Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1258906
Bonjour à tous,
Je suis passée par la case présentation afin de vous expliquer un petit peu mon "parcours" dans le deuil de ma rupture. Pour le résumer en une phrase, cela fait deux mois que je regarde les topics de ce forum dans le but de me reconstruire, ce que j'ai fais magnifiquement bien grâce aux précieux conseils que j'ai pu rassembler.

Cela fait deux ans que je connais ce garçon. Nous nous sommes rencontrés via un ami commun et, ça a tout de suite été une sorte de coup de coeur mutuel. Mais il avait une copine, ça n'a jamais été plus loin que cette soirée à papoter jusqu'à 3 heures du matin dans le canapé de nos amis. Nous ne nous sommes jamais revus, bien que nous sommes restés en contact (par vague) par internet.
Cet été, après qu'il m'ait proposé maintes et maintes fois de le rejoindre à l'une ou l'autre soirée, j'ai décidé d'accepter. A partir de ce moment là, nous avons commencés à nous parler tout les jours, devenant extrêmement complices, et nous avons continués à nous revoir avec ses amis à l'un ou l'autre événement... Jusqu'à ce qu'on se retrouve seul et que nous nous sommes embrassés.

Je dois dire que ça a toujours été une drôle de relation jamais proprement défini, mais ça me convenait. On se parlait tout au long de la journée, mais on ne se voyais qu'une fois tout les dix jours environs. Nous étions tout les deux très occupés dans nos activités personnelles et ne pas faire de l'amour une priorité était notre choix. Zéro prise de tête, que du fun. C'était plus qu'un plan cul, mais ça n'était pas mon amoureux non plus. Drôle de relation je vous dis ;)

Tout se passait à merveille, je n'ai jamais rencontré quelqu'un avec qui j'avais autant de point commun, de complicité, c'était génial. Cependant au fil du temps j'ai commencé à perdre confiance en lui, et je pense qu'il a du le ressentir. Je lui demandait s'il y avait d'autres filles que moi, pourquoi on ne se voyait pas plus souvent, etc. Il répondait «il n'y a que toi, oui, et je suis très occupé avec mes projets, tu le sais bien » mais je ne le croyais pas vraiment (sans jamais le lui dire).

Puis après trois mois de relations, il m'avoue qu'il m'aime à une soirée. Et, je ne sais pas vraiment pourquoi, je lui ai répondu « je t'aime aussi ». Pourtant je l'appréciais énormément et je n'aurai plus pu imaginer ma vie sans lui, mais de la à dire que j'étais amoureuse, c'était trop tôt. J'avais des sentiments naissants, oui, mais (pas encore) de l'amour.

Quoi qu'il en soit, à partir de ce moment là, il a arrêté de me parler tout les jours. Ca n'était plus qu'un jour sur deux, puis trois, etc. Je ne suis pas née de la dernière pluie, j'ai clairement compris que quelque chose n'allait pas et que ça avait un lien avec cette soirée et j'ai pris mes distances. Quelques jours plus tard sans nous parler, je lui rappelle la soirée où on devait se rendre. Je reçois quasi tout de suite une réponse disant «J'ai des problèmes personnels, je ne peux pas venir à ta soirée, désolé mais nous devons arrêter de nous voir ».

J'étais dans un état terrible, en larme, mais je n'ai pas voulu le lui montrer. J'ai juste répondu quelque chose du genre « j'avais compris que quelque chose n'allait plus entre nous depuis que nous avons parlés de nos sentiments. Je me doutais que ça ne durerai pas nous deux, mais sache que je ne regrette rien. ». Trois jours plus tard, il me recontacte ne donnant aucun détail supplémentaire. Juste un « Moi je pensais que ça allait durer entre nous, mais ça ne peux plus. J'espère qu'avec le temps nous deviendront amis, mais si pas, je te souhaite une bonne vie ». J'ai vaguement répondu un « A toi aussi, bon courage ».

J'ai commencé mon silence radio (pour me retrouver et oublier l'humiliation d'avoir été sa victime), sortir avec mes amis, reprendre le sport, me donner dans mon travail, ... J'ai même eu deux rencards avec des garçons pour regonfler un peu mon estime de moi.

