Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de conseils

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
jelaime1000
Messages : 9
Enregistré le : 29 août 2017, 17:38

Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de conseils

Message par jelaime1000 » 30 août 2017, 10:06

Bonjour,

J'écris ce poste car je suis vraiment terriblement mal et en plus de ça je n’ai aucun amis ni même famille à qui en parler... Mon copain et moi avons 26 ans et nous sommes ensemble depuis 4 ans et demi, nous vivons ensemble depuis 1 an et demi.

C'est mon premier vrai copain, et moi qui ne m'attache à personne, je me suis très vite attachée à lui et je ne pouvais pas croire mon bonheur quand on s'est mis ensemble ! A partir de ce jour là, on ne s'est plus JAMAIS quitté !! On se voyait en général 1 jour sur 2, on passait le samedi et le dimanche ensemble, et quand on était pas ensemble on s'envoyait en permanence des textos ! En + de 4 ans de relation, nous avons jamais été sans contact pendant 24h...
Lui n'avait jamais recherché de relation sérieuse, mais, un peu par hasard, il est resté presque 3 ans avec une fille (son ex, avec qui ça se passait mal et qu'il a quitté pour moi).

Donc je vous passe les détails, globalement ça se passait bien entre nous, on était toujours aussi proches et il me disait toujours qu'il m'aimait, on faisait des plans pour des vacances en octobre. Puis il est parti 2 semaines en vacances avec ses potes, pendant lesquelles il m'envoyait quasiment pas de messages, mais je me disais, bon, il profite de ses vacances ! Je lui ai demandé si je lui manquais et il a tourné autour du pot pendant 2 jours pour finalement dire "ben tu sais bien que oui !". Sur ce, il rentre de vacances, et je suis ultra contente de le revoir mais je me montre distante car vexée qu'il m'ai porté peu d'attention pendant ses vacances. Et à ma grande surprise, il m'annonce alors qu'il a quelque chose de pas cool à me dire : il veut qu'on se sépare !!!

Je n'arrivais pas à le croire car vraiment j'étais à 1000 lieues d'imaginer ça, jamais j'aurais pensé qu'il pouvait ne serait-ce que l'envisager !!! Et il me donne ses explications : il ne m'aime plus, il y pense depuis juin, et il y pense sérieusement depuis juillet. Il est désolé de me faire du mal et réalise qu’il aurait pas du autant cacher ses réels sentiments. Il me dit que sa décision est prise, refuse catégoriquement l'idée d'une seconde chance, et pire, il m'annonce que depuis juin il ne m'aime plus, que tous les bons moments qu'on a eu ces 3 derniers mois, ben pour lui c'était bien mais sans plus... Il dit qu'il veut qu'on se voit de temps en temps en amis par la suite, mais que ya plus d'amour entre nous, que de l'amitié ! Il me promet qu'il n'y a pas d'autre fille (et je le crois, il est pas du tout coureur). Il me dit qu'il ne s'est rien passé pendant ses vacances, qu'il comptait me quitter avant de partir mais qu'il avait pas eu le courage; et que ces vacances on confirmé son opinion car je lui ai pas manqué comme une amoureuse, seulement comme une amie qu'il a pas vu depuis un moment... En 4 ans je ne l'avais vu qu'une ou deux fois pleurer, et là il a pleuré à plusieurs reprises pendant nos explications. Il me dit qu'il pleure parcequ'il s'en veut de me faire du mal mais que pour lui c'est fini. Il dit qu'il ne sait pas ce qu'il veut faire, il veut juste être célibataire, il n'est pas fait pour la vie en couple et qu'il sait depuis un moment que je ne suis pas la femme de sa vie.

Pour moi c'est extrêmement dur à entendre et à comprendre, et je n’arrive toujours pas à y croire. Ma vie s'est arrêtée, je me nourris plus je n'arrive à rien faire à part à penser à ce qu'on a vécu et à ce qu'il m'a annoncé... J’y pense en boucle, je regarde les photos les plus récentes de nous et je ne peux pas croire que sur ces photos il n’est pas amoureux, pas heureux.
Je reconnais qu'on était devenu un vieux couple et bien qu'on était toujours aussi proches, complices et fusionnels, on faisait peu de vraies sorties et surtout on faisait très peu l'amour depuis 1 an, peut être une fois par mois et encore... Là ca faisait 2 mois... Pourtant je sais que je l'attire physiquement et lui m'attire aussi, c'est juste qu'on était dans une routine, et je le savais mais pour moi ce n'était pas urgent, on allait régler ça par la suite... Je m'en veux terriblement car j'ai laissé cette routine s'installer alors que moi aussi elle me dérangeait, mais je ne pensais pas qu'elle allait tuer ses sentiments pour moi... Mon amour était assez fort pour le supporter mais pas le sien… Bref je suis absolument dévastée, en plus j’ai refusé un CDI il y a un mois dans la boîte où j'étais en CDD depuis 1 an, je suis en recherche d’emploi mais impossible de m’imaginer postuler, faire des entretiens, rencontrer des gens… Il faut savoir que je suis très isolée, très peu de famille et à vrai dire pour être honnête aucun ami (le peu que j'avais je les ai délaissés pour mon copain)… Donc personne à qui parler, personne pour me réconforter... Je n’avais que lui, je ne vivais que pour lui, c’était mon moteur, ma raison d’être… Il veut déménager dans 1 semaine ou 2, il me laisse l’appart car il sait que j’ai nulle part où aller… Il accepte de dormir avec moi dans notre lit, mais il se dégage si je lui prend la main ou essaie de me blôtir contre lui… Je suis désespérée car je sais que je pourrais pas me relever de cette rupture… La seule chose qui me fait tenir pour l’instant est de savoir que malgré tout il est là. Mais si il part vraiment, je ne sais pas comment je vais pouvoir faire quoi que ce soit…

Désolée ce message est très long mais j’avais besoin d’en parler, j’espère vraiment que quelqu’un va me lire et me donner son avis… Il dresse un tableau très noir mais pourtant il me dit aussi que c’est tout sauf désagréable de vivre avec moi, qu’on aurait pu continuer d’être en couple des mois voire des années mais qu’il savait qu'un jour on se séparerait et donc il voulait arrêter de faire semblant… Il me dit qu’il a rien à me reprocher, que c’est purement égoïste de sa part, il est pas fait pour la vie en couple, il s’imagine pas passer toute sa vie avec une femme, avoir des enfants (je lui avais pris la tête à ce sujet il y a peu).Il me dit que pour quelqu’un comme lui c’est déjà exceptionnel d’être resté en couple presque 5 ans, que ca montrait à quel point il m'avait aimé, mais que maintenant son amour pour moi est terminé. Il dit ne pas être bien en ce moment, ni au travail, ni en couple… Je veux croire qu’il s’agit d’une crise mais il me garantit que non, que c'est un acte réfléchi.
:|
Qu’en pensez-vous ? Pensez-vous qu’il y a une chance qu’il revienne sur sa décision ? Comment je peux faire pour le convaincre de rester ? Je suis prête à faire tous les efforts du monde pour que ca marche, vraiment je ne peux pas m’imaginer vivre sans lui, ne plus le voir, c’est au dessus de mes forces....


patachou
Messages : 523
Enregistré le : 11 janv. 2016, 01:19

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par patachou » 01 sept. 2017, 00:50

Bonsoir jelaime1000.

Avant toute chose, je suis vraiment désolée pour la période difficile que tu traverses.

Je ne sais pas dans quelle mesure cela peut te consoler, mais, tu sais, je crois que nous sommes toutes et tous passés par là. J'entends vivre une ou des ruptures, et en particulier, la toute première de la vie amoureuse, qui, le plus souvent, fait terriblement mal. Ton état d'esprit est tout à fait normal, et il est "normal" que tu t'imagines que rien ni personne ne te permettra de passer le cap de cette étape difficile, et qu'il te paraisse impossible de t'en remettre et de réussir à vivre au-delà de cette épreuve. Mais, la bonne nouvelle, c'est que cette idée-là est totalement fausse. Et d'ailleurs, je pense que si tu viens ici t'exprimer, c'est parce qu'au plus profond de toi, tu sais que c'est la réalité des faits. L'être humain a d'exceptionnel que l'on peut se remettre de tout, absolument tout. Et en tous les cas, une rupture amoureuse, bien qu'étant une épreuve douloureuse, parfois extrêmement douloureuse, surtout la toute première fois, avec un tout petit peu de recul, n'est clairement pas, en définitive, l'événement le plus insurmontable qui puisse survenir au cours d'une vie.

