Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1251658
Oui, il est maintenant supprimé. (Bon, je le connais encore par coeur, mais je ne ressens pas/plus le besoin de le contacter... pour quoi dire de toute façon?). Si il y a bien une chose dont je suis fière, c'est de l'avoir bloqué de snapchat, instagram, Facebook (et toutes ces applications sur lesquelles il exposait sa vie). Je pense que c'est déjà une bonne chose quand on veut aller mieux. Cependant, quand je sors boire un verre en ville, ou comme hier, à des endroits où je suis susceptible de le croiser, malgré tout, je sais qu'inconsciemment je le cherche quand même dans la foule... c'est mal, j'en suis bien consciente.
#1251723
c'est mal, j'en suis bien consciente.
Non, ce n'est pas "mal", ça serait "mal" si tu rajoutais, "je le cherche car je sais qu'inconsciemment il veut que je le trouve", mais chercher son ex du regard, attendre qu'il passe par là, surveiller son tél malgré nous, ma foi, c'est juste humain...il faut essayer de ne pas se vautrer dedans bien sûr, mais inutile de rajouter la culpabilité au chagrin: tu as fait ce que tu pouvais dans les faits pour "couper" avec lui, ta pensée suivra, ne culpabilise pas... :)
#1254725
Bonsoir !

Petit retour après 3 petites semaines. Ces derniers temps, niveau moral, c’est vraiment pas le top, et encore moins ce soir. Du coup, je sors ma petite plume. Pendant ces 3 dernières semaines, je me suis occupée, je suis sortie, j’ai mangé énorméééémeeeeent (trop) de glaces entre amies, j’ai revu une amie que je n’avais plus vu depuis 5 ans, j’ai été au cinéma voir des films qui me donnaient envie de faire pipi au lit (annabelle, ça,…), j’ai été au restaurant un peu trop souvent, bref, mon porte-feuille pleure et mon ventre est au bord de l’explosion mais ça fait du bien!



D’ailleurs pour l’anecdote complément pourrie et pas drôle du tout, un soir, lorsque je buvais un verre entre amies en ville, des « amis » (pas amis proches mais bon) de mon ex sont venus nous saluer moi et mes amies. Ils se sont installés à notre table (nous les avions déjà rencontré lors d’une soirée) et l’un d’eux m’a dit, alors que je passais une bonne soirée et que je ne lui parlais même pas « Alors, ça va? On ne se fout pas trop de ta gueule que X t’aie trompé ? » tout en se marrant… Je n’ai rien répondu parce que je n’avais rien à répondre et je me suis dit que ça ne valait pas vraiment la peine d’y accorder de l’importance. Sur le moment même je me disais que j’en avais rien à f… d’une remarque venant de ce branquignol, mais j’avoue que sur le chemin du retour, dans ma voiture, j’y ai quand même repensé. C’est de la méchanceté gratuite. C’est de la connerie pure et dure. Enfin bref. Fin de l’anecdote.

Ces derniers temps je ne sais pas pourquoi je me sens triste et beaucoup de questions me taraudent. Je reprends les cours ici le 18 septembre. Et je n’ai aucune motivation, aucune envie alors que j’ai toujours adoré mes études… C’est peut être parce que je vois doucement le bout de mes études et je me dis «hé merde, toujours seule » , je n’en sais rien… absolument rien.

Aujourd’hui, une « amie » m’a envoyé un screenshot Facebook de mon ex annonçant l’obtention de son diplôme au grand public, se disant prêt pour un nouveau départ. Bref, mon amie ne pensait pas que ça allait me faire un petit pincement au coeur (elle n’est pas vraiment au courant de toute l’histoire en détail, elle ne sait pas que je morfle autant) bref, elle m’envoyait ça plus dans le but de se marrer en disant « regarde ce bouffon » mais bon... Mais je ne sais pas pourquoi, alors que ça devrait me faire ni chaud, ni froid, j’ai eu l’envie de lui adresser mes félicitations. Je ne l’ai bien entendu pas fait parce que ce serait ridicule et il ne mérite pas mes félicitations après tout ce qu’il m’a fait… Mais je ne comprends pas comment, malgré ma colère, j’arrive encore à avoir des pensées sympathiques pour lui. Ca me gave. En fait, il y a des moments où tout ce qu’il m’a fait me revient en tête et j’ai des frissons de dégout, je me met à le détester et a avoir envie de le brûler à vif, il y a d’autres moments ou je suis beaucoup plus lucide et où je me dis «Ce n’est qu’une blessure d’égo, je vais m’en remettre, je vaux bien mieux que ça, je n’aurais jamais été heureuse, la vie ne s’arrête pas là (encore heureux) » et où je me sens hyper bien, et puis, il y a d’autres moments (et dans ces moments là je trouve que je mérite des claques) où il me manque, enfin, où les bons moments me manquent (mais bon, en fait c’était de la merde puisqu’il me trompait déjà. Bref). C’est le bordel… Je ne vais donc pas lui adresser mes félicitations mais voilà, le fait que l’idée m’ait traversé l’esprit me prouve bien que je suis loin, bien loin d’avoir fait mon deuil… et j'ai l'impression de faire du surplace...

Belle soirée à tous/toutes.

Oui elle est au courant et vas avoir de sér[…]

Bonjour, merci de rester sur ton sujet d'origine. […]

Incompréhension totale

Bonjour! Je te dirais bof...bien souvent ce genre[…]

Bonjour, PLusieurs choses: Tu ne régleras […]