Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
patachou
Messages : 521
Enregistré le : 11 janv. 2016, 01:19

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par patachou » 11 oct. 2017, 20:45

-Kalinka- a écrit :
11 oct. 2017, 19:51
(Selon moi, coucher ailleurs n'est pas synonyme de " tenter de sauver une relation ", bien au contraire...)
Je tiens tout de même à préciser, que lorsque j'ai dit cela, c'était bien évidemment parfaitement ironique. C'est l'hôpital qui se fout de la charité, cette histoire de cœur sur Facebook versus de multiples plans adultères, soit disant, avec circonstances atténuantes. Et ridicule.


patachou
Messages : 521
Enregistré le : 11 janv. 2016, 01:19

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par patachou » 11 oct. 2017, 20:52

Concernant le haut potentiel... J'ai juste envie de te dire que je ne le ressens guère en te lisant en tous les cas, à la différence d'autres intervenants. Et que si ça peut te rassurer de te mettre dans des cases, chose qui me déplaît grandement en ce qui me concerne, tant mieux pour toi. En quoi est-ce rassurant d'être si peu singulier que l'on ressemblerait à tout un tas d'individus qui pourrait être intégré dans la même catégorie que nous ?

EDIT : en tous les cas, le point commun entre les HP auto proclamés de ce forum, est qu'ils étaient tous hautement prétentieux aussi.

Avatar du membre
-Kalinka-
Messages : 8718
Enregistré le : 22 juin 2014, 22:07
Localisation : Hic&Nunc.

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par -Kalinka- » 11 oct. 2017, 21:07

patachou a écrit :
11 oct. 2017, 20:45
Je tiens tout de même à préciser, que lorsque j'ai dit cela, c'était bien évidemment parfaitement ironique. C'est l'hôpital qui se fout de la charité, cette histoire de cœur sur Facebook versus de multiples plans adultères, soit disant, avec circonstances atténuantes. Et ridicule.
Ah mais j'avais parfaitement compris tes propos, Patachou ; tu n'étais absolument pas visée par ce passage. Je répondais à Elo' (parce qu'il a dit qu'il avait tout fait pour "réparer" la relation). Je partage ton point de vue, pour ma part... (D'où mon premier post sur ce thread... - Je souhaitais - un tant soit peu - "équilibrer" les choses...)


--- --- --- --- --- --- --- --- ---

@Elo'


Tu l’avais déjà mentionné ici, je m’en souviens…


Sur ce site, je lis ce qui suit :


« Caractéristiques :


"Je me suis toujours senti différent, en décalage."


Plus que l'"intelligence", difficile à définir, ce sont les caractéristiques suivantes qui dépeignent le mieux les adultes à haut potentiel :


Attention : il n'est pas indispensable qu'elles soient toutes présentes !


- Hypersensibilité, extrêmement susceptible.

- Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus" tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...)

- Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyper-réactif aux stimuli sensoriels)

- Curiosité exceptionnelle.

- Imagination débordante, grande créativité .

- Grande capacité d'observation, note les plus petits détails.

- Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre.

- Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter, ...)

- Recherche la compagnie de personnes plus âgées.

- Capacité d'attention, persévérance : forte si l'intérêt y est ; faible, voire nulle, sinon.

- Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris).

- Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées.

- Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres.

- Respect des règles bien comprises ("logiques"), mais tendance à questionner l'autorité non fondée.

- Idéalisme, altruisme, compassion.

- Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes.

- Rapidité d'apprentissage.

- Méthode d'apprentissage particulière, surtout en maths et en lecture.

- A lu très jeune et avidement.

- Vocabulaire extensif.

- Excellente mémoire.

- Bon en chiffres, puzzles, ...


Et surtout :

- Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité, qui entraînent parfois le doute, la peur de l'échec.


"On ne peut pas se penser intelligent, quand on mesure ses propres faiblesses avec la lucidité aiguë du surdoué, qui ne lui permet aucun aveuglement." »



Les surdoués ne sont pas tous pareils (certains ne sont pas très doués en mathématiques, par exemple ; j'avais lu ça...) …
Par ailleurs, ils sont bien obligés de s'adapter (autant que faire se peut), eux aussi ; leur personnalité n'excuse pas tout (elle peut expliquer un certain nombre de choses, mais elle n'excuse pas tout) ...
Modifié en dernier par -Kalinka- le 11 oct. 2017, 22:14, modifié 6 fois.

