Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
Avatar du membre
par Sebastien1979
#1254782
Bien sur que tu vas y arriver.
Bon ca va pas etre evident c'est certain mais tu vas voir au final tu vas te decouvrir une force dont tu ne soupconnais meme pas l'existence et tu pourras etre d'autant plus fiere au moment de prendre un nouveau depart.
par Calclo
#1255034
Bonjour à tous.

Je vous mets des petites nouvelles.

Donc mon mari est revenu...
Dimanche on a pris une baby-sitter et on est sorti afin de pouvoir parler un peu.
Ce qui en ressort c'est que lui a bien merde, il s'en veut et veut se soigner et comprendre sa maladie et surtout les signes avant coureur des crises afin d'y palier. Il prend bien son traitement et cherche un hôpital.

Du miens, c'est que même si la maladie est la et que visiblement (confirmé par mon médecin qui m'a reçu et le psychiatre de mon mari au tel) c'était bien une phase up, je n'arrive pour l'instant pas à passer au dessus.

Nous vivons ensemble, et j'aimerais y croire car je l'aime mais je sais également que j'ai beaucoup souffert de tout ça (et les enfants aussi) et ça je n'oublie pas.
Nous ne sommes pour l'instant pas un couple au sens propre... On parle beaucoup mais voilà...

Je suis aussi prise par mon quotidien, mes rdv...
Toutes ces choses à régler et surtout que faire pour mon boulot.

Je continu à réfléchir sur ce lien et ce boit de papier qui a tant d'importance pour moi et dont je ne sais pas pourquoi.
Je continu de me plonger sur ma relation avec ma mère qui semble le noeud de mon problème à moi et je vais attaquer aussi le "puis je passer au dessus d'une infidélité même si c'était ma maladie..."

J'ai lu le poster de noral il me semble qui disait qu'avec son mari ils s'étaient remis ensemble mais pour mieux se quitter 4 ans après.
Qu'est ce que du coup aurait pu être mieux fait pour ne pas se quitter par la suite ?

J'ai tellement espéré que ce soit ça en ne reconnaissant pas mon mari pendant ce mois et en même temps j'ai tant souffert mais aussi avancé, que la je suis un peu perdu.
par Anna79
#1255037
Bonjour Calcio,

Je suis contente pour toi car c'est tout ce que tu désirais !

Maintenant j'y quand même envie de te mettre un bémol.

Cela fait plus de 10 ans que je travaille avec des psychotiques dont des bipolaires : les rechutes sont ultra fréquentes car passé les moments de crise au bout que quelques mois ils arrêtent leur médication car il n'y a rien d Ellis honteux pour eux d'être malade, d'avoir un trouble de la personnalité et se sent net également plus fort que tous les autres : le "je ne suis pas comme eux".

Maintenant, il prend de bonnes résolutions mais es-tu prête toi et les enfants à surmonter les prochaines crises ? Car il y en aura d'autres ?!si tu es prête c'est tout à ton honneur ! Alor alors le plus important ce sera d'expliquer aux enfants qu'ils n'ont pas un papa comme les autres et que quand il est en crise c'est quelqu'un d'autre. Tu DOIS le faire sinon vous risquez de vraiment faire de gros dégâts psy sur les enfants.

Le travail maintenant à faire aussi c'est aussi pourquoi systématiquement c'est votre couple qui trinque ... n'y a t'il pas un problème à la base comme on te l'a souvent suggéré. D'autant plus que maintenant revenu la queue entre les jambes il va insister pour faire ce 4 ème car à chaque crise il s'autopersuade qu'il peut y arriver et augmente sans cesse les contraintes que tu es seule à gérer.

Reste prudente, ne jette pas la proie pour l'ombre ... meme si l'ombre est bien tentente et de confère une illusion de sécurité
par Calclo
#1255040
Coucou Anna

Merci pour ton message et surtout d'être un peu compréhensive car je peux te dire que non seulement je suis isolée mais en plus quand j'en parle je ne suis pas compris... Je suis aux yeux des autres la folle qui accepte tout et laisse tout passer.

