Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
par Elieza
#1297496
Ah oui effectivement. Bon, regarde, là où j'habite il fait 0° depuis des semaines, il pleut, j'imagine que chez toi c'est un peu mieux :)
Alors certes ce n'est rien, mais c'est à ce genre de petites choses auxquelles tu dois te raccrocher. Une vie on en a qu'une, elle est précieuse, et le temps passe très très vite.
Fais toi violence, enfile tes baskets et va courir. Même 30mn, chaque petit pas est une grande victoire!
par JulienL
#1297497
Je vais essayer, je te le promets. Le WE je peux pas, je l’imagine toujours en soirée à se faire accoster par d’autres et ça me met au plus mal...
par Elieza
#1297500
JulienL a écrit :
25 janv. 2019, 17:01
Je vais essayer, je te le promets. Le WE je peux pas, je l’imagine toujours en soirée à se faire accoster par d’autres et ça me met au plus mal...
La peur n'évite pas le danger...et ce n'est pas en te torturant que tu empêcheras quoi que ce soit.
Une autre astuce: chaque jour, tu t'autorises un certain laps de temps pour y penser, pour ruminer (par exemple, au début, une heure le matin de 10 a 11h, puis le soir de 17 a 18h). En dehors de ces plages horaires, tu te l'interdis. Et progressivement, tu réduis les plages horaires.
Ca parait bizarre comme méthode, mais je t'assure qu'avec un peu de discipline, ça marche très bien, ça aide a se recentrer, et surtout, surtout, à ne pas se laisser déborder par les pensées négatives.
lyreca ont aimé ça
par JulienL
#1297502
Merci pour le conseil Elieza. Je me suis fait un tableau Excel sur lequel j’y note ma consommation de clope, mon temps passé sur mon téléphone, mes activités... le remplir chaque jour peut me donner un semblant de satisfaction. Même si c’est illusoire aujourd’hui...
#1303187
Bonjour à tous. Je reviens ici pour raconter mon évolution. J'ai raconté mon histoire il y a près de 6 mois. À cette époque-là, j'étais en instance de divorce et après avoir fait tous les interdits possibles, je suis entré en SR. Je me suis retrouvé progressivement grâce au sport, à mon alimentation, au soin que j'apportais à mon apparence. Puis un mois après, je suis allé la voir. Nous sommes restés 10 minutes, elle a constaté mon évolution et lui ai remis une lettre. Celle-ci a ravivé les sentiments qu'elle avait perdus. Elle m'a demandé si j'étais sûr de poursuivre la procédure de divorce. Après quelques échanges, je lui ai dit que non. Nous nous sommes vus peu après, nous étions à deux doigts de nous embrasser mais nous ne l'avons pas fait. Elle m'a demandé, un peu plus tard de ne pas l'oublier, qu'elle avait besoin de se reconstruire et qu'elle était sur la bonne voie. Et je vois progressivement qu'elle arrive à rectifier tout ce que je lui reprochais lorsque nous étions mariés. 15 jours plus tard, après un court séjour auprès de sa famille, elle me dit que malgré tous les sentiments qu'elle a pour moi, il fallait que l'on poursuive la procédure. Je n'ai pas insisté. Je savais que ce mariage nous pourrissait la vie et que le mal que nous nous étions fait était trop grand. Je me disais également qu'il fallait arrêter de vivre dans le déni et se rendre à l'évidence. Pensant, avec la lucidité que je me suis imposé, que notre mariage n'avait plus raison d'être. Nous avons échangé quelques messages dans lesquels il était évident que nous tenions l'un à l'autre. Puis il a fallu passer au Tribunal. Nous en avons longuement parlé le WE avant. Je ne sais pas comment elle aurait réagi si je lui avais dit de tout annuler. Nous nous sommes donc vus le jour J. Mes parents, comme mes amis m'ont dit qu'un divorce n'était, comme un mariage, qu'un bout de papier. Et c'est ce qu'elle aussi m'a dit le jour même. Nous avons finalement pleuré mais nous l'avons fait. Même l'avocate nous a dit si nous