on s'occupait d'un gosse.. . Puis il a proposé de passer me voir ce soir à 23h (bossait jusqu'à 22 exceptionnellement) pour en parler :roll:. J'ai dit non hein. Il a aussi voulu parler au petit pour lui dire des trucs style 'Tu obéis à maman'. Ensuite j'ai eu des messages du mec qui culpabilise et qui me demande comment ça se passe, me dit qu'il est inquiet, etc. Super. Il m'a aussi dit 'On va trouver des solutions pour que ça ne dure pas'. Ah oui, merci. Fallait ptet' pas partir, ou au moins te battre un peu plus pour t'investir au quotidien et par la même occasion me soulager un peu. Mais non, 'on va trouver des solutions', mais M. il va pas réduire son temps de travail, non, jamais. Je lui ai pas dit tout ça, j'ai craqué dans mon premier mail mais je voulais pas relancer encore et encore la machine, parce que même si ce sont des reproches et de la colère, ça reste du lien. Et puis vraisemblablement il peut pas entendre ça et il ne peut rien en faire alors ça falloir que je gère ça. J'ai fait un enfant avec un mec immature, incapable de faire passer un autre avant lui, incapable de voir plus loin que le bout de son nez.

Putain, j'ai l'impression d'être la pire des mères qui soit, j'ai plus de patience, je m'énerve sans arrêt avec mon fils. Alors que le responsable de tout ça c'est quand même son père quoi. Si on était deux ou s'il était plus présent, j'en serai ptet' pas là. Je lui en veux tellement de faire vivre ça à un gamin de 2,5 ans. Et à moi aussi, mais bon.
#1291472
Courage
( un gamin de 2,5 ans c'est souvent assez usant , quelle que soit la situation familiale - " terrible two" comme on dit )

En revanche, je n'ai pas trop vu quels sont vos arrangements de garde / pension / etc....( ou ce que vous envisagez ) mais il me semble important de définir précisément les modalités.(et meme primordial, carrément plus que les atermoiements sentimentaux de monsieur )

Parce que soit vous êtes en vraie garde alternée , soit tu as effectivement un droit de garde plus étendu ( parcecque monsieur lui bosse à plein temps,oui comme des tas de parents en fait :roll: ) e il te paye une pension alimentaire.

Désolée si tu l'as déjà cité qque part dans le post . Poser tres précisément les choses sur le sujet permettra de délimiter le reste ( parce que les coups de fil pseudo autoritaires ou les visites impromptues pendant le droit de garde de l'autre , c'est la dernière chose dont un gamin a besoin )
#1291496
sultane,

ce n'est pas parce que on est en garde alternée qu'il n'y a pas de pension de due , tout dépend des revenus de chacun, je passe mon temps à expliquer aux pères que non la garde partagé ne les dispense pas de contribuer avec une pension alimentaire si leur revenu est supérieur à celui de Madame....

Carmélita,

ce qui est fait est fait évite quand même de laisser des traces écrites de tes craquages (c'est la juriste qui te parle).
Après ,et c'est la maman, les 2 à 3 ans sont très pénibles on a l'impression d'avoir affaire à un ado, mais petit... c'est normal...
quant à ce qu'il se prenne pour Dolto, le mien aussi faisait ça... il m'expliquait à moi qui me farcissais le moufflet en permanence comment faire pour ne pas le brusquer ou le contrarier... Oui ben Dr freud, tu vas te le coltiner et on en reparle...
après je te rassure, le mien persiste à m'expliquer comment je dois gérer mon gamin...
je fais comme dans la pub total

http://www.culturepub.fr/videos/total-le-telephone/

allez courage, et quand tu pètes un plomb parle à une copine ou à ta mère...
#1291630
Bonjour Carmelita,
Je rejoins les opinions de Selmasultane et Albane concernant le comportement de ton fils et le fameux terrible two. Malheureusement pour toi ça tombe au moment de ta séparation (alors que c'est l'âge où, en effet, on a le plus besoin d'être à deux pour faire face à cette crise d'ado prématurée...), mais je ne pense pas non plus qu'il y ait de lien de cause à effet (ou en tous cas, peu). Tu n'as pas à culpabiliser de l'éducation que tu lui donnes, ou même de montrer tes failles face à lui, ça fait aussi partie des enseignements de la vie que de montrer à son enfant qu'on ne peut pas être au top tout le temps, parce que de toutes façons... on ne peut pas être au top tout le temps! Et c'est comme ça!

