Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1296554
Mouaip et pourquoi ne pas lui répondre "mon coco/machin, t'es bien mignon mais je ne suis pas à a disposition, je t'ai déjà donné mes disponibilités.
par contre, je souhaites VRAIMENT récupérer ma clé rapidement si cela ne te dérange pas"

Ou alors tu attends que ta pote revienne et tu la met à contribution pour jouer les intermédiaires.

Pour l'histoire de ta clé, je peux comprendre que cela te soit "cher" mais dis toi aussi qu' il a largement le temps de faire 356 doubles si l'envie lui prenait.
Donc tu peux aussi, si les affaires ne sont pas très importantes à vos yeux lui dite "tsais quoi ? laisser tomber pour les affaires, jvais me débrouiller comme une grande"....

Enfin tu vois le principe, bien sûr...
Meltnar, Elieza, Eva ont aimé ça
#1296557
Je suis d'accord avec Kakahuet. Force-le à prendre ses responsabilités et mets lui le nez dans les conséquences de ses actions. ça te permettra de reprendre le contrôle et ça t'ôtera un poids plus rapidement. L'idée de la pote je suis pas hyper convaincu... Moins on implique de personnes tierces dans une rupture, mieux c'est.

La il est juste en train d'essayer d'apaiser sa conscience et de regonfler son ego en se donnant une bonne image de lui-même (je parle d'expérience).
Albane06 ont aimé ça
#1296568
Coucou,

merci pour tous vos conseils !

Je n'ai même pas envie de lui répondre. Il ne mérite plus aucune parole de ma part, plus aucun message. Même s'il ne se rend sûrement pas compte de ce qu'il est en train de faire, je suis très peinée de la façon dont les choses tournent (mal). Ce dernier message me blesse plus encore que le reste.

Mon amie (par ailleurs choquée de son comportement) a accepté de faire la navette pour nos affaires quand on se verra le mois prochain. Il ne peut pas me forcer à le voir après m'avoir quittée par sms, on est où là ?

Bref. Beaucoup de tristesse ce soir.

Je vous embrasse
#1296587
Merci Sebastien :)

J'ai un grand chantier devant moi, prendre soin de ma santé, que j'ai pas mal négligée dernièrement faute de temps, d'envie, de répugnance à l'idée de laisser passer une occasion de voir mon ex (quand on était ensemble). Mais là j'ai mal partout, mon corps hurle alors ça va être kiné, piscine et surtout me remplumer (je n'ai pas de balance mais je rentre désormais dans une taille 32, je pense qu'il est temps d'agir !).

Et lire, lire beaucoup de romans :)

Je vous embrasse
Sebastien1979 ont aimé ça
#1296589
Bonjour Janysse,

Je ne suis jamais intervenu sur ton feed mais sache que je suis ton histoire.
Félicitations pour les avancées, la prise de conscience et tout ce que tu souhaites entreprendre. Il me semble que tu as compris une des choses les plus importantes : Prendre soin de soi. On ne peut que prendre soin de soi, toute notre vie, nous serons qu'avec une seule et unique personne : nous.

Être bien en accord avec nous, s'aimer soi même permet ensuite de s'ouvrir aux autres.

Pour le Kiné, je compatis.. Le corps encaisse souvent nos maux. Libère tout ça et ménage toi.

Bonne journée ;)
#1296642
Bonjour tout le monde

Aujourd'hui, beaucoup de nostalgie, une nostalgie toute douce.

C'est curieux, maintenant que c'est fini, beaucoup de souvenirs remontent, de très jolis souvenirs, pleins de tendresse et de douceur.

Mon ex me manque, mais je comprends que ce qui me manque, ce sont tous ces jolis moments, et toute cette joie et cette douceur qu'on a partagées ensemble, pas celui avec qui je souffrais depuis plusieurs mois. J'ai l'impression que mon cerveau et mon inconscient travaillent à intégrer tout ça et à accepter que c'est terminé, que la vie continue, que la vie sera de nouveau belle. Je n'avais aucun souvenir pendant ce dernier mois et demi, juste de la douleur, de la tristesse, de la peur et de la panique. Je me sens soulagée. Soulagée que tout ça soit fini. J'imagine parfois qu'il rencontrera quelqu'un d'autre, ça arrivera bien sûr, mais je ne vois pas l'intérêt de m'attarder sur cette pensée alors elle me serre le coeur, un peu, et puis je la chasse gentiment. Je me recentre sur moi. Il se passe quelque chose de très doux en moi. Très triste, mais très doux.

Je crois que je peux enfin commencer mon deuil, tout simplement. Que le déni et l'angoisse dans lesquels je vivais depuis ces dernières semaines (et comment ne pas vivre dans l'angoisse et le déni lorsqu'on n'a pas vraiment été quittée, lorsque la porte a été laissée ouverte ?), s'effacent enfin. Enfin. Voilà c'est ça, si on pouvait mettre un mot sur ce sentiment, ce serait celui-là : enfin.