étions sûrs de nous. Puis nous sommes restés ensemble après avoir entériné notre mariage. Nous nous sommes pris dans les bras et nous nous sommes longuement enlacés. Suite à ça, nous ne nous sommes plus contactés durant quelques jours. Nous nous sommes revus il y a 2 semaines (mes parents étaient chez moi et elle souhaitait les voir). En partant, elle m'a encore dit qu'elle m'aimait. Je lui ai dit que c'était réciproque. Je lui ai alors dit qu'on pourrait aller boire un verre ensemble. Ce sur quoi elle m'a dit que ce n'était pas sain. Là encore, je n'ai pas insisté sachant qu'elle avait raison. Depuis, nous sommes retournés en SR. Je me dis, là encore qu'il me faut être objectif et d'arrêter de vivre dans le déni. Il est difficile à tenir ce SR me concernant mais je tiens le coup. Je prends du temps pour moi, appliquant tous les conseils pour se défaire d'une dépendance affective. Je sociabilise, fais du sport, travaille suffisamment pour maintenir mon esprit occupé et je reste le moins de temps possible seul chez moi. Or rien n'y fait, je pense constamment à elle. Elle, de son côté, conserve nos photos de mariage sur son mur Facebook et possède toujours des affaires chez moi tout comme les clés. Elle m'a dit le mois dernier qu'elle viendrait me les rendre bientôt, or elle ne l'a toujours pas fait. D'ici 3 semaines, je rentrerai chez moi et ne reviendrai ici que fin août. Elle n'a pas de vacances cet été. Elle restera donc dans la ville dans laquelle nous vivons (10 km l'un de l'autre environ). Voilà donc l'histoire de mes 6 derniers mois.
Suite à ça, il y a une question que je me pose. Et si c’était l’autre (c’est à dire mon ex) qui opérait un changement pour me reconquérir ? J’ai perdu mes sentiments pour elle l’année dernière malgré ses 1000 supplications. Elle était dépressive et m'en demandait trop pensant qu'elle, à tort, ne pourrait pas s'en sortir sans moi. Si bien qu’il y a 6 mois, elle a fini par me quitter pensant, et moi de même, que l’espoir était perdu. Je sais depuis qu'elle la fait pour se sortir de cette dépendance affective. Je suis alors tombé très bas car incapable de croire qu’elle en serait capable. Le retournement de situation a été total, c’est moi qui l’ai suppliée. J’ai fait un gros travail sur moi-même sans jamais l’oublier et sans jamais penser qu’il m’était possible de vivre sans elle. Nous sommes toujours restés en contact malgré une distance de circonstance et sans jamais osé franchir le pas même s’il fut, comme je l'ai déjà raconté, une fois proche d’être réalisé. Aujourd’hui nous sommes dans un SR pour la logique de la situation se disant que nos contacts n’étaient pas sains. Or nous nous aimons, nous nous le sommes encore dit avant cet ultime SR. Elle a changé au point que je l’aime à nouveau et ne doutant plus de mes sentiments pour elle. Moi je réalise, par mon naufrage, que j’ai retrouvé cet amour perdu. Ce SR n’est-il donc que le produit de l’ego de chacun ? On se doute que l’angoisse de se planter à nouveau nous pousse à le conserver. On nous dit toujours que le vase restera brisé, on me la rabâche sans cesse. Nous entretenons malgré tout l’espoir que l’autre brise le silence (je parle pour moi et en étant presque sûr qu’il en est de même pour elle).
Je suis prêt à passer à autre chose, car je sais que le plus dur est derrière moi et que mes pensées pour elle peuvent se transformer, un jour, lorsque je l'aurai décidé, en souvenirs. Et pourtant, aujourd'hui je n'arrête pas de me dire qu'on n'a pas été au bout de cette histoire.
Merci d'avoir pris le temps de me lire.
par BaliBalou
#1303189
Personnellement après avoir lu ton histoire je trouve que cette rupture était nécessaire (puisque elle vous a montré à tous deux la profondeur de TES sentiments), mais aussi qu’elle est trop récente.

