Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1258986
Bonjour à tous,

J'ai décidé de me lancer et de vous parler de mon histoire, ce n'est pas que je pense qu'il y ait une quelconque solution, mais juste car j'ai besoin d'énormément de courage pour supporter la situation actuelle.

Nous étions ensemble depuis 8 ans (top 2 = relation longue durée) et avions acheté un appartement ensemble il y a 4 ans. Ces derniers temps, il allait de plus en plus mal (burn out, baisse de l'estime de soi, crie de la quarantaine, etc etc. - rien de négatif par rapport à moi, mais par contre dans toutes les autres sphères de a vie - top 1 = crise de vie). Il y a un mois, il m'a annoncé qu'il ne ressentait plus d'amour pour moi. Ca m'a fait un choc mais étant donné la phase qu'il traversait, je me doutais bien qu'à un moment donné son mal être se transposerait sur le couple. C'est vraiment une histoire assez classique... Enfin bref, du coup il est parti loger chez un ami et je suis restée à la maison. Parfois, je lui laissais un accès à la maison pour qu'il puisse prendre des affaires etc en allant moi-même dormir chez une amie. A part ça, aucun échange. Il m'a d'ailleurs dit à plusieurs reprises que j'étais vraiment une femme spéciale, une vraie compagne, etc. et qu'il n s'attendait pas à ce que je réagisse de manière si 'gentille' et 'bienveillante' par rapport à lui vu qu'il avait décider de partir.

De mon côté, rien de particulier. C'était difficile mais j'ai tenu bon au jours le jours. Je ne l'ai ni harcelé, ni supplié de rester, ni rien de rien. Petit à petit il s'est mis à me contacter tous les jours, mais toujours pour des broutilles. Ca avait d'abord toujours un lien avec des choses administratives. Ensuite, lorsqu'il est parti une semaine à l'étranger voir a famille, j'ai eu droit à plusieurs appels où il me disait souvent "tiens, aujourd'hui j'ai été à tel ou tel endroit, tu te souviens nous y avions été tous les deux il y a 7 ans, etc etc". C'était très difficile à gérer pour moi mais pour ne pas se mentir ça me faisait du bien d'avoir de ses nouvelles tous les jours et ça m'aidait ne pas avoir le besoin de le contacter de mon côté.

Là où ça se complique, c'est qu'il s'est fait opérer récemment et que n'ayant absolument aucun endroit où aller (pas de famille ici) on a convenu qu'il pourrait prendre le temps de récupérer de son opération à la maison. Je savais que ce n'était pas du tout une bonne idée pour mon propre bien-être mais bon, s'agissant d'une opération, je me suis dit que cela passait avant. Cela fait donc 12 jours qu'il est revenu à la maison et qu'en plus j'ai du l'aider à changer les pansements etc, bref à prendre soin de l'homme qui avait décidé de partir. Je ne vous dis pas le cauchemar psychologique...

Concernant l'appartement acheté à deux, la question ne se pose pas il ne peut pas racheter ma partie et moi je peux racheter la sienne. L'autre jours, il m'a dit qu'il cherchait un appartement car il avait besoin d'être seul (ça ce n'est pas nouveau et compte tenu de sa crise de vie, je suis 100% pour). Sauf qu'il ne veut plus que je lui rachète la maison.. Il veut continuer à payer et continuer à être propriétaire avec moi (il m'a même dit que cela nous ferait un 'lien à vie'...). Bref, je suis dans une situation complètement merdique et impossible de réfléchir à ce que je veux vraiment moi-même vu qu'il est à la maison H24 et qu'en plus il ne veut plus se défaire de la maison... Mais je ne me sens pas encore prête à engager des avocats et autre.

Sinon, par rapport à moi, il m'a dit à plusieurs reprises qu'il m'aimait toujours mais était perdu (que le souci était dans sa tête), que je suis une femme incroyable, géniale, etc etc, que je peux avoir tous les hommes que je veux tant sur le plan intellectuel que physique, il like absolument tous mes postes Facebook (sauf un ou je suis avec un ami), il me dit qu'il espère que je ne vais pas refaire ma vie trop vite, il me dédicasse des chansons sur Facebook. Il agit d'ailleurs tellement bizarrement sur les réseaux sociaux en ce moment que plusieurs personnes sont venues me demander pourquoi JE l'avais quitté... Pourtant, il n'a a aucun moment reparlé d'une vie de couple à deux, ou mentionner clairement que je lui manquais ou autre. Ca en reste juste à: je veux me trouver un appart et je ne veux pas me séparer de la maison.