Effectivement c'est ce que je voulais /pensais... Mais là je peux te dire que c'est très difficile de passer au dessus. Il y a cette la maladie qui lui a fait faire de la merde mais comme tu dis, il y a un soucis à la base (sûrement peut être)

Quand nous en discutins... De la suite, on aimerait mettre en place une thérapie de couple, et thérapie comportementale pour apprendre à gérer la maladie et les signes avant coureur.
Moi continuer le psy car j'ai mes soucis à régler aussi et lui également de son côté.

Pour les enfants j'en ai parlé au médecin. Il m'a dit de voir un peu. Bien entendu leur expliquer... Mais avant d'entreprendre une thérapie pour eux, de voir s'ils vont bien ou non. Il m'a assuré que je faisais mon maximum pour les rendre heureux et que le pilier c'est moi. Ils le savent même si petits qu'ils sont.

Pour le 4eme je peux te dire que même si c'était un projet... Je n'en ai plus envie mdr... Lui non plus... Mais c'est pas bête ce que tu dis qu'il se met des challenges comme ci il voulait prouver qu'il y arrive.

Rien est redevenu normal, à part qu'il habite ici.
Je n'arrive pas pour l'instant à faire comme ci rien ne s'était passé...

A moi de décider si on continu ou pas... Car la maladie ne doit pas non plus être une excuse.
Une chose est sur, je l'aime et je l'aiderais dans la limite de mes possibilités mais pas au dépend de ma santé mentale et de mes enfants.
Avatar du membre
par Sebastien1979
#1255041
Salut Calclo.

Je pense surtout que ton entourage s'inquiete pour toi plus qu'ils ne te prennent pour une folle compte tenu de ce qui c'est passe.

En tout cas content pour toi sous reserce bien sur du moins pour l'instant.

Pour le reste en tout cas toi seule est seule juge de ce qui est bon ou pas pour toi mais surtout avant de prendre toute decision, penses bien a te preserver et a preserver tes petits.
par Calclo
#1255047
Bin il est parti de chez elle. Lui a expliqué qu'il était en up...
Après j'en sais pas plus. Voilà le pourquoi je ne me jette pas a corps perdu non plus.

Il m'a dit qu'elle avait été faire une main courante contre moi... J'ai dis à quel propos et la il m'a répondu qu'elle avait aussi un problème psychologique... M'enfin m'enfin...
par Elieza
#1255050
Calclo a écrit :
12 sept. 2017, 09:05
Bin il est parti de chez elle. Lui a expliqué qu'il était en up...
Après j'en sais pas plus. Voilà le pourquoi je ne me jette pas a corps perdu non plus.

Il n'y a pas que pour ça que tu ne dois pas te jeter a corps perdu.
Comme le disait Anna, des crises, il y en aura d'autres, et ce n'est pas votre incroyable capacité a communiquer qui va vous en préserver.
Désolée de dire ça un peu abruptement, mais tu me fais penser a ces nanas qui se font taper dessus, partent, puis finalement retournent avec leur mec "parce que bon je l'aimmmeeeeuh quand même". Sauf que bien évidemment, le mec va recommencer.
La, c'est le même cas de figure.

Tu es tellement terrorisée à l'idée de te prendre en main seule que tu es prête a tout accepter, même le pire, au détriment de ton bien être et celui de tes enfants.
Avatar du membre
par Paige
#1255057
Je ne peux qu'être d'accord...de plus Albane ne t'avait-elle pas dit que vu le calendrier, le bonhomme avait préparé son coup depuis un moment? je me trompe peut-être, mais c'est ce que j'ai retenu, Albane nous en dira plus...
Avatar du membre
par Albane06
#1255060
Paige a écrit :
12 sept. 2017, 09:58
Je ne peux qu'être d'accord...de plus Albane ne t'avait-elle pas dit que vu le calendrier, le bonhomme avait préparé son coup depuis un moment? je me trompe peut-être, mais c'est ce que j'ai retenu, Albane nous en dira plus...

