Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Si le coeur vous en dit, racontez-nous votre histoire en détails
#1292570
Bonjour à tous.

Tout d’abord je tiens à vous remercier lecteur/lectrice de prendre de votre temps pour lire mon histoire.

Voici mon histoire:
Je n’ai jamais été un grand donjuan et en ce début d’année, j’ai rencontré une femme (via une appli de rencontre à proximité). J’ai 26 ans pour information et j’ai pour la toute première fois prit l’initiative de séduire cette femme. Nous vivions dans deux villes différentes (300 km nous séparaient) et après plusieurs rdv, nous avons entamé une relation (a distance). Cette relation s’est achevée fin juillet. (Rupture brutale et inattendue pour moi)

J’avais pour habitude de me rendre dans sa ville environ toutes les 2-3 semaines (elle vit dans la ville ou j’y ai de la famille). J’avais pour objectif futur de m´installer un jour dans cette ville. Des difficultés familiales couplées à sans rencontre m’ont fait accéléré mes projets.

Lors de la relation, je devais programmer les rencontres car elle ne le faisait (mauvaise expérience avec son ex). Elle ne le faisait pas car elle ne voulait pas. Elle prétextait qu’elle savait que j’allais le faire. Lorsque l’on était ensemble, j’etais sur un nuage car j’aimais sa présence (son intelligence, sa beauté,..). C’est la première fois que je ressentais cela pour quelqu’un. A chaque fois que je la quittais, sans pouvoir mettre une date sur notre prochaine rencontre, je déprimais pdt quelques jours. Je n’ai pas pour autant arrêté mes activités avec mes amis mais le fait qu’elle ne montre que très rarement des signes de manque m’attristaient. Au départ, je me suis dit que c’était normal, on était encore en phase de découverte. Elle même m’a affirmé qu’elle était bien avec moi mais qu’elle ne savait pas où elle allait. Aveuglé par ce premier amour, je n’ai pas fait attention et j’ai mis bcq d’energie pour que la relation fonctionne. Les week end ou j’etais dans sa ville, je m´adaptais a son planning car je voulais la voir le plus possible. J’ai été certainement trop naïf. Elle ne programmait rien avec moi mais programmait des choses avec ses amies. Cela n’empêche que je tenais bcq à elle.

Elle m’a bcq apporté, j’assimile aujourd’hui la ville où elle vit à elle. J’ai du mal à me projeter dans cette ville sachant qu’elle m’a quitté. Je ressasse sans cesse les bons moments passés avec elle et savoir que c’est réellement terminé et sans retour de sa part (elle a été assez dure et claire a ce sujet), me fait énormément de mal.

J’ai donc entamé un processus de deuil (Sr, suppression compte fb), la douleur est tjrs très vive. Récemment, j’ai eu la bête idée de m’inscrire sur un site de rencontre et me geolocaliser dans sa ville (ville qui m’attire mais je ne sais plus vraiment pourquoi car la vie sans elle dans cette ville a un goût vraiment amer) et j’ai vu son profil actif. Cela m’a réellement fait replongé.

Je m’etais inscrit pour combler inconsciemment l’enorme Vide qu’elle a laissé et essayer de me convaincre que je pourrais rencontrer quelqu’un d’autre dans cette ville et m’encourager à y aller. Cette mauvaise expérience m’a surtout fait comprendre que malgré un sr de 2 mois, je n’ai toujours pas fait mon deuil et j’en souffre. Elle ne me doit plus rien, j’en suis conscient et c’est normal qu’elle cherche une nouvelle personne. Mais cela me fait bcq de mal car j’en suis pas encore à ce stade au final et je ne sais si j’y arriverai un jour.

Excusez ma Jeune expérience mais la nostalgie de cette relation me « tue », mon amour est fort (j’idealise Mon ex ou j’idealise L’amour??)

J’ai essayé d’être assez succinct dans mon histoire. Je vous remercie de m’avoir lu. Je suis perdu et je ne sais plus quoi faire pour guérir mes plaies, dois je aller vivre dans cette ville que j’ai certainement idéalisé en même temps que ma relation.