Alors, cela te paraît très certainement impossible de changer de mode de pensée, mais pourtant, il va le falloir, et je te souhaite de tout coeur que cela vienne le plus vite possible. Je veux dire que tu ne dois pas considérer que quiconque soit "le moteur de ta vie", "ta raison d'être". Personne n'a à vivre que pour quelqu'un d'autre, mais bel et bien pour soi. Ton travail nécessite absolument, en plus de te remettre de cet énorme chagrin, de te replacer au centre de ta propre vie. Car non, tu ne vis pour personne d'autre, mais tu vis pour toi. Et d'ailleurs, c'est toujours ce que tu as fait avant de rencontrer ce garçon. Et en réalité, le concept d'homme/femme de sa vie, c'est surtout une grosse illusion, un gros bullshit, servi à grands tours de bras de conditonnement de la conscience collective dans les films, séries, et tout le tralala. C'est sûrement cruel, ou pas, mais des fois, souvent même, l'amour ne dure pas toute une vie, il se transforme, et à l'heure actuelle, nous ne sommes pas tous taillés pour évoluer avec cela. Mouais, mouais, je me rends bien compte que ce que je te dis est super flou. Bref.

Concernant ton histoire, je suis d'avance profondément désolée de te faire part de mon "sentiment" de manière tout à fait sincère, mais, jelaime1000, je ne vois aucune raison de ne pas croire ce garçon lorsqu'il te dit qu'il ne ressent plus pour toi de sentiments amoureux. Je ne pense absolument pas que ce soit le seul fruit d'une soit disant crise, et en fait encore moins qu'il ne soit pas fait pour la vie de couple. Mais, malheureusement, il a évolué en ce sens. Et je pense très sincèrement que tu n'y peux rien, et qu'il ne faut absolument que tu te blâmes pour l'issue de cette relation. Tu sais, un couple qui dure, implique de fait une routine. C'est logique et inévitable. Passée la période papillons tout feu tout flamme, il est tout à fait normal que la routine s'installe. C'est aussi à ce moment-là que le véritable amour s'installe. Alors, je ne sais guère si c'est avec cela que ton ex (pardonne-moi d'utiliser ce terme, car je sais qu'il te paraîtra odieux, et douloureux à lire) a du mal, mais finalement, peu l'importe, car je pense effectivement que sa décision est prise quelles qu'en soient les raisons. Et tu ne peux rien faire contre cela, vraiment rien. Si il ne t'aime plus/plus assez/plus comme il faut, il n'y a absolument rien que tu puisses faire pour inverser la tendance de son côté. Il est adulte et il a son libre arbitre. Par contre, tu peux faire tout un tas de choses pour toi, pour prendre soin de toi, pour te replacer au centre de ta vie, pour soigner ton chagrin, et pour te protéger.

Ce dernier point me paraît urgent. Il faut que tu acceptes du mieux que tu peux de laisser partir ce garçon. De toutes les façons, tu n'as pas tellement le choix. Mais le garder sous ton nez, sous ton toit, ne va faire qu'entretenir ta souffrance, celle d'être confrontée quotidiennement de manière relativement violente, au fait que votre relation est terminée, et que tes sentiments ne sont plus réciproques. Il te faut donc "accepter", laisser ce garçon partir, et même lui demander de partir, de s'éloigner physiquement de toi. Et te recentrer sur toi. Prendre soin de toi. Cesser de t'interroger sur cette relation, mais avancer tout doucement, pour toi. Alors cela ne va pas être marrant du tout, mais actuellement c'est le moins pire que tu puisses faire pour toi.

N'as-tu vraiment aucune famille, aucun parent, aucun frère ou soeur, collègue, chez qui tu pourrais prendre une "retraite" de quelques jours, pour au moins surmonter les premiers temps de ta perte d'élan et t'accompagner ?

Dans tous les cas, n'hésite pas à venir ici si tu le souhaites. Il y aura toujours quelqu'un pour te lire et te répondre de façon bienveillante, même si cela doit prendre quelques jours.

Pense à te protéger en attendant. Et reste courageuse, tu le peux.
Modifié en dernier par patachou le 01 sept. 2017, 18:25, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Kysses
Messages : 297
Enregistré le : 11 janv. 2016, 20:43

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Kysses » 01 sept. 2017, 03:19

Bonsoir jelaime1000,

Je suis désolée de ce qu'il t'arrive.

Sache que nous sommes ici pour te soutenir et t'aider à aller mieux... sans ton ex.

D'ailleurs à ce propos, ce qui m'a interpellé dans ton post c'est à quel point tu places l'ex au centre de ta vie. L'autre ne doit PAS être ta raison de vivre, ne doit pas être l'unique "chose" qui te fait avancer, non... Un partenaire est un compagnon de vie avec lequel on partage certes, mais le centre de ta vie c'est TOI, il est toujours important de penser à soi, d'avoir ses propres loisirs, ses amis, sa vie et l'autre est un +, seulement un +. Nous n'avons besoin de personne en réalité pour vivre... C'est important que tu le réalises et l'intègres pour tes futures relations.

Quant au reste, il dit ne plus ressentir de sentiments, tu ne peux donc rien faire si ce n'est en prendre note pour avancer de ton côté.
Nous l'avons tous vécu et si je peux te rassurer sur qq chose, c'est qu'on s'en sort... même si c'est difficile.

Courage ! :)

jelaime1000
Messages : 9
Enregistré le : 29 août 2017, 17:38

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par jelaime1000 » 01 sept. 2017, 17:31

patachou a écrit :
01 sept. 2017, 00:50
Bonsoir jelaime1000.

Et en tous les cas, une rupture amoureuse, bien qu'étant une épreuve douloureuse, parfois extrêmement douloureuse, surtout la toute première fois, avec un tout petit peu de recul, n'est clairement pas, en définitive, l'événement le plus insurmontable qui puisse survenir au cours d'une vie.

Bonjour Patachou et merci beacuoup pour ta réponse !

Je sais que tout le monde dit et pense qu'on finit par s'en remettre, mais je sais aussi que dans certains cas, peut être que la douleur est moins forte et qu'on finit par ne plus pleurer tous les jours, mais pour autant on ne s'en remet jamais et ce pendant des années ! J'ai vu pas mal de témoignages dans ce sens, surtout dans le cas d'un premier amour ou d'un amour passionnel (dans mon cas en + c'est les 2 !). Et malheureusement pour moi, je suis convaincue que ce sera mon cas. Si j'imagine ma vie sans lui, je vois vraiment une vie fade, sans aucun intérêt, où on travaille juste pour payer le loyer et les courses, pour survivre en somme. C'est déjà comme ça que ça se passait plus ou moins pour moi avant de le connaître, et je m'en contentais parceque j'avais jamais connu le vrai bonheur donc je ne savais pas ce que je manquais. Et j'étais 5 ans plus jeune donc j'étais tournée vers l'avenir, je voulais refaire ma vie de 0 à l'étranger mais depuis beaucoup de choses ont changé et ce n'est plus possible. Sans lui je me retrouve coincée dans une vie fade et solitaire... C'est ce qui me fait penser, en + de l'amour que j'ai pour lui, que je m'en remettrais jamais... En plus un tel bouleversement du jour au lendemain c'est vraiment très violent, donc autant plus dur de s'en remettre... C'est comme être virée subitement du paradis pour être envoyée en enfer, et devoir se dire "c'est pas grave, je vais m'en remettre et faire une croix sur le paradis, puisque maintenant ma vie c'est ça".