Eik
Messages : 49
Enregistré le : 07 oct. 2017, 21:17

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par Eik » 11 oct. 2017, 21:08

L'hypersensibilité d'un HP est contraire à l'adultère dans un sens non? En quoi tirer son coup un soir est synonyme de bonheur pour un HP? Qui cherche un sens à la vie constamment? Il te répondrais quel utilité?

Tu l'aurais quitté il y a 2 Ans quand elle à voulu partir avec un autre, car tu aurais compris que c'était fini, tu l'aurais quitté car 2 Ans sans sexe c'est pas "normal", plus de sentiments/désir/respect. Ta clairement perdu 2 Ans avec cette fille, je me répète, mais c'est juste inconcevable. Tu restais dans une relation platonique car tu as juste peur de la solitude qui est effectivement pas simple à gérer, peu de personnes se suffisent à elles mêmes. Pourquoi rester dans une relation platonique, perdre du temps, alors que tu pourrais être heureux dans une autre relation avec quelqu'un qui t'aime..? Car tu est toujours dans cette relation alors que c'est fini.

ElodiciousLover
Messages : 163
Enregistré le : 16 oct. 2013, 00:53

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par ElodiciousLover » 11 oct. 2017, 21:24

Les gars, ça me plait pas de me foutre dans des cases. Ca me plait pas de m'autoproclamé, je cherche pas à paraitre prétentieux et ça me plait pas effectivement d'être marginalisé.
Bref la c'était pas le sujet de toute façon. Je pensais que peut être ça développerait une certaine compréhension de ce que je peux vivre pas de l'acharnement. C'est tout.

Le sexe ailleurs, mais bien sur oui c'est pas bien et je cautionne pas. Bien sur que oui que des lors je savais que ma relation était pourrie et voué à l'échec si ça ne changeait pas. Mais voila, j'ai voulu croire à notre couple malgré ce gros point noire et j'ai fais comme j'ai pu pour moi.
Pas pour sauver notre couple, Mais pas non plus pour y mettre fin. C'est tout. Parce que j'allais pas violer ma copine si elle n'en a pas envie. Et parce que quelque part, au bout d'un moment on a besoin d'être rassuré pour savoir si ça vient pas de soi aussi.

J'essayais de comprendre ce qui pouvait lui arriver. j'aurai pu aussi la quitter en lui disant, bon he ho plus de sexe, on arrête la? J'aurai du. Elle arrivait pas à m'expliquer d'ou venait le problème. Et finalement oui la rupture avec elle en un sens m'a soulagé. je vous l'ai dis.

Tout allait bien jusqu'à hier, jusqu'à ce que je découvre qu'en fait je l'idéalisais peut être un peu trop. Mais je vous rejoins sur pas mal de point.

Eik
Messages : 49
Enregistré le : 07 oct. 2017, 21:17

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par Eik » 11 oct. 2017, 21:30

Le sexe n'est pas une cause effectivement mais une conséquence, le problème dans ton cas, n'en était pas un, elle n'avait plus de sentiments, car tu précises bien, que ça à stoppé quand tu la ramener vers toi alors qu'elle prenait le large avec un autre. Et une femme dans la majorité des cas, sans généraliser, si elle aime son compagnon, le désir est là. C'est de la logique pur et dur. Comme je te l'ai dit Page 3, tu a été perdant quand tu la récupéré et non victorieux, car c'était belle et bien fini.

Donc la, tu lui demande de récupérer ses affaires ce soir ou demain, et de ne plus jamais rentrer en contact avec toi. Pour ton bien et le sien, c'est fini, vous avez vécu ce qu'il y avait à vivre, et c'était pas transcendant ni pour elle ni pour toi à te lire. L'amour au rabais, c'est naze, ta qu'une vie.

sandstorm
Messages : 2193
Enregistré le : 15 févr. 2016, 19:04

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par sandstorm » 11 oct. 2017, 21:33

le fait de te savoir surdoué (que ce "don" soit réel ou pas, peu importe), te conduit à avoir une haute image de toi, ce qui te conduit à placer la barre haut, et considérer que quelqu'un de ton genre ne peut pas échouer dans sa vie y compris dans ses relations amoureuses. D'où le sentiment d'échec et la rage contre ton ex, le besoin de contrôle etc.

concentre toi sur toi! pas sur ton ex

ElodiciousLover
Messages : 163
Enregistré le : 16 oct. 2013, 00:53

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par ElodiciousLover » 11 oct. 2017, 21:40

Bien dit Eik.
Oui je crois que tu as raison.
De toute façon je sais qu'en vrai, là, c'est mort déjà.
J'étais peut être aveugle et le réveil c'est fait hier, j'avais besoin d'un électrochoc.