Par ailleurs, si le mode de garde ne te convient pas, tu peux aussi demander à le changer, et si nécessaire le faire devant un JAF. Avec mon ex, même si nous nous sommes mis d'accord, nous voulions passer devant le juge, 1) parce que du fait du travail de mon ex, notre mode de garde est particulier, et 2) pour pouvoir fixer un cadre auquel se tenir, surtout pour les moments de tension entre nous (ce qui n'empêche pas que quand tout se passe bien (c'est à dire la plupart du temps), on s'autorise, lorsqu'on est tous les deux d'accord, à sortir de ce cadre). Et en plus, depuis qu'on est passés devant le juge, les relations entre nous sont beaucoup plus détendues.

Pour revenir sur le fameux "tyran domestique de 80 cm", je vais te raconter ce qui se passe pour une de mes amies, qui est mariée, mais dont le mari travaille beaucoup (très régulièrement, retours à la maison après minuit, départ au travail à 7h30). Donc en gros c'est comme si elle était seule (sauf le week end, et encore!). Son fils de 2,5 ans lui fait la misère, et elle doit tout gérer seule, et elle aussi il lui arrive bien souvent de péter un plomb! Je te raconte ça pour te dire que, même sans séparation, les enfants de 2 ans sont des terreurs, et nous, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, et dans 99% des cas (les 1% restant étant les mères parfaites de la télé), c'est loin d'être parfait! Donc ne culpabilise pas, tu n'es pas une mauvaise mère, comme nous toutes d'ailleurs!

Et pour essayer de voir le côté positif des choses, dis toi que tu t'es débarrassée d'un de tes 2 ados ;)

Bises Carmelita, et courage!
#1291976
Bonjour bonjour,

Voici les dernières nouvelles, qui n'étonneront pas grand monde.

Sans m'en rendre compte, suite à mon dernier pétage de plomb au sujet de mon fils (relaté ici), les euros étaient remis dans la machine, le lien relancé... M. recommence très discretement à se rapprocher, à me draguer un peu, à se montrer jaloux. Je tombe dans le panneau comme une débutante. Il me fait le blabla habituel (je crois que t'es la femme de ma vie, je reste avec ma next parce que je n'ai pas eu les couilles de la quitter pour de bon mais c'est tout, etc., mais en meme temps je dois me concentrer sur moi, réfléchir, je ne veux pas revenir à la légère, etc.). J'ai essayé (et cru pouvoir) mettre mes limites, je lui ai dit que je n'allais pas l'attendre, que je devais me concentrer sur moi (blablabla), qu'il aurait qu'à revenir un jour s'il est sûr et qu'on verrait où j'en serai (blablabla). Mais bien sûr dans ma tête je n'ai pas su avoir la distance nécessaire, je me suis emballée, j'y ai encore cru, comme une novice. Lui continuait à m'écrire beaucoup, etc. Et tout à coup un soir, M. est à nouveau froid et fuyant par message (=100% du temps: je suis avec ma next). Du coup je me suis énervée, il m'a confirmé être avec elle (le lendemain) et m'a écrit un message hallucinant.
'C'est exactement ce que je voulais éviter.Oui j'ai bossé jusqu'à tard et oui ensuite je suis allé la rejoindre. (...) Mais tu t'en doutais déjà. Mais comment je peux te dire ça en même temps? C'est exactement ce pourquoi je veux pas qu'on aie plus de contacts privilégiés que ça pour le moment. J'arrive pas c'est impossible tu comprends?Oui quand je me relis je suis pas très fier j'avoue. Et je suis pas du tout bien dans mes baskets là si tu veux tout savoir. Je veux pas avoir de double vie putain je veux pas.'
Alors que c'est lui qui me drague et m'écrit sans arrêt, etc. Comme si c'est moi qui le forçais à avoir une double vie. Non mais on croit rêver...
Bref je l'ai envoyé chier comme jamais, insultes et tout ce que vous voulez. J'étais vraiment super énervée, j'ai dit des trucs durs. Et le mec me répond qu'il va m'écrire un mail aujourd'hui :roll:

Donc rien de nouveau sous le soleil, que de la m***, j'ai l'impression de me faire avoir comme une bleue à chaque fois et c'est bien le cas, j'ai l'impression que je n'y arrive pas, à tenir cette foutue distance, je ne sais plus comment faire, malgré tous vos merveilleux conseils, coups de pied au cul, etc., rien n'y fait.