Je suis vraiment très amoureuse de lui, je voulais tout faire avec lui ! Si j'avais l'occasion de passer du temps avec quelqu'un d'autre, même des moments sympas, j'étais pressée que ca se termine pour pouvoir de nouveau être avec lui ! J'ai du mal à me rapprocher des gens, je n'ai jamais eu beaucoup d'amis, encore moins de VRAIS amis (quelqu'un que tu peux appeler à toute heure du jour et de la nuit etc, je n'ai jamais connu ça à part avec mon copain justement) et aujourd'hui je n'en ai plus du tout. Donc le fait que j'ai une telle complicité, une telle proximité avec lui, c'est vraiment exceptionnel, je dirais même un miracle ! Du plus loin que je me rappelle, c'est la seule personne avec qui j'ai fait un calin, à qui j'ai dit je t'aime (famille pas démonstrative) ! Lui de son côté est plus entouré, il a un groupe d'amis, ses parents, ses soeurs, mais je sais que pour lui aussi notre complicité était spéciale.

Quant au fait que je dis qu'il est ma raison d'être, je sais depuis longtemps que ce n'est pas quelque chose de sain, de faire reposer tout son bonheur sur une personne, de placer une personne au centre de tout, surtout quand on est isolée comme moi, mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Je me rappelle je me disais "du coup si un jour il me quittait je m'éffondrerais", mais la seconde d'après je me disais : "mais bon, on n'est pas près de se quitter!"...
Je comprends que tu me conseilles de vrivre pour moi, mais concrètement c'est difficile à mettre en oeuvre, c'est le même principe qu'une personne seule qui a pas la motivation de se faire à manger le soir...
Mais effectivement, qu'on se remette ensemble ou non, je vais faire mon possible pour vivre pour moi désormais !

Pour ce qui est du fait qu'il ne m'aime plus, je pense qu'il lui reste encore un peu d'amour pour moi, qu'il prend pour de l'amitié. Et je suis persuadée que si il me laissait une deuxième chance, je pourrais le refaire tomber amoureux, car c'est la routine qui nous a tué ! Certes, au bout de 4 ans, c'est normal d'avoir une certaine routine, mais la routine qu'on vivait n'étais pas normale pour un coupe de notre âge je pense, on se laissait vraiment trop aller... Aussi, j'ai oublié de le préciser mais dans son groupe de potes (ceux avec qui il est parti en vacances pour me quitter à son retour), beaucoup sont en train de rompre également. Je sais qu'il est pas mal influencé par ses amis, et même si il me dit que sa décision a été prise avant ses vacances, je reste convaincue que ça a joué.
Dans ton message tu me dis que si il dit ne plus m'aimer, il faut accepter que ce soit le cas et, en gros, baisser les bras. Mais pourtant il y a bien des couples qui se remettent ensemble et pour de bon ? Mon copain (désolée pour l'instant je ne me vois pas l'appeler ex, et il faut savoir que la rupture date d'il y a quelques jours seulement) dit qu'une fois qu'il y a eu rupture, ca sert à rien de retenter, ca veut dire que c'est fini ; je penses que tu es donc du même avis ?

Je comprends ce que tu dis sur le fait de me détacher de lui, mais pour moi c'est trop récent, et bien qu'il soit distant bien sûr depuis son retour, je suis contente de le voir rentrer le soir, d'échanger quelques mots avec lui, de me réveiller à ses côtés, de l'entendre se préparer le matin... Ca doit sembler bien pathétique mais pourtant c'est le cas, et c'est même la seule chose qui me réconforte. J'ai une vraie dépendance affective par rapport à lui. Et si ca doit être les derniers jours où je le vois, je ne veux surtout pas les écourter, je veux profiter le plus longtemps possible de... sa présence ?
Comme la "rupture" est très fraîche, je ne me vois pas baisser les bras aussi facilement...

Je te remercie vraiment pour tes conseils que je vais essayer d'appliquer, et merci également pour ta bienveillance !

jelaime1000
Messages : 9
Enregistré le : 29 août 2017, 17:38

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par jelaime1000 » 01 sept. 2017, 17:41

Kysses a écrit :
01 sept. 2017, 03:19
Un partenaire est un compagnon de vie avec lequel on partage certes, mais le centre de ta vie c'est TOI, il est toujours important de penser à soi, d'avoir ses propres loisirs, ses amis, sa vie et l'autre est un +, seulement un +. Nous n'avons besoin de personne en réalité pour vivre... C'est important que tu le réalises et l'intègres pour tes futures relations.

Quant au reste, il dit ne plus ressentir de sentiments, tu ne peux donc rien faire si ce n'est en prendre note pour avancer de ton côté.
Bonjour Kysses, merci pour ton message !

Effectivement je me rends compte que c'était une très grosse erreur de lui donner autant d'importance dans ma vie... Disons qu'il y avait d'autres choses qui me motivaient, qui m'importaient, mais il était le socle de tout donc si il s'en va tout se casse la figure...
Par exemple je voulais un nouveau job pour ma carrière et pour un meilleur salaire, mais aussi pour le rendre fière et qu'on puisse bâtir plus de choses ensemble. Maintenant, je m'en fous, j'ai absolument plus aucune motivation et je me dis juste à quoi bon ?

Pour ce qui est de ses sentiments, je te cache pas que je garde espoir qu'il me donne une deuxième chance ou qu'il se rende compte qu'il m'aime encore... Je ne peux pas croire qu'il soit aussi sûr de ne plus m'aimer alors qu'il m'a dit qu'il y a un mois il avait encore un doute... Notre amour était tellement fort, est-ce possible qu'il se soit totalement éteint en 3 mois ?

Si c'est le cas, j'espère vraiement que je reviendrais dans quelques temps vous annoncer que j'ai tourné la page et que je vais bien mais ca me semble vraiment si peu probable... Je n'arrive toujours pas à croire que je vis ça, ça m'est vraiment tombé dessus d'un coup, c'est horrible ! L'impression de vivre un cauchemar éveillé...

Avatar du membre
Kysses
Messages : 297
Enregistré le : 11 janv. 2016, 20:43

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Kysses » 02 sept. 2017, 02:08

jelaime1000 a écrit :
01 sept. 2017, 17:41
Kysses a écrit :
01 sept. 2017, 03:19
Un partenaire est un compagnon de vie avec lequel on partage certes, mais le centre de ta vie c'est TOI, il est toujours important de penser à soi, d'avoir ses propres loisirs, ses amis, sa vie et l'autre est un +, seulement un +. Nous n'avons besoin de personne en réalité pour vivre... C'est important que tu le réalises et l'intègres pour tes futures relations.

Quant au reste, il dit ne plus ressentir de sentiments, tu ne peux donc rien faire si ce n'est en prendre note pour avancer de ton côté.
Bonjour Kysses, merci pour ton message !

Effectivement je me rends compte que c'était une très grosse erreur de lui donner autant d'importance dans ma vie... Disons qu'il y avait d'autres choses qui me motivaient, qui m'importaient, mais il était le socle de tout donc si il s'en va tout se casse la figure...
Par exemple je voulais un nouveau job pour ma carrière et pour un meilleur salaire, mais aussi pour le rendre fière et qu'on puisse bâtir plus de choses ensemble. Maintenant, je m'en fous, j'ai absolument plus aucune motivation et je me dis juste à quoi bon ?

Pour ce qui est de ses sentiments, je te cache pas que je garde espoir qu'il me donne une deuxième chance ou qu'il se rende compte qu'il m'aime encore... Je ne peux pas croire qu'il soit aussi sûr de ne plus m'aimer alors qu'il m'a dit qu'il y a un mois il avait encore un doute... Notre amour était tellement fort, est-ce possible qu'il se soit totalement éteint en 3 mois ?

Si c'est le cas, j'espère vraiement que je reviendrais dans quelques temps vous annoncer que j'ai tourné la page et que je vais bien mais ca me semble vraiment si peu probable... Je n'arrive toujours pas à croire que je vis ça, ça m'est vraiment tombé dessus d'un coup, c'est horrible ! L'impression de vivre un cauchemar éveillé...

C'est normal jelaime1000, ça s'appelle le déni.
Oui, il se peut que tout un cheminement se soit fait avant qu'il ne t'annonce ne plus t'aimer. C'est rarement qq chose qu'on dit à la légère...