Après avoir discutés avec beaucoup de personnes, ma conclusion est la suivante : c'est un coureur de jupons qui a besoin de gonfler son égo en sortant avec des filles, jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il veut d'elles : une fois les sentiments avoués, merci au revoir, next. J'en suis même venu à me demander si ce qu'il me disait était vrai. Nous étions tellement similaire que ça en était troublant.

Deux semaines plus tard, il me recontacte. Je ne réponds pas.
Cinq jours encore après, il me renvoi un mot, et là je décide de répondre le jour même. Monsieur arrive la bouche en fleur « désolée pour le silence radio, j'avais milles projets à faire. Comment vas tu, quoi de neuf ? ». Je décide de ne pas relever cet audace et je lui montre à quel point ma vie est magnifique et pleine de projet sans lui. Je vais même jusqu'à lui dire « Avec le recul je pense que tu as eu raison d'arrêter ce qu'on faisait, mais je trouve ça un peu dommage de couper les points vu la complicité qu'on avait ». Il me répond « Je n'ai pas eu le choix, ça n'excuse rien, mais j'ai réglé les choses de mon côté. Je t'apprécie beaucoup et ça ne changera pas. Je ne suis pas là pour mettre la pression mais j'aime passer du temps avec toi. Ultimement je ne demande pas plus que ça ». Je lui dit que là je suis avec quelqu'un, que je le recontacte bientôt.

Trois jours plus tard je le croise dans la rue avec mon coloc. Il me dit « je ne peux pas resté je suis pressé », ce qui tombait bien, nous aussi. Par contre mon coloc m'a dit « je l'ai vu depuis le bout de la rue, il a eu un sursaut quand il t'a vu ».

J'ai repris contact avec lui le lendemain, ce qui nous ramène à lundi. On s'est parlé sur internet comme on le faisait avant, toujours en me montrant souriante, détendue et pleine de nouveautés (ce qui est vrai haha). Il est revenu me parler aujourd'hui, j'ai répondu quasi tout de suite (aoutch erreur) toujours de manière relax et souriante, mais c'était une conversation beaucoup plus brève cette fois. Par contre, pas encore le projet de se revoir.

J'en ai reparlé avec un confident, qui était persuadé que c'était un bourreau des coeurs, et maintenant il me dit « en fait peut être que cette relation lui manque, tout simplement ».

Je suis un peu confuse désormais. Est-ce un collectionneur qui revient vers moi parce qu'il n'a rien d'autre à se mettre sous la dent, ou est-ce que toutes les histoires qu'il m'a dit pourraient être plausibles ? Je le revois, je l'efface de ma vie, j'attends voir ce qu'il a à me dire tout en restant extrêmement sur mes gardes ?

Vraiment vraiment désolée pour le pavé, mais rien que de l'écrire, c'est un nouveau poids qui s'efface de moi, ouf !
#1258934
Bonjour Senua.

Quand je te lis, je vois tout de même une jeune femme ayant un tant soit peu la tête sur les épaules, qui a su rester digne et prendre des décisions saines, en accord avec elle-même tout au long de cette relation.

Seulement, si je comprends bien, tu ne sembles plus être dans cette optique de "zéro prise de tête, que du fun - plus qu'un plan cul, mais pas mon amoureux non plus". Sinon, tu ne te poserais clairement pas les questions que tu viens de coucher sur le forum. En ce sens, je pense que tu as franchi le cap affectif au-delà duquel tu risques de beaucoup souffrir, et d'y laisser beaucoup de plumes avec ce garçon si il n'est pas réellement sérieux. Et mon avis, effectivement, est qu'il ne l'est pas.

Je ne trouve pour ma part absolument pas crédible ces histoires de "blabla - tout ça - j'avais trop de trucs trop graves à régler dans ma vie". Il a une vie exceptionnelle en marge du commun des mortels ce jeune homme pour te sortir un tel pipeautage ? Parce que, selon moi, les obstacles de la vie (bien que dans son cas, je me permets d'émettre des doutes quant à la réalité de ses allégations) n'incitent guère à se séparer d'une personne qui nous est chère, en particulier lorsqu'on prétend l'aimer d'amour. Et par la même occasion, je remettrais aussi en cause, là aussi de mon point de vue, sa déclaration, d'amour soit disant, après laquelle il a pris ses jambes à son cou. Quand on se déclare, c'est pour faire vivre encore plus fort la relation, pas pour se raréfier, et pas pour se barrer. Je n'y vois pour ma part, qu'un élan de précipitation qu'il semble avoir vite regretté.