Il est clairement en pleine crise de vie (j'ai omis plein de détails pour ne pas la faire trop longue mais c'est très très clair). Du coup, cela ne sert à rien que je me penche sur la question du couple tant que lui n'ira pas mieux de son côté et n'aura pas pris du temps seul pour lui. Mais purée, la situation est vraiment psychologiquement horrible...
#1258989
Le seul hic c'est qu'on ne peut pas vendre avant encore 10 mois pour de raisons de réduction de taxes (d'application là ou nous vivons) sans devoir payer plusieurs milliers d'euros à l'état (ce qu'on préfèrerait éviter). La seule solution est que l'un des deux rachète, et il n'y a que moi qui ait les moyens de le faire. Et pour être honnête ça me va bien aussi car j'adore cet appart et le quartier... Pour moi il est rentable pour mon futur.
#1258990
Bonjour Adri,

Situation délicate, en effet.
Mais quelques petites questions me viennent à l'esprit:
il m'a dit à plusieurs reprises qu'il m'aimait toujours mais était perdu
Et de ton côté, quels sont tes réels sentiments par rapport à lui ? Je pense connaitre la réponse, mais je voudrais être sur.
D'autre part, lui as-tu expliqué que la situation était invivable pour toi ? Il doit bien comprendre, surtout s'il dit t'aimer, qu'il doit te "libérer" pour que tu puisses avancer de ton côté s'il s'en va.
#1258991
En ce qui concerne mes sentiments, je l'aime toujours mais ces prises de tête m'éloignent. En fait je voyais vraiment cette séparation comme une bonne chose, histoire que je vois moi aussi de mon côté où j'en suis. Mais comment prendre le temps de savoir où j'en suis avec un ex à la maison:/


Il doit bien s'en rendre compte mais en ce moment il n'a pas toute sa tête, pour résumer de manière très succincte. Je lui ai parlé du fait que s'il voulait que je refasse ma vie, il devait me laisser. Mais je ne pense pas qu'il intègre vraiment le cas car sa réponse a été qqch du style 'tu ne peux pas me demander ça. J'espère juste que tu ne vas pas retrouver qqun trop vite...'.
#1258995
@ Oph J'en suis bien consciente, et même si cela peut paraître être une réponse bateau de ma part, je précise que ce n'est pas son état normal (ce n'est pas uniquement d'un point de vue d'ex que je dis ça mais aussi d'un point de vue clinique et psy (ma formation)). Il n'a jamais réagit de cette manière et même ses amis ne le reconnaissent plus actuellement. Il se fâche avec tout son entourage et est en pleine décompensation psychologique.

Mais clairement, dans ma tête je n'envisage aucun retour, tant que je vois rien qui change. Et je considère tout autant refaire ma vie, je ne reste pas bloquée à l'attendre. Je vis ma vie sur le côté, boulot, amis, sorties, etc. Et clair qu'à un moment ca sera trop tard de mon côté s'il ne se reprend pas à temps. Cela peut prendre des années et je ne vais pas l'attendre. Tout ça est très clair pour moi, mais cela n'empêche qu'actuellement, c'est un enfer...
#1259004
De toute façon, comme mentionné, je ne suis pas en train de l'attendre. Ce serait mentir que de dire que je ne suis plus au stade de l'espoir un jours peut-être car j'y suis encore. Mais malgré cela j'ai commencé à faire des rencontres et je vis ma vie. Tout cela je le sais, mon poste est plutôt lié au fait que c'est extrêmement difficile à gérer et à pouvoir prendre assez de recul avec une présence de sa part aussi forte. Je suis bien consciente de la situation actuelle, je suis juste en manque de courage certains jours...
#1259005
Adri04 a écrit :
13 oct. 2017, 12:49
Je lui ai parlé du fait que s'il voulait que je refasse ma vie, il devait me laisser. Mais je ne pense pas qu'il intègre vraiment le cas car sa réponse a été qqch du style 'tu ne peux pas me demander ça. J'espère juste que tu ne vas pas retrouver qqun trop vite...'.
Dans ce cas, il n'y a pas 50 solutions, mais seulement 2:
- soit une réelle crise de la quarantaine, auquel cas tu entres dans son jeu, en jouant les femmes fatales, ce qui le poussera à essayer de te reconquérir (à toi de voir si tu y tiens tant que ça)
- soit un problème psy plus grave, auquel cas, Oph t'a donné la solution.
#1259011
@ Figasec Oui mais légalement je ne peux pas le foutre dehors ni changer les serrures. Nous sommes tous les deux propriétaires. Donc la solution c'est juge et avocat. Mais après un mois seulement de rupture je ne me sens pas encore de passer à cette étape. Et concernant la reséduction, ce n'est a priori pas le souci car il continue de dire que je suis une femme magnifique..