Patabanou
Messages : 50
Enregistré le : 30 août 2017, 01:09

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Patabanou » 02 sept. 2017, 17:40

Désolé pour ce qui t'arrive Jelaime1000.

J'ai l'impression de lire l'histoire de ma rupture tellement il y a de points communs. 😥
Néanmoins, je ne peux pas t'aider plus que ça, c'est encore trop récent pour moi.

Je peux juste t'encourager à tenir le coup. De jours meilleurs viendront. Et même si on y crois pas au départ, il faut se le répéter chaques jours.

patachou
Messages : 523
Enregistré le : 11 janv. 2016, 01:19

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par patachou » 02 sept. 2017, 20:32

Salut jelaime1000.

Pour te répondre. Alors oui, effectivement, je pense que la fin du premier amour est la plus difficile et la plus longue à digérer, surtout quand on n'en est pas à l'origine. Et je pense que le premier amour, inexpérience et jeunesse oblige, est souvent "passionné". Mais oui, il est tout à fait possible de s'en remettre, et sauf lorsqu'on se complaît dans son "malheur" comme un cochon dans la boue, on s'en remet, tous.

Peut-être que tu te diras que ton expérience est différente, mais pour te faire part de la mienne, j'en avais à l'époque grave bavé. Mais bien comme il faut. Surtout comme il faut comme une "gamine" (de 24 ans à l'époque) immature émotionnellement, il faut l'avouer, et dépendante affectivement de cet ex, qui il faut le dire aussi, en avait bien profité. Alors il m'a fallu presque un an et demi pour m'en remettre. Même si j'avais bien évolué avant ça. Et j'ai rencontré quelqu'un d'autre, qui m'a surtout fait réaliser (indirectement) que cette première rupture avait été la chance, oui, je dis bien la chance de ma vie. Et que cette première relation, bien qu'ayant duré plusieurs années, était toute pourrie et ne me correspondait pas. Et pourtant, je t'assure que j'en ai chialé des seaux de larmes, tapé des crises de merde, et que j'étais loin, très loin de penser que je dirais ça un jour. Je te le dis avec une grosse pointe de honte, eu égard à mon état lamentable à l'époque. Mais je t'assure, on s'en remet. Et des fois, réellement pour le meilleur. Après, j'avais des projets, notamment celui de construire mon orientation future, qui ont été mon moteur, depuis toujours d'ailleurs. J'étais comme toi, je pense, assez isolée à l'époque, car ces projets étaient justement extrêmement chronophages, et que j'étais repliée dessus et sur mon ex. J'avais par contre ma famille, même si elle ne me consolait guère, pas par faute d'essayer, mais parce que j'étais trop con pour me rendre compte qu'ils faisaient du mieux qu'ils pouvaient. Et en gardant mes projets, j'ai rencontré du monde, je me suis reconstruit un cercle, en perpétuel remaniement, certes, mais quelque chose qui me convenait très bien. Et un jour, rencontré quelqu'un d'autre. Je n'aime pas parler de cette période, mais si je te le dis, c'est pour te faire comprendre, qu'on est tous à des degrés divers passés par là, et oui, on s'en remet, au bout du compte excellemment bien. Je pense même que cela m'a, en définitive, extrêmement fait grandir et évoluer positivement. C'était une expérience, certes négative dans la forme, mais relativement positive dans le fond. Des fois, souvent même, les grosses fessées de la vie sont celles qui te font le plus progresser. Fin de la parenthèse concernant mon expérience perso.

J'insiste, et j'en suis navrée, mais aussi parce que j'ai grandi et que depuis j'ai un peu plus d'expérience personnelle, et de recul sur les "problématiques amoureuses", je ne pense toujours pas que ce soit la routine qui ait tué ton couple. Honnêtement, quand les sentiments sont toujours présents, la routine, ya rien de plus doux et de plus reposant. Alors après, tout dépend des personnalités de chacun, mais dis-toi bien, que si toi, tu culpabilises de ne pas avoir fait assez d'efforts pour rythmer cette routine, et bien apparemment, lui non plus. La "survie" du couple ne repose pas que sur tes épaules. Le couple s'entretient à deux. Et si l'un des deux protagonistes n'en a plus envie, ce n'est pas la routine qui en est responsable, mais bien la perte des sentiments. Si ton ex ne s'y retrouvait plus dans cette routine, mais qu'il t'aimait encore suffisamment, il se serait sorti les doigts, pardonne-moi l'expression, si tu vois ce que je veux dire. D'ailleurs, pour ses potes il a su la trouver la motivation, de partir en vacances avec eux.

Concernant ces derniers, probablement que ça a joué qu'ils soient tous en train de rompre, mais là encore, sur un terrain propice. Je ne pense pas que l'on puisse être aussi influençables que ça quand on aime. Tu sais, j'en ai eu des potes qui ont subi des ruptures pendant que j'étais en couple, et moi, ça me faisait juste flipper sur la "fragilité" des relations amoureuses, et de la peine pour eux, et ça ne m'a jamais donné envie de rompre avec un garçon que j'aime. D'ailleurs, mon autre ex m'a quittée alors que quasiment tous nos potes étaient en couple. Et ça serait trop facile de dire que c'est "la faute" de ceux qui dans son entourage ne l'étaient pas. La vérité, c'est qu'il ne m'aimait plus assez, ou plus comme il faut. D'ailleurs, on peut pas vraiment dire qu'il y avait de la routine avec cet ex. On faisait toujours pas mal de choses. (Faut que j'arrête de raconter ma vie).

Concernant la fin de ton message, plusieurs choses. Du moins au plus important, selon moi. Alors, effectivement, en vérité, très peu de couples se remettent ensemble après une rupture. Et encore moins pour de bon. Alors tu trouveras toujours des exemples du style la "copine du cousin de bidule s'est remis avec son ex et ça a l'air de durer". En fait, l'inverse est extrêmement plus fréquent. Surtout quand la relation a été poussée, mais pas suffisamment pour construire quelque chose ensemble (je dis ça mais les divorces avec gamins se comptent aussi à la pelle). Je pense que cela traduit surtout que pour l'un des deux protagonistes, il a vécu tout ce qui lui semblait avoir à vivre en définitive dans la relation, et que celle-ci est juste finie. C'est triste, mais dans les faits, c'est majoritairement comme ça que ça se passe.

Quant à la remarque que ne rien tenter serait baisser les bras, je ne suis pas tout à fait du même avis. Ne rien tenter, c'est respecter l'autre, conformément à l'amour qu'on prétend avoir pour lui, et se respecter soi, conformément à l'amour que l'on est sensés se porter à soi-même. Et des fois, souvent même, ne rien tenter est beaucoup plus difficile que de gesticuler dans tous les sens à refuser la réalité des faits, et à s'évertuer à tenter, dans tous et n'importe quel sens, de retenir une personne qui ne veut plus d'une relation avec toi. Concrètement franchement, tu voudrais faire quoi pour le retenir ? Tu penses qu'il prendrait comment le fait que tu ne respectes pas son souhait ? Tu penses que tu le prendrais comment de te faire de nouveau rejeter ?... Je sais que ces questions sont violentes à entendre, mais l'action la plus saine que tu puisses faire pour toi est de te protéger de cette situation. Et de te demander surtout, ce que tu peux mettre en place à très courte, courte, et moyenne échéance, pour être douce avec toi, pour consoler et guérir de ton chagrin.

Alors je suis d'accord sur le fait qu'on peut toujours se tromper. Mais prendre du recul par rapport à tout cela, puisque de toute façon, cela a eu lieu, me paraît essentiel, pour te recentrer, reprendre un peu de lucidité, et limiter des souffrances inutiles supplémentaires.

Courage. N'oublie pas de prendre soin de toi.