Ceci n'est bien entendu que mon avis et il n'engage que moi. Néanmoins, j'aurais franchement tendance à t'encourager à la plus grande des prudences, voire au maintien d'une distance ou d'un silence.

Reste la jeune femme lucide que tu as été jusqu'à présent. Si tu sens que quelque chose cloche, tu ne devrais pas l'ignorer.

Courage.
#1258944
Mais je pense qu’il serait de bon ton que tu aies des discussions un peu plus sérieuses avec lui, en tout cas. (C'est sympa le côté "happy", mais ça a ses limites...) Que tu lui dises un minimum ce que tu ressens, quoi… Si la situation lui convient, ce n’est certainement pas lui qui va débuter une conversation de ce genre…
C'est un conseil que j'aurais pu donner dans un autre contexte, et également à la postante, mais plus du tout à ce stade de leur "relation", qui d'ailleurs me semble avoir été marquée d'une rupture. Pour moi, ce n'est plus le moment de se livrer et que Senua expose des morceaux d'elle. Cela me semble même dangereux pour elle, au regard de l'attitude un brin manipulatrice de ce jeune homme qui s'ignore vraisemblablement.

Ceci aurait pu être éventuellement abordé au moment du "je t'aime". Sauf que ce jeune homme a préféré se défiler. Alors, certes, Senua a été plutôt passive à ce niveau-là, et a subi en quelque sorte la situation. Après, je pense que les faits se sont déroulés assez rapidement et que cette période d'observation et de réflexion personnelle (peut-être pas assez poussée) n'était pas spécialement "mauvaise".

Ce que je retiens, c'est vraiment que cet homme se soit enfui après avoir déclaré "je t'aime" (faisant douter de la véracité de "l'aveu") ; pour ensuite revenir la bouche en cœur, plein d'excuses mystérieuses (moi, ça me donne l'impression que le gars il s'imagine avoir une vie à la James Bond avec des détails secret défense) et surtout son particulièrement non engageant "ultimement, je ne demande pas plus".

En définitive, que Senua expose là tout de suite, maintenant, un bout d'elle, me paraît dangereux (je psychote peut-être, mais pour moi, il pourrait largement s'en servir à dessein). Et comme le dit Oph, ce garçon me paraît vraiment excessivement prise de tête.

J'en reste à l'idée de la grande prudence.
#1258945
Merci à tous pour votre réponse :) Je risque de prendre un peu de temps à répondre à chacun, mais je le ferai.

Patachou : Merci pour le côté tête sur les épaules, c'est ce que j'essaie d'être. Et tu as complètement raison quand tu dis "je pense que tu as franchi le cap affectif au-delà duquel tu risques de beaucoup souffrir, et d'y laisser beaucoup de plumes avec ce garçon si il n'est pas réellement sérieux."

Et tu as également raison lorsque tu dis "les obstacles de la vie (bien que dans son cas, je me permets d'émettre des doutes quant à la réalité de ses allégations) n'incitent guère à se séparer d'une personne qui nous est chère, en particulier lorsqu'on prétend l'aimer d'amour.".
C'est effectivement ce dont j'ai parlé avec mes amis. Quand on aime, dans ce genre de situation, on dit au pire "je dois régler quelques affaires, j'ai besoin d'être un peu seule, je reviens dans une semaine quand ca sera tassé". Mais jamais au grand jamais "bon vent et bonne vie".

"Je n'y vois pour ma part, qu'un élan de précipitation qu'il semble avoir vite regretté. "
Tout à fait d'accord, j'y ai pensé aussi.

