Aide et conseils pour récupérer ton ex !

Lectures, sorties, films... Et toutes ces choses dignes d'intérêt...
#1295312
Merci ma jolie pour ce beau partage. Cette écriture me fait pleurer, merde, encore. Elle est si bien écrite, bien dite, bien exprimée, et touchante.

Je ne suis pas quelqu'un qui quitte quelqu'un pour des voyages. J'aime voyager mais je sais que le voyage est pas pour moi une drogue. J'aime le Ailleurs, mais j'aime le Ici aussi. La routine, le ménage, la cuisine, le travail, les soirées avec les amis, avec mon amoureux, c'est top, en même temps, je peux me permettre de mettre tout ça à côte pour simplement une toute petite semaine en Italie en octobre, simplement.

J'ai pas besoin de partir longuement pendant des mois, des années comme ce mec, au point de quitter son amoureuse.

Bah, il devrait être un sacré adapte de voyage alors. S'il va au Viet nam ou il envisage d'un tour de moto en Mongolie ou Tibet, je serai partante avec :lol:

Oh ma jolie Numéro 1 :bisou: (Oui, comme je te disais souvent, pour moi t'es No1, pas 7 :mrgreen: ), je sais que pour vivre une passion, on doit mettre bcp de choses, de personnes, même de soi-même à côté, pour la passion.

Mais si ma passion est justement l'amour pour la vie, sans blesser personne, c'est top. Mais je sais que j'ai blessé bcp de monde, surtout mes proches.

Je suis en train de vivre un grand voyage aussi, un voyage en Indochine, sous le soleil éternel qui tape fort ma tête lorsque je pars dans la rue, et la chaleur est de 33 degré en décembre :lol:

Bonne nuit ma poulette, j'attends les linges puis je filerai dans la rue pour un bon café au lait, un déjeuner toute seule et les courses dans un tout petit super U.

Haha, ajd je n'ai aucun rendez - vous avec les amis, je prends du temps seulement pour moi même.

Je lis Kundéra, je tchatte sur fb, je me parle dans le miroir pour me chouchouter :lol:

Un ptit weekend tranquilou vraiment, dans mon appart à Sai Gon. Rien que cela.

Ah, je suis en train de songer à mon voyage en Crimée l'année prochaine, qui sait, j'ai tant envie d'y aller :D

On va s'appeler lors de ton réveil si tu veux.

J'espère que la poisse ajd te fait pas bcp la baisse de moral, car en fin de compte, tu te rends compte de la bonté et de la sympaticité des gens.

Dors bien ma chérie ^^

Je te fais à toi et aux autres amis d'ici, des très très gros bisous fabuleux.

Bon weekend à tous :bisou: :bisou: :bisou:

Ha, ça me fait du bien de lire qqch de belle, touchante et sincère. Partage encore avec moi des écritures comme ça si tu tombes dessus. Je kifffe :bisou: :bisou: :bisou:
Sebastien1979, Kylian ont aimé ça
#1295313
Oh quel jolie texte, emplie d'une simplicité touchante.
J'aimerai juste vous posez une question :
Le plus beau voyage n'est il pas selon vous le voyage que l'on fait avec soi même ?
Bon vous avez 1 heures pour me pondre 3 pages :lol: :lol:

Non, je plaisante, mais bon la question reste posée.

Profitez bien Miu et numéro 7, de vos voyages respectifs, de vos quêtes, pour vous trouver ou vous retrouver, pour trouvez le bonheur ou le bien être que vous cherchez ou tout simplement de cette fuite en avant qui vous poussent à bougez, peu importe, l'important étant que vous ne restiez pas statique et peut être, après tous ces voyages, remplies de belles rencontres, d'introspections, d'angoisses même parfois, serez vous en paix, avec les autres, mais surtout avec vous même.

Oh la, bon faut que j'arrête la, il est 7h44, j'ai quasi pas dormi et je crois que ce que je vous souhaite à vous est en fin de compte ce que je me souhaite à moi même, trop occupé à rester figé, trop peureux ou flemmard pour oser et sans doute trop déçu et oû amer pour insister.

Plein de bisous à vous 2 ainsi qu'à vous tous, vous les voyageurs qui passez par ici.

:bisou: :bisou:
miu, Kylian ont aimé ça
#1295319
Sebastien1979 a écrit :
08 déc. 2018, 07:49
Oh quel jolie texte, emplie d'une simplicité touchante.
J'aimerai juste vous posez une question :
Le plus beau voyage n'est il pas selon vous le voyage que l'on fait avec soi même ?
Bon vous avez 1 heures pour me pondre 3 pages :lol: :lol:
Non, je plaisante, mais bon la question reste posée.
Plein de bisous à vous 2 ainsi qu'à vous tous, vous les voyageurs qui passez par ici.

:bisou: :bisou:
Salut Seb,

Pour au sujet du plus beau voyage, pour moi, l'essentiel est qu'on est à l'aise sur la route ou pas.

Perso, quand je voyage toute seule, je peux observer bcp plus et profondément la nature, les gens, la culture et je viens vers les gens plus facilement que lorsque je voyage avec les amis ou mon ex.

Mes plus beaux voyages que j'ai faits, oh, bcp trop. Avec les amis, avec les inconnus, toute seule, avec la famille de mon ex, et avec mon ex surtout.

Franchement je ne fais que me régaler durant les voyages. Je suis de nature très curieuse, plein d'imagination, d'émotion, de ressentis. Les voyages m'aident à développer ces capacités encore plus. Et dans ma mémoire, tous les souvenirs de la route, des road trips sont très vifs.

Un voyage réussi est lorsqu'on est en paix, et en joie avec soi -même et ainsi qu'avec les personnes qu'on part avec.

Ce midi je suis allée manger dans un ptit resto: une assiette de riz, accompagnée d'une cuisse de poulet frit. : D

Puis chuis allée prendre du café au lait - une spécialité de Sai Gon, ce qui est, à la base, du café filtré à l'ancienne, mélangé avec du lait concentré et beaucoup de glaçons car il fait chaud ici tout le temps :lol: Je kiffe cette boisson tellement j'en prends chaque jour. Moi, qui avais arrêté de boire du café depuis presqu'une décennie :F

Prendre du café tranquilou dans un coin de la rue et tchatter en même temps avec quelques personnes sur le fb.

J'ai parlé avec ma ex belle mère en lui demandant de prendre Pitou car mon chat est apparemment en manque de câlins.

Il est dommage que ma ex belle mère ne peut pas. Elle ne parle plus avec mon ex depuis quelques mois. Elle est pas au courant là où il habite, ce qui se passe dans la vie de son fils, sauf notre séparation que mon ex lui a expliqué brièvement et vaguement.

Ce D. ose couper le pont avec sa famille de manière très brute, bon, c'est pas étonnant qu'il soit arrivé à mettre une fin à notre histoire de 4 ans juste dans un clin d'oeil :mrgreen: :lol: :F :mrgreen:

Je m'en rappelle des jours à Aix, quand j'étais toute seule dans notre appartement déserté et froid, quand j'ai écouté de la musique japonaise très belle, mais maintenant je n'arrive pas à la toucher car elle me fait trop penser à ces jours après ma séparation.

Des nuits où je me suis réveillée brusquement à 3h du matin, à 4h du matin, sa place dans le lit est vide.

Les conversations, les rires, les regards, les séries de Flash, Viking, Big Bang Theory à dévorer ensemble, les ronrons de Pitou chaque matin à nos côtés.

Faire face à ce passé pour aller au-delà du passé. J'aime toucher le bonheur et me sentir légère, libre.

Je sais que je suis chiante avec mes amis en leur racontant tout le temps mon chagrin d'amour.

Mais faut laisser passer ce chagrin, sans le cacher. Il est en train de couler comme l'eau sous le pont.

Et les français, vous avez un joli proverbe: L'eau qui coule sous le pont, tout s'en va. Et ça va aller.

Tenez, les photos du café ce midi

Image

Image

Image

Ces jours je regarde l'écran de l'ordinateur toute la journée au boulot. Le soir quand je rentre dans mon appart, j'ai qu'une seule envie, c'est de dormir.

Là j'évite d'être sur l'ordi trop, et je lis un peu plus.

Mes amis de Marseille m'ont amené un joli recueil de poésie japonaise avec de très beaux dessins. Je vais vous faire lire après, juste la traduction japonaise me satisfait pas trop :mrgreen:

Allez Seb, et les autres amis, je vous souhaite un bon samedi. Normalement il fait très beau en France en ce moment. Faites gaffe avec le mouvement de Gilet Jaune.