Lys35
Messages : 1758
Enregistré le : 22 août 2016, 09:02

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Lys35 » 02 sept. 2017, 21:55

Patachou, j'applaudis ! Tu as tout dit.

jelaime1000
Messages : 9
Enregistré le : 29 août 2017, 17:38

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par jelaime1000 » 13 sept. 2017, 21:49

Bonjour à tous,

Nous sommes à présent à un peu plus de 2 semaines depuis la rupture, je pleure encore tous les jours. Depuis mon dernier message, j'ai eu plusieurs discussions avec Monsieur, où j'essayais de comprendre cette rupture soudaine et où j'essayais également de le convaincre de nous laisser une deuxième chance. Il m'a dit qu'il était allé trop loin, qu'après les choses qu'il m'a dite il ne peut pas se remettre avec moi, que ce serait bizarre. Je l'ai -presque- supplié d'au moins rester vivre encore un peu avec moi. Il a dit qu'il allait réfléchir mais qu'il pensait que c'était pas sain, qu'après une rupture on peut pas rester à vivre ensemble et qu'il se sentait plus à l'aise dans notre appart.

Le lendemain, un dimanche, on passait pour la 1ere fois la journée ensemble à la maison (sans qu'il sorte avec des amis ou aller travailler), et l'ambiance était tristounette et il me fuyait plus ou moins. Ca m'a vraiment attristé, avant la rupture on passait tellement de bons moments ensembles ! Là, pour la première fois, on était mal à l'aise et on ne savait pas quoi se dire. Je me suis rendu compte à ce moment là que je pouvais pas le forcer à m'aimer, et que, oui, il était possible de reprendre les choses bien et faire revivre notre amour, mais seulement si lui aussi le souhaitait ! Et là visiblement ce n'est pas le cas... Donc je suis allé le voir pour lui dire que j'espérais toujours qu'il reste mais qu'il pouvait partir quand il le souhaitait. Il m'a dit qu'il allait y réfléchir et moi je lui ai promis de faire en sorte que l'ambiance soit moins lourde. Au final, depuis j'ai jonglé entre 3 attitudes :
- normale, à la limite du gai, s’efforçant d'avoir des conversations normales
- triste, le regard dans le vide, picorant sans appétit dans mon assiette
- énervée, déballant tout ce que je ressens et en quoi ce qu'il a fait est cruel et égoïste
Je n'ai pas réussi à suivre une "stratégie" au niveau de mon comportement et au final j'ai fait un peu n'importe quoi...

Finalement, il est parti aujourd'hui, au bout d'un peu plus de 2 semaines donc. Il a ramené une partie de ses affaires chez sa mère samedi, et je pense que c'est elle qui l'a convaincue de partir car elle doit trouver aussi que c'est mauvais à la fois pour lui et pour moi de continuer à vivre ensemble. Quoi qu'il en soit, en revenant il m'a annoncé qu'il finirait le déménagement mercredi et qu'il partirait. Ce qu'il a fait.

Cette nuit on a fait beaucoup de petits câlins, il m'a pas repoussé car il sait que ca me fait beaucoup de bien et que j'ai compris que ca voulait pas dire qu'il retombait amoureux. Et donc ce soir je me retrouve seule, avec un appart dépouillé de quasiment toutes ses affaires. Ca me tue de me dire que c'était la dernière fois qu'on dormait ensemble, et que c'était notre dernier jour de vie commune. Ironiquement, aujourd'hui est aussi notre 5e anniversaire de rencontre :-(

En partant, il m'a dit encore une fois qu'il était vraiment désolé, et qu'il repassera ce weekend prendre le reste de ses affaires et le weekend suivant pour m'amener faire des courses. Ca me réconforte de savoir que je le revois dans pas longtemps mais je m'inquiète de ce qui se passera après... Car il m'avait dit lors de la rupture qu'il souhaitait me revoir mais dans longtemps, quand on se sera tous les deux reconstruits... Autrement dit plusieurs mois au bas mot... Ca m'angoisse car pendant 5 ans on ne s'est jamais laché, donc ne plus le voir pendant des mois c'est insurmontable....

Donc, tout ce pavé pour dire, que pensez vous de la situation ? Des réactions ? Vu qu'il a déménagé toutes ses affaires, je comprends bien que pour lui la relation est bel et bien morte. Je lui ai dit que j'espérais qu'il allait regretter sa décision, il m'a dit qu'il était quasiment sûr de pas regretter (je pense qu'il pensait plutôt qu'il était SUR de pas regretter mais qu'il a pas voulu me blesser). Malgré tout je garde espoir, j'espère que dans 1, 2, 6 ou même 12 mois il me dira qu'il a fait une bêtise. Pour ça j'espère juste qu'il gardera le souvenir de notre relation telle qu'elle l'était avant la rupture...
Est-ce que quelqu'un a une idée de ce que je pourrais faire pour mettre plus de chances de mon côté ? Voilà ce que je pense faire : un silence radio d'un mois pendant lequel je vais travailler sur moi (trouver un job, me faire des amis, me prendre en main pour être encore mieux qu'avant la rupture). Et donc au bout d'un mois, lui proposer un verre ou de passer venir manger à la maison, et m’efforcer d'être super souriante et avenante pour lui donner envie de me revoir et à partir de là, peut être recréer quelque chose. Qu'en pensez-vous ?

Lys35
Messages : 1758
Enregistré le : 22 août 2016, 09:02

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Lys35 » 13 sept. 2017, 22:35

Euh, j'en pense que tu es totalement dans le déni. On ne se reprend pas en main en 1 mois. Et, la meilleure chose que tu puisses faire, pour avancer, c'est d'envisager un silence radio très très très long. Voire définitif. Tu as beaucoup d'étapes à franchir, ça va être horriblement douloureux, long, mais tu y arriveras. Seulement, si tu réfléchis en termes de reconquête, de stratégies diverses, alors là tu avanceras juste encore plus lentement... Courage.

patachou
Messages : 523
Enregistré le : 11 janv. 2016, 01:19

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par patachou » 13 sept. 2017, 22:50

Bonjour.

J'en pense toujours la même chose. A ceci près que je m'inquiète beaucoup pour toi car tu ne fais rien exclusivement pour toi et pour guérir de ce chagrin, mais juste dans l'idée de le reconquérir. Et m'est avis que cela ne fera nullement une pierre deux coups, mais plutôt "plouf-plouf-plouf" et que tu vas perdre beaucoup de temps, pour toi.

Tu sais, si moi il y a déjà quelque chose que je regrette dans ma petite vie, c'est bien d'avoir perdu ce temps. En particulier ce temps de guérison dont je t'ai fait part dans mon dernier message, et sur lequel tu n'as pas réagi (pas mon histoire, je n'en ai nul besoin, mais le message dans sa globalité).

Et toi, donc, que penses-tu de ma précédente réponse ? Car je pense que les intervenants veulent bien te donner leur sentiment, mais si c'est pour s'investir dans des réponses "dans le vent", comme ma précédente, moi, ça ne me fait rien ou du moins pas grand-chose, mais je ne pense pas que cela incite les gens à te répondre.

Quoi qu'il en soit, je te le répète car je suis aussi passée par là par le passé, je pense que tu t'égares et choisis un chemin qui ne fera que te maintenir plus longtemps dans la douleur, et retarder terriblement ta guérison. Et ce temps que tu perds, tu ne pourras plus jamais le récupérer. Sans compter les blessures qui iront avec.

Courage.

Florent92
Messages : 718
Enregistré le : 09 mars 2016, 08:53

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Florent92 » 14 sept. 2017, 01:32

Patachou est terriblement dans le vrai, si je peux rajouter ma pierre dans le lac, c'est beau ca ondule et ca vide un peu ^^

Tu sais qu'a force d'aimer à ce point quelqu'un d'autre, tout ce que tu ne fais c'est de t'oublier et c'est ce qui a conduit la fin de cette relation...c'est absurde mais c'est vrai. Si tu ne t'aimes pas toi assez, tu ne le/te récuperes jamais, meme dans l'autre, tu y laisses une part de toi certes, une marque à vie, mais tu ne bâtis rien.

Ni ton toi, ni meme un couple, juste une disposition à laquelle on prend part ou non, dans l'attente encore une fois de l'autre...Il faut que tu vives pour toi aussi. Sinon jamais je pense, tu ne retiendras quiconque. J'ai été par deux fois dans ta situation avec la meme personne, je me suis "écrasé" de gentillesse et d'amour...et bien ca c'est quand meme fini et "c'était ma faute".