Si cela peut te faire plaisir Oph, vu que tu as l'air très sec dans tes propos, oui je fais aussi une analyse en ce moment. Donc merci du conseil mais je t'ai précédé depuis un petit temps déjà ;) Je ne pense pas que réagir de la sorte aide vraiment les gens qui viennent poster sur ce forum en quête d'un peu d'aide, qu'importe dans quel milieu ils travaillent. Le fait d'en parler m'aide à traverser le processus et à me conscientiser sur la situation. C'est l'une des étapes du travail que je poursuis d'ailleurs et qui va prendre du temps. L'agressivité ne va aucunement aider une personne qui vient demander un peu de réconfort, même si je suis d'accord qu'il faut avoir une certaine fermeté. Je suis simplement venu expliquer mon histoire pour avoir des conseils ou des témoignages de gens qui ont vécu une situation similaire, ce qui m'aide aussi. Avant d'écrire de cette manière, il est bon d'en savoir plus sur la situation (au lieu de m'envoyer faire ma propre analyse, tu aurais pu simplement me demander si j'avais entamé aussi un travail de mon côté par exemple) et sur la sensibilité de l'individu à qui tu vas t'adresser car tu risques de faire pire...
#1259012
Oph a écrit :
13 oct. 2017, 13:29
Adri04 a écrit :
13 oct. 2017, 13:21
De toute façon, comme mentionné, je ne suis pas en train de l'attendre.
Mais ce n'est pas un problème de l attendre ! C'est un problème que la tu l héberges tu lui changes ses pansements tu lui tiens main, et tu le laisses phagocyter ta vie (refus de te vendre sa part de la maison). Tu m étonnes que tu manques de courage. Tu te fais bouffer voilà pourquoi certains jours tu manques de courage. Je sais pas dans quel domaine psy tu bosses mais tu sais ce qu'on dit ? Commence par ta propre analyse.
+1
#1259020
Ok!

Je ne sais pas vraiment quoi te conseiller d'autre, si ce n'est de vous séparer physiquement quelques temps, histoire de faire le point et d'y voir plus clair sans être "pollués" par la présence de l'autre.

Et je pense qu'il serait bien que tu sois assez ferme avec lui quand il te sort des énormités du type "garder un lien a vie"....heu non, si vous vous séparez, c'est justement pour en plus avoir de lien, il va falloir qu'il comprenne que toute décision entraine des conséquences, et bien que j'imagine que ca l'arrangerait mieux autrement lui, toi aussi tu as une vie a reconstruire....
#1259023
Oui je pense en effet que c'est la seule solution, et cela depuis longtemps. Je dois juste attendre qu'il se trouve un appartement (je crois qu'il va en visiter qquns, donc c'est déjà une bonne chose). J'ai tenté de dormir à gauche à droite pendant un temps mais c'est juste ultra compliqué à gérer au quotidien pour une situation qu'en plus je n'ai pas demandée... En fait, je me demandais surtout comment font les gens qui sont en séparation avec aussi un bien commun (voire des enfants) car la présence physique de l'autre est vraiment problématique pour le processus :/
#1259027
Bonjour,

Malheureusement, à vouloir être "trop" gentil on se fait souvent couillonner...

Il est clair que l'on ne peut pas gommer 8 ans de relation comme ça...mais bon on va éviter les "top" et se concentrer sur les "flop" ...