Je vous fais de très gros bisous fabuleux.

:bisou: :bisou: :bisou:
#1295385
Voilà finir 2 jours du week-end.

J'ai vraiment pas fait grande chose, où peut être je fais exprès pour ne pas faire grande chose. Afin d'être avec moi - même.

J'ai beaucoup dormi, en lisant quelques lignes des livres, je me suis endormi tout de suite. Plusieurs fois comme ça dans la journée.

2 jours, j'ai zappé deux repas le soir. Normalement je ne peux pas saute un repas car je mange, de ma nature, beaucoup, sinon je tomberai dans les pommes, manque d'énergie.

Mais là, 2 jours sans diner, je tiens encore debout.

J'y trouve un signe de déprime, comme ce que ma copine à Arles m'a dit hier après-midi: Je suis en déprime actuellement.

J'avais tout fait pour rentrer au Viet Nam depuis au début de cette année. Et maintenant, dans mon cerveau, il fonctionne tout en mode, quand je serai de mon retour à Aix, je ferai quoi, je serai comment...

Le problème est bel et bien là. Une fille jamais contente de sa place et qui baisse trop vite ses bras.

Lundi matin. Un jour du dernier mois de 2018.

J'aime me réveiller en voyant l'arrivée de l'aube. A 5h50. De ma chambre, le balcon donne directement la vue du lever du soleil. Souvent très beau.

La prise de conscience est quelque chose encore hors de ma portée. J'ai beau m'ouvrir les yeux, j'ai beau me dire sans cesse sur la vérité, j'ai beau m'encourager.

Mon train ne se remet pas encore sur les rails.

Faut encore du temps. Combien de temps?

Je me rappelle des très beaux et grands arbres à Angkor. Combien de temps ils sont là déjà? Souffrent - ils des visites des inconnus de partout dans le monde, les gens qui envahissent leur espace sauvage et chassent leur calme éternel?

Je n'ai jamais été une fille calme, malgré mon apparence qui fait penser aux gens cela.

Mais ce matin est bien calme. En bas de la rue, des scooters passent, et passent encore. Mais dans mon appart, règne le silence. Doux, mais mélancolique, et bcp de marée en dessous.

Le Noel s'approche, dans 2 semaines, ça y est hein.

J'ai tj cherché quelque chose d'exotique, de différent. Mais maintenant je me rends bien compte que j'envie une vrai simple petite vie: un petit boulot, un canapé, mon chat, les weekends en repos. Et dans le long terme, un homme bien, que j'aime et qui m'aime également.

Comme beaucoup d'autres personnes qui aspirent à cette petite vie train train tranquilou humble.

Je sais, des fois, tout ce qu'on veut, est une bonne santé, être souriant avec soi-même.

Bon allez, une journée commence. Il me faut manger du riz le matin. Puis au boulot quoi.

Bonne nuit, et belle journée à tous pour vous pour demain matin.

Je vous fais de très gros bisous fabuleux du Viet Nam.
#1295389
miu a écrit :
10 déc. 2018, 02:14
sandstorm a écrit :
10 déc. 2018, 01:23
Pardon mais qui a écrit ce texte? il est magnifique!
Numéro 7 a oublié là où elle a trouvé ; ) c'est une fille qui a écrit pour son amie ; ) chouette

Une certaine Céline, apparemment.

https://voyagesduneplume.com/2018/09/28 ... #more-2422


#InspecteurGadget ^^


P.S. : Très touchant, effectivement.
miu, sandstorm ont aimé ça
#1295405
miu a écrit :
10 déc. 2018, 02:14
sandstorm a écrit :
10 déc. 2018, 01:23
Pardon mais qui a écrit ce texte? il est magnifique!
Numéro 7 a oublié là où elle a trouvé ; ) c'est une fille qui a écrit pour son amie ; ) chouette
La tusaisqui n’a pas oublié Numéro 7 et j’ai pu aller chercher tusaiquoi ce matin - de quoi me sentir plus légère jusqu’au 17...