Parce que les sentiments ne font pas tout, la vie nous le rappelle régulièrement, avec un peu plus de vécu tu t'en rendras compte aussi.

Oui tu peux faire partie de celles/ceux qui mettront longtemps à dépasser ce stade, mais une fois fait on se rend compte que ce n'est pas un chemin ou un destin...mais des choix que TU devras faire et plus tu les laisses t'échapper, plus ce sera difficile ou compliqué.

Donc comme les tres bons commentaires précédents te l'indiquent, ce n'est pas juste "ca ira mieux plus tard", mais tu apprendras à vivre avec toi, ce sera parfois compliqué, parfois injuste, mais tu tenteras de faire au mieux. Garde juste en mémoire que c'est pour toi que tu fais ces efforts et non pour un/une autre.

jelaime1000
Messages : 9
Enregistré le : 29 août 2017, 17:38

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par jelaime1000 » 14 sept. 2017, 13:25

Bonjour à tous, merci pour vos retours.


@Florent92 Je sais bien que c’est un problème de m’oublier autant. A vrai dire, avant la rupture, je ne m’oubliais pas, il y avait des choses que je faisais pour moi, rien que pour moi, pour mon enrichissement personnel, pour être une personne bien, pour me faire plaisir… Mais depuis la rupture j’ai perdu mon pilier et avec lui mon intérêt pour tout. Parcontre je n’étais pas du tout écrasée dans notre relation, on faisait tous les 2 des concessions, aucun ne portait la culotte. Apparemment il a simplement cessé de m’aimer progressivement ces 3 derniers mois

@Lys35 Effectivement je sais qu’on peut pas totalement se reprendre en main en 1 mois, je voulais plutôt dire si tu veux enclencher une reprise en main, certes pour qu’il me voit sous un meilleur jour mais sincèrement aussi pour moi-même. Malgré la douleur, heureusement je ne suis pas suicidaire, donc si je vis, tant qu’à vivre autant essayer au moins de retrouver le bonheur !
Pour ce qui est d’un silence radio définitif, pour moi c’est inenvisageable. Même si on ne se remet jamais en couple, j’aimerais au moins le conserver comme ami. Avant d’être un couple on a été amis, toujours une entente au top, et depuis il est devenu mon amoureux mais aussi mon meilleur ami ! En plus, comme je l’ai dit je n’ai pas d’amis proches donc le garder comme simple ami me permettrait de ne pas me retrouver encore plus isolée. Et aussi on a un groupe d’amis en commun qu’on voyait de temps en temps, je ne veux pas les perdre eux aussi.

@Patachou Je suis d’accord que je ne suis pas encore assez concentrée sur moi, mais ca faisait 5 ans que tout mon monde tournait littéralement autour de lui, donc je pense qu’il va me falloir un certain temps. Depuis hier et son déménagement, c’est un nouveau départ, en quelque sorte la rupture commence vraiment maintenant. J’espère que ca va m’aider. D’ailleurs, bizarrement, en le voyant partir, j’étais effondrée mais une partie de moi a ressenti comme un soulagement, c’est assez bizarre à expliquer…
Désolée je ne suis pas revenue sur ton précèdent message, j’ai failli le faire mais je m’étais ravisée en me disant que mon message était déjà trop long. Ca me rassure effectivement de me dire que je finirais par m’en remettre, comme toi et comme beaucoup d’autres personnes, mais je crois que c’est typiquement le genre de situation où on peut dire facile à dire, difficile à faire ! Et, tu vas peut être dire que je manque de recul, mais difficile de me dire que dans quelques années je verrais cette rupture comme une chance, car mon copain (ex) est vraiment quelqu’un de bien, qui a pris soin de moi, attentionné, drôle, qui m’a soutenu dans des situations où il aurait pu se sauver trouver une fille avec moins de problèmes, qui ne m’a jamais causé la moindre peine ni fait verser une larme (avant la rupture bien entendu…) ; un garçon diffèrent des autres, avec le même grain de folie que moi, avec qui j’étais à l’aise et complice comme avec jamais personne auparavant ! On partageait énormément de goûts communs, de façons de voir les choses… Une des choses qui me fait le plus mal, c’est cette certitude de ne jamais retrouver une relation comme ça. Ya pas de vrai défaut chez lui auquel je peux me rattacher pour me dire « Ah bah finalement il était pas si bien, on était pas fait l’un pour l’autre ». Au risque de paraitre nunuche, le clip de Vitaa « A fleur de toi » est passé à la tv la dernière fois , et je me suis dit qu’au mieux, c’est vers ce type de sentiment que j’avançais. A vrai dire j’ai créé un compte Meetic, pas dans l’intention de rencontrer quelqu’un, sans parler à quiconque mais juste pour voir les profils de célibataires, voir si je pouvais m’imaginer avec quelqu’un d’autre. Sans grande surprise aucun a trouvé grâce à mes yeux et ca me dégoute même de m’imaginer avec quelqu’un d’autre…
Et en toute honnêteté, je sais pas si c’est « normal », mais si j’ai envie de me remettre de cette rupture et d’être heureuse à nouveau POURTANT je ne veux pas l’oublier lui et ces 5 années qui ont été les plus belles de ma vie. En espérant que ce ne soit pas incompatible. Et de toute façon, difficile de l’oublier car tous mes souvenirs des 5 dernières années sont rattachés d’une manière ou l’autre à lui, et puis je vis dans l’appartement qu’on a choisi ensemble, meublé ensemble, décoré ensemble… Dans chaque pièce je le vois et j’ai l’impression qu’il va passer le pas de la porte à tout moment… (je déménagerais bien mais impossible actuellement).
Aussi tu dis que tu t’es reconstruit un cercle social, comment as-tu fait ? Et quand tu dis que tu as mis 1 an et demi pour t’en remettre, ça veut dire que pendant toute cette période tu étais déprimée ? Que tu as été célibataire pendant 1 an et demi après la rupture (si ce n’est pas indiscret) ?

Merci à tous de m’avoir lu et à ceux qui me répondront.

Avatar du membre
Oph
Messages : 4046
Enregistré le : 19 juil. 2016, 17:08

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Oph » 14 sept. 2017, 16:10

Bonjour,
difficile de me dire que dans quelques années je verrais cette rupture comme une chance, car mon copain (ex) est vraiment quelqu’un de bien
C'est la qu'on voit que tu le mets sur un piédestal parce qu'il a des défauts qui sont simples à voir :
jelaime1000 a écrit :
30 août 2017, 10:06
mais, un peu par hasard, il est resté presque 3 ans avec une fille (son ex, avec qui ça se passait mal et qu'il a quitté pour moi).
(Un peu par hasard il reste 3 ans avec quelqu'un lui... et un peu par hasard il quitte l une pour l autre)

il comptait me quitter avant de partir mais qu'il avait pas eu le courage
(Le manque de courage, premier point, revient de façon récurrente. Ton ex est un lâche)

il n'est pas fait pour la vie en couple et qu'il sait depuis un moment que je ne suis pas la femme de sa vie.
(Lâche toujours)

Il accepte de dormir avec moi dans notre lit,
(Idem)

il me dit aussi que c’est tout sauf désagréable de vivre avec moi, qu’on aurait pu continuer d’être en couple des mois voire des années mais qu’il savait qu'un jour on se séparerait et donc il voulait arrêter de faire semblant…
(Re re and again)
Il me dit qu’il a rien à me reprocher, que c’est purement égoïste de sa part
(La c'est lui qui te l annonce)
Il me dit que pour quelqu’un comme lui c’est déjà exceptionnel d’être resté en couple presque 5 ans, que ca montrait à quel point il m'avait aimé, mais que maintenant son amour pour moi est terminé.
(Ou alors par hasard il est resté 5 ans avec toi. Si je résume il n'est pas fait pour le couple mais il est déjà resté en couple 3 puis 5 ans. Hypocrite donc en plus de lâche et égoïste).