Oui il est fort probable qu'il ait vu son avocat avant, maintenant j'ai vu la requête c'est ni fait ni à faire...
Aucune pièce financière entre autre...
Concernant le cas de ton ex... Je t'avais dit qu'il était en phase up.
Je ne suis pas psy mais comme je te l'ai dit j'ai eu très proche de moi une personne qui était bipolaire. Outre le fait que jamais elle n'a quitté son mari pendant ses phases up ni down. Elle a finit par perdre son combat. On ne guérit pas de cette maladie.
On peut se stabiliser mais c'est un combat qui doit être mené à vie.
Es tu prête à cela? Manifestement ton conjoint c'est sa vie conjugale l'objet de ses up and down. Et ça tu dois savoir pourquoi. Parce que pilier ou non tes gosses morflent. Que TOI tu acceptes tout ça c'est ton choix et ta vie. Que les enfants le vivent c'est autre chose.
par Kakahuet
#1255063
Albane06 a écrit :
12 sept. 2017, 10:13
Je ne suis pas psy mais comme je te l'ai dit j'ai eu très proche de moi une personne qui était bipolaire. Outre le fait que jamais elle n'a quitté son mari pendant ses phases up ni down. Elle a finit par perdre son combat. On ne guérit pas de cette maladie.
Pour l'avoir vécu pendant quelques années, je plussoie totalement !!!!
Un bipolaire/cyclothymique doit se prendre en charge TOUTE sa vie et je peux te dire que c'est épuisant autant pour lui que pour les autres !!!
ça te bouffe, t'épuise et te laisse sur le carreau à un moment où à un autre avec la sensation que tu n'es plus qu'une sous-merde...
Après, si tu as les gènes de mère Thérésa, fais-toi plaisir...
par NoraL
#1255075
Ah Calclo,
Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle que le retour de ton mari. Des années de perdues pour toi, encore. Quelque temps tranquille où tu vas le retrouver, et puis la bombe à retardement de son état cyclothymique comme une épée de Damoclès au-dessus de ta tête et de ta vie familiale. Car ce que tu as vécu, tu le revivras et tu ne trouveras le bonheur que le temps de souffler un peu pour t'enfoncer davantage, les années passant et toi toujours engluée dans le merdier psychique de ton mari, tes forces faibliront et tu devras à chaque fois refaire ce chemin de croix.
Je te plains car tu sais que j'ai vécu un schéma pas forcément identique mais assez similaire. Mon ex couve un désordre psychique moins grand que la bipolarité qui frappe ton mari, mais il a des fragilités réelles et diagnostiquées qui le font sombrer dans des dépressions très violentes (il y a huit ans : premier épisode de catégorie 3, et l'année dernière, second épisode de catégorie 5, pour faire une analogie avec les ouragans) où il fait n'importe quoi. Je sais désormais que cela ne changera pas ; et même si j'avais été la femme parfaite, le cyclone serait passé. Il s'en prend à notre couple à chaque fois, puis quand il épuise le couple, il s'en prend à lui-même, s'en veut, culpabilise, remonte la pente...mais le schéma psychique demeure et avec le temps, cela ne s'arrange pas.
Après tout, tu devrais aller jusqu'au bout du divorce et tu verras ensuite, avec lui ou sans lui. Mais il faut que tu retires ton doigt de l'engrenage. Enfin, c'est ce que je pense.
par NoraL
#1255085
Et excuse-moi d'en rajouter : maintenant s'ajoute la problématique de l'infidélité (en plus de tout le reste), en plus de tout ce qu'il a fait ou laissé faire ( main courante contre toi ! ) et dit (qu'il a été malheureux avec toi en continu). Pour l'infidélité, on peut toujours se dire que "ça peut arriver", pardonner (c'est ce que j'ai cru parvenir à faire il y a huit ans) et puis, en fait ça traîne dans un coin de crâne, ça fait perdre confiance en soi ; on se dit que si l'on ne fait pas "tout comme il faut", le mari ira voir ailleurs ; on vit dans la crainte et la jalousie. J'ai eu ce genre de vie pendant quatre ans après l'infidélité de l'ex. Puis après, j'ai lâché les peurs, j'ai tout lâché, et me suis centrée sur moi ; et là, mon mari m'a adressé le reproche de l'avoir délaissé alors qu'avant, il se plaignait que je ne le lâchais pas assez (et c'était vrai parce qu'en fait, j'avais peur qu'il recommence ; toute confiance en moi était perdue). Résultat ? Les conséquences négatives s'ajoutent aux conséquences négatives...on n'arrive plus à restaurer un lien qui ne fait que s'abîmer. Quand en plus, l'autre en face a des tendances dépressives, c'est à dire qu'il perd rapidement la faculté d'extérioriser un conflit intérieur, alors là, on n'arrive même plus à savoir ce qui ne va plus : la fragilité de l'autre, son impossibilité à communiquer ? ma propre à peur à voir se réitérer des situations douloureuses ? la tension que tout ça génère au sein du couple ? Tout ce que je peux te dire, c'est que j'en sors épuisée et pas plus avancée qu'il y a huit ans. Tu ne sauras jamais si c'est son être profond qui le fait te rejeter ou si c'est cette maladie qui s'agite en lui. Protège-toi, Calclo, et même si tu divorces, qu'est-ce qui t'empêche après de te re-marier ? Rien. Sauf que ce sera avec toutes les cartes en main, une reconstruction solide de ton côté, une décision véritable de ta part et pas soumise aux aléas de la bipolarité de ton mari. Voilà, j'en ai fini, et bon courage pour la suite.
par Calclo
#1255180
Bonjour