De gros bisous fabuleux à toi et à l’inspecteur gadget ^^ à Séb, Sand - je suis ravie que ce texte vous ai tant plu - j’ai le sentiment qu’il a été écrit avec les tripes et un peu comme on pisse après une nuit de sommeil...
Sebastien1979, sandstorm, Kylian ont aimé ça
#1295410
Bonsoir ( ou bonjour selon le fuseau horaire),

Je me permets d'entrer sur la pointe des pieds. J'ai lu tout le post entre cet après midi et ce soir( je me suis laissée happer , ce qui a un peu nuit à ma productivité au travail :mrgreen: ).

Bref je te trouve terriblement poétique et touchante Miu , c'est un vrai plaisir de te lire.
J'espère que ton train va se mettre sur les rails ;)
Sebastien1979 ont aimé ça
#1295421
Bonjour les amis,

Ce matin je me suis réveillée dans la pluie torride, terriblement tropicale de Sai Gon. Une pluie avec du tonnerre, d'éclat, et lourdes gouttes qui tombent.

Je ferme la porte de balcon, à travers laquelle, je vois les gens prendre leurs scooters dans la rue en bas en allant à leur boulot, dans ce temps morose. Je me sens horriblement solitaire, et faible. La peur d'une enfant qui reste toute seule dans la maison, regarde la pluie dehors lorsque sa maman ne rentre pas encore. La peur d'un animal domestique se trouve brusquement SDF.

Je m'habitue à la solitude et à l'indépendance, mais pourquoi, cette pluie forte matinale me vient à peu près comme la fin du monde?

Hier, je suis allée voir un film de TRAN Anh Hung - un réalisateur franco-vietnamien assez reconnu dans le monde cinéaste. Le film "Eternité" dans lequel l'actrice a dit: "Il est difficile de quitter cette chaleur du couple". Oui, il faut vivre des matinées froides moroses comme celle d'aujourd'hui, pour savoir à tel point la chaleur familiale, la chaleur d'amour, de tendresse furent importantes, apaisantes et indispensables pour notre vie.

Cette nuit, je me suis réveillée à 1h30 du matin après un sommeil de quelques heures d'avant. Oui, ces jours je dors très tôt, vers 21h30 le soir, pour me trouver ouvrir les yeux vers 2h du mat.

J'ai donc lu le blog de Céline et je suis tombée sur l'ebook téléchargé librement qu'elle avait fait en réunissant des textes d'amour d'elle et de ses amis voyageurs. 64 pages, très beaux, très puissants, et touchants, avec beaucoup d'énergie et une veine d'amour coulant.

J'ai connecté le fb et j'ai vu les photos de mariages de mes amis, de mes cousins. Les gens qui sont ensemble depuis 3 ans, qui prennent la décision de se marier maintenant. Je suis heureuses pour eux.

Puis je me suis rendormie vers 3h30. Là j'ai fait un cauchemar, dans lequel mon meilleur ami quitte sa femme pour son coup de coeur qu'il rencontrait dans un train. Ce matin, à mon réveil, je me sens encore la douleur et l'irritation, même quelques paroles assez blessantes que j'ai adressées à la fille dans le train, même si j'étais consciente de son innocence et sa non responsabilité.

Mon cerveau fait toute sorte pour livrer ma blessure profonde inexprimable à mon ex, à nos amis. Une douleur implaidoyable, juste il faut renoncer pour ne pas être enfoncée plus bas que ça.

La pluie s'arrête. C'est le moment de prendre le repas du matin, et d'aller au boulot.

Merci à Selmatultane pour tes petits mots doux. Je lis souvent tes participations aux autres topics. C'est encourageant et plein de partage.

Je fais à toi, et aux autres amis d'ici, plein de bisous fabuleux.

Ce qui se passe en France me chamboule beaucoup, et j'ai encore une pensée noire pour mon retour à Aix.

Courage à tout le monde. Bonne nuit, et belle journée à vous tous. :bisou: :bisou: :bisou:
Sebastien1979 ont aimé ça
#1295427
Miu j'ai l'impression que tu prends la rupture avec D. comme un échec. Or ce n'est pas un échec, c'est juste une part de ta vie passée que tu dois accepter telle qu'elle, avec ses forces et ses faiblesses, ses avantages et désavantages.

Gros bisous fabuleux

ps: moi aussi la pluie me rend un peu mélancolique parfois ;)
#1295432
sandstorm a écrit :
11 déc. 2018, 11:17
Miu j'ai l'impression que tu prends la rupture avec D. comme un échec. Or ce n'est pas un échec, c'est juste une part de ta vie passée que tu dois accepter telle qu'elle, avec ses forces et ses faiblesses, ses avantages et désavantages.

Gros bisous fabuleux

ps: moi aussi la pluie me rend un peu mélancolique parfois ;)
Salut Sandstorm,

Des fois j'ai pris cette séparation comme notre échec, à nous deux, malgré le fait que je suis consciente pleinement que c'est une relation achevée dans le passé.

Simplement l'amertume de la réalité, l'idée qu'on est les parfaits inconnus d'aujourd'hui, me rend très triste, même malade.

Moi voilà comprends maintenant pourquoi un poète a écrit: Partir, c'est mourir un peu. Une partie en moi meurt déjà.

Le deuil à faire, à terminer, à rendre en paix.

Mais bon, prenez du temps pour lire un joli poème de Rimbaud, c'est plus intéressant :)


Rêvé Pour l'hiver


À xxx Elle,

L'hiver, nous irons dans un petit wagon rose
Avec des coussins bleus.
Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose
Dans chaque coin moelleux.

Tu fermeras l'œil, pour ne point voir, par la glace,
Grimacer les ombres des soirs,
Ces monstruosités hargneuses, populace
De démons noirs et de loups noirs.

Puis tu te sentiras la joue égratignée...
Un petit baiser, comme une folle araignée,
Te courra par le cou...

Et tu me diras : "Cherche !" en inclinant la tête,
— Et nous prendrons du temps à trouver cette bête
— Qui voyage beaucoup...

En wagon, le 7 octobre 1870 Rimbaud


Il fait le soir là. Je finis une journée au boulot. Rentrer dans mon appart. Cuisiner. Ecouter de la musique. Lire la dernière partie de l'ebook de Céline. Traduire un article en français.

Dormir. En espérant que je ne fais plus de cauchemar, plus de rancune sentimentale.

Des bisous gros fabuleux à toi, et aux autres amis qui passent par ici :bisou: :bisou: :bisou:
sandstorm ont aimé ça
#1295729
Mon coeur,

Je me permets de t'appeler encore par ce surnom, après presque 5 mois que l'on s'est séparés.

Avant hier, j'ai fait un rêve de toi, dans lequel tu viens d'avoir un fils, qui s'appelle Lucien.

C'est fou, que je rêve toujours, et souvent de toi pendant tout ce temps. Et après chaque rêve, je me sens immensément triste, je m'enfonce plus bas que le sol. Les larmes aux yeux chaque matin dans ma salle de bain, dans cet appartement que nous deux, on a jamais connu, avec son balcon s'ouvre à un ciel tropical brumeux.

Hier nuit, en plein de sommeil, j'ai reçu un message simple de toi. Tu m'as tenu au courant de ma nouvelle carte mutuelle attachée encore à la tienne, payée par ton entreprise, pour l'année 2019. Tu m'a parlé aussi de la "Dernière edf" 2018 de notre appartement, à nos noms. L'adjectif "Dernière" me semble humble, clair, facile, mais oh qui sait, c'est comme une petite aïgue qui me fait saigner le coeur. Enfin, tu m'as souhaité d'avoir plusieurs belles cartes postales durant mes voyages en Asie. Comme la carte postale d'Angkor que j'ai envoyée à ma meilleure copine à Arles, qu'elle a reçue et publiée sur mon fb hier après-midi pour me remercier.

Oui, je sais que tu regardes mon fb. Tu likes plusieurs photos de mes périples. Tu m'admires ce côté bohémien et courageux qui n'a pas peur des imprévus, qui se lance dans le vent et se laisse emporter par les vagues du monde inconnu. Tu likes mes status, comme ce que t'as fait sur le mur de fb de tes ex copines, tes milles ex copines à plusieurs leurs posts.

Quand j'étais avec toi, j'ai essayé de te comprendre, de te lire les pensées, de ressentir tes ressentis en te suivant secrètement par ci et par là virtuellement, sans presque jamais te piquer une crise de jalousie.

J'ai essayé de me placer à ta place pour partager avec toi les principes, les valeurs ou les vécus d'amour qui sont différents de les miens. T'es extrêmement contraire à moi, à la fois on se rejoint dans un bout de cet extrême. Je réserve toujours une grande admiration envers toi, pour ton libertinage dans le passé, au sens de prendre l'amour à la légèreté, au sens d'aimer ton ex Elodie pour toute ta vie (même si personnellement j'ai vraiment du mal à votre histoire, la tromperie, et franchement, son apparence n'est trop pas à mon goût :lol: ).

J'aurais tant préféré que tu me quittais pour de bon au mois de Mars cette année, au lieu de fin Juillet. Car en mars, à notre premier grand signe de séparation, t'aurais dû me quitter pour notre différence de vision de vie, pour la distance qu'on vivrait pendant mon stage, pour mon apparence négligente... Je t'aurais trouvé courageux à ce moment là, d'oser faire face à ce qui ne te convient plus, et renoncer. Mais la rupture en Juillet avec l'ingrédient étant ta nouvelle copine a "sali" notre histoire d'amour dans quelque sorte, si j'ose utiliser ce mot "salir", car j'y ai goûté en quelque sorte une trahison, même si toi et tes amis affirment toujours que NON, Tu m'as pas trahie. T'as rencontré cette fille, t'es tombé amoureux d'elle et m'a quittée quelques jours après.

C'est ici que le noeud s'emmêle. Tu étais avec moi mais tu n'étais pas complètement avec moi. C'est toujours très délicat la limite entre "Fidélité" et "Enfermé", "la liberté" et "le libertinage", "Trahison" et "Ouverture d'esprit"...

A chacun de placer son angle de vue. Et pour moi, jusqu'à maintenant, je vois encore la fin de notre histoire sous la vision d'une trahison. Mais qui sait, dans l'avenir, je pourrais changer mon point de vue, et serai plus sereine qu'actuel.

Il y a à peu près 10 jours, j'ai discuté avec Numéro 7, elle m'a dévoilé mon égoisme, mon incapacité de communiquer avec toi (avec d'autres personnes aussi), mon grand égo, mon fond de ne pas vouloir devenir un adulte malgré l'âge de 30 ans, mon non - écoute vers le monde...Malgré mes efforts, je suis un Etre grandement Solitaire et Enfermée.

De là, j'ai compris que notre rupture n'était pas soudaine, mais tes sentiments se sont dégradés petit à petit.

Je voulais t'écrire un long mail en t'exposant mes réflexions, en dévoilant mes souffrances, mes longs séjours sombres loin de notre vécu, loin d'Aix-en-Provence, mon trou en esprit, ma perte de goût à tous, mes pensées interminables à toi...

Mais ma copine a raison de me conseiller d'écrire tout ça dans un carnet afin de me défouler.

A quoi bon, de t'envoyer ce long mail dans lequel je suis justement une fille misérable, faible comme une feuille fanée avant l'arrivée de l'hiver froid. A quoi bon, de venir te perturber ton choix, ton train train de vie, et ton nouvel amour pour quelqu'un. Tu lui racontes surement de moi, que je suis une fille géniale, mais tes sentiments ne sont plus au rendez-vous.

Ta tendresse et ta froideur terrible. Ton attention et ton extrême égoisme. Ta sensibilité profonde et ta superficie. Ta sincérité et ta manipulation.

Quand j'étais avec toi, au fond de moi, je reconnaissais tous chez toi. Et j'ai accepté.

Folle étais - je?

Avant de t'amener dans ma petite campagne dans le Nord du Viet Nam, je me suis inquiétée de cette présentation à mes parents. Car j'avais peur que ton côté "charmeur ""Donjuan" pourrait être capté par ma famille, ils s'en soucieraient bien sûr pour moi. J'ai habitude d'assumer mes choix, et je m'en plains jamais auprès d'eux pour ne pas les perturber.

Tu as été accueilli chez nous, les paysans vietnamiens honnêtes, attentionnés, humbles et pauvres. Je ne sais pas ce que mes parents se représentent pour toi, sûrement pas en terme "Beaux Parents", comme ce que j'ai considéré envers les tiens: ta maman avec son accueil chaleureux, ses chocolats au lait très bon pour le goûter, son côté enfantin, même très chiant, et sa possessivité envers ses enfants. Ton papa, l'homme intelligent, généreux, brillant mais j'ai du mal avec ses jugements derrière et ses moqueries envers les gens qui sont moins intelligents que lui, moins réussissent que lui dans "la vie matérielle".

Pendant 4 ans avec toi, je t'ai suivi à tel point que j'ai oublié moi même. Ayant l'envie de te comprendre, j'ai oublié de te faire plaisir, ainsi de me faire plaisir.

Peut-être notre histoire n'a pas été une histoire d'amour. On a été peut -être deux colocataires sympas qui ont passé assez souvent de bon temps ensemble. Car l'amour, pour moi, ça résonne quelque chose "entière". Quand t'es avec quelqu'un, t'es avec cette personne totalement. Tu ne penses plus à tes ex, tu ne rêves plus aux autres filles "plus jolies, plus coquines, plus belles parleuses, plus intelligentes". Et je ne pense plus à mon coup de foudre à mon âge de 25 ans....Mais pendant notre vécu, la présence de toutes ces personnes étaient là, avaient des marques.

Puis - je alors classer notre histoire dans un tiroir d'amitié, pansement ou colocation masquée?

Hier t'as vu la carte postale d'Angkor, là où tu avais tellement envie d'y aller. Là où on s'est dit d'y aller l'année prochaine, de nous balader parmi les ruines, les belles statues d'Apsara et nous baigner dans les songes bouddhistes, pour nous ressentir sereines, en paix et aimants.

Finalement j'y suis allée toute seule, en novembre cette année, sans y être prête du tout.

Je me suis promenée sur le chemins de terre, sous les grands ombres d'arbres vieux, vécus depuis des décennies. Au milieu d'un temple ancien, j'ai entendu un mec français dire à sa copine: "Viens, mon coeur". Punais, cette phrase m'a mis en pleur direct.

Je me suis dit que plus jamais quelqu'un me le dit cette phrase, avec de tendresse et de protection. Plus jamais quelqu'un qui m'appelle Mon Coeur.

Et je suis allée à la poste de Siem Reap pour envoyer les cartes postales à la France. Je me suis interdite de t'envoyer une carte d'Angkor à ton atelier, car je ne me permets pas de te demander la peine, l'attendrissement, ni le lien entre nous.

Tout est fini, s'est écroulé.

Je n'arrive toujours pas à te reconnaitre dans ta nouvelle coiffure. Tu me sembles devenir quelqu'un d'autre. Tes courts cheveux te donnent l'apparence d'un ado de 25 ans, froid, dur, rajouté par une sorte de gel que tu ne faisais jamais quand tu étais avec moi, heureusement!

Je sais que je t'ai perdu, ma grande destinée.

Grâce à cette séparation, j'ai l'occasion de savoir c'est quoi le chagrin d'amour souffrant. Grâce à cette séparation, je commence à comprendre c'est quoi le vrai amour, ce qui demande d'être construit et de grandir ensemble. Et j'ai pu finalement me libérer de mon coup de foudre il y a 5 ans, que j'ai considéré comme un vrai amour inachevé.

Peut être un jour, tu seras libéré de ton amour avec Elodie aussi. En tout cas, je te le souhaite.

A ton message hier, je t'ai pas répondu. Je te répondrai tout à l'heure par un simple Merci, et un souhait de bonne fête. Par la politesse.

On n'a jamais laissé une porte ouverte l'un à l'autre. Ni toi. Ni moi. Une détermination apparente.

Mais qui sait, au fond de toi, de moi, je sais pas, qui sait.

Quand je t'ai vu t'éclater les larmes et tu tenais ta poitrine, comme si un morceau de toi a été arraché par ta décision de me quitter.

Et si tu me voyais dans la salle de bain, sangloter et me replier en deux, en plein de douleur et de pleurs.

Cette douleur va s'apaiser avec du temps.

Cette nuit, j'ai vu que tu sembles connecter souvent sur fb. Etrangement. Peut être ta montre capte automatiquement, ou tu viens de t'installer dans ta nouvelle maison avec ta belle. Ou t'es sur la route d'aller à quelque part pour le Noel, dans une station de ski qu'on est jamais allé ensemble, ou aller chez ta petite maman en Bourgogne. Elle te boude depuis certains temps car tu as fait vraiment de la merde avec Cloé, ta demi soeur depuis cet été. Elle te boude car tu lui accordes pas suffisamment d'attention comme un enfant peut accorder à sa famille.