Je n'ignorerai jamais mon intuition qui me dit de me méfier, mais j'aimerais cependant comprendre ce qui s'est passé. Je suis à un stade où je pourrai faire ma vie sans lui, mais j'ai également peur de passer à côté de quelque chose si en réalité il n'est pas un collectionneur.
#1258947
Dis-toi bien, Senua, que cet homme aussi n'a pas besoin d'être un "collectionneur" comme tu le dis, pour pouvoir te faire potentiellement hautement souffrir, et potentiellement hautement te malmener (même de façon inconsciente), et que tu ne passes ainsi à côté de... rien. Si il n'est pas "sérieux", peu importe ce qu'il recherche, peu importe ce que cela signifie (peut-être ne serait-il même pas à même de te l'expliquer), pour moi, la seule chose à comprendre est que tu risques de souffrir. Par ailleurs, il ne me semble pas qu'il y ait besoin de se mettre à collectionner, lorsqu'"on" a trouvé sa "victime idéale".

Bon courage.
#1258949
Kalinka :
"Lorsqu’une relation fun/libre/non définie convient parfaitement à quelqu’un, ce dernier en accepte toutes les facettes, qui ne lui posent aucun problème particulier. Vois-tu où je veux en venir ?En l’espèce, tu t’es attachée à lui. Et comme tu es exclusive (je déduis cela de tes craintes), le caractère libre de cette relation t’a plus ou moins rapidement posé problème. Et dans ce cas, il est de bon ton d’en parler avec son partenaire : « Pour ma part, je souhaiterais que notre relation évolue vers quelque chose de plus sérieux, etc. Qu’en penses-tu ? » …"

Je ne demande pas forcément qu'on évolue ni même de l'exclusivité, mais je ne lui ai toujours demandé qu'une seule chose depuis le début : il fait ce qu'il veut, mais je veux qu'il soit loyal envers moi. Si je lui pose une question, c'est qu'elle est toute réfléchie, et j'estime pouvoir avoir les épaules pour entendre la vérité. Mais j'ai perdu confiance en lui car j'ai douté de ses réponses, j'ai eu cette intuition qu'il ne me disait pas toute la vérité justement.


"Par ailleurs, un autre point m’interpelle… Tu as souligné le fait que son attitude t’avait blessée… Néanmoins, à chaque fois (ou presque) qu’il revient vers toi, tu fais toujours la fille qui transpire la joie de vivre, etc. Comme si de rien n’était… Alors qu’à côté de cela, tu te poses beaucoup de questions sur lui… Pourquoi n’abordes-tu pas les choses (sérieuses) qui te turlupinent avec lui ? Pourquoi ne lui as-tu pas dit que tu n’avais pas apprécié son attitude, par exemple ?"

Je comptais justement lui montrer son côté illogique, mais pas par internet. J'aurais voulu attendre la rencontre pour ça. Là, impossible de se défiler ;)


"Mais je pense qu’il serait de bon ton que tu aies des discussions un peu plus sérieuses avec lui, en tout cas. (C'est sympa le côté "happy", mais ça a ses limites...) Que tu lui dises un minimum ce que tu ressens, quoi… Si la situation lui convient, ce n’est certainement pas lui qui va débuter une conversation de ce genre…

Oui c'est vrai, je comptais, comme dis plus haut, le mettre face à ses propos qui n'ont pas de sens. Mais je voulais montrer une facette de moi genre "ma vie est super bien, si tu es un collectionneur et que ton but était de me mettre à genoux, regarde moi, je suis debout". Parce que si je réagis tout de suite en l'attaquant, il ne reviendra plus me parler, et je n'aurai donc jamais de réponse.
#1258951
Oph a écrit :
13 oct. 2017, 08:04
Bonjour,

J'ai juste envie de te demander si tu as envie de perdre ton temps avec un homme aussi prise de tête ?
Oui et non. Haha désolée j'étais tentée. Non mais je l'ai précisé plus haut, tant que je ne sais pas si c'est bel et bien un collectionneur, je ne sais pas trop quoi faire.
#1258952
patachou a écrit :
13 oct. 2017, 08:44
Pour moi, ce n'est plus le moment de se livrer et que Senua expose des morceaux d'elle. Cela me semble même dangereux pour elle, au regard de l'attitude un brin manipulatrice de ce jeune homme qui s'ignore vraisemblablement. (...)
En définitive, que Senua expose là tout de suite, maintenant, un bout d'elle, me paraît dangereux (je psychote peut-être, mais pour moi, il pourrait largement s'en servir à dessein). Et comme le dit Oph, ce garçon me paraît vraiment excessivement prise de tête.J'en reste à l'idée de la grande prudence.
+1, je comptais, si je le revois, le laisser LUI s'expliquer, mais certainement pas lui dire qu'il m'a manqué et que j'ai pleuré notre "rupture", etc.
#1258956
Pas "rupture", mais rupture sans les guillemets. Pour moi, vous avez rompu, à l'initiative première de ce jeune homme. Quoi qu'il en dise, inutile de jouer sur les mots, il t'a congédiée, en accordant aucune pondération de temps à cette coupure au moment de l'exprimer. C'est donc pour moi une rupture.

Et je me répète, parce que tu répètes aussi beaucoup le mot "collectionneur", mais pour moi, tu t'égares sur ce concept. Il n'est pas nécessaire à faire de lui potentiellement une personne peu sérieuse, et malmenante. Ce qui ne veut effectivement pas dire qu'il laisserait tomber la quête d'une nouvelle proie (et là aussi je le répète, ça peut être tout à fait inconscient de sa part).

Ça n'a peut-être rien à voir, mais elle est devenue quoi son ex, également ? A quel moment s'est-il ou pas décidé à la quitter ? Ou bien la rupture venait d'elle ?
Modifié en dernier par patachou le 13 oct. 2017, 09:33, modifié 4 fois.
#1258957
-Kalinka- a écrit :
13 oct. 2017, 09:14
@Senua


Ne t'en fais pas, je n'attends pas de grands développements de ta part ; écris juste ce que tu as envie d'écrire. Pour ma part, j'ai tendance à développer, mais je n'attends pas d'autrui qu'il en fasse de même...

Senua a écrit :
13 oct. 2017, 08:59
Je ne demande pas forcément qu'on évolue ni même de l'exclusivité, mais je ne lui ai toujours demandé qu'une seule chose depuis le début : il fait ce qu'il veut, mais je veux qu'il soit loyal envers moi. Si je lui pose une question, c'est qu'elle est toute réfléchie, et j'estime pouvoir avoir les épaules pour entendre la vérité. Mais j'ai perdu confiance en lui car j'ai douté de ses réponses, j'ai eu cette intuition qu'il ne me disait pas toute la vérité justement.
Qu'entends-tu par "loyal" (en l'espèce) ? Qu'il te dise la vérité lorsque tu lui poses une question ?

S'il t'avait répondu "Oui, je vois d'autres femmes", cela ne t'aurait donc pas dérangée ? Pourquoi as-tu ressenti le besoin de lui poser cette question, dans ce cas ? Par curiosité ?

J'aurais voulu attendre la rencontre pour ça. Là, impossible de se défiler ;)
D'acc'.

Mais je voulais montrer une facette de moi genre "ma vie est super bien, si tu es un collectionneur et que ton but était de me mettre à genoux, regarde moi, je suis debout".
Ça, j'avais bien compris. *clin d’œil*
Nuit Blanche ? :shock: :o
#1258976
Kalinka : Qu'entends-tu par "loyal" (en l'espèce) ? Qu'il te dise la vérité lorsque tu lui poses une question ? S'il t'avait répondu "Oui, je vois d'autres femmes", cela ne t'aurait donc pas dérangée ? Pourquoi as-tu ressenti le besoin de lui poser cette question, dans ce cas ? Par curiosité ?

S'il m'avait répondu oui, j'aurais pu l'entendre. Et ça m'aurait permis de ne pas trop m'attacher et de garder cette relation comme elle était. Ou de l'arrêter/négocier une exclusivité si je le souhaitais. Mais il m'a répondu non, et pourtant j'ai continué à me méfier.


Que veux-tu, au juste ? Que ça s'arrange ? Découvrir la vérité ?

D'abord découvrir la vérité oui. Si c'est une excuse que je trouve valable, pourquoi ne pas l'arranger (sur mes gardes). Si j'estime que c'est trop tiré par les cheveux, alors oui je m'en vais.