Kakahuet
Messages : 9026
Enregistré le : 07 sept. 2011, 09:11

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Kakahuet » 14 sept. 2017, 16:35

jelaime1000 a écrit :
14 sept. 2017, 13:25
Bonjour à tous, merci pour vos retours.
...Mais depuis la rupture j’ai perdu mon pilier et avec lui mon intérêt pour tout.
Bah non, si tu utilises le mot pilier, c'est que ce la était déjà le cas bien avant la rupture...un pilier ne pousse pas du sol comme ça, en claquant des doigts, ce qui semble être confirmé pas la "perte d'intérêt pour tout"
Cela ne peut être possible si on met l'autre au centre de son univers et ça, c'est pas bon, pas bon du tout !
jelaime1000 a écrit :
14 sept. 2017, 13:25
Effectivement je sais qu’on peut pas totalement se reprendre en main en 1 mois, je voulais plutôt dire si tu veux enclencher une reprise en main, certes pour qu’il me voit sous un meilleur jour mais sincèrement aussi pour moi-même. Malgré la douleur, heureusement je ne suis pas suicidaire, donc si je vis, tant qu’à vivre autant essayer au moins de retrouver le bonheur !
Donc on est tous d'accord c'est pour qu'il revienne que tu ferais cet effort là et non pour toi ...
Tu peux nous mentir à tous, tu sais, on s'en fiche un peu ce n'est pas notre vie, mais j'espère juste que tu ne te mens pas à toi -même ... parce que là c'est flagrant.
jelaime1000 a écrit :
14 sept. 2017, 13:25
Pour ce qui est d’un silence radio définitif, pour moi c’est inenvisageable. Même si on ne se remet jamais en couple, j’aimerais au moins le conserver comme ami.!
Ok et quelle sera ta réaction à la première discussion concernant les parties de jambes en l'air qu'il fera avec sa nouvelle copine dont il sera super amoureux? Tu laisseras passer ? tu diras "oui, mais je neveux que son bonheur....! donc tu achètera une robe safran, tu te rasera la tête et tu deviendras une bouddhiste confirmée?...


jelaime1000 a écrit :
14 sept. 2017, 13:25
Je suis d’accord que je ne suis pas encore assez concentrée sur moi, mais ca faisait 5 ans que tout mon monde tournait littéralement autour de lui, donc je pense qu’il va me falloir un certain temps. .!
C'est bien ce que j'essayais d'expliquer dans mon premier commentaire....

jelaime1000 a écrit :
14 sept. 2017, 13:25
. Ca me rassure effectivement de me dire que je finirais par m’en remettre, comme toi et comme beaucoup d’autres personnes, mais je crois que c’est typiquement le genre de situation où on peut dire facile à dire, difficile à faire !.!
Alors là, je peux te le certifier ! même si on est le pire cœur d'artichaut de la planète.
Et non, ce n'est pas si "difficile" que cela, mais ça prend beaucoup de temps , et la plupart des gens n'en ont pas conscience, il faut toujours que ça aille vite pour eux.



jelaime1000 a écrit :
14 sept. 2017, 13:25
.blablabla ...Une des choses qui me fait le plus mal, c’est cette certitude de ne jamais retrouver une relation comme ça. Ya pas de vrai défaut chez lui auquel je peux me rattacher pour me dire « Ah bah finalement il était pas si bien, on était pas fait l’un pour l’autre ». ....and once again blablanbla...!.!
On en reparle dans quelques temps ok ?


jelaime1000 a écrit :
14 sept. 2017, 13:25
.
Et en toute honnêteté, je sais pas si c’est « normal », mais si j’ai envie de me remettre de cette rupture et d’être heureuse à nouveau POURTANT je ne veux pas l’oublier lui et ces 5 années qui ont été les plus belles de ma vie.
Bien sûr que c'est normal et c'est sain si cela reste à la marge...
Tu ne pourra spas l'oublier quoiqu'il arrive, perso, je me souviens de toutes les relations qui ont réellement compté pour moi , mais c'est une chouette boîte à souvenirs...

jelaime1000
Messages : 9
Enregistré le : 29 août 2017, 17:38

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par jelaime1000 » 17 sept. 2017, 15:11

Bonjour à tous,
Oph a écrit :
14 sept. 2017, 16:10
C'est la qu'on voit que tu le mets sur un piédestal parce qu'il a des défauts qui sont simples à voir
Pour le fait qu’il soit lâche, je l’avoue c’est vrai qu’il a un petit côté lâche, mais pour moi pas au point que ca me dégoute de lui, je vois pas ça comme un gros défaut. Et pour ce qui est de l’égoïsme, pour moi c’est un défaut uniquement lié à la rupture car pendant toute la relation il a été tout sauf égoïste, au contraire.

Donc il est bien possible que je le mette sur un piédestal mais je suis lucide sur ces 2 défauts ; par exemple je lui en veut particulièrement de m’avoir laissé quitter mon job où on me proposait un CDI, en sachant qu’il allait me quitter 3 semaines plus tard en me laissant seule à devoir assumer plus de 800€ de loyer (ce qui fait beaucoup pour moi même si je touchais encore un salaire)… Je lui ai d’ailleurs reproché, il me dit juste qu’il est désolé et qu’il avait pas pensé au timing, mais ca me fait une belle jambe… Et quand je dis ça je dis parle pas que du niveau financier, mais aussi du niveau relationnel (j’aurais préféré travailler pour me changer les idées que de gamberger à la maison seule 24h/24, en plus je m’entendais bien avec mes collègues) et du niveau personnel (dur de décrocher un job quand on est déprimé au fond du trou avec aucune envie de faire semblant d’aller bien)…

De manière générale je sais qu’il n’est pas parfait ! Mais rien chez lui me dérangeait vraiment ! Et c’est comme ça que je l’aimais, au fond je ne voudrais pas qu’il soit parfait.
Kakahuet a écrit :
14 sept. 2017, 16:35
Donc on est tous d'accord c'est pour qu'il revienne que tu ferais cet effort là et non pour toi ...
Tu peux nous mentir à tous, tu sais, on s'en fiche un peu ce n'est pas notre vie, mais j'espère juste que tu ne te mens pas à toi -même ... parce que là c'est flagrant.
@Kakahuet non je ne mens ni à vous, ni à moi-même, je suis honnête, je ne dis pas que je veux me reprendre à 100% pour moi, puisque j’avoue que j’espère le voir revenir de cette manière… Si tu veux, ma vision est que si en remontant la pente j’arrive à le reconquérir, je serais la plus heureuse ! Mais si il ne revient jamais, eh bien au moins j’aurais remonté la pente donc ca restera une bonne chose de faite…
Kakahuet a écrit :
14 sept. 2017, 16:35
Ok et quelle sera ta réaction à la première discussion concernant les parties de jambes en l'air qu'il fera avec sa nouvelle copine dont il sera super amoureux?
Effectivement j’aurais beaucoup de mal à l’entendre parler d’une nouvelle conquête, du moins pour l’instant, mais j’espère qu’il aurait le bon sens de pas m’en parler plus que ça et j’espère qu’à ce moment là j’aurais tourné la page… Je dis pas que ca va être facile, ni même faisable, mais tout comme lui j’aimerais pour l’instant qu’on reste au moins amis. Par exemple je compte lui demander de garder un double des clés de l’appart, pas pour qu’il passe quand il veut hein, mais au cas où je m’enferme dehors par exemple ou un truc du genre, avoir quelqu’un sur qui compter un minimum…


Voilà et sinon, pour vous donner des nouvelles, hier il est passé à l’improviste prendre quelques affaires à lui dont il avait besoin pour sa soirée avec ses potes… D’ailleurs pour revenir sur ses défauts, je le trouve vachement insensible depuis la rupture, car il voit que moi je suis au plus bas, mais il se gêne pas pour montrer que pour lui tout va bien, il sort en permanence avec ses potes, et avant qu’il déménage je l’entendais regarder des vidéos rigolotes 30 secondes après une discussion sérieuse/triste entre nous, et le matin il chantait sous la douche… Et je vois qu’il s’amuse bien sur facebook aussi, il se tape des délires avec ses potes… L’impression qu’il s’en fout royalement, j’en viens à me demander si j’ai réellement compté pour lui à un moment donné… Il m’assure que oui et je crois qu’il tourne juste très vite la page, ça fait mal…