Je me suis accroché jusqu'au bout, trop.

Sandstorm je me sens pas surdoué. On m'a diagnostiqué HP. Tardivement, ça n'a jamais influencé mon caractère, mais plutôt donner une explication à certain de ses traits.

Je ne supporte pas l'échec non pas parce que je suis surdoué, mais parce que j'ai toujours été comme ca. Je suis quasi autiste mon ex m'a déjà dit... Bon ben voila, je pense que vous compreniez bien que je le vis bien, mais je me l'a raconte pas pour ca. C'est un handicap presque....

Bon ben comme je vous l'avais dit. pas de nouvelles, elle va prendre ses affaires certainement ce weekend je le sens comme ca.
Quelque part je suis soulagé, parce que oui, hier c'était destructeur, ça va continuer un petit peu mais se calmer je crois. grâce à vous aussi. Merci.

Le pire aurait été de continuer dans les conditions dans laquelle on était. Que je ne me soucis pas de ca. Et qu'un jour j'apprenne que même si je n'ai rien à redire... La fille était la a flirter depuis le début de notre collocation en cachette. je l'ai mal pris hier, mais imaginé dans 3 mois...
la je l'aurai bien plus mal pris. Et c'est certainement afin de me proteger d'une telle déception que j'ai fais mon enquête. Parce que je sentais dans ces réactions des trucs louches.

Eik
Messages : 49
Enregistré le : 07 oct. 2017, 21:17

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par Eik » 11 oct. 2017, 21:58

L'ignorance ne fait pas souffrir, c'est purement être maso' de chercher à savoir si oui ou merde elle a quelqu'un après toi ou pendant, ou j'en sais rien, quand c'est fini, il faut accepter, et faire en sorte de tourner la page, à savoir plus de contacts, supprimé photos, FB et j'en passe, tu ne souffres peut-être pas assez? Il faut que tu te rajoute à ça, de supporter à l'imaginer dans les bras d'un autre et surement bien plus que ça... Faut aimer souffrir, bien sur qu'elle aura quelqu'un, bien sur qu'elle aura des relations avec un autre, c'est pas une none, mais toi ça te laisse la porte ouverte a une relation plus saine, donc c'est tout bénéf', imagine si ça avait duré 20 ans? Quel tristesse

ElodiciousLover
Messages : 163
Enregistré le : 16 oct. 2013, 00:53

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par ElodiciousLover » 11 oct. 2017, 22:45

Salut Eik.
Je suis bien d'accord avec toi.
J'accepte et fais en sorte de tourner la page. Honnêtement au fond j'aimerai la garder en tant qu'amie, c'est sincère quand je dis ca. Je me dis qu'une relation n'est pas obligé de forcement mal finir.

je partais du principe qu'on était incompatible au lit à la fin, après avoir tout tenté. C'est aussi pour ça que j'ai regarder le bateau coulé... Le problème venait d'elle pour moi et j'étais impuissant. Elle ne communique pas la dessus, me dis rien et me laisse la.
Tout ce qui pouvait être un peu excitant pour moi était degueu pour elle. Bref. au bout d'un moment je me suis dis ben en fait, elle est comme ça? Au début c'était 5 fois par jour et d'un coup plus rien? Enfin t'imagines toutes les question que tu te poses.
Je me suis bien dit qu'elle ne devait plus avoir de sentiments pour ne plus vouloir de sexe. Mais derrière ça tout allait vraiment bien. Vraiment une relation cool. De mon point de vue bien sur, et je croyais que c'était partagé. Forcement j'ai du me tromper. Mais c'est le truc que je lui ai souvent reproché. C'est qu'elle garde beaucoup de chose pour elle sans partager, et pour moi c'est très important la communication. Sans qu'est ce qu'on peut faire?