Adri04 a écrit :
13 oct. 2017, 12:27
Il y a un mois, il m'a annoncé qu'il ne ressentait plus d'amour pour moi.
Voilà...le point d'accroche est là ...
Et votre "réaction" ou plutôt "non-réaction" me laisse songeur...mais cela est peut être dû à la façon de lire ton récit.
"je me doutais bien qu'à un moment donné son mal être se transposerait sur le couple" et donc ? z'avez fait quoi pour surmonter ça?
"A part ça, aucun échange." et tu ne trouves pas ça pour le moins gênant?
Adri04 a écrit :
13 oct. 2017, 12:27
Il m'a d'ailleurs dit à plusieurs reprises que j'étais vraiment une femme spéciale, une vraie compagne, etc. et qu'il n s'attendait pas à ce que je réagisse de manière si 'gentille' et 'bienveillante' par rapport à lui vu qu'il avait décider de partir.
Ah ben il est certain qu'il n'allait pas te dire le contraire, quand même...si ?
Adri04 a écrit :
13 oct. 2017, 12:27
De mon côté, rien de particulier. .
Je crois qu'au final, c'est ce qui m'interroge le plus...

Adri04 a écrit :
13 oct. 2017, 12:27
Là où ça se complique, c'est qu'il s'est fait opérer récemment et que n'ayant absolument aucun endroit où aller (pas de famille ici) on a convenu qu'il pourrait prendre le temps de récupérer de son opération à la maison. .
Même si ça fait "grand seigneur" tu aimes te mettre en danger on dirait ... c'était totalement inutile et déplacé, (même si je suis sûr que tu vas pousser des cris d'orfraie)
Adri04 a écrit :
13 oct. 2017, 12:27
Je ne vous dis pas le cauchemar psychologique... .
oui tu aimes te faire du mal....

Pour le reste....
Je pense que pour l'appart, il faut le vendre ou que tu rachètes sa part sinon tu risques en chier pendant encore un sacré bout de temps.
Que comme tous les hommes/femmes de cette belle planète, le sens "être perdu" ne signifie rien, sinon que cela veut toujours dire "je en souhaite pas continuer quelque chose avec toi"
Quant à "aimer", bah moi j'aime les pâtes... c'est incroyable et génial aussi ! ...
C'est du flan ou le jabot du coq qui se déploie.

"il est en plein crise de vie" ... hum et donc il en profite pour t'inclure dans la crise, c'est vrai c'est de l'amour pur, ça !!
Est ce que tu crois qu'une relation entre deux personnes , qui soit équilibrée et rationnelle, aboutirai à un "il est en pleine crise de vie" ?...je ne pense pas, pour ma part.

Un jour tu ouvriras les yeux et tu verras les choses telles qu'elles sont et non telles que tu voudrais qu'elles soient.
#1259033
Adri04 a écrit :
13 oct. 2017, 14:19
J'ai tenté de dormir à gauche à droite pendant un temps mais c'est juste ultra compliqué à gérer au quotidien pour une situation qu'en plus je n'ai pas demandée... En fait, je me demandais surtout comment font les gens qui sont en séparation avec aussi un bien commun (voire des enfants) car la présence physique de l'autre est vraiment problématique pour le processus :/
C'est pour ca que je prône la fermeté: IL a décidé de te quitter, la cohabitation te fait du mal, ce n'est pas a TOI de partir, que ca lui plaise ou non.
C'est ça, assumer ses décisions: il est chez lui, mais c'est lui qui décide de te quitter, donc il trouve une solution en attendant que soit tu lui rachètes sa part, soit vous trouviez une autre solution pour votre bien en commun.
IL DOIT ENTENDRE cette souffrance, ne serait ce que par respect de votre histoire passée.

Pour ses "jolies paroles", qui te donnent malgré tout de l'espoir, comprend bien qu'en l'état actuel des choses, il n'a aucun intérêt a ce que votre séparation se passe mal, bien au contraire. Donc il est aussi possible qu'il essaie de préserver la cordialité de vos rapports, c'est tout bénéf pour lui...
Regarde plutôt ses actes....
#1259035
@ Elieza Oui c'est clairement une possibilité que j'ai envisagée... Aucune idée de si c'est cela ou pas mais je suis bien consciente que cela pourrait juste être de la manipulation. Et il y a des jours où je ressens une colère immense à cette idée mais il y a d'autres jours, comme aujourd'hui, ou je penche plutôt dans un cadre plus sentimentaliste. J'aimerais rester dans le cadre de l'énervement et u dégout, mais je ne contrôle pas encore mes sentiments.