Merci de vos messages...
Je n'arrive pas à faire de copier coller alors je répond en vrac désolée.

J'ai lu que j'avais peur de me prendre en main seule... Qu'est ce qui te fait penser ça ? Car je n'ai pas l'impression. Au contraire..

Pour ce qui est de la maladie, je sais que les crises reviendront, mais je me dis qu'elles seront moins fortes et moins souvent avec le traitement.
De ce côté je me renseigne, que ce soit si je continu avec mon mari ou non car de toute façon les enfants eux supporteront ça toute leur vie et je veux être au courant pour leur expliquer au mieux.

Noral j'ai bien compris ton histoire et ce que tu me dis. Du coup tu penses que quoi que tu aurais fait ton couple n'aurais pas pu durer ?

Pour moi ma décision n'est pas prise encore. Car je sais qu'il y a la maladie mais surtout le caractère de min mari et la communication ne fait pas partie de ses priorités. Et ça je pense que ça ne peut pas changer.

J'ai essayé. De parler hier soir. C'est parti en vrille... Car pour lui il a fauté et c'est soit je passe au dessus soit je ne passe pas au-dessus. Il se sent mal et n'a pas e'vie de ressasser. Pour lui pas de remise en question ni se mettre à la place de l'autre. C'est fait c'est fait.
Et ça je trouve que c'est pas bien.

Pour l'avocat il me dit bien que c'était son premier rdv. La bien entendu il me dit avoir honte et n'ose pas appeler son avocat. Ma demande d'appeler la mienne peut être pourra t elle faire qqch..
Albane je pense que tu seras d'accord avec moi sur ce point c'est que mon avocate ne peut rien faire. A part peut être me dire que la requête a été mal faiteet créer des problèmes à l'avocat de min mari (ce qui perso n'est pas mon but)

Mais encore une fois il compte sur moi pour arranger les problèmes.
Donc pour ces points là je sais que ça ne changera jamais et j'avoue que la je ne suis pas encore prête à passer au dessus.

Comme j'ai dit que je voulais qu'il coupe le contact avec cette fille... Et bien non. Pour lui je lui coupe les couilles et le flique. Sa raison est que cette fille a un soucis psy et qu'il ne peut pas la laisser tomber.
Je vous entend d'ici 😁 et je suis bien d'accord avec vous...

Donc pour plein de chose, je sais que moi j'ai avancé (sûrement pas aussi vite que prévu) mais je me rend bien compte que l'amour ne fait pas tout et que (sans parler des enfants) je passerais ma vie à atrendre/vouloir / des choses qui ne bougeront jamais.
Avatar du membre
par Sebastien1979
#1255181
Salut Calclo.

Effectivement en te lisant pour moi, tu as avance, maintenant il ne te restes plus qu'a prendre ton courage a 2 mains et faire ce qui s'impose.

Courage
Avatar du membre
par Albane06
#1255185
Bonjour Calclo
Calclo a écrit :
13 sept. 2017, 06:34
J'ai lu que j'avais peur de me prendre en main seule... Qu'est ce qui te fait penser ça ? Car je n'ai pas l'impression. Au contraire..


Désolée caclo je vais te dire ce que je pense et je peux le tromper...mais de ma fenêtre... Je trouve que tu t'agites beaucoup, remue bcp d'air mais que tu ne fais pas grand chose.
Tu donnes des coups de menton et explique qui c'est Raoul...mais dans les actes tu fais le bon toutou. Tu râles tu cries, tu pleures... Mais les faits?


Ta fuite n'est pas réparé. LRAR à L'office HLM
As tu transmis la requête à l'avocat?
Et Monsieur, lui est bien tranquillou chez toi entrain de te dire que c'est à prendre ou à laisser.

Pour ce qui est de la maladie, je sais que les crises reviendront, mais je me dis qu'elles seront moins fortes et moins souvent avec le traitement.
Non ça c'est ce que tu aimerais, la vraie vie des conjoints de bipolaires c'est aussi de gérer les décisions prises et les moments où ils suppriment les médocs car Ils détestent cet état larvesque dans le quel les plonge les médocs. Ils aiment leur phase up ils les recherchent ils aiment cet état de superpuissance et ne veulent pas vraiment en guérir. C'est un combat de tous les instants.
De ce côté je me renseigne, que ce soit si je continu avec mon mari ou non car de toute façon les enfants eux supporteront ça toute leur vie et je veux être au courant pour leur expliquer au mieux.
Tu te renseignes sur quoi? Tu n'as pas déjà été à l'unafam?
Pour moi ma décision n'est pas prise encore. Car je sais qu'il y a la maladie mais surtout le caractère de min mari et la communication ne fait pas partie de ses priorités. Et ça je pense que ça ne peut pas changer.
Ben non et pourtant il est bien au chaud avec toi non?
J'ai essayé. De parler hier soir. C'est parti en vrille... Car pour lui il a fauté et c'est soit je passe au dessus soit je ne passe pas au-dessus. Il se sent mal et n'a pas e'vie de ressasser. Pour lui pas de remise en question ni se mettre à la place de l'autre. C'est fait c'est fait.
Et ça je trouve que c'est pas bien.
Donc en gros tu fermes ta gueule... pôvre choupinet il est malade...c'est pas de sa faute... et puis c'est bon hein tu ne vas pas en faire un fromage quand même.

Pour l'avocat il me dit bien que c'était son premier rdv. La bien entendu il me dit avoir honte et n'ose pas appeler son avocat. Ma demande d'appeler la mienne peut être pourra t elle faire qqch..
Il se DEMERDE. il a su aller le voir et laisser partir la requête? IL a su tout seul SAUTER la copine? Et bien il GERE tout SEUL.
Tu n'es pas sa mère et n'a pas à réparer ses conneries.
Albane je pense que tu seras d'accord avec moi sur ce point c'est que mon avocate ne peut rien faire.
Ah non ton avocat n'a pas à gérer SA requête
A part peut être me dire que la requête a été mal faiteet créer des problèmes à l'avocat de min mari (ce qui perso n'est pas mon but)
Et après? Elle est mal faite / bien faite ça change quoi? Il se DEMERDE.
Bon à mon sens non seulement elle n'est ni faite ni à faire, mais elle n'est pas recevable sans les actes d'état civil... Mais bon c'est encore autre chose.
Son boulot à ton avocate est de te DÉFENDRE. point.