Il y aura encore des moments de profond chagrin et de tristesse, mes sentiments ne sont pas éteints, loin de là. Mais je crois que tout ce qui relevait de l'angoisse, de la terreur pure, est derrière moi.

Je commence même à m'activer. J'ai hier traîné dans mon lit à ruminer jusqu'à 17h, avant de me lever, de m'habiller, faire des courses, trouver un kiné, sortir de chez moi, prendre l'air. Aujourd'hui je devais donner un cours, annulé au dernier moment - d'ordinaire j'aurais paniqué, j'aurais été frustrée de façon exagérée, ç'aurait été un vrai drame. Bien sûr c'est foncièrement emmerdant, parce que si je ne travaille pas, je ne suis pas payée. Mais je laisse passer, tant pis, on reportera.

J'ai repensé à nos derniers mois aussi, j'ai rapidement remonté le fil de nos conversations sur fb. Je réalise que depuis longtemps, depuis son échec au concours en fait, cela n'allait plus. J'allais déjà mal de mon côté, mais lui a complètement abandonné l'affaire. Tous mes efforts de communication étaient vains, il s'est laissé sombrer dans quelque chose de très noir, et moi j'ai plongé avec, involontairement, mais sans rien faire pour stopper la machine. C'est très triste, mais ça ne pouvait pas se passer autrement je crois.

Je découvre, tout petit à petit, que c'est bon de s'occuper de soi, que c'est bon d'aller ver soi et panser ses blessures. Comme après le passage d'une tempête on retrouve ici et là des objets chers, des objets ordinaires, des bouts de quotidien qui avaient éclaté dans la tourmente. Comme après un naufrage on regagne la rive où l'on peut enfin s'étendre et respirer et se dire que ça y est, ça y est, c'est terminé.

Je vous envoie à toutes et à tous beaucoup de douceur, et beaucoup de gratitude.
miu ont aimé ça
#1296685
Coucou Janysse,

Je n'étais pas passée sur le forum depuis bien bien longtemps et je ne pensais pas reposter un jour, mais j'ai lu ton thread et tes derniers messages m'ont beaucoup touchée.

Tout d'abord, je tenais à saluer les anciens avec qui j'ai beaucoup échangé il y a une époque (Paige, Elieza, et les autres que je ne cite pas), vous souhaitant à toutes et à tous une merveilleuse année 2019.

A toi, Janysse, je voulais te dire que tu es enfin sur la bonne voie. On dit qu'il faut savoir toucher le fond pour pouvoir remonter, et c'est un peu ce qui t'arrive. Et... c'est une bonne chose, parce que ça te permet enfin de te secouer et de prendre les rênes de ta vie.

Tes questionnements, tes doutes, tes échecs, je les ai connu. J'ai enchaîné les histoires foireuses, les mecs qui ne savaient pas ce qu'ils voulaient, qui me trouvaient merveilleuse mais... Et sais-tu quel était en réalité mon problème : mon manque d'amour et d'estime de moi. Ces hommes, je les ai aimé sincèrement, aussi sincèrement que tu as aimé ton ex, j'en suis sûre, mais en réalité, je les aimais pour qu'ils m'aiment moi, pour qu'ils me réparent. Je ne m'estimais pas assez pour m'aimer moi-même alors j'avais besoin de l'amour de quelqu'un d'autre, que je faisais passer avant moi, son amour validant la valeur de ce que j'étais.

Il m'a fallu une dernière histoire foireuse, qui a laissé un champ de ruine, pour enfin ouvrir les yeux. J'ai fait une thérapie, j'ai fait face à mes peurs, et j'ai commencé à régler les problèmes chez moi. J'ai passé un an à vivre pour moi.

Et crois-moi, ça n'a pas été du temps de solitude, mais du vrai temps pour me réparer.

Alors, ta rupture, c'est une chance pour toi. Je sais que tu l'aimes, ton ex, mais pas pour les bonnes raisons. Cet ex, cette relation, tu les as aimé plus que tu ne t'aimes toi, sinon, tu n'aurais pas accepté cette souffrance, tu aurais acté toi-même la rupture au lieu d'accepter une pause qui t'a fait terriblement souffrir.

Vous vous êtes tout dit, il ne te quitte pas par manque d'amour de ta part, ça ne sert à rien de le lui répéter, de vouloir te dire que tu veux laisser une bonne image. Tout ça, ce sont des techniques pour essayer de réparer ton égo, or, la vraie bonne image de toi, c'est celle que tu lui donnes là en prenant les choses avec philosophie et en pensant à toi en priorité. C'est l'image de cette fille qui ne court plus après des explications qu'elle a déjà, qui sait ce qu'elle veut et avance dans sa vie. Et crois-moi, ton ex le voit, c'est pour ça, selon moi, qu'il insiste pour un échange en face à face. Pas parce qu'il pourrait changer d'avis et vouloir se remettre avec toi, mais parce qu'il est déstabilisé face à cette nouvelle Janysse qui se fait passer avant lui, qui ne lui court plus après. Ton ex savait que tu étais à ses pieds, mais là, tu ne l'es plus, et c'est son égo qui parle.