J'ai réconcilié plus ou moins avec ta maman depuis 2 mois. Cela m'a enlevé un poids lourd sur la rancune et le désamour.

Ce Noel, ta grande mère maternelle aura 80 ans. Ton papi qui m'a adorée et qui m'a regardé avec de tendresse et m'a souri souvent.

A tout cela. Je souhaite à toi, et à ta famille un Joyeux Noel.

Et à toi avec ta nouvelle copine aussi. Laisse ton choix devenir un bon choix qui dure longtemps, plus longtemps possible. Plus que nos 4 ans, plus que toutes tes anciennes histoires de coeur.

Des gros bisous fabuleux de ta chéwie.

De Lan.
keeping_true ont aimé ça
#1295767
Merci Selma.

Oui, je garde l'espoir de trouver mon âme soeur dans l'avenir. S'il existe :D ;) :lol: :D

Bonne nuit à toi ma belle. Je fais des gros bisous fabuleux à toi et aux autres amis qui passent par ici.

Joyeux Noel à vous tous :bisou: :bisou: :bisou:

Là c'est le gros weekend pour vous.
#1295852
Salut Selma,

Merci pour ta jolie photo. C'est trop belle la lumière, et la plage en hiver que je rends rarement visite. Je viens effectivement très rare à la mer ^=^ Même si la mer n'est pas loin du tout d'Aix. A mon retour j'espère de pouvoir y parcourir les belles routes longeant le large dans la côte d'azur. :bisou:

Il fait doux comme au printemps dans le sud de la France. Tous mes amis me le disent dans leur mail de Noel.

Un hiver doux, et un Noel sans froideur à Aix.

Ces jours passent avec de la lenteur. Je travaille, des fois je motive, mais souvent pas trop :roll:

Le soir 24 je suis allée manger dans un resto avec une collègue française. On a parlé des voyages, de souvenirs lointains dans les pays de l'Est. On parle de notre retour en France dans quelques mois...

Je me renferme dans une toute petite boule, entre mon stage, mon quotidien de ménage - cuisine, la lecture, le sommeil et des fois les rendez-vous sympas avec quelques bonnes copines aux cafés.

J'attends les congés pour pouvoir partir dans les forêts, les jungles et être au milieu de la nature verdure.

Je me sens très peu convoiter une vie matérielle confortable, peu convoiter à bien bosser pour gagner de l'argent.

Je ne dis pas que je perde la joie de vivre, ou que je suis indifférente de tout. Juste quelque chose lente, mélancolique coule dans ma veine sentimentale en ce moment.

Je me force pas de courir, d'accélérer la vitesse, de me lancer dans un grand tourbillon pour oublier ma douleur amoureuse.

Je pense que je suis en train de sortir de la déprime. Tout doux.

Hier matin, ma ex belle mère m'a dit que son fils leur donne pas de nouvelles. Comme si il a disparu vraiment. Normalement il passe le Noel avec sa maman et sa soeur en Bourgogne, et cette année, c'était prévu depuis longue date qu'ils fêteraient ensemble le Noel dans le nord, chez ses grands parents maternels, pour l'anniversaire de sa mamie de 80 ans.

Mais finalement il a tout zappé. Bizarrement. J'étais même très choquée de cette nouvelle.

Admettre que je ne connais plus du tout cet homme qu'il est devenu. Sa froideur extrême. Sa vulnérabilité.

Mais bon, à quoi bon de savoir cela. De deviner ce qui se passe dans sa tête, dans sa vie. Même s'il est en train de s'affronter à une crise existentielle à ses 35 ans. Il m'a avortée de sa vie de manière si cruelle.

Bon, allez, je me plongerai dans un beau livre sur Afganistan.

Bonnes fêtes, les amies amis.

Je vous fais des gros bisous fabuleux :bisou: :bisou: :bisou:

Je prends pas de photos en ce moment, la prochaine je prendrai une belle photo de paysage pour toi, Selma :bisou: :bisou:
  • 1
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 22

Je vais vous répondre tout à l'heure[…]

Bonjour patachou merci beaucoup pour ton avis c&rs[…]

Bonjour à tous, tout d'abord, je vous remer[…]

Bonjour Katarina, Si je me permets, tes éc[…]