---

Patachou :
Ça n'a peut-être rien à voir, mais elle est devenue quoi son ex, également ? A quel moment s'est-il ou pas décidé à la quitter ? Ou bien la rupture venait d'elle ?

On a jamais parlé en détail de ça, mais je crois que c'était une fille torturée qui déteignait son mal être sur lui, il n'en pouvait plus. Enfin c'est ce qu'il m'a dit.

---
Vous cernez assez bien la situation ;)

Je fais quoi dans le concret maintenant ? Je lui envoi un petit mot disant "C'est bien joli tout ça et je suis contente d'avoir de tes nouvelles, mais tu ne penses pas qu'on devrait se voir et parler un petit peu ?"
#1258979
Bonjour
Et si un jour le cap de la maturité était franchi ?

Que ce soit l'un ou l'autre (no offense, hein), c'est une histoire bancale qui n'a que peu de chance de perdurer...comme quasi-toutes les histoires d'amant/ami qui ne débouchent sur rien de concret... Or si on patauge sur un sol trop meuble on s'enfonce, on n'avance pas.

Alors quoi ? tu es amoureuse ? oui/non
Tu as envie d'une histoire sérieuse avec lui ? oui/non
Tu es prête à sortir de ta petite zone de confort? oui/non

Si tu réponds par l'affirmative, ben tu l'appelle, tu lui dis "on se voit tel jour telle heure" et vous COMMUNIQUEZ ... et si les attentes ne sont pas les mêmes de chaque côté, ben Basta!

Franchement et je en tiens pas à être désagréables mais c'est quand même très gamin votre truc, tu ne crois pas?
#1258981
Navrée Kakahuet mais j'estime être très mature et réfléchi dans cette histoire. Je sais que je sors de la norme en disant que je ne veux pas d'un vrai couple mais après tout, chacun ses goûts. Je ne suis pas amoureuse, et je ne veux pas d'une histoire sérieuse avec lui mais simplement récupérer ce qu'on avait. Et alors ? Peut être qu'on devrait définir de vrais règles, certe, mais tu me vexes en disant que c'est très gamin.
#1258983
Bah tu peux être vexée si tu penses que c'est une forme de défense active...

Mais relis un peu les faits et tu en déduiras, si tu prends un peu de recul, qu'il ne s'agit pas d'être "hors norme" parce que c'est d'une banalité classique votre histoire.

C'est juste qu'à un moment il faut savoir/vouloir se poser les bonnes questions...et le fait que tu insistes sur le fait qu'il soit un "collectionneur" m'interroge plus qu'autre chose car pourquoi le déclamer à tout bout de champ,
Veux-tu t'en auto-persuader?
... mais bon bref...

Alors il est certain que je ne vois pas d'amour dans ton histoire... et c'est peut être la réponse à mes interrogations.

Je te laisse tranquille sur ton fil, mes interventions ne seront pas dans le sens que tu souhaites.
#1258984
Ah bon, tu n'étais pas amoureuse... Tu parles pourtant d'un "état terrible" plus haut et de reconstruction dans ton titre. Déjà, quand on est détruit, on ne se reconstruit pas en quelques semaines, et par ailleurs, non il n'est pas revenu, il veut juste passer du bon temps avec toi (pas sûre que cela te fasse du bien contrairement à ce que tu prétends).
#1258994
Mmmh pas faux. Ça mérite réflexion. C'est vrai que pour le moment je suis forte mais je risque de perdre ces barrières vis à vis de lui, même s'il s'avère que la raison de la rupture (sans guillemet haha) était valable.

Ou bien, on définis tout de suite les règles. Ce que nous n'avons jamais fait avant. On repart à zéro. S'il n'est pas d'accord, basta. En partant du principe qu'il revienne et que je l'accepte bien sûr.
elle part encore ..

"il est sur que pour l'instant je dois VIVRE […]

J'entame mon SR ce soir

Hey ! Salut Salut ! Un grand merci à vous […]

Hello ! Oui, le principal est que tu arrives &agra[…]

Un ex revient il toujours ?

Bonjour Outre le fait que le sujet a déj&a[…]