Janysse, tu sais ce qui est le plus séduisant, c'est une personne qui s'aime, s'estime et se respecte, et veut le meilleur pour elle-même, c'est donc une personne qui se donne de la valeur. Parce qu'une personne comme ça donnera de la valeur à la relation, si elle s'engage, c'est qu'elle est sur un pied d'égalité et n'est pas là par besoin, mais par choix.

Il faut donc profiter au maximum de cette période de célibat pour justement te mettre au centre de ta vie et vivre uniquement pour toi. Quand tu te connaîtras mieux, que tu auras plus confiance en toi, tu attiras des personnes beaucoup plus saines pour toi, qui ne seront pas là pour te guérir mais au contraire qui vont t'aider à grandir. Ca sera tellement différent, tu n'en reviendras pas d'avoir accepté de telles souffrances quand les relations peuvent être si belles et équilibrées.

C'est parce que tu ne sais pas ce que tu veux vraiment pour toi, que tu attires des gens comme ton ex et que tu leur laisses une telle place, tu leur permets de faire ce qu'ils veulent, et comme des gamins à qui on ne laisse aucune limite, ils finissent par retourner ta maison. Tu dois apprendre tes limites et à les poser. Un homme qui ne sait pas ce qu'il veut, il ne faut pas le prendre par la main, le plaindre et essayer de le convaincre, il faut juste lui montrer la porte, et avancer.

Parce que si tu ne sais pas toi-même ce que tu veux, tu obtiens ce que tu viens de vivre : des semaines de souffrance, et ton ex qui te dit j'ai bien réfléchi et j'ai pas envie d'être avec toi. Alors que ça, il te l'avait déjà dit il y a quelques temps, tu lui as juste permis de te garder sous le coude, et tu lui as montré que tu pouvais accepter d'être gardée sous le coude parce que tu avais peur de perdre la relation (pas lui, puisque lui avait été clair sur le fait qu'il ne voulait pas être avec toi (ne pas savoir ce qu'on veut, c'est déjà savoir ce qu'on ne veut pas)).

Tu es jeune, même si c'est valable à tout âge, alors prend du temps pour toi, je te conseillerai bien de te faire une année tranquille sans mec, sans embrouille, à profiter de ta soeur, de te faire des copines, des activités (sorties OVS, etc, pleins de trucs qui ne nécessitent pas ou peu d'argent), de faire des projets qui te rendront fière de toi. Et si un type bien apparaît dans le décor, alors profite sans te projeter, sans te mettre de pression, en faisant bien respecter tes limites.

Ton ex, c'est une ex-périence, ça t'a permis de découvrir des choses dans une relation qui te plaise, de voir les erreurs que tu peux faire, ce que tu peux apporter. Voilà, il faut en rester là et tourner la page.

Si vraiment ton ex insiste, je te conseille simplement de lui répondre "désolée mais ça ne convient pas, j'avance de mon côté et j'ai décidé de laisser le passé derrière moi, tu auras tes affaires prochainement, j'attends ma clé". Pas de justification, lui ne te considérait pas assez pour t'offrir au moins une rupture en face, tu ne lui dois plus rien. Il ne faut jamais récompenser le manque de respect. Ce n'est pas de la mesquinerie (ça, c'est ton manque d'estime de toi qui parle, vois le comme ça : tu voudrais donner une magnifique image de fille magnanime, alors que ça donne complètement l'inverse en réalité, ça donne l'image d'une fille qu'on peut piétiner et qui continuera à sourire et dire je t'aime).

Tu verras Janysse, on s'en sort, et même plutôt très très bien, une fois qu'on le veut et qu'on s'en donne les moyens :D. ;)
miu, Albane06, patachou et 5 autres ont aimé ça
#1296688
Même si tes mots ne me sont pas adressés, j'aimerai te remercier pour ce poste Daenyan.

Tout ce que tu dis est d'une telle justesse. J'espère un jour pouvoir avoir ta sagesse. Je te souhaite rien que le meilleur.

Courage Janysse pour la suite et ça me fait plaisir de voir que ça va :D

Belle journée
  • 1
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39

Bon. C'est douloureux mais comme on dit, il vaut m[…]

Un besoin d'écrire.

Toujours ce besoin d'écrire et de me vider […]

Je connais bien cette situation, j'ai ét&ea[…]

elle ne sait meme pas le danser :lol: