dépendance affective... Parlons en !!

Vaincre la dépendance affective pour être en sécurité et libre dans vos relations avec les autres.
marcfitt
Messages : 751
Enregistré le : 25 oct. 2015, 08:50

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par marcfitt » 11 janv. 2017, 09:22

Bienvenue au club 8-)

c'est bien beau de l'etre comme nous le sommes ici et plus ou moins fortement.

avez des pistes pour savoir comment s'en debarasser et pouvoir faire la diff entre cette dependance et des sentiments ?


AirSpike
Messages : 338
Enregistré le : 18 janv. 2014, 11:31

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par AirSpike » 11 janv. 2017, 12:48

Ben a part apprendre a controler ses envies de faire plaisir et ne pas tout prendre pour soit quand on est avec quelqu'un et qu'il peut pas venir nous voir etc,...je sais pas ^^

Meme etre avec quelqu'un pareil je suis pas sur que ca aide, car j'ai deja eu le cas avec un ex, et au final ca a fini par me souler moi :x

bts1787
Messages : 8
Enregistré le : 10 janv. 2017, 13:50

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par bts1787 » 17 janv. 2017, 11:56

marcfitt a écrit :
11 janv. 2017, 09:22
Bienvenue au club 8-)

c'est bien beau de l'etre comme nous le sommes ici et plus ou moins fortement.

avez des pistes pour savoir comment s'en debarasser et pouvoir faire la diff entre cette dependance et des sentiments ?
Il y a pas de miracle , ça reste un travail sur soie ....

Je viens de sortir d'une CFP , j'ai eu tendance à trop m'investir dans relation pour autant chacun agissait de la meilleur façon mais avant tout c'est d'être sois même et déjà ce sentir mieux seul ...
Bien entendu c'est pas évident tout les jours mais faut pouvoir contrôler ces émotions , ne pas être emballé directement , laisser le temps faire les choses et penser à sois même ....

Exemple : Je sortais d'une relation de 4 ans où limite je ne pouvais pas faire grand chose ( sport , moto etc )pourtant je fessais tout pour mon ex .... Je passe à une relation CFP où j'ai eu droit à faire ce que je voulais mais malheureusement j'ai délaisser un peu mes activités être présent tout le temps pour ma bien aimé et final ça c'est soldé par un échec !

Mais comme on dit il y a toujours chaussure à son pied , trouve des activités , sport , sortie et autres ça permet de vidé l'esprit et de penser à autre chose :)

Lolea
Messages : 35
Enregistré le : 22 janv. 2017, 00:30

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par Lolea » 22 janv. 2017, 21:52

Oph a écrit :
31 oct. 2016, 08:14
Je crois bien malheureusement que personne ne poste dans cette catégorie car la plupart s'en fiche pas mal d etre dépendant voir ils n'en ont meme pas conscience. Ce qui les interesse c'est reconquérir leurs exs. Ils postent dans les catégories concernées.
Se comprendre, se soigner tout ça...

Quand on est réellement dépendant affectif il ne faut pas espérer que ça finira par passer a force d exercices de yoga. Il faut consulter un professionnel. Et travailler sur soi. Toute sa vie. Il faut le faire pour soi. Mais ce n'est pas quelque chose qu'on guerit. Juste qu'on apprend a apprivoiser.

C'est du boulot.

Deja commencer par ne plus se retrancher derrière (oui mais je suis comme ça !). Comprendre que non on est pas des proies, on est malades et avant tout on se fait du mal a nous mêmes c'est tout. L autre n'est qu'un moyen pour nous d y parvenir. L important a comprendre c'est qu'on y trouve notre compte, sinon on ne le ferait pas. Il faut deja arrêter de se victimiser. On est pas fragiles et sans défense.

Il faut du courage et de l énergie. Et de la volonté avant tout. Vaincre une dépendance passe avant tout par renoncer au plaisir que ça procure comme dit une amie. Le principe est le même pour toutes les dépendances. Un alcoolique, un fumeur, un drogué ne sont pas fragiles et sans défenses et victimes de l alcool, de la cigarette ou de la drogue. La plupart ne veulent même pas entendre parler d arrêter.

Le problème du dépendant affectif est qu'il est sevré par la force a chaque rupture. Mais tant qu'il ne fait pas ce choix de lui meme de renoncer a sa drogue il est comme l alcoolique, le fumeur et le drogué qui ne veulent pas entendre parler d arrêter.
Si je suis ton raisonnement, c'est moi qui ai décidé de rompre et me mettre en SR donc j'ai décidé d'apprivoiser ma dépendance affective ?