Voilà où j'en suis aujourd'hui. Pas bien loin. Après c'est vrai, 3.5 mois de rupture c'est frais. Très frais. Mais j'aimerais réussir à me protéger et à me respecter mieux.
#1292015
Non je suis désolée 3, 5 mois ou 5 ans ce nest pas la question, la question c'est que tu penses que ton histoire est differente de celle des autres et tu te fourres le doigt dans l'oeil.
Tant que tu ne voudras pas regarder la réalité en face tu pourras revenir ici pleurer et faire le arrêtez moi ou je fais un malheur mais la réalité cest que tu rapliques dès qu'il siffle.
Apres si c'est ton kiff je n'ai pas de problème mais arrête de te mentir ... et ton psy hein il en dit quoi de tes revirements systématiques?
Elieza ont aimé ça
#1292016
Alors...
Je pense que 3 mois, 3 ans ou 5 ans c'est quand même la question, car j'imagine qu'il faut quand même un certain temps avant de réussir à me plus rappliquer dès qu'il siffle et à arrêter d'y croire et de le croire. Vos histoires montrent quand même que ça prend du temps, pour la plupart. Mais je ne pense pas que mon histoire est différente, non, et je rapplique effectivement dès qu'il siffle... Là je ne dis pas le contraire.
Mon psy. me dit : c'est comme si la fin de votre histoire avec lui signifiait pour vous que vous resterez célibataire, malheureuse, que vous ne pourrez plus être aimée, etc.? Alors que pour lui pas. On parle de ça, bien sûr. Et j'y pense. Mais il me dit aussi: en l'état, votre histoire est finie. Votre couple tel qu'il était n'est plus. Mais vous pourriez reconstruire une nouvelle histoire avec quelqu'un et ce quelqu'un ce pourrait être lui. Mais il insiste bien sur le 'nouvelle' et sur la nécessité de poser un cadre et des règles strictes pour le moment.
Enfin bon. Je suis consciente du souci Albane. J'ai beaucoup dit que c'était mon ex qui était ambigu, etc., mais effectivement je ne suis ni claire ni ferme moi-même. Donc on ne s'aide pas, ni l'un ni l'autre. Et en l'occurrence lui il s'en fiche que je ne sois pas ferme et claire, il en profite un max., mais moi je suis celle qui souffre à tous les coups de son attitude et de la mienne.
#1292018
Puisque tu es consciente de ça:
Carmelita a écrit :
30 sept. 2018, 15:06
moi je suis celle qui souffre à tous les coups de son attitude et de la mienne.
pourquoi:
Carmelita a écrit :
30 sept. 2018, 15:06
effectivement je ne suis ni claire ni ferme moi-même.
puisque:
Carmelita a écrit :
30 sept. 2018, 15:06
en l'occurrence lui il s'en fiche que je ne sois pas ferme et claire, il en profite un max.
Encore une fois, on en revient toujours au même constat: il faut que tu te fasses violence, mais vraiment. Et personne ne dit que c'est facile, mais c'est juste que tu n'as pas le choix.
Enfin si, tu as le choix de rester dans cette situation et ca peut continuer des mois/des années comme ça.

Par ailleurs, je suis assez surprise du discours de ton psy, qui devrait t'encourager à, justement, sortir de cette situation, mais qui finalement entretient cet "espoir", puisqu'il parle de ton ex, d'un potentiel "on en sait pas trop quoi", alors même qu'il ne l'a jamais rencontré.
Il se base sur ce que tu lui raconte (normal hein), mais du coup ca interroge sur comment tu lui présente les choses.

Je veux dire, ton ex, il va te faire le coup du "retour" combien de fois avant que tu ne réagisses? Et quand je dis réagir, c'est pas l'insulter, le bloquer, faire ta crise hein. Réagir c'est faire ce tu dis. Les actes.
#1292019
Merci de ton message Elieza.

J'approuve tout ce que tu dis. Le nœud du problème est là. Je n'arrive pas à me faire violence et à me tenir à ce que je dis. Je ne sais pas pourquoi, je me croyais plus forte.