Donc au bout d'un moment même si je comprend qu'une fille a besoin de sentiment, je me suis dis que même sans, une fille a des besoins, ça peut aussi redevelopper des sentiments... Enfin tu couches pas qu'avec des gens que tu surkiffes au départ... mais tu peux les surkiffer ensuite justement par la complicité et l'entente sexuelle.
Ne rien faire... C'est vouloir que ton couple meurt....
mais j'ai été comme ca. Une fois.. Donc bon je me suis dis, ça peut. J'ai été ce mec qui préférait me branler vite fait bien fait plutôt que de passer 3h au lit que je n'avais pas avec ma copine...
Bon on est d'accord, j'essayais aussi de trouver des raisons un peu farfelues à son manque de sexe. Mais elle pouvait aussi me le dire. C'est pas faute d'avoir essayer. A part me dire je sais que j'ai un problème avec ça, je sais pas d'ou ça vient, j'en parle a des copines aussi... Je sais vraiment pas..Bon bref.


Elle c'était vraiment la punition la plupart du temps. Des fois même j'ai arrêté en plein acte en lui disant... tu sais quoi j'ai l'impression de te violer la. C'est pas du tout excitant... Je préfère que tu me dises que tu veuilles pas plutôt que de faire semblant. Ce jour la j'ai su que de mon coté on avait atteint la limite. J'attendais que ça se termine tranquillement de son coté. Ne pas être à l'origine de la rupture. Et c'est pour ça que quand la rupture est survenue je l'ai bien pris, honnetement.... je me suis dis que j'y avais mon interet aussi. Je l'a gardait en tant qu'ami, ce qu'on était devenu finalement... et puis je récupérais une vraie vie sexuelle plus épanouie...
Parce que bon même si je comprend qu'une fille a besoin de sentiment. Ben pour essayer de developper des sentiments si tu sens que ça se barre tu négliges pas le sexe.... Ou si tu sais que c'est mort et que tu sais pourquoi. Tu mets un stop a ta relation.
La ca a durer 2 ans l'histoire.
J'ai jamais vraiment compris. Et ça a été très compliqué pour moi. A la fin, je demandais des conseils à d'autres qui me disais que c'était vraiment chelou, ils avaient de la peine pour moi, pour la situation et me disait ne pas comprendre. Et que j'étais vraiment trop cool pour accepter ca... bon. Je l'ai pas fait pour être cool, mais parce que si on avait pu régler le problème ça aurait été le pied comme relation de mon point de vue. Et pour moi, ça ne peut pas exister les femmes qui sont de vraies étoiles de mer sans un vrai problème sérieux derrière.

Donc rupture, je me dis qu'au final, j'y gagne. Je pars presque du principe que le prochain, ben le pauvre... enfin je le vivais bien jusqu'à maintenant d'une façon égoïste, un peu grâce à cette image.
Je sortais un peu gagnant de tout ca de mon point de vue. Elle y voyait son intérêt et moi aussi. Et aimant bien les happy ends je me suis dit que peut être si elle règle le problème et moi les miens un jour on pourra mieux se retrouver... Que ça valait quoi qu'il arrive le coup qu'on garde contact.

Bref vu ce qu'on a vécu pendant deux ans, en fait, j'imaginais donc pas un instant que se soit pour se remettre avec un autre direct, dans les circonstances qu'on a vu... mais plutôt pour ne plus subir l'envie de sexe, souffler un peu, préparer son départ au canada tranquillement sans se dire qu'elle doit s'y prendre avec quelqu'un qui y irait un peu à contre coeur.... Enfin c'était les raisons officielles de notre arrêt. Tout à fait logique en somme.
Donc je me disait que je risquais pas de la voir avec un mec avant un peu de temps... que ça devait pas être sa priorité pour m'avoir mis en manque deux ans... je m'inquiétais donc pas du Next. C'est vrai.
En fait pour moi la situation changerait rien jusqu'à son départ, donc si ça avait durer 2 ans comme ca... un ou deux mois de plus...