Tout avis sur le sujet est bon à prendre cher lecteur/lectrice

Lokilop
#1292632
Bônjour,

Après là lecture de plusieurs histoires, je me rends compte que la mienne est ridicule. Mais je souhaiterai vraiment avoir vos conseils avisés pour faciliter l’acceptation. Au moindre moment de répit, elle revient deranger mon esprit. J’avais tellement espérer pouvoir m’installer dans cette nouvelle ville et me rapprocher d´elle pour avoir une relation plus normale. J’ai perdu en spontanéité a cause de la distance et je regrette de ne pas avoir eu la chance de profiter d’elle dans la vie de tous les jours. Mon discours rime avec dépendance affective je l´entends bien mais je parle en toute sincérité.

En attendant vos retours,

Merci Lokilop
#1292660
Bonjour Lokilop,

Ton histoire n'est pas plus ridicule que celle des autres.
Si tu n'as pas eu de retour c'est, je pense, parce qu'on ne sait que te conseiller... :?

Tu as 26 ans, il s'agit d'un premier amour. A ton âge, la plupart des gens ont les "codes" et savent qu'une femme/un homme qui ne se montre pas très enthousiaste/ne prévoit rien pour voir son amoureux/se (surtout à distance) n'est en fait pas très intéressé/e par l'autre et n'envisage certainement pas une relation à long terme. C'est douloureux à dire (et à lire) mais il/elle est avec l'autre pour passer le temps. C'est en tout cas ce que je comprends de ta relation: jamais elle n'était à l'initiative des rendez-vous, c'est toujours toi qui te déplaçais.

Souhaites-tu toujours partir vivre dans sa ville et si oui pourquoi?

Lokilop a écrit :Je m’etais inscrit pour combler inconsciemment l’enorme Vide qu’elle a laissé et essayer de me convaincre que je pourrais rencontrer quelqu’un d’autre dans cette ville et m’encourager à y aller.
Comme il s'agit de ta première vraie relation, ne crois-tu pas justement que tu t'accroches autant à elle et son souvenir parce que tu penses que tu ne rencontreras plus jamais quelqu'un?

Je pense qu'avant de souffir d'un vrai chagrin d'amour, tu souffes avant tout d'un manque d'estime de soi flagrant. Si j'ai raison (et tu me le diras ;) ), je crois que rencontrer un professionnel (psy) pourrait t'aider à comprendre d'où vient ton manque de confiance en toi, surtout en amour. Ainsi tu pourras y remédier et tu cerneras plus vite les gens qui te conviennent - et ceux qui ne te conviennent pas.
#1292700
Merci Carrie007.

Ton retour sur la vision que tu as de mon ancienne relation résonne comme un coup de tonnerre dans ma tête et bien que cela soit difficile à admettre, tu as raison et cela va m’en permettre d’avancer. J’ai longtemps culpabilisé de la rupture car elle est survenu au moment où je lui demandais de s’impliquer davantage. Je regrettais d’avoir « forcer » la discussion juste pour rééquilibrer la relation.

Je n’imaginais pas que l´on pouvait sortir avec quelqu’un pour passer le temps. Je trouve ça extrêmement égoïste. Ces petites attentions, même rares, brouillaient totalement la réalité des choses.

Tu as peut être raison, je souffre peut être davantage d’un manque de confiance en moi qu’un chagrin d’amour. Très jeune, je me suis beaucoup tourné dans les études et les filles qui me tournaient autour, je les repoussais gentiment de peur d’être moqué. Mes amis de l’époque étaient plus attirant que moi je trouvais. (Je consulte depuis peu mais l’avis de vrais personnes m’interessent)

Ce qui m’a empeche d’avancer dans mon deuil, c’est que je suis une personne extremement rationnelle. Toute conséquence est le résultat d’une cause. Je ne conçois pas qu’elle ait pu me « larguer » ainsi du jour au lendemain alors que je me comportais comme un vrai gentleman.

Je souhaite tjrs rejoindre cette ville (ville en bord de mer) car j’ai de la famille proche et que j’ai envie de découvrir un nouveau cadre de vie (la mer le soleil). Au jour d´aujourd’hui, je ne sais pas si je suis capable d’y aller même si l´envie est grande. N’etant pas guéri, j’ai peur que ça me fasse énormément souffrir de vivre à proximité d’elle et de jouir de la vie sans elle, tellement chaque lieu est imprégné de souvenirs a 2. Après, est ce que cela ne va justement pas accélérer mon deuil, voir que la vie continue même sans elle !? Une renaissance après une grosse rechute ? Ou est ce que la douleur sera tjrs présente ?