Mon psy. dit ça dans le sens: quand vous vous serez retrouvés, chacun de votre côté, avec vous-même, quand vous aurez cassé la dépendance, quand vous aurez travaillé là-dessus chacun pour soi, un nouveau couple pourrait être possible, que ce soit avec lui ou un autre. En effet ça entretient un peu l'espoir en moi qu'il dise ça, mais lui le dit pour me pousser à clore cette relation-là, je crois. Sauf que ça a un peu l'effet inverse, mais bon, j'entends bien, quand même, qu'il ne me dit pas du tout: attendez, mettez de la distance et il va revenir la queue entre les jambes et vous pourrez repartir comme ça. Non, il voit sur du long terme et à des conditions bien précises. Peut-être que c'est juste pour pas que je sombre dans la déprime, il entretient une sorte de petit espoir inaccessible... Haha. Je pense pas, ce serait pas très malin de la part d'un psy. de pousser à l'évitement émotionnel.
#1292023
Carmelita,

Mon ex m'a tenu ce discours 14 mois,avec chaque fois une nouvelle excuse,mais chaque fois j'etais la femme de sa vie...

Et puis il y a une semaine jour pour jour j'ai eu le trop plein.de ses mensonges,de ses pseudos retours,de tout...
Il fallait que ca s'arrete,il fallait que je sabote le truc une bonne fois pour toute puisqu'il n'a jamais reussi a le faire lui même.

Et je suis aller tout raconter a sa compagne,ses retournements de situation.Il fallait que le "jeu" cesse et c'est le seul moyen que j'ai trouvé.Et là l'impensable est arrivé,il m'a supplié de ne rien lui dire,qu'elle etait tout ce qu'il lui restait,qu'il l'aimait plus que tout qu'il ne voulait pas la perdre (tient donc,je n'etais donc pas la femme de sa vie?)
Evidement que non puisque c'est avec elle qu'il a choisit d'etre plutot qu'avec moi.

Et au moment où je lui ai dit,moi,la femme de sa vie :roll: je me suis retrouvée a deposer plainte pour violence conjugale...qui a eu lieu devant notre fils...

Alors bien sûr,ton histoire ne finira pas aussi mal que la mienne,mais ce que je veux te faire comprendre c'est qu'ils nous disent ce qu'on veut entendre mais que quand ils ont un choix a faire,quand ils sont au pied du mur,ils confirment leurs choix...

Bon courage,ne perd pas de vue ce que tu veux toi,et ce que tu veux surtout,c'est ne pas etre un second choix,une roue de secours
#1292026
J'espère bien évidemment que cela n'en arrivera pas là pour toi, mais je ne suis pas surprise outre mesure de ce qui t'es arrivé.

Quand les tensions psychologiques s'accumulent il faut que les choses explosent. Toi tu as eu besoin de percer l'abcès et il n'a pas supporté d'être dévoilé. Et il a lui décidé que la douleur que tu lui infligeais devait se resoudre en coups. J'espère que tu ne vas pas retirer ta plainte et que le procureur va poursuivre.

Quant à toi Carmelita, je te l'ai dit, on te l'a dit, tu trouves une satisfaction à cette situation pourrie et tant que tu ne sortiras pas de cette zone de confort en te faisant un peu violence, tu ne t'en sortiras pas.

Tu me fais penser à ma meilleure amie, elle a un super diagnostic sur ses névroses, en souffre, mais ne fait rien pour en sortir... et c'est parce que cette situation lui va bien, parce que sait on jamais ce qu'elle découvrirait si elle n'avait plus ses nevroses pour exister? :evil:
Modifié en dernier par Albane06 le 30 sept. 2018, 20:35, modifié 1 fois.
#1292027
Albane,

Je te remercie. Ça me parle. Je pense que c'est juste, j'agis sûrement comme ça pour mon confort, dans un certain sens.

Mais comment se faire violence au point de surmonter ça justement ? Il y a le psy., ok. Mais sinon ? Bon je pense qu'il n'y a pas de recette miracle... Mais j'essaie de trouver le truc qui m'aidera, pour une fois, à tenir ma ligne de conduite...
#1292032
Carmelita a écrit :
29 sept. 2018, 14:25

'C'est exactement ce que je voulais éviter.Oui j'ai bossé jusqu'à tard et oui ensuite je suis allé la rejoindre. (...) Mais tu t'en doutais déjà. Mais comment je peux te dire ça en même temps? C'est exactement ce pourquoi je veux pas qu'on aie plus de contacts privilégiés que ça pour le moment. J'arrive pas c'est impossible tu comprends?Oui quand je me relis je suis pas très fier j'avoue. Et je suis pas du tout bien dans mes baskets là si tu veux tout savoir. Je veux pas avoir de double vie putain je veux pas.'
Le discours de ton ex me donne des envies de violence :twisted: j'en viendrai presque à estimer le mien( d'ex ) qui reste droit dans ses bottes, cordial comme un robot et n'a eu que quelques accès de Calimero-ite aigüs ( " ouin moi je pars pas en vacances, j'ai pas d'amis, mon appart ne me plait pas et je vais devoir y rester, toi t'as trop de la chance " ) qui m'ont déjà bien saoulée.