Mais encore une fois il compte sur moi pour arranger les problèmes.
Donc pour ces points là je sais que ça ne changera jamais et j'avoue que la je ne suis pas encore prête à passer au dessus.
Et la marmotte...
Comme j'ai dit que je voulais qu'il coupe le contact avec cette fille... Et bien non. Pour lui je lui coupe les couilles et le flique. Sa raison est que cette fille a un soucis psy et qu'il ne peut pas la laisser tomber.

Le beurre l'argent du beurre et le cul des deux crémières.

Je suis désolée de te dire tout ça Calclo mais c'est mon avis
Modifié en dernier par Albane06 le 13 sept. 2017, 11:30, modifié 1 fois.
par Anna79
#1255187
Je plussoie à fond Albane !

Et je confirme que les crises ne seront pas moins fortes ni plus espacées bien au contraire !
Avatar du membre
par Paige
#1255190
Moi aussi je plussoie Albane, ô combien

je dirai même plus que

1°) si bien sûr que si tu as choisi: tu vas reprendre mari enfant famille sans condition, car c'est de toutes les façons ce que tu voulais depuis le début.

Donc ne perds pas de temps (pour toi hein!) à te faire croire que tu hésites. En revanche, utilise plutôt ce temps à savoir ce que tu feras à l'avenir: te construire une vie en dehors de la famille, protéger tes enfants de lui, etc... c'est moins valorisant pour toi mais ça sera plus efficace

2°) le passage sur son ex next confirme mon point de vue: c'est elle qui l'a largué, voilà pourquoi il rentre la queue entre les jambes. Il repartira dès qu'il en aura trouvé une autre.
S'il voulait réellement de son "ancienne" vie, il serait au minima dans le mea culpa. Là il sait pertinemment que tu vas le reprendre, il se repose avant de mieux repartir.

Je ne te juge pas, tu peux très bien décider de prendre ça plutôt que rien, mais comme je le dis, ne te mens pas à toi-même en te faisant croire que tu hésites (comme je peux le faire devant un trajet de 500 km, alors que je sais très bien que je ne vais pas le faire), assume tout de suite que tu le reprends, et à partir de là, essaie de le faire dans les conditions les moins pires pour toi et tes gosses
par Elieza
#1255194
Paige a écrit :
13 sept. 2017, 09:05
Moi aussi je plussoie Albane, ô combien

je dirai même plus que

1°) si bien sûr que si tu as choisi: tu vas reprendre mari enfant famille sans condition, car c'est de toutes les façons ce que tu voulais depuis le début.

Donc ne perds pas de temps (pour toi hein!) à te faire croire que tu hésites. En revanche, utilise plutôt ce temps à savoir ce que tu feras à l'avenir: te construire une vie en dehors de la famille, protéger tes enfants de lui, etc... c'est moins valorisant pour toi mais ça sera plus efficace

2°) le passage sur son ex next confirme mon point de vue: c'est elle qui l'a largué, voilà pourquoi il rentre la queue entre les jambes. Il repartira dès qu'il en aura trouvé une autre.
S'il voulait réellement de son "ancienne" vie, il serait au minima dans le mea culpa. Là il sait pertinemment que tu vas le reprendre, il se repose avant de mieux repartir.

+1000.

Pour le coté "ne pas se prendre en main", hormis effectivement le "brassage de vent", son épisode de retour est assez éloquent: il fait grave de la merde, te trompe, commence une procédure de DIVORCE, et tu ne réagis pas quand il revient, pardon, mais comme un gros CON, sans aucune excuse ou sans aucune intention d'améliorer les choses.
Se prendre en main c'est aussi prendre des décisions douloureuses mais qui impliquent qu'on se respecte soi même (et je ne parle même pas de l'image envoyée aux enfants==>on peut traiter son partenaire n'importe comment ça n'a pas de conséquences, ou si peu).
  • 1
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18

Bonjour, merci de rester sur ton sujet d'origine. […]

A aucuns moment j’ai agis comme un canard […]

Incompréhension totale

Bonjour! Je te dirais bof...bien souvent ce genre[…]

Bonjour, PLusieurs choses: Tu ne régleras […]