Tu viens de t’apercevoir que tu as des sentiments forts pour cette femme mais ça tu le vois après la rupture, après le divorce. C’est normal qu’elle se braque. Elle n’attendra pas à chaque fois un divorce pour avoir l’amour de son partenaire, ce qui est légitime.

L’intérêt pour quelque object d’affection ne se fait vraiment violence que lorsque l’objet disparaît, en tout cas psychologiquement cela s’explique. Mais dans le quotidien, avec un être humain, ce n’est pas sain.

Peut être devrais-tu essayer au moins de travailler sur toi-même avant de devoir continuer avec elle -ou pas. Je pense que ce n’est pas une question d’égo mais surtout un problème de timing. Tu te réveilles justement lorsqu’elle est déjà un peu cassée et surtout en train de panser ses plaies.

Donnes-toi encore quelques mois, à toi et à elle. Si après ces mois SEULS et sans contact elle t’omnubile les pensées c’est le moment de la reconquérir, mais à ce moment cela ne sera plus juste “reviens par ici” mais vraiment un travail de fond où tu repartirais à zéro. Voilà pourquoi l’attente, le manque, le no-contact total te permettra de réussir tout cela. Parfois il est trop tard, mais là clairement je pense que c’est trop tôt.
par JulienL
#1303191
Un grand merci BaliBalou pour ta réponse et ton éclairage. C'est effectivement ce que je me dis aussi. Ces deux mois loin d'ici me permettront d'y voir plus clair c'est évident. Et ce n'est qu'en revenant ici que je saurai ce que je veux et de quelle manière je dois m'y prendre. Actuellement je le sais, je suis aveuglé par sa présence constante dans mes pensées. Je verrai ainsi s'il est possible de repartir avec elle comme s'il s'agissait d'une nouvelle femme.
Encore merci
par BaliBalou
#1303192
Courage je sais que ce n’est pas facile, mais tu as deux beaux mois de vacances où tu peux re-travailler sur toi. Profites en. Sauf gros malheur, personne ne se volatilisera, et tu auras tout ton loisir pour te poser les bonnes questions.
par JulienL
#1303200
Encore merci Balibalou pour ton message. Le plus dur dans tout ça, c'est de rester lucide et objectif et de se dire que le meilleur est à venir. On ressort toujours grandi d'une rupture amoureuse car on ne refait plus les mêmes erreurs. Je le sais et pourtant, je n'arrive pas à me sortir de cette phase du déni. Il y a 3 mois, lorsqu'elle est rentrée chez elle (elle n'habite pas le même continent) je lui ai dit qu'elle ne reviendrait pas ici. Et elle m'a fait par réponse que sa seule raison de revenir c'était moi... Là encore, je sais que ça ne sert à rien de se raccrocher à ce genre de message. Il me faut me recentrer sur moi uniquement. Or mon travail sur moi-même je l'ai fait, je n'ai pas fui la rupture, je l'ai digérée. Et cela ne m'empêche de penser encore à elle... Je peux vivre sans elle et je pourrais même accepter le fait qu'elle ait quelqu'un. Alors pourquoi je pense encore à elle ? Certainement parce que je ne suis pas encore guéri, je le sais, sinon je ne penserais pas à elle ce soir. Alors faut-il que je l'ai oubliée complètement pour m'en sortir ? Certainement là encore. Alors, à quoi bon ce site ? Car si c'est le cas aucune reconquête n'est possible...
par JulienL
#1304984
Bonjour à tous,

J’étais venu raconter mon histoire il y a plusieurs mois de cela. Pour la faire bref, fin décembre, ma femme demande le divorce. Je ne suis pas tombé des nus, car ça faisait quelques mois que ça n’allait plus. Fin janvier j’étais au plus mal. Après l’av harcelé, j’ai entamé un silence radio d’environ 1 mois. Puis je suis allé la voir accompagné d’une lettre. Celle-ci a ravivé chez elle la flamme. Le lendemain, elle me demande si je suis sûr de vouloir divorcer. Je lui dis que non, bien naturellement. Là, elle me dit de lui accorder du temps pour qu’elle se reconstruise. 15 jours après, début mars, elle me dit qu’elle souhaite poursuivre la procédure. Je reste sans voix. Nouveau SR, qu’elle rompt tous les 15 jours. Puis nous recevons la date. On en parle tout le WE précédent, puis nous y allons le cœur très lourd. Même notre avocate nous demande si nous sommes sûr de nous... bref, nous le faisons pensant que cela nous aidera à passer à autre chose. Puis de nous SR, qu’elle rompe régulièrement. Jusque fin juin où nous décidons de nous revoir. Après quelques pleurs, nous finissons par nous embrasser. Le lendemain, elle me demande de lui laisser l’été pour y voir plus clair. Je pars alors en vacances jusque fin août. 15 jours après, je lui pose un ultimatum. J’ découvert que nous étions séparés à l’étranger mais pas en France. Je lui dis que c’était une chance qu’il fallait saisir. Le lendemain, elle me dit qu’ souhaitait qu’on se remette ensemble à la rentrée. Toute la semaine nous nous sommes envoyés des messages, puis plus rien. Au bout de 10 jours sans nouvelles, je lui envoie un message, lui demandant ce qu’il se passe. Là, elle me dit que c’est fini, qu’il n’y a plus d’espoir. Malgré les forts sentiments qu’elle a pour moi, elle sait que cette deuxième chance ne fonctionnera pas. Je m’y attendais, mais ça ne m’a pas empêché de sombrer. Après tout ce qu’elle m’a laissé entrevoir, je reste abattu. Bref, depuis bientôt 3 semaines, c’est SR, le plus long depuis notre rupture. Je rentre chez moi la semaine prochaine. On risquerait de se croiser, j’attendrai un message de sa part... bref, se retour de flamme m’a fait beaucoup de mal... merci de m’avoir lu

Pour moi... gargarisme intellectuel. Je pense que […]

Coucou mes chères Janysse et Selma, Je su[…]

Ma play list anti-deprime

Jacques Brel – La bière Modern Ba[…]

Retrouver son ex apres 4 ans

Il faut tenir le coup... Oui, c'est pas tous les j[…]