3,5 mois c'est en effet un peu short pour guérir.... quand on est en silence radio ou quasi. Mais 3,5 mois de rechutes réitérées( comme 1 an, comme 2 ans ) c'est revenir à j+1 après rupture en permanence .
Ceci dit c'est effectivement doublement difficile vu son attitude. Il faut te faire violence et trouver la force d'instaurer de la distance , parce que là il t'entraine, et te ré-entraine, et te ré-réentraine au fond du trou.
Bon courage
#1292037
Coucou,

Je vous rappelle que samedi matin, M. m'a dit qu'il m'enverrait un e-mail dans la journée. À 19h, aucune nouvelle. Je l'appelle et lui écris pour savoir s'il compte prendre le petit le lendemain matin (généralement quand c'est moi qui ai le petit le week-end il le prend le dimanche dans la matinée et jusqu'en fin de journée pour le voir, sans cela il ne le voir pas pendant 7 jours, c'est le seul moment de garde qui n'est pas officiellement établi (ce que j'ai changé hier)). 2h plus tard, il me répond qu'il n'a pas eu le temps d'écrire son e-mail et qu'il le fera sans faute demain. Il me demande azssi s'il peut prendre le petit en fin de journée le dimanche. Je lui dis que non. Et puis je comprends qu'il est en week-end avec sa copine. Je pète un câble, il dit qu'il m'expliquera tout dans son e-mail. Il est fuyant et coupe court. Dimanche, silence radio jusqu'à 22h. Autant vous dire que j'ai passé un week-end horrible à attendre désespérément son e-mail hyper angoissée (ce qui est très problématique), tout en sachant qu'il était avec sa next. Bref. Le mail arrive.

Je vous la fais courte car comme moi vous commencez à connaître la chanson. Il m'a pas osé me parler de ce week-end. Il a passé un week-end horrible sachant que j'étais mal à cause de lui (il utilise tous les superlatifs pour dire à quel point il était mal à l'aise). Il a effectivement passé le week-end avec sa next mais c'était prévu depuis août. Mais ça ne signifie en aucun cas un rapprochement avec elle. Plus jamais il ne sera pas disponible pour moi et il pense qu'il est nécessaire qu'il la quitte car il en retire moins de satisfaction que ce que moi j'en souffre (?!?!?!? WTF). Il poursuit : ces temps il a réalisé que j'étais la femme de sa vie et qu'il me ressentirait jamais ça pour une autre. Il pense même qu'on identifie bien tous les deux ce qui a merdé et ce qu'il faudrait changer, donc que c'est bon signe. Mais la dernière année de notre couple a été difficile et il a trop peur de revenir et de se planter. Il dit qu'il y a quelques mois il a été ébloui par cette fille, qui a mille qualités (mais je m'en contrefous !!!), à qui il n'a rien à reprocher, mais il sent qu'elle ne lui apportera pas ce qu'il cherche. Il doit travailler sur son insatisfaction permanente, d'une part, mais d'autre part il se rend compte qu'il ne veut personne d'autre que moi. Mais il devrait être célibataire un moment pour mettre les choses au clair. Mais il n'arrive pas à la quitter vraiment car il a trop peur d'être seul, il est déjà vachement seul depuis que je suis partie. Bon alors il faut qu'il réfléchisse à tout ça et dans l'intervalle il faut pas qu'on se rapproche trop.

J'ai lu ce mail. Et pour la première fois je n'ai absolument pas vu et cru ce qu'il dit sur moi (t'es ma femme de ma vie blabla), j'ai eu un choc en réalisant l'absence d'amour dans tout ça, je me suis pris les faits en pleine poire: week-end en amoureux, il m'ignore tout le week-end, il ne va pas la quitter au fait, et en plus il me dit bien qu'elle a mille qualités, que ce n'est pas elle le problème. Et c'est tout. J'ai l'impression que tout le reste est mensonges et manipulation. On ne peut pas se comporter comme ça. Je pense que lui imagine que son mail est chou et qu'il va m'attendrir mais là, pour de vrai, il a l'effet contraire. Je suis hyper triste et déçue et résignée, pour le coup.