Ps: cette relation était un vrai bonheur car elle me permettait de m’évader de mon quotidien pro devenu oppressant.

Merci pour tes lumières Carrie007

Au plaisir de continuer à te lire
#1292750
Bonsoir Lokilop,
Lokilop a écrit :
J’ai longtemps culpabilisé de la rupture car elle est survenu au moment où je lui demandais de s’impliquer davantage. Je regrettais d’avoir « forcer » la discussion juste pour rééquilibrer la relation.
J'ai envie de te répondre que cette histoire vécue est une bonne expérience, pour tes relations futures :) .

Dans un couple qui va bien, il n'y a pas besoin de discuter pour demander à l'autre de s'impliquer davantage car l'équilibre se fait naturellement.

Et ne t'en veux pas d'avoir "forcer" la discussion, cela a au moins eu le mérite de ne pas te faire végéter davantage dans une relation qui n'aurait mené à rien au final.
Si tu as ressenti le besoin de rééquilibrer la relation c'est que tu savais qu'elle ne l'était pas. C'était un signal que tu as perçu sans savoir le déchiffrer, ce que tu sauras faire dans ta prochaine relation si besoin. Cela te prouve que tu as un instinct.

Lokilop a écrit :
Je n’imaginais pas que l´on pouvait sortir avec quelqu’un pour passer le temps.
Alors je ne sais pas si elle le faisait consciemment ou pas mais le fait de ne pas réellement s'investir le montre.

Tu peux aussi travailler sur ça, dans tes futures relations: ne pas trop t'investir immédiatement.
Tu rencontres, tu jauges, et après seulement tu t'investis. Il faut surtout que tu apprennes à te protéger.

Lokilop a écrit :Ces petites attentions, même rares, brouillaient totalement la réalité des choses.
Cela fait 5 ans que je suis sur le forum et j'ai lu des quantités de fois "il me disait qu'on était juste un plan Q mais il me faisait à manger/il me serrait dans ses bras/il me textotait, etc..."
Les gens ont des difficultés à comprendre qu'une relation n'est pas totalement binaire et qu'un plan Q (ce qui n'était pas ton cas, je l'ai compris) peut aussi avoir des attentions pour l'autre.

Moi-même j'ai connu une romance de ce genre-là il y a quelques années et pourtant on s'envoyait beaucoup de messages, on sortait même boire un verre ensemble. Pourtant nous n'étions pas amoureux, ni l'un ni l'autre, et on ne s'est jamais investi, ni l'un ni l'autre, dans la relation.

Vois-tu ce que je veux dire? Les attentions ne sont pas synonymes d'attachement réel.
Comme les grandes déclarations d'amour.

Lokilop a écrit :
Très jeune, je me suis beaucoup tourné dans les études et les filles qui me tournaient autour, je les repoussais gentiment de peur d’être moqué. Mes amis de l’époque étaient plus attirant que moi je trouvais. (Je consulte depuis peu mais l’avis de vrais personnes m’interessent)
Et bien tu vois, c'est un vrai point d'achoppement à travailler avec ton psy. Pourquoi ne serais-tu pas aimable, au sens premier du terme?

Je ne te connais pas mais je ressens de la délicatesse et de l'intelligence chez toi. Rien que ta façon d'écrire montre que tu sembles être quelqu'un de fiable et rassurant, beaucoup de femmes aiment ça.

Lokilop a écrit :
Ce qui m’a empeche d’avancer dans mon deuil, c’est que je suis une personne extremement rationnelle. Toute conséquence est le résultat d’une cause. Je ne conçois pas qu’elle ait pu me « larguer » ainsi du jour au lendemain alors que je me comportais comme un vrai gentleman.
Alors, qu'en fait, souvent il faut accepter qu'il n'y a, justement, rien à comprendre... Longtemps j'ai été comme toi, à me dire qu'il y avait forcément une raison à tout. Et bien non...