Et j’ai l’impression parfois qu’il m’a quitté pour profiter plus de ses potes ! Il a toujours été hyper proche d’eux, il m’avait dit que quand il était célibataire il les voyait tous les jours !!! Sur Facebook il a changé sa photo de profil et de couverture pour mettre une photo avec eux en vacances (les fameuses vacances pendant lesquelles il a eu la confirmation que je lui manquais pas….). Et bien entendu, là il cherche une coloc avec 2 d’entre eux…
Ca m’énerve, parce que je lui donnais beaucoup de liberté sur ça je trouve, il passait en général 1 soirée avec eux par semaine (mais c'est vrai aussi qu'il refusait pas mal de trucs avec eux pour me consacrer du temps), et il partait super souvent en vacances avec eux, peut-être 4 à 6 fois par an… Alors attention je vais être mauvaise, mais j’attends le jour où ses potes vont se marier, avoir des enfants, peut être se disperser aux 4 coins de la France ou du monde et où alors il se rendra compte qu’il peut pas « faire sa vie » avec ses potes… On avait déjà eu des embrouilles là-dessus il y a longtemps, car il voulait pas qu’on emménage trop loin de ses potes et pire, il a insinué que ça l’arrangerait dans l’idéal d’attendre que ses potes aient des enfants pour les avoir en même temps qu’eux, pour que ses éventuels enfants soient potes avec les enfants de ses potes... :roll: Donc je sais pas vous mais moi je trouve ça un peu extrême… Cela dit moi je suis dans l’autre extrême puisqu’à l’inverse j’ai même pas de vrai ami… Mais bon justement je pense qu’on était complémentaires… Bref.

Voilà voilà, il va passer aujourd’hui, pour prendre le reste de ses affaires à priori… Hier il est passé en coup de vent, à l’improviste, je venais de prendre ma douche, j’étais en pyjama toute moche alors je me suis enfermée dans la salle de bain, je l’ai même pas vu, je lui ai juste parlé à travers la porte… C’était bizarre ! Il est resté 5 mins, je l’ai entendu prendre des choses dans l’appart, il m’a dit qu’il était désolé de passer à l’improviste et de m’avoir dérangé, et il est reparti… C’est pas vraiment comme ça que je voulais que ça se passe…
Et donc aujourd’hui je sais pas comment me comporter quand il viendra, faire l’air de rien, être amicale, cacher ma tristesse ? Il faut savoir aussi que je suis un peu vexée parce qu’il m’a quittée mercredi visiblement effondrée, et il m’a pas envoyé un seul message pour voir si j’allais bien, il passe juste à l’improviste comme si de rien était… Je ne sais pas comment réagir.

Encore une fois c’est un pavé, désolée ! Mais ça me fait du bien de m’exprimer et d’avoir des retours, des personnes qui peuvent me donner leur avis avec un recul que je n’ai pas… Merci encore à tous, vraiment !

Avatar du membre
Oph
Messages : 4046
Enregistré le : 19 juil. 2016, 17:08

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Oph » 17 sept. 2017, 15:19

jelaime1000 a écrit :
17 sept. 2017, 15:11
Pour le fait qu’il soit lâche, je l’avoue c’est vrai qu’il a un petit côté lâche, mais pour moi pas au point que ca me dégoute de lui, je vois pas ça comme un gros défaut. Et pour ce qui est de l’égoïsme, pour moi c’est un défaut uniquement lié à la rupture car pendant toute la relation il a été tout sauf égoïste, au contraire.

Et bien c'est très inquiétant pour toi parce que les conséquences directes de ses défauts c'est quand même pas rien :
Donc il est bien possible que je le mette sur un piédestal mais je suis lucide sur ces 2 défauts ; par exemple je lui en veut particulièrement de m’avoir laissé quitter mon job où on me proposait un CDI, en sachant qu’il allait me quitter 3 semaines plus tard en me laissant seule à devoir assumer plus de 800€ de loyer (ce qui fait beaucoup pour moi même si je touchais encore un salaire)…
Si tu trouves ça tolérable et pardonnable je pense que tu devrais envisager de voir un psy.

Bon courage.

jelaime1000
Messages : 9
Enregistré le : 29 août 2017, 17:38

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par jelaime1000 » 17 sept. 2017, 16:06

Oph a écrit :
17 sept. 2017, 15:19
jelaime1000 a écrit :
17 sept. 2017, 15:11
Pour le fait qu’il soit lâche, je l’avoue c’est vrai qu’il a un petit côté lâche, mais pour moi pas au point que ca me dégoute de lui, je vois pas ça comme un gros défaut. Et pour ce qui est de l’égoïsme, pour moi c’est un défaut uniquement lié à la rupture car pendant toute la relation il a été tout sauf égoïste, au contraire.

Et bien c'est très inquiétant pour toi parce que les conséquences directes de ses défauts c'est quand même pas rien :
Donc il est bien possible que je le mette sur un piédestal mais je suis lucide sur ces 2 défauts ; par exemple je lui en veut particulièrement de m’avoir laissé quitter mon job où on me proposait un CDI, en sachant qu’il allait me quitter 3 semaines plus tard en me laissant seule à devoir assumer plus de 800€ de loyer (ce qui fait beaucoup pour moi même si je touchais encore un salaire)…
Si tu trouves ça tolérable et pardonnable je pense que tu devrais envisager de voir un psy.

Bon courage.
:? 😢 Ohlala en lisant ta réponse j'ai l'impression d'être une pauvre fille... Je reconnais que c'est grave, et je lui ai bien fait remarquer aussi, je lui ai dit à quel point c'était égoïste et cruel de sa part, car en plus de l'immense douleur de la rupture, je devais aussi gérer la galère de trouver un job et d'assumer désormais le double de charges financières...

Tout ce qu'il sait me dire c'est qu'il est désolé et qu'il y avait pas pensé ! Comme j'ai dit ça me fait une belle jambe... Lui peut se retourner sans problème, il a une famille plutôt aisée, un bon salaire, des potes sur qui compter... Moi je n'ai rien de tout ça... Je suis vraiment seule et si la propriétaire demande à récupérer son appart, autant dire que je serais vraiment mais vraiment dans la *** ! Il m'a promis de tout mettre en oeuvre pour que ça se passe bien pour moi, par exemple il ne va pas dire tout de suite à l'agence qu'il n'habite plus avec moi, le temps que ma situation s'améliore...

Après, il faut savoir qu'il y a un contexte : en prenant cet appart avec moi à l'époque, il m'a franchement sauvée, car sans lui il y aurait eu des chances que je finisse à la rue ! Donc je me sens pas trop en position de trop lui en vouloir non plus (dans le sens il m'a déjà sauvée 1 fois)... Et puis je me dis aussi, je peux pas lui demander de se forcer à vivre avec moi jusqu'à ce que j'ai la possibilité de déménager toute seule, car à priori c'est pas demain la veille, comme il faudrait que j'ai un CDI confirmé et un garant...

Donc encore une fois, quand je dis qu'il a pas de vrai défaut, je parle avant la rupture ! La rupture en elle même est dégueulasse et je déteste son comportement depuis... Y a vraiment un avant et un après à tous les niveaux... Je le reconnais plus car avant justement il a fait beaucoup de choses pour m'aider, mais en gros j'ai l'impression qu'à partir du moment où il ne ressent plus d'amour pour moi, ben en gros il ne s’intéresse plus trop à mon sort, et c'est vrai qu'il n'a pas d'obligation la dessus...

Avatar du membre
Oph
Messages : 4046
Enregistré le : 19 juil. 2016, 17:08

Re: Rupture soudaine après 5 ans fusionnels, il ne m'aime plus mais n'a rien à me reprocher, besoin de parler et de cons

Message par Oph » 17 sept. 2017, 16:12

Je ne sais pas quoi te dire quand il t'a laissé quitter ton boulot alors qu'il voulait te quitter ce n'était pas après la rupture mais avant. Son égoïsme et sa lâcheté remonte donc a avant la rupture. Mais à priori tu ne veux pas ouvrir les yeux a ce sujet donc ;)

Répondre