J'ai rien répondu. J'ai plein de choses à répondre, surtout négatives. J'aurais aussi envie de lui dire de surtout pas quitter cette fille parce que 'ça me fout en l'air', parce que ça voudrait dire qu'il n'a vraiment rien compris. Mais en meme temps je m'en fous, je sais qu'il ne m'a quittera pas pour ça en réalité. Donc je pense que ca n'a plus aucun sens et que ça ne nous apportera plus rien que je réponde. À part poursuivre les échanges stériles et mensongers. Je suis dépitée. Je ne sais pas si on arrive au bout de son petit manège où il me dit à chaque fois précisément la même chose. Je ne sais pas si je retomberai encore. Mais au moment où je vous parle je suis remplie d'une tristesse nouvelle, vraiment. D'une déception immense qu'il ose encore continuer son jeu.

Il m'a écrit un message ce matin pour m'envoyer une vidéo drôle, puis un autre pour me dire qu'il m'avait envoyé un nouvel e-mail. Dans celui-ci il se confie à moi comme si j'étais son psy., continue à me dire quels sont ses questionnements intérieurs (pense notamment qu'il a cette crise car j'étais sa première sur le plan sexuel...). Bref. Je vois pas l'intérêt (m'attendrir ?). Il conclut en disant qu'il va arrêter de m'écrire, qu'il sera présent si moi je lui écris.

Bon voilà. J'ai vraiment beaucoup souffert ce week-end et là je me dis qu'il ne peut plus me traiter de la sorte. Je ne comprends pas ce qu'il cherche, quelles sont ses motivations. Mais je pourrais pas comprendre vu qu'il dit n'importe quoi. Et puis même son histoire de 'je la quitte par car j'ai peur d'être seul' j'arrive plus à y croire. Je crois que c'est son excuse pour pas la quitter juste.

J'espère j'espère j'espère que mon sentiment actuel va perdurer. Que je vais arrêter d'idéaliser ce mec. Là pour le coup il tombe de son piédestal d'un coup. Mais je connais maintenant le schéma, il y remonte toujours petit à petit et faut pas que je me fasse avoir. Reste le problème de la culpabilité. Il faut super bien le caliméro et même aujourd'hui j'en arrive à culpabiliser de ne donner aucune suite à ses mails. Mais je pense qu'il est nécessaire qu'il souffre au fait. En répondant toujours présente je l'empêche de se confronter et d'avancer. Il a besoin de souffrir un max. lui aussi pour que son fonctionnement change. J'ai hésité aussi à tout balancer à sa copine comme Nath. Je crois que ça pourrait arrêter le petit jeu. Mais je n'aime pas ce rôle-là...

Merci pour votre aide et soutien dans vos commentaires précédents. Albane, j'espère que je n'aurai pas besoin d'encore plus de souffrance pour que ça change.
#1292041
Au fait je lis et relis le dernier mail et il me fait tellement mal. Au fait il dit que j'étais sa première (il a eu plein d'aventures mais avait des soucis pour conclure, problème anatomique disons-nous qu'il a réglé par une opération quand on s'est mis en couple). Et entre nous il y a eu d'autres soucis sur ce plan, mais je croyais que nous avions une vie sexuelle épanouissante. Nous avions des rapports réguliers, prenions les deux du plaisir, il n'a jamais fait de remarques. Et là tout à coup il me dit qu'il manque de confiance sur ce plan, que ça le frustre (le fait de ne pas avoir eu plus d'histoires si je comprends bien) et que ça fait partie de tous ses questionnements actuels quant à la suite. Je sais pas si je comprends bien, mais je crois qu'il avait peur de n'avoir que moi, qu'il voulait d'autres expériences ? Et maintenant qu'il a eu sa next ça continue à le travailler apparemment (déduction de me part). Je comprends pas pourquoi il m'écrit ça, c'est hyper douloureux à entendre, je ne peux rien y faire (à part qu'on aurait pu travailler sur nos problèmes à nous si c'était un souci pour lui...maie c'est un peu tard...) :cry: je vois pas l'intérêt là. Va coucher ailleurs et fous moi la paix.
#1292042
....
Et encore une fois, il te prend pour sa confidente, et rien ne change en fait.
Je suis prête a parier que tu vas finir par lui répondre.