Je pense juste qu'elle a vu que tu t'investissais, que tu voulais qu'elle s’investisse et a stoppé net car elle ne le voulait pas. Ce n'est pas parce que tu es moins bien qu'un autre, c'est juste que ça ne l'a pas fait. Et si ça tombe, demain elle tombera raide dingue amoureuse d'un mec qui la traitera mal... C'est con mais ça arrive! (tu verrais le nombre d'histoires de la sorte sur le forum, on se demande bien pourquoi les gens veulent "récupérer" :? ...)

Lokilop a écrit :
N’etant pas guéri, j’ai peur que ça me fasse énormément souffrir de vivre à proximité d’elle et de jouir de la vie sans elle, tellement chaque lieu est imprégné de souvenirs a 2. Après, est ce que cela ne va justement pas accélérer mon deuil, voir que la vie continue même sans elle !? Une renaissance après une grosse rechute ? Ou est ce que la douleur sera tjrs présente ?
Attention, je te mets en garde contre une nostalgite aiguë :) ... Je ne sais pas la taille de la ville que tu vas rejoindre mais si elle est petite, tu risques de la croiser, souvent. Sans oublier que l'humain aime se faire mal aussi et que je ne serais pas étonnée que tu "cherches" à la rencontrer, en allant dans des endroits où tu sais qu'elle sera peut-être.

Je ne te dis pas de remettre ton projet mais de bien réfléchir à la raison de ton projet: pour toi? ou pour tenter de la revoir et espérer une nouvelle histoire avec elle?

Lokilop a écrit : Ps: cette relation était un vrai bonheur car elle me permettait de m’évader de mon quotidien pro devenu oppressant.
Et bien qui te dit qu'une autre relation, avec une femme qui te correspond davantage, ne serait pas aussi un vrai bonheur?
Je pense que tu as tendance à l'idéaliser mais fais-la un peu descendre de son piédestal!

Qu'en penses-tu?
#1293202
Bonsoir Carrie007,

Merci pour ton retour toujours aussi bienveillant. Depuis ton premier msg, je vis un peu mieux la rupture même si quelques rechutes apparaissent. La douleur et la déception de la rupture restent présentes (je verse encore des larmes juste en te répondant) mais j’essaie de continuer de vivre.

Ma situation n’est pas simple car je suis dans une énorme remise en question sur moi même: j’ai quitté mon emploi et je ne sais pas réellement quoi faire de ma vie. Il y a 6 mois, j’avais un projet clair (peut être avec de mauvaises motivations) mais c’etait trouvé un emploi dans cette grande ville en bord de mer, démissionner de mon boulot et rejoindre mes quelques proches et jouir de la vie avec elle. Aujourd’hui, je suis très loin de tout ça et je ne sais pas quoi faire. Le spécialiste que je vois a très bien cerné mon mal être, perdu émotionnellement et professionnellement, ne sachant pas distinguer les deux pour y voir plus clair.

J’idealise toujours mon ex, je ne trouve pas de moyen de la faire redescendre. Certainement du fait que c’est la première femme avec qui je me suis vraiment laissé aller. Toute expérience est bonne oui, je pense avoir appris à mieux me protéger. Je côtoie actuellement une jolie jeune femme. Il pourrait se passer un truc mais je ne m’en sens pas capable. Elle le ressent et ça l´attriste. Disons que je ne sais pas ou j’en suis et je ne veux pas faire souffrir cette femme. Elle vit dans la ville de mes parents, ville ou je ne compte pas rester (juste le temps de guérir et savoir quoi faire).

En bref, même si je vis mieux la rupture, je continue de souffrir car mes projets sont mis à mal par cette ancienne relation. Tout ce que tu m´as écrit sonne juste, je veux aller dans cette ville pour moi et non pour espérer retrouver l’idylle perdue mais j’ai l’impression de me mentir à moi même....

Merci pour la lecture !
Ma play list anti-deprime

Partir un jour Volver

Mon histoire .. katarina..

Coucou tout le monde. Je sais qu'il est trè[…]

Mon histoire.

Bonjour à tous, je fais très vite pa[…]

« Mais bon en même temps je suis […]