@ Kakaouet : Je pense que pour l'appart, il faut le vendre ou que tu rachètes sa part sinon tu risques en chier pendant encore un sacré bout de temps.
--> Ben oui, sauf que vendre j'ai expliqué plus haut le souci et racheter ben il refuse. Mais j'ai pris un rendez-vous avec mon notaire qui sera la semaine prochaine pour lui faire une proposition chiffrée. Je ne reste donc pas inactive en attendant que le temps passe. C'est juste que je sais que si la proposition chiffrée il ne la veut pas cela va se jouer au tribunal mais que c'est encore trop frais pour moi pour gérer ça. Mais il est clair que je compte bien me protéger et j'ai déjà entamé, à mon rythme certes, les procédures pour.
Concernant le fait que j'aime me faire du mal, je pense que je nuancerais un peu plus. Premièrement, son opération m'a aussi affectée et je me suis très fortement inquiétée de si tout allait bien se passer (c'est normal je pense). J'avais aussi besoin de voir qu'il allait bien car j'en ai pleuré d'inquiétude pendant cette opération. Cela reste qqun que j'aime toujours et avec qui j'ai passé 8 ans. Donc oui cela me fait du mal de l'avoir à la maison, mais cela m'aurait aussi fait du mal de ne pas l'avoir a me demander tout le temps s'il allait bien. C'est un choix que j'ai fait en pesant tous les aspects. En second, et cela touche uniquement à mon fonctionnement personnel, je crois que j'ai besoin de savoir que j'ai fait tout ce que j'ai pu pour prendre la décision de partir. Je n'ai pas envie de rester avec un sentiment de "et si j'avais fait ça...". Donc en effet, cela me fait toucher le fond, mais on dit qu'il faut toucher le fond pour mieux se relever et je pense que c'est ce que je cherche à faire.
#1259038
OK je comprend même si je n'aurai pas réagit de cette façon, je peux entendre tes arguties ...

Pour la maison, OK mais je pense qu'il y a une solution qui doit bien exister ? et si jamais tu envisageais de partir? cela se passerait comment ?
Après je ne peux pas en dire plus, je n'y connais fichtre rien sur le sujet.

Pour ce qui est du fonctionnement personnel, forcément je n'aurais pas la même pensée que toi.
Que tu t'inquiètes pour lui, j'entends bien mais cela ne "t'obligeait" en aucun cas à le faire rester chez toi, sauf si tu as une part de masochisme légèrement exacerbée ?

Et je suis étonné aussi de ce questionnement du "et si ma tante en avait...." qui relève plutôt d'un total manque de confiance en soi, d'une piètre estime de sa valeur personnelle mais je ne t'apprends sûrement rien puisque c'est le milieu que tu fréquentes professionnellement.

Après, ce n'est que mon avis personnel hein, il faut le prendre comme tel (Guillaume)

Par contre, là encore (tu vas croire que je t'en veux... mais non) tu sais, des fois on touche le fond et on continue à creuser ... question de point de vue et d'ouverture des shakras :)
#1259042
@ Kakaouet si c'est moi qui part il devra me racheter ma part. En fait, pour éviter de payer des milliers d'euros, il faut que l'un des deux (ou les deux mais bon ce n'est pas le propos) reste propriétaire. Le seul moyen c'est que l'un rachète à l'autre. Mais vu que j'y ai mis genre 8 fois plus d'argent au début, il n'y a aucun moyen pour lui de me racheter ma part. Et je ne vais pas partir en le laissant y vivre alors que je suis la proprio haha.
Je sais bien qu'on peut parfois vouloir continuer à creuser, mais étant donné que je suis déjà en mode nouvelles rencontres et que professionnellement je suis dans un super moment, je pense que ça ira :) Et puis je suis suivie au cas où ca arrive!

@ Elieza Il m'a dit qu'il avait des visites aujourd'hui, samedi et dimanche. Je pense donc dimanche lui poser la question de savoir s'il a trouvé, et sans doute prendre le pas pour entamer une discussion plus sérieuse sur mon propre bien-être.
Relation avec un étrangère

Bonsoir tu demandes d'interpréter son comp[…]

Homme blessé

Chaque personne ''aime" à sa faç[…]

Je l'aime encore, mais il m'a trop blessée.[…]

Mon épouse adoré est partie

Hello, En couple depuis 14 ans, marié dep[…]