Forcement voir que derrière, ce problème de sexe qu'on a depuis deux ans il a vraiment l'air d'exister qu'avec moi parce qu'elle a envie d'être avec un autre si ce n'est plus. ça m'a fait vriller. Et c'est bien normal. Ca pose pleins d'interrogations pour mon esprit qui aime comprendre... Mais bon la finalité c'est que je crois, avoir bien agis. Je regrette pas énormément de chose dans notre relation, je pense avoir été un bon mec malgré mes infidélité bien sur. Elle a été une meuf superbe aussi. Vraiment je tenais vraiment pas à la faire passer pour la salope de service. Si c'est l'image que j'ai donné, c'est ma colère qui a parlé. Elle a compté dans ma vie c'est indéniable. Beaucoup. C'est mon besoin de comprendre tout analysé, faut que les choses soient logiques quoi. La ce que j'ai vécu hier, c'était pas très logique de sa part, au vu des discours que j'ai depuis des années, et le discours de rupture. Et finalement je me suis vraiment demande si j'avais pas mis le doigt sur le vrai problème. Si pour agir comme ça maintenant si c'était pas l'amant depuis un certain temps pour qu'elle décide de me le cacher et se mettre avec lui aussi vite... bref ma réaction quelque part à été légitime. Elle a le droit de faire ce qu'elle veut oui, mais la je me suis demandé a juste titre si c'était pas une explication à mes problèmes avec elle plus qu'un simple next.... Le mec dont elle avait peut être envie depuis 2 ans. Le mec avec qui elle me trompait déjà peut être depuis deux ans...

En tout cas pas de nouvelles, j'en attends pas. Je pense qu'elle est blessé que je l'ai fliqué c'est sur. Mais bon quand elle est vener, elle me le fait savoir...
Elle s'en veut de s'être fait prendre... Et je pense, c'est mon instinct, qu'elle a vu que je commençais à remuer la merde, et qu'il fallait mieux se barrer avant que j'en découvre plus... Que valait mieux que je m'arrête à cette version. Et elle a probablement raison.
Modifié en dernier par ElodiciousLover le 11 oct. 2017, 23:27, modifié 4 fois.

Eik
Messages : 49
Enregistré le : 07 oct. 2017, 21:17

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par Eik » 11 oct. 2017, 22:58

Tout le monde ne s'accorde pas sexuellement, inutile d'y voir une faille chez toi, parfois c'est l'osmose et parfois le néant. Je pense pas que ça repartiras un jour entre vous, pour tout les problèmes évoqué depuis 5 Pages, mais d'un point de vue extérieur, vous êtes déjà sur l'Happy End, car vous n'êtes plus ensemble et la relation à te lire ne te convenait pas mais à elle non plus, la rupture en l'état est une Happy End.

ElodiciousLover
Messages : 163
Enregistré le : 16 oct. 2013, 00:53

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par ElodiciousLover » 11 oct. 2017, 23:28

Merci Eik. C'était cool de te lire.

ElodiciousLover
Messages : 163
Enregistré le : 16 oct. 2013, 00:53

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par ElodiciousLover » 12 oct. 2017, 00:07

*
Modifié en dernier par ElodiciousLover le 12 oct. 2017, 00:21, modifié 2 fois.

patachou
Messages : 521
Enregistré le : 11 janv. 2016, 01:19

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par patachou » 12 oct. 2017, 00:18

A Kalinka : merci pour ton éclairage 😃

Pour le reste : Ego, ego, ego, ego... Honnêtement, je n'ai même pas envie de perdre mon temps de réagir à tes écrits tellement ce que je lis m'indigne, me révulse, me répugne. Tellement ton ego t'empêtre dans un déni et une déformation de la réalité monstrueux. Tellement nos interventions sont vaines. Tellement tu sembles n'avoir aucune capacité de remise en question.

HP..., ça me laisse songeuse. Ça me confirme surtout que c'est du gros bullshit les gens qui s'en réclament, et cette catégorisation hyper discriminatoire des individus. Tu n'es pas surdoué. Tu as juste un énorme melon à en rester coincé sous une arche.

Bref, peut-être que quand ta blessure d'ego s'estompera, tu auras la lucidité de revoir cette histoire sous un autre angle. Pour l'instant, tout ce que je lis est d'une mauvaise foi absolu et d'une répétition extrêmement lassante à lire.

Je voudrais que tu sois un troll, franchement, tellement ça me dépite.

Bonne continuation.

patachou
Messages : 521
Enregistré le : 11 janv. 2016, 01:19

Re: Rupture de merde. Et je deviens le con du dîner.

Message par patachou » 12 oct. 2017, 00:23

Tu deviens professionnel dans l'art de modifier tes messages en tout cas. C'est quoi : la 3e ou 4e fois ? On n'est ptet pas HP ici, mais c'est pas la peine de nous prendre pour des jambons.

Verrouillé