Tu sais quoi, je ne suis habituellement pas pour "balancer", mais là, pour le coup, je me surprend a penser que ca pourrait effectivement faire bouger les choses.
#1292043
Elieza, oui tout à fait. Y a que moi qui peut faire que ça change au fait. Lui continuera comme ça, du moins si je continue à entrer dans son jeu. Je n'ai rien répondu pour le moment et je ne pense pas répondre. Je dis ça maintenant en tout cas.

Oui, balancer permettrait sûrement de faire bouger les choses...Je veux bien des avis là-dessus. Qui le ferait, comment ? Et est ce que vraiment ça ferait bouger qqchose ? Est ce vraiment mon rôle de balancer tout ça à la next ? Je suis très partagée.
#1292044
Carmelita a écrit :
01 oct. 2018, 13:13


Oui, balancer permettrait sûrement de faire bouger les choses...Je veux bien des avis là-dessus. Qui le ferait, comment ? Et est ce que vraiment ça ferait bouger qqchose ? Est ce vraiment mon rôle de balancer tout ça à la next ? Je suis très partagée.
Oh ben ne t'inquiète pas, oui, ca va remuer le bouzin. Pas de le sens que tu espères je pense, mais au moins ca le calmera dans ses ardeurs et tu auras la paix.
Peut être avant de passer à l'acte, "menace" le de le faire, à mon avis déja rien qu'avec ça tu ne vas pas être déçue...
#1292045
moi je ne le ferais pas...
qu'est ce que cela va t'apporter ? tu n'es pas sa mère, tu n'es pas là pour le punir ou le faire progresser.
et dire quoi à la next? il m'a sauté tu sais et puis regarde ce qu'il écrit de toi... sérieusement tu as envie de faire un combat de catch avec miss next pour ce sale type sans aucun courage?
c'est lui donner bien trop d'importance.

les faits sont là et ils sont têtus...
il t'a quitté
il est avec elle
son week end en amoureux était prévu depuis Août et il ne t'a pas prévenu avant...
il ne la quitte pas

le reste c'est de la poudre de perlimpinpin

toi de ton côté
tu ne veux pas comprendre qu'il n'a pas à te répondre dès que tu le siffles oui oui...
même pour le petit... sauf urgence et l'urgence c'est le petit est aux urgences, ma mère est décédée ce qui est par principe très rare ... et non il a un rhume n'est pas une urgence!

ensuite c'est quoi ce droit de visite qu'il exerce ou pas?
un droit de visite doit être convenu à l'avance et fixé, on y déroge en prévenant à l'avance.
soit il l'a le dimanche de 9h à 18h soit il ne l'a pas
ce doit être établi point et s'il ne le prend pas il te prévient à l'avance...

à chaque fois qu'il est avec elle tu lui prends le chou car il t'ignore... On peut savoir pourquoi t u te mets en position de lui écrire les week end où il n'a pas le petit? (ceux où il l'a aussi d'ailleurs?)
J'espère que tu vois bien que cette histoire de week end à discrétion est un moyen pour toi de garder la main et de lui faire comprendre que tu es bien bonne de lui laisser le petit sur ton propre week end et qu'il doit t'en être reconnaissant et que de fait tu t'autorises à vérifier ce qu'il fait quand il ne te répond pas sous couvert c'est pour le petit, je dois savoir!

que veux tu que je te dises, si ce n'est qu'est ce que cela va t'apporter de dire à sa next c'est un connard?
laisse la se planter...

mon fils me racontait ce week end l'état dans lequel la next de mon ex est aujourd'hui après 9 ans de vie commune, et bien c'est exactement mon état à l'époque de la séparation... elle a perdue tout libre arbitre, elle est terrorisée à l'idée de le contrarier car s'il est contrarié c'est un enfer domestique... Au début je me disais que c'était bien fait pour sa gueule et maintenant je la plains...

laisse la se planter et occupe toi de toi
  • 1
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Un SR un peu particulier...

Bien le bonjour, J'aimerai rebondir sur la discus[…]

Ma play list anti-deprime

J’me sens pas belle

n'empêche que la vraie raison de son refus[…]

Je suis amoureuse mais lui ?

Ce soir mon ex m’as appelé pour parle[…]