Lolea
Messages : 35
Enregistré le : 22 janv. 2017, 00:30

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par Lolea » 22 janv. 2017, 22:58

ce que je ne comprends pas aujourd'hui c'est que j'ai été mariée, je n'étais pas dépendante affective et j'étais heureuse sauf les 2 dernières années mais parce que mon ex mari et moi avions évolué différemment et avions des attentes différentes.
Par contre, cette dernière relation de 10 ans m'a rendu dépendante affective, du moins je crois. Je me sens vidée. Nous étions tellement fusionnelles les premières années que la relation s'est terminée en amour destructeur.

Oph
Messages : 3314
Enregistré le : 19 juil. 2016, 17:08

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par Oph » 23 janv. 2017, 07:52

.
Modifié en dernier par Oph le 28 févr. 2017, 20:13, modifié 1 fois.

Lolea
Messages : 35
Enregistré le : 22 janv. 2017, 00:30

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par Lolea » 23 janv. 2017, 13:21

oui je pensais bien voir ce problème avec ma psy. Je ne veux pas reproduire le même schéma dans une future relation

zonzon69
Messages : 13
Enregistré le : 26 juil. 2014, 16:52

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par zonzon69 » 24 avr. 2017, 13:59

Aïe aïe aïe... La dépendance affective m'a suivi dans trois histoires passionnelles.
Un simple regard et j'étais totalement subjuguée ,un frolement et mon désir devenait incontrôlable, et cétait dans les deux sens, cette connexion physique d'une puissance extrême ,l'impression que l'endroit le plus laid devient un océan de douceur .
Se réveiller la nuit au côté de la personne qui nous transcende et penser que c'est la septième merveille du monde.... J'ai été sur les plus beaux continents et les plus profonds et sinistres coin, quand tout s'écroule, la chute, amère, inhumaine.
La douleur mentale et physique.
J'ai été autant dépendante affective que malheureuse et heureuse en amour.
Courage à toutes et tous les dépendantes et dépendants affectifs! Je compatie!

OhRose
Messages : 2
Enregistré le : 06 mai 2017, 16:17

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par OhRose » 06 mai 2017, 17:12

Bonjour. Je ne sais pas si je suis dépendante affectivement. Si je le suis, je ne le suis pas totalement. Je n'ai qu'une partie des symptômes.
Lorsque j'étais encore avec mon chéri, je ressentais...
  • L'envie d'être TOUJOURS avec lui ;
  • Un profond ennui lorsque je ne l'étais pas ;
  • Une immense tristesse (& les grosses larmes) quand il refusait qu'on se voit ;
  • L'envie, le besoin d'être toujours en contact avec lui lorsqu'on était ensemble (câlins, bisous... ou même le simple fait de toucher sa jambe avec mon pied).

Du coup, pour ma prochaine relation je me demande :
  • Comment faire pour ne pas avoir une relation fusionnelle ?
  • Comment faire pour ne pas tomber dans la dépendance affective ?
  • Comment faire pour ne pas ressentir de manque (énorme) même quand il n'est pas là ?
  • Comment faire pour apprécier ma solitude ?
  • Comment faire pour ne pas m'ennuyer en son absence ?
  • Comment faire pour qu'il n'y ait pas de vide à combler en son absence ?

En vérité, j'ai acheté un bouquin sur la dépendance affective : Dépendance affective, oser être soi pour s'en libérer, par Eva ARKADY. Dans ce livre, il est écrit que la source de la dépendance affective se trouve dans l'enfance et s'explique par un manque d'amour, de soutien, de reconnaissance... de la part des parents. Mais ce n'est pas mon cas. J'ai été une enfant choyée, aimée, soutenue tout comme il faut. Du coup je ne sais pas si c'est ça. Par contre, je souffre de TDA/H et j'ai lu sur ce topic qu'il y avait un lien entre le TDA/H et la dépendance affective. Est-ce scientifiquement prouvé ?

Je pense être
dépendante affectivement, mais seulement avec mon amoureux. Le besoin d'être toujours avec lui et de toujours lui montrer. Toujours en demande d'affection. Avec mon amoureux. Dans mes relations de tous les jours, c'est différent.
Je ne cherche pas l'approbation, je reste moi parce que je me dis que de toute façon, on m'aime comme je suis alors pourquoi changer ? Je n'hésite pas à montrer qui je suis, à dire non. Même avec mon amoureux.

Mais j'aime
trop. Beaucoup trop. Je deviens dépendante de mon amoureux. Mon bonheur actuel dépend de si je suis avec lui ou pas. Je ne sais pas d'où ça vient.


Avatar du membre
-Kalinka-
Messages : 8508
Enregistré le : 22 juin 2014, 22:07
Localisation : Hic&Nunc.

Re: dépendance affective... Parlons en !!

Message par -Kalinka- » 06 mai 2017, 22:02

OhRose a écrit :
06 mai 2017, 17:12
Bonjour. Je ne sais pas si je suis dépendante affectivement. Si je le suis, je ne le suis pas totalement. Je n'ai qu'une partie des symptômes.
Lorsque j'étais encore avec mon chéri, je ressentais...
  • L'envie d'être TOUJOURS avec lui ;
  • Un profond ennui lorsque je ne l'étais pas ;
  • Une immense tristesse (& les grosses larmes) quand il refusait qu'on se voit ;
  • L'envie, le besoin d'être toujours en contact avec lui lorsqu'on était ensemble (câlins, bisous... ou même le simple fait de toucher sa jambe avec mon pied).

Du coup, pour ma prochaine relation je me demande :
  • Comment faire pour ne pas avoir une relation fusionnelle ?
  • Comment faire pour ne pas tomber dans la dépendance affective ?
  • Comment faire pour ne pas ressentir de manque (énorme) même quand il n'est pas là ?
  • Comment faire pour apprécier ma solitude ?
  • Comment faire pour ne pas m'ennuyer en son absence ?
  • Comment faire pour qu'il n'y ait pas de vide à combler en son absence ?

En vérité, j'ai acheté un bouquin sur la dépendance affective : Dépendance affective, oser être soi pour s'en libérer, par Eva ARKADY. Dans ce livre, il est écrit que la source de la dépendance affective se trouve dans l'enfance et s'explique par un manque d'amour, de soutien, de reconnaissance... de la part des parents. Mais ce n'est pas mon cas. J'ai été une enfant choyée, aimée, soutenue tout comme il faut. Du coup je ne sais pas si c'est ça. Par contre, je souffre de TDA/H et j'ai lu sur ce topic qu'il y avait un lien entre le TDA/H et la dépendance affective. Est-ce scientifiquement prouvé ?

Je pense être
dépendante affectivement, mais seulement avec mon amoureux. Le besoin d'être toujours avec lui et de toujours lui montrer. Toujours en demande d'affection. Avec mon amoureux. Dans mes relations de tous les jours, c'est différent.
Je ne cherche pas l'approbation, je reste moi parce que je me dis que de toute façon, on m'aime comme je suis alors pourquoi changer ? Je n'hésite pas à montrer qui je suis, à dire non. Même avec mon amoureux.

Mais j'aime
trop. Beaucoup trop. Je deviens dépendante de mon amoureux. Mon bonheur actuel dépend de si je suis avec lui ou pas. Je ne sais pas d'où ça vient.



Bonsoir OhRose,


Sans parler de « dépendance affective », une personne hyperactive cumule parfois hypersensibilité/hyperémotivité/impulsivité/etc. Ce faisant, elle est plus excessive (« toujours », « trop », « immense », « profond », etc.) que mesurée. Par conséquent, ses relations sociales sont quelque peu perturbées par le TDAH. Cela pourrait peut-être expliquer ton comportement… Qu’en penses-tu ?

Quoi qu’il en soit, si tu es hyperactive, il s’agit d’essayer de te canaliser (avec l'aide d'un professionnel, si besoin est). Autrement dit : ne pas laisser le TDAH te manger (mieux vaut qu’il devienne ton allié).

Je ne vais pas répondre à toutes tes questions, parce qu’elles se rejoignent. Néanmoins, je pense quand même à un certain nombre de choses (qui se rejoignent également) :

 Apprendre à canaliser tes émotions/Ne pas te laisser emporter par le tourbillon/Essayer de regarder les choses avec un œil plus « distancié ». Maîtrise de soi et de ses émotions, donc.

 Apprendre à te suffire à toi-même/Développer ta confiance en toi/Te nourrir de toi-même/Apprendre à gérer tes peurs-angoisses (perte, abandon, silence, etc.).

 Apprendre à te retrouver seule avec toi-même et à apprécier ta propre compagnie.

 Trouver d’autres occupations que ton conjoint. Tu peux t’épanouir dans d’autres domaines/mettre ton énergie ailleurs. Apprendre à apprécier les instants d'inactivité, aussi.

 Etc.

À noter que la sensation de manque n’est pas forcément « anormale » (quand on est amoureux, on a envie d’être aux côtés de notre partenaire ; c’est normal). Elle devient problématique lorsque tu ne parviens pas à la gérer/surmonter et que tu la laisses t’envahir/gouverner ta vie.


Bon courage